Abd al-Rahman I


Abd al-Rahman I

Abd al-Rahman Ier

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abd al-Rahman.

Abd al-Rahman Ier
émir de Cordoue
vie : 731-788
règne : 756-788


Omeyyades de Cordoue
Émirat de Cordoue
Califat de Cordoue
Histoire d'al-Andalus

`Abd al-Rahman Ier (arabe : عبد الرحمن بن معاوية بن هشام بن عبد الملك `Abd ar-Rahman ben Mu`āwîya ben Hichām ben `Abd al-Malik) ou Abdérame Ier, dit le Juste ou l'exilé (arabe : ad-dāḫil الداخل), et surnommé le faucon des Quraych (arabe : as-saqr qurayš صقر قريش) est né à Damas en 731 et est mort à Cordoue en 788. Il a été le premier émir omeyyade indépendant de l'émirat de Cordoue (Al-Andalus) fondé en 756.

Sommaire

Biographie

Petit-fils de Hisham ibn Abd al-Malik, dixième calife omeyyade, c'était le fils de Muawiya ibn Hisham et de son épouse, berbère, de la tribu des Nafza[1],[2]. Echappé comme par miracle au massacre de sa famille, qui fut exterminée presque tout entière par les Abbassides en 750, il se réfugia en Espagne, où l'appelaient les Maures établis dans ce pays. Il réduisit sous son pouvoir presque toute cette contrée, fixa sa résidence à Cordoue et régna paisiblement pendant 31 ans, faisant fleurir les lettres et les arts et cultivant lui-même la poésie. On lui donna le surnom de Juste.

Jeunesse

Lors de l’ascension des Abbassides, Abd al-Rahman avait moins de vingt ans. Il se réfugia dans le désert avec son frère Yahya au milieu des tribus bédouines. Les Abbassides parvinrent à les retrouver et son frère fut tué, mais Abd al-Rahman parvint quand même à s’enfuir. Il s'abrita un moment en Syrie, puis en Afrique du Nord.

Lors de la confusion produite par le changement de dynastie, l'Afrique s'était divisée entre diverses factions locales, d'anciens émirs ou les serviteurs des califes omeyyades. Abd al-Rahman, ne s'estimant pas en sécurité, s'enfuit encore plus vers l'ouest et trouva refuge parmi les tribus berbères de Maurétanie. Il reprit courage grâce à une prophétie de son grand-oncle Maslama, selon laquelle il rétablirait la fortune de sa famille, et il trouva du support auprès des partisans des omeyyades.

Arrivée en Espagne

En 755, il se cacha dans les environs de Ceuta et envoya un émissaire en Espagne pour chercher des appuis parmi les descendants des conquérants de l'Espagne et partisans des Omeyyades, nombreux dans la province d'Elvira (aujourd'hui Grenade). Le pays était alors agité en raison des tensions entre tribus arabes, et entre Arabes et Berbères, et aussi en raison du règne critiqué de l'Émir Yusuf al-Fihri, jugé faible et simple marionnette aux mains des différentes factions. Abd al-Rahman y vit une occasion qu'il n'avait pas trouvée en Afrique. Répondant à ses partisans, il débarqua en septembre 755 à Almuñécar, à l'est de Málaga.

Négociations infructueuses avec Yusuf

Pendant un moment, Abd al-Rahman se laissa conseiller par ses partisans, conscients des risques de son entreprise. Yusuf proposa à Abd al-Rahman une de ses filles en mariage ainsi que des terres. Ceci représentait moins que ce qu'il espérait obtenir mais il se serait résigné à s’en contenter si l'insolence d'un des messagers de Yusuf, un renégat espagnol, n'avait pas outré Obeidullah, un des chefs loyaux aux Omeyyades : il se gaussa de l'incapacité d'Obeidullah à bien écrire l'arabe. En réponse à la provocation, Obeidullah dégaina son épée.

Prise de Cordoue et montée au pouvoir

Désormais appuyé par les Kalbites, en 756, Abd al-Rahman mena une campagne dans la vallée du Guadalquivir qui se termina le 16 mai par la déroute de Yusuf et sa fuite de Cordoue. Les troupes d'Abd al-Rahman étaient faibles (Abd al-Rahman aurait été le seul à disposer d’un bon cheval de guerre). N'ayant pas de bannière, ils en improvisèrent une avec un turban et une lance. Ce signe devait devenir le symbole des Omeyyades d'Espagne. En juillet, Abd al-Rahman officialisa son alliance avec les Kalbites. Un mois plus tard, il devint mâlik (roi) et émir d'al-Andalus. Il faut toutefois attendre 929 pour que le califat de Cordoue soit officiellement fondé par Abd al-Rahman III.

Règne

Le long règne d'Abd al-Rahman fut principalement marqué par de nombreuses mises à l'ordre des Arabes et des Berbères pour les rallier sous un même mandat. En 759, il mata une rébellion fomentée par l'ancien Émir qui se termina par l'exécution de ce dernier. En 763, il dut affronter dans sa propre ville des partisans à la solde des Abbassides. Il fit couper la tête des meneurs, les fit saler et tremper dans la naphtaline avant de les faire envoyer au califat d'Orient en guise d'avertissement.

Dans ses dernières années, Abd al-Rahman dut également déjouer et réprimer brutalement une succession de complots dans son palais, permettant de poser solidement les bases de la dynastie qui assura le contrôle de l'Espagne aux Omeyyades jusqu'en 1031. Il fit également construire la mosquée de Cordoue qui fut achevée peu avant sa mort.

Précédé par Abd al-Rahman Ier Suivi par
Yusuf al-Fihri
gouverneur d'Al-Andalus
Icone-Islam.svg Omeyyades de Cordoue Transparent.gif
Hichām Ier

Notes et références

  1. Foundation for Medieval Genealogy: Moorish spain
  2. Marcel Durliat, Andalousie, Encyclopédie Universalis V.10

Source

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • (es) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Abderramán I ».

Voir aussi

Articles connexes

Documentation externe


  • Portail du monde arabo-musulman Portail du monde arabo-musulman
Ce document provient de « Abd al-Rahman Ier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abd al-Rahman I de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abd al-Rahman I — Emir of Córdoba Reign 756 – 788 Successor Hisham I …   Wikipedia

  • Abd ar-Rahman I — Arabic: (عبد الرحمن الداخل), (known as the Falcon of Andalus or The Falcon of the Quraish ) [ [http://www.idir.net/ suede/successor1.html Abd ar Rahman I ] ] (born 731; ruled from 756 through his death circa 788) was the founder of a Muslim… …   Wikipedia

  • 'Abd al-Rahmān — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 …   Wikipédia en Français

  • Abd-er-Rahman — Abd al Rahmān Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 …   Wikipédia en Français

  • Abd al-Rahman — Abd al Rahmān Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 …   Wikipédia en Français

  • Abd ar-Rahman — Abd al Rahmān Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 …   Wikipédia en Français

  • Abd el-Rahman — Abd al Rahmān Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 …   Wikipédia en Français

  • Abd el Rahman — Abd al Rahmān Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 …   Wikipédia en Français

  • Abd ar-Rahman — ist der Name mehrerer muslimischer Herrscher und Heerführer: Abd ar Rahman (Militär) († 732), maurischer Heerführer, starb in der Schlacht von Tours und Poitiers Abd ar Rahman I. (731–788), Emir von Córdoba in Andalusien von 756 bis 788 Abd ar… …   Deutsch Wikipedia

  • Abd er Rahman — Abd ar Rahman ist der Name mehrerer muslimischer Herrscher und Heerführer: Abd ar Rahman (Militär), maurischer Heerführer, starb 732 in der Schlacht von Tours und Poitiers Abd ar Rahman I., Emir von Córdoba in Andalusien von 756 bis 788 Abd ar… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.