Dromtonpa


Dromtonpa

Dromtönpa

Dromtönpa, Dromteunpa, Dromtön Gyalwe Jungne ou Bro-ston Rgyal-ba'i 'Byung-gnas (1005 à Tolung -1064) est un laïc tibétain disciple principal d’Atisha, qui l’encouragea à propager son enseignement au Tibet central à partir du début des années 1040 et prit sa succession à sa mort. Il est considéré comme le fondateur de la lignée kadampa du bouddhisme tibétain et de son monastère siège, Reting (1056 ou 1057). 45e incarnation de Chenresig selon kadampa[1], il se réincarne dans chaque Dalai Lama car la lignée gelugpa est issue de kadampa.

Selon la tradition tibétaine, Dromtönpa, orphelin de mère, serait parti habiter chez un oncle vers l’âge de 12 ans et aurait débuté alors son apprentissage bouddhique Il ne fut jamais ordonné moine – la tradition monastique n’étant pas à cette époque si importante – et conserva toute sa vie le statut d’upasaka (laïc agréé). Il a laissé la réputation d’un disciple exceptionnel mais aussi modeste[2]. Il aurait rencontré Atisha à près de 40 ans, alors que ce dernier se préparait à quitter Gugé (Tibet occidental) où l’avaient invité le roi Djang Jup et son frère (ou oncle) le moine Yeshe Ö. En chemin vers Puran où Tara lui était apparue pour lui prédire la rencontre d'un disciple laïc qui l’aiderait à propager le dharma, il dut s’arrêter à Kyidron aux confins du Népal à cause d'un conflit local et accepta la proposition de rester au Tibet[3].

Dromtönpa installa le maître à Nyetang et l’escorta dans ses déplacements au Tibet central. Il reprit à sa mort (1052 ou 1054) sa succession. Il transmit les trois branches de son enseignement lamrin (scriptural, oral et secret), dont il aurait été le seul dépositaire, à ses trois disciples principaux : Geshe Putowa (Puto Rinchen Sal), Geshe Chenngawa (Chengawa Tsultrim Bar) et Geshe Phuchungwa (Phuchungwa Shönu Gyaltsen). Il est aussi considéré comme la source de l’enseignement resté longtemps ésotérique lojong sur la bodhicitta, qu’Atisha aurait reçu de Dharmarakshita et qui fut rendu public par des lamas tels que Chekawa Yeshe Dorje (1101-1175). Des textes du Livre de Kadam lui sont attribués.

Il fonda le monastère de Reting, siège de kadampa, en 1056 ou 1057 dans la vallée du Reting Tsampo au nord de Lhasa et y fit transporter une partie des reliques d’Atisha.[4]

Références et notes

  1. Stein, R. A. (1972). Tibetan Civilization, p. 139. Stanford University Press, Stanford, California. ISBN 0-8047-0806-1 (cloth); ISBN 0-8047-0901-7 (pbk).
  2. Marie-Stella Boussemart Dromteunpa, l'humble yogi ou le renouveau du bouddhisme au Tibet du XIème siècle, Vajra Yogini, (ISBN 2-911582-08-X) présentation
  3. Vie d’Atisha
  4. Dowman, Keith. (1988). The Power-Places of Central Tibet: The Pilgrim's Guide, p. 93. Routledge & Kegan Paul, London. ISBN 0-7102-1370-0.

Bibliographie

  • Marie-Stella Boussemart Dromteunpa, l'humble yogi ou le renouveau du bouddhisme au Tibet du XIème siècle, Vajra Yogini, (ISBN 2-911582-08-X)
  • Dilgo Khyentse Rinpoché Enlightened Courage, Snow Lion, 1993, (ISBN 1-55939-023-9)
  • Portail du Tibet Portail du Tibet
Ce document provient de « Dromt%C3%B6npa ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dromtonpa de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dromtönpa — Gyalwa Jungne (tib.: brom ston (pa) rgyal ba i byung gnas; auch: Dromtonpa, Drömtönpa; * 1004/1005 in Tolung; † 1064 [1]) war einer der bedeutendsten Schüler Atishas. 1056/1057 gründete Dromtönpa das Klosters Reting nördlich von Lhasa, das zum… …   Deutsch Wikipedia

  • Dromtönpa — Dromtönpa, Dromteunpa, Dromtön Gyalwe Jungne ou Bro ston Rgyal ba i Byung gnas (1005 à Tolung 1064) est un laïc tibétain disciple principal d’Atisha, qui l’encouragea à propager son enseignement au Tibet central à partir du début des années 1040… …   Wikipédia en Français

  • Kadam (Tibetan Buddhism) — The Kadam (bo|t=བཀའ་གདམས་པ་|w=Bka gdams pa) tradition was a Tibetan Mahayana Buddhist school. Dromtönpa, a Tibetan lay master and the foremost disciple of the great Indian Buddhist Master Atisha (982 1054), founded it and passed three lineages to …   Wikipedia

  • Kadam — Kadampa Kadampa ( བཀའ་གདམས་པ་; bka gdams pa) de bka « paroles [du Bouddha] », et gdams « enseignement », est une tradition du bouddhisme tibétain née au XIe siècle avec les disciples d’Atisha, en particulier Dromtönpa… …   Wikipédia en Français

  • Kadampa — ( བཀའ་གདམས་པ་; bka gdams pa) de bka « paroles [du Bouddha] », et gdams « enseignement », est une tradition du bouddhisme tibétain née au XIe siècle avec les disciples d’Atisha, en particulier Dromtönpa (1005 1064).… …   Wikipédia en Français

  • Atsia — Portrait von Atisha [1] Atisha Dipamkara Srijnana (tib.: atisha dI paM ka ra shrI dznyA na, auch: jo bo rje[2]; Geburtsname: Chandragarbha; * 980 in Vikramapura, Dhaka (Division); † 1054[3]) war ein ein indischer …   Deutsch Wikipedia

  • Atisha — This distinctive portrait of Atisha originated from a Kadampa monastery in Ti …   Wikipedia

  • Atisha — Portrait von Atisha [1] Atisha Dipamkara Srijnana (tib.: atisha dI paM ka ra shrI dznyA na, auch: jo bo rje[2]; Geburtsname: Chandragarbha; * 980 in Vikramapura, Dhaka (Division); † 1054 …   Deutsch Wikipedia

  • Kadampa — Die Kadam Tradition (tib.: bka gdams) des tibetischen Buddhismus war die erste der Schulen der sogenannten Neuen Übersetzungen (Sarma) buddhistischer Schriften aus dem Sanskrit ins Tibetische. Sie wurde von Dromtönpa, der 1056/1057 das Kadam… …   Deutsch Wikipedia

  • Kadampa Tradition — Die Kadam Tradition (tib.: bka gdams) des tibetischen Buddhismus war die erste der Schulen der sogenannten Neuen Übersetzungen (Sarma) buddhistischer Schriften aus dem Sanskrit ins Tibetische. Sie wurde von Dromtönpa, der 1056/1057 das Kadam… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.