Dzoungars


Dzoungars
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne peuple dzoungar. Pour l'empire fondé par le peuple dzoungar, voir Khanat dzoungar.

Les Dzoungars ou Jüüngars ou Tchoros (du mongol züün gar : main gauche) était un peuple de tribus mongoles (parmi les tribus Oïrats) habitant de la Dzoungarie, région située entre l’Altaï et le Tian Shan, actuellement en territoire chinois.

Histoire

En Mongolie, les Oïrats sont établis, sous le commandement des Tchoros, dans la vallée de l’Ili. Suivant l’ancienne organisation administrative, les Tchoros s’appellent aussi Dzoungars. Vers 1616, les Torgut et une partie des Dórbets, mécontents de la domination des Tchoros, émigrent dans la région de la basse Volga avec 50 000 ou 60 000 hommes. Quelques années plus tard, ils sont suivis par les Kochot, qui émigrent dans le Qinghai.

En 1676, Galdan devient le chef des Dzoungars (fin en 1697). Il dominera le bassin du Tarim en imposant la théocratie musulmane des Khodja (1678-1680).

En 1717, les Dzoungars ont battu et tué Lhazang Khan, petit-fils de Güshi Khan, et dernier Roi Khoshut-Oïrats influent au Tibet qu’il envahit en 1705. Les Dzoungars de Tsewang Rabdan, neveu de Galdan, s’emparent de Lhassa. Ils sont d’abord vus comme des libérateurs, avant qu’ils ne pillent et détruisent les monastères non gelugpa. Le 7e dalaï-lama est soustrait aux Dzoungars par son père et se réfugie au monastère de Kumbum, en Amdo au nord-est du Tibet où il se retrouve « protégé » par la dynastie des Qing.

En 1757 la Dzoungarie fut annexée par la Chine après une campagne brutale. Wei Yuan a estimé au XIVe siècle que la population totale des Dzoungars avant la conquête était de 600 000 personnes, et que parmi la moitié qui furent comptée, 40% moururent de la variole, 20% s'enfuirent vers la Russie et les tribus kazakhes, et 30% furent tués par l'armée impériale[1]. Wen-Djang Chu a résumé le récit de Wei Yuan en disant que 80% des Dzoungars furent détruits par la maladie et la guerre[2], ce qui a été repris par Clarke[3]. Le pays est alors repeuplé par des musulmans de Kachgarie (Tarantchis) et du Gansu (Dounganes).

Notes et références

  1. (zh) Yuan Wei, Sheng Wu Ji (聖武記), vol. 4, p. 10-12 
  2. (en) Wen-Djang Chu, The Moslem Rebellion in Northwest China 1862-1878, The Hague, Paris, Mouton & co., 1966, p. 1 
  3. In the Eye of Power, Michael Edmund Clarke, see references p37

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dzoungars de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Djoungarie — Dzoungarie La Dzoungarie et le bassin du Tarim (comprenant le désert du Taklamakan) séparés par la chaîne des Montagnes célestes. La Dzoungarie ou Djoungarie (du mongol züün gar : main gauche) est la partie nord du Xinjiang, située au nord… …   Wikipédia en Français

  • Dzoungar — Dzoungarie La Dzoungarie et le bassin du Tarim (comprenant le désert du Taklamakan) séparés par la chaîne des Montagnes célestes. La Dzoungarie ou Djoungarie (du mongol züün gar : main gauche) est la partie nord du Xinjiang, située au nord… …   Wikipédia en Français

  • Khanat kazakh — Казахское ханство (ru) Қазақ хандығы (kk) 1456 – 1847 Drapeau supposé Informations générales …   Wikipédia en Français

  • Dzoungarie — 45°00′N 85°00′E / 45, 85 …   Wikipédia en Français

  • Histoire De La Mongolie — L histoire de la Mongolie se confond avec l histoire des peuples nomades qui ont peuplé la steppe d Asie centrale. Aux sources du fleuve Amour qui sert de frontière à la Chine et à la Russie, la Mongolie est le cœur de la steppe d Asie centrale… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Mongolie — L histoire de la Mongolie se confond avec l histoire des peuples nomades qui ont peuplé la steppe d Asie centrale. Aux sources du fleuve Amour qui sert de frontière à la Chine et à la Russie, la Mongolie est le cœur de la steppe d Asie centrale… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la mongolie — L histoire de la Mongolie se confond avec l histoire des peuples nomades qui ont peuplé la steppe d Asie centrale. Aux sources du fleuve Amour qui sert de frontière à la Chine et à la Russie, la Mongolie est le cœur de la steppe d Asie centrale… …   Wikipédia en Français

  • 1717 — Années : 1714 1715 1716  1717  1718 1719 1720 Décennies : 1680 1690 1700  1710  1720 1730 1740 Siècles : XVIIe siècle  XVIIIe …   Wikipédia en Français

  • Dynastie Qing —  Ne doit pas être confondu avec Dynastie Qin. Pour les articles homonymes, voir Qing (homonymie). Grand Qing 大清 (zh) …   Wikipédia en Français

  • Khanat de Djaghataï — Цагадайн улс (mn) vers 1220 – 1334 Drapeau supposé …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.