Go-Shirakawa

Go-Shirakawa
Portrait dit de l'empereur retiré Go-Shirakawa, première moitié du XIVe siècle

L'empereur Go-Shirakawa (後白河天皇, Go-Shirakawa Tennō, 18 octobre 112726 avril 1192) était le 77e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de la succession, et a régné du 23 août 1155 au 5 septembre 1158. Il fut ensuite empereur retiré jusqu'à son décès en 1192.

Son nom personnel était Masahito (雅仁). Son nom posthume lui a été donné en mémoire de celui de l'empereur Shirakawa (on peut traduire le préfixe Go-, 後, par « postérieur », ce qui donne donc « Empereur Shirakawa postérieur ».)

Sommaire

Biographie

Règne en tant qu'empereur

En 1155, à la mort de son frère l'empereur Konoe, l'empereur retiré Toba et Fujiwara no Tadamichi, le fils aîné du régent Fujiwara no Tadazane, le soutiennent dans son accession au trône. En effet, ils étaient opposés à l'empereur retiré Sutoku et ne voulaient pas voir son fils sur le trône. Ils voulaient que Go-Shirakawa tienne le trône jusqu'à ce que son propre fils, le futur empereur Nijō, soit en âge de lui succéder. Au début du règne de Go-Shirakawa, Toba continue de régner en tant qu'empereur cloîtré (hon-in) jusqu'à sa mort l'année suivante.

À ce moment, une lutte de pouvoir appelée rébellion de Hōgen commence entre le jeune empereur et Sutoku. Go-Shirakawa gagne le soutien de samouraïs tels que Minamoto no Yoshitomo et Taira no Kiyomori, qui vainquent les armées de Sutoku. Après la rébellion, il dirige directement le Japon, avant d'abdiquer en faveur de son fils Nijō en 1158. Il devient alors lui-même empereur retiré, et règne durant le règne de cinq empereurs (Nijō, Rokujō, Takakura, Antoku, et Go-Toba) jusqu'à sa mort en 1192.

Début du règne en tant qu'empereur retiré

Les deux clans Minamoto et Taira, qui l'ont aidé à prendre le pouvoir, commencent à s'affronter, et la situation dégénère rapidement, débouchant sur la rébellion de Heiji en 1159, au cours de laquelle Go-Shirakawa, tout comme l'empereur en titre, sont enlevés par les Minamoto. Kiyomori revient en urgence à Kyōto et décime les Minamoto, ce qui lui assure une place confortable à la cour. Au début, Go-Shirakawa et Kiyomori sont en bons termes, ce dernier commençant à commercer avec la Chine des Song et soutenant Go-Shirakawa à la fois militairement et financièrement. Nommé Daijō-daijin (premier ministre) en 1167, Kiyomori est alors au sommet de sa puissance, et la relation entre les deux commence à dégénérer, et Go-Shirakawa tente même un coup d'État en 1177 pour se débarrasser de Kiyomori, mais échoue. Celui-ci le force à rester enfermé au Toba-in, le palais de son père l'empereur Toba, en 1179. En 1178, Kiyomori fait de son petit-fils le prince Tokihito, alors âgé d'un mois, l'héritier de la couronne.

Go-Shirakawa, voulant retrouver son pouvoir, envoie secrètement son fils le prince Mochihito délivrer aux Minamoto un message proclamant que les Taira étaient des ennemis de la cour et requérant l'aide des Minamoto pour lutter contre eux.

La guerre de Gempei

Le 21 mars 1180, Tokihito, à peine âge de deux ans, monte sur le trône et devient l'empereur Antoku, et en juin de la même année, Mochihito et Minamoto no Yorimasa lancent une révolte qui sera immédiatement réprimée le 23 à la première bataille d'Uji. Cependant, d'autres samouraïs Minamoto, à commencer par Yoritomo reprennent le flambeau dans ce qui devient la guerre de Gempei. Après la mort de Kiyomori en 1181, Go-Shirakawa recommence à régner en tant qu'empereur cloîtré. En 1183, Minamoto no Yoshinaka gagne une victoire décisive à la bataille de Shinohara et les Taira abandonnent la capitale. Après des luttes intestines au clan Minamoto, Minamoto no Yoshitsune, un demi-frère de Yoritomo, élimine définitivement le clan Taira en 1185 à la bataille de Dan-no-ura.

Dernières années

Tombe de l'empereur Go-Shirakawa

Après la guerre, Yoshitsune rejoint la cour de l'empereur retiré, mais les relations entre celui-ci et Yoritomo, devenu le chef de tous les samouraïs se dégradent et Yoshitsune, jugé déloyal par son frère, est éliminé en 1189 à la bataille de Koromogawa. Il est bientôt suivi par le clan Ōshū Fujiwara, la branche du clan Fujiwara habitant dans la province de Mutsu, accusés de l'avoir accueillis.

Après ces événements, Yoritomo et Go-Shirakawa se réconcilient, et Yoritomo profite de la mort de Go-Shirakawa en 1192 pour fonder le shogunat de Kamakura.

Généalogie

Go-Shirakawa est le quatrième fils de l'empereur Toba. Sa mère était Shōko (璋子), la fille de Fujiwara no Kinzane (藤原公実).

Épouse, concubines et enfants principaux

  • Fujiwara no Kinshi (Yoshiko) ° 1134 ; fille aînée de Fujiwara no Kin’yoshi et de Fujiwara no Goshi ; entrée au palais 16 XI 1155 ; épousa impériale (nyogo) 22 XI 1155 ; impératrice (Chugu) 11 XII 1156 et (Kogo) 12 III 1159 ; impératrice douairière (kotaigo) 6 III 1172 ; + 12 IX 1209
  • Fujiwara no Ishi (Atsuko), ° 1116 ; fille de Fujiwara no Tsunezane et d’une fille de Fujiwara no Kinzane ; mariée avant l’accession au trône; + 6 VIII 1143 ; impératrice douairière posthume (kotaigo) 20 I 1159
    • Premier fils: Prince impérial Morihito (????) (Empereur Nijō)
  • Fujiwara no Seishi (Nariko), ° (1125) ; fille de Fujiwara no Suenari ; dame d’honneur ; mariée surnommée Takakura Sanmi no Tsubone; reçoit le 3e rang en 1156 + 1177 ; dont
    • Première fille: Princesse Impériale Ryoshi (Akiko) ° 1147; princesse vestale d’Ise 1156- 1158 ; mère adoptive de l’empereur Antoku 7 IV 1180 ; impératrice (kogo) honorifique 13 IX 1182; titrée Impumon-In 4 VIII 1187 ; nonne Shinyori 15 XII 1192 ; + 19 IV 1216
    • second fils : Prince prêtre Shukaku ° 1150 + 1202 ; moine au Ninnaji en 1156 ; titré prince impérial prêtre 14 VI 1170
    • troisième fils : Prince Mochihito ° 1151 + VII 1180 ; surnommé prince Takakura ; d’une fille de Takashina no Moriaki, surnommée Sanmi no Tsubone, il eut
      • Un fils, ° 1173 ; moine bouddhiste en 1180 ; archevêque Doson du Yasui
      • Une fille, surnommée Sanjo Himemiya, ° 1175 ; adoptée par la princesse impériale Shoshi (Hachijo-In) en 1192 ; + 30 III 1204
    • Seconde fille: princesse Impériale Koshi (Yoshiko) ° 1152/1153 + 1192
    • Troisième fille: Princesse Impériale Shikishi (Noriko); ° 1153/1154 + 1 III 1201; princesse vestale de Kamo du 6 XII 1159 au 20 VIII 1169; assimilée aux 3 impératrices en 1189 ; nonne Jonyoho en 1190; mère adoptive de l'empereur Juntoku en 1200
    • Quatrième fille : Princesse Impériale Kyushi (Yasuko) ° 1157 + 1171
  • Une fille de Oe no Nobushige, dame d’honneur, surnommée Bomon no Tsubone, mère de
    • Quatrième fils : Bonze En –E ° 1152 + 1183
    • Cinquième fils : Bonze Joê ° 1156 + 1196
    • Sixième fils : Bonze Goê ° 1159 + ?
    • Huitième fils : Bonze Joê ° 1163 + 1203
  • Une fille de Minamoto no Nobumori (ou Nobumune) ; dame d’honneur (nyobo) ; dont
    • cinquième fille : Princesse Kyushi, ° 1157 ; créée princesse impériale 10 I 1167 ; + 1171
  • Une fille de Fujiwara no Saneyoshi et d’une épouse secondaire, ° 1138 ; adoptée par son demi-frère Fujiwara no Kin’yoshi ; entrée au palais en 1156 ; titrée Bômon Dono ; dame d’honneur (nyobo) ; + après 30 IX 1168 ; mère de
    • sixième fille : Princesse Junshi ° 1158 ; créée princesse impériale le 30 IX 1168 ; princesse vestale d’Ise 1168-1172 ; + 27 V 1172 Ise
  • Fujiwara no Soshi, ° 1145 ; fille de Fujiwara no Kinnori et d’une fille de Fujiwara no Kiyotaka ; entrée au Palais 14 XI 1157 ; épouse impériale (nyogo) ;nonne 23 VII 1173 + 9 V 1231
  • Taira no Jishi (Shigeko) , ° 1142; fille de Taira no Tokinobu et de Fujiwara no Yushi (Sukeko), fille de Fujiwara no Akiyori; épouse impériale en 1165; impératrice douairière 29 IV 1168; titrée Kenshummon-In 10 V 1169; + 14 VIII 1176 ; dony
    • Septième fils: Prince impérial Norihito (????) (Empereur Takakura)
  • Une fille du Bonze Onin, surnommée Sanjo no tsubone, dame d’honneur, dont
    • neuvième fils: Prince prêtre Doho ° 1166 + 1274
    • dixième fils: Bonze Shinjo ° (1167) + (1200)
  • Une fille de joie surnommée Tanba, dont
    • onzième fils: Prince prêtre Jonin ° 1169 + 1197 ; abbé de Tendai
  • Takashina no Eishi, ° (1155) fille du bonze Choun, arrière-petite fille de Takashina no Akiyuki; mariée Taira no Narifuse (1150 + 1179) ;dame du palais (nyobo); titrée Tango no Tsubone; reçoit le 2e rang 19 VII 1191+ 1216 ; dont
    • septième fille: Princesse impériale Kinshi ° 13 XI 1181; titrée Sen'yomon-In 19 VII 1191 ; + 1252

Sources

  • (fr) Louis Frédéric, Le Japon, dictionnaire et civilisation [détail des éditions] 
  • (fr) Mitsuo Kure, Samouraïs, Philippe Piquier, 2004 [détail de l’édition] 


Précédé par Go-Shirakawa Suivi par
Konoe
Imperial Seal of Japan.svg Empereur du Japon Transparent.gif
1155-1158
Nijō

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Go-Shirakawa de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Shirakawa-go — Shirakawa gō Shirakawa gō bei Nacht Die historischen Dörfer von Shirakawa gō und Gokayama sind drei Dörfer, die 1995 von der UNESCO als …   Deutsch Wikipedia

  • Shirakawa-gō — bei Nacht Die historischen Dörfer von Shirakawa gō und Gokayama sind drei Dörfer, die 1995 von der UNESCO als …   Deutsch Wikipedia

  • Shirakawa — (白川 o 白河, Shirakawa?) hace referencia a varios artículos en la wikipedia: Lugares en Japón Shirakawa, Oono, Gifu, ciudad y lugar patrimonio mundial en la prefectura Gifu. Shirakawa (Fukushima), ciudad en la prefectura Fukushima …   Wikipedia Español

  • Shirakawa (distrito de Ōno — Shirakawa (distrito de Ōno, Gifu) Saltar a navegación, búsqueda Este artículo hace referencia a la villa de Shirakawa, en la prefectura de Gifu, Japón. No debe confundirse con el pueblo homónimo del distrito de Kamo, también en la prefectura de… …   Wikipedia Español

  • Shirakawa — bezeichnet: Shirakawa (Fukushima), eine Stadt in der japanischen Präfektur Fukushima Shirakawa (Han), ein Lehen mit Sitz in Shirakawa (Fukushima) Shirakawa chō (Gifu), eine Stadt in der Präfektur Gifu Shirakawa mura (Gifu), ein Dorf in der… …   Deutsch Wikipedia

  • Shirakawa (Fukushima) — Shirakawa shi 白河市 Geographische Lage in Japan …   Deutsch Wikipedia

  • Shirakawa-go — Shirakawa gō Maison Gassho zukuri …   Wikipédia en Français

  • Shirakawa (Japon) — Pour les articles homonymes, voir Shirakawa. Shirakawa shi (白河市) Pays …   Wikipédia en Français

  • Shirakawa (Tennō) — Shirakawa (jap. 白河天皇 Shirakawa tennō; * 7. Juli 1053; † 24. Juli 1129) war der 72. Tennō von Japan (18. Januar 1073–5. Januar 1087). Sein Eigenname war Sadahito (貞仁). Er war der Sohn des Go Sanjō tennō, der die Macht auch nach seiner Abdankung… …   Deutsch Wikipedia

  • Shirakawa —   [ʃ ], Hideki, japanischer Chemiker, * Tokio 20. 8. 1936; seit 1966 Professor für Chemie an der Universität Tsubuka. Shirakawa war an den Forschungen zur elektrischen Leitfähigkeit von Polymeren (Dotierung von Polyacetylen) beteiligt, die großen …   Universal-Lexikon

  • Shirakawa (Fukushima) — 白河市 Shirakawa …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.