Enryaku-Ji

Enryaku-Ji

Enryaku-ji

Konpon-chûdô

Enryaku-ji (延暦寺?), un monastère situé sur le Mont Hiei surplombant Kyōto, a été établi entre la fin du Ve siècle et le début du VIe siècle par Saichō (762-822), aussi connu sous le nom de Dengyō Daishi, qui a introduit au Japon la secte Tendai, d'origine chinoise. Il est également appelé, avec le Kōfuku-ji (興福寺?), Nanto-Hokurei (南都北嶺?), terme désignant les deux temples les plus puissants pendant l'ère Heian : le Kôfuku-ji à Nara (Nanto) et l'Enryaku-ji sur le mont Hiei, au Nord (Hokurei). C'est l'un des temples les plus importants de l'histoire du Japon qui a servi (et sert encore) de quartier général à la secte Tendai. Cette secte bouddhiste, très influente auprès de l'aristocratie de l'époque, a engendré un nombre important de sectes plus récentes comme celles de la Terre Pure, le Zen et la secte Nichiren.

Histoire

Avec le soutien de l'empereur Kammu, Saichō ordonna une centaine de disciples en 807. Maintenant une discipline stricte sur le Mont Hiei, ses moines vivaient reclus pendant 12 ans d'étude et de méditation. Après cette période d'apprentissage, les meilleurs restaient au monastère et les autres étaient placés au gouvernement ou à la cour. À l'apogée de sa puissance, l'Enryaku-ji était un complexe immense avec près de 3000 temples secondaires et une armée puissante de moines-guerriers (僧兵, sōhei?) qui intervenaient parfois pendant des luttes de pouvoir de dirigeants politiques ou contre d'autres temples rivaux. Au Xe siècle, une crise de succession éclata entre les branches Ennin et Enchin de la secte Tendai. Ces disputes entrainèrent la confrontation entre les différents centres Tendai du Mont Hiei, les sammon (山門? Ordre des montagnes) et au Mii-dera, les jimon (寺門? Ordre des temples, sous-secte du Tendai-shū). Les moines-guerriers furent employés et les dirigeant de la secte se mirent à engager des armées de mercenaires pour menacer les rivaux et même marcher sur la capitale pour appuyer leurs demandes.

Dans le but de se débarrasser de tous les rivaux potentiels et d'unifier le pays, le daimyō Nobunaga Oda mit fin une fois pour toute à cette lutte de pouvoir en 1571 en attaquant et rasant le complexe de temples du Mont Hiei, dont l'Enryaku-ji, et en détruisant les communautés de moines.

Les bâtiments actuels ont été reconstruits par Hideyoshi Toyotomi, Ieyasu Tokugawa et d'autres daimyō.

Aujourd'hui, Enryaku-ji se compose de 3 parties : le Tōdō (東堂? Pavillon de l'Est), le Saidō (西堂? Pavillon de l'Ouest) et le Yokawa (横川?). Les bâtiments les plus importants sont concentrés dans le Tōdō.

L'ensemble du temple est enregistré comme patrimoine mondial de l'UNESCO.

Liens internes

Commons-logo.svg

Lien externe

  • Portail du Japon Portail du Japon
  • Portail de l’ONU Portail de l’ONU
Ce document provient de « Enryaku-ji ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Enryaku-Ji de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Enryaku — Saltar a navegación, búsqueda «Enryaku» redirige aquí. Para otras acepciones, véase Enryaku ji. Enryaku (延暦, Enryaku?) es el nombre de una era japonesa ( …   Wikipedia Español

  • Enryaku — [Titsingh, Isaac. (1834). Annales des empereurs du Japon, pp. 86 95; Brown, Delmer et al. (1979). Gukanshō, pp. 277 279; Varley, H. Paul. Jinnō Shōtōki, pp. 148 150.] Change of era*; 782: The new era name was created to mark an event or series of …   Wikipedia

  • Enryaku-ji — Monumentos históricos de la antigua Kioto (ciudades de Kioto, Uji y Otsu)1 Patrimonio de la Humanidad Unesco …   Wikipedia Español

  • Enryaku-ji — Not to be confused with Engaku ji in Kamakura .nihongo|Enryaku ji|延暦寺|Enryaku Temple, a monastery on Mount Hiei overlooking Kyoto, was founded during the late eighth and early ninth centuries by Saichō (767 ndash;822), also known as Dengyō Daishi …   Wikipedia

  • Enryaku-ji — Konpon chûdô Enryaku ji (延暦寺, Enryaku ji …   Wikipédia en Français

  • Enryaku-Ji — Kompon chūdō, das Hauptgebäude des Klosters Das Kloster Enryaku ji (jap. 延暦寺) ist einer der berühmtesten buddhistischen Tempel in Japan, gegründet 788 vom Mönch Saichō, auf dem Berg Hiei nahe der damaligen Hauptstadt Heian kyō (heutiges Kyōto).… …   Deutsch Wikipedia

  • Enryaku-ji — Kompon chūdō (根本中堂), das Hauptgebäude des Klosters Das Kloster Enryaku ji (jap. 延暦寺) ist einer der berühmtesten buddhistischen Tempel in Japan, gegründet 788 vom Mönch Saichō, auf dem Berg Hiei nahe der damaligen Hauptstadt Heian kyō (heutiges… …   Deutsch Wikipedia

  • Temple Enryaku — Enryaku ji Konpon chûdô Enryaku ji (延暦寺, Enryaku ji …   Wikipédia en Français

  • Enryakuji — Enryaku ji Konpon chûdô Enryaku ji (延暦寺, Enryaku ji …   Wikipédia en Français

  • Mii-Dera — Le Kannon dō au Mii dera Le Mii dera (三井寺), anciennement appelé Onjō ji (園城寺), est un temple bouddhiste situé au pied du Mont Hiei, à Ōtsu, dans la préfecture de Shiga. Il n est qu à une faible distance de Kyōto et du lac Biwa, le lac le plus… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.