Citoyen


Citoyen

Citoyenneté

La citoyenneté est le fait pour une personne, pour une famille ou pour un groupe, d'être reconnu comme membre d'une cité (aujourd'hui d'un État) nourrissant un projet commun et qu'ils souhaitent y prendre une part active. La citoyenneté comporte des droits civils et politiques, et des devoirs définissant le rôle du citoyen dans la cité et face aux institutions. Au sens juridique, c'est un principe de légitimité : un citoyen est un sujet de droit.

Sommaire

Etymologie

Du sabin quiris désignant la lance, il finira par désigner en latin le «citoyen» (au pluriel quirites), car la citoyenneté romaine offrait le privilège de servir dans la militia («la milice», « l'armée »), notamment en tant que porteurs de lances et de javelots, Lancearii et Hastati[1].

Définition

De manière générale, un citoyen est une personne qui relève de l'autorité et de la protection d'un État et par suite jouit de droits civiques et a des devoirs envers cet État. Chaque citoyen exerce à sa façon la citoyenneté telle qu'elle est établie par les lois et intégrée dans l'ensemble des mœurs de la société à laquelle il appartient.

La citoyenneté est aussi une composante du lien social. C'est, en particulier, l'égalité de droits associée à la citoyenneté qui fonde le lien social dans la société démocratique moderne. Les citoyens d'une même nation forment une communauté politique.

La citoyenneté est intimement liée à la démocratie. Être citoyen implique que l'on fait partie d'un corps politique, un État, que l'on a dans ce corps politique des droits et des devoirs. En France, un citoyen est défini comme suit : « Homme ou femme âgé de plus de 18 ans, né(e) de parents français ou étrangers naturalisés ». Un citoyen a plusieurs devoirs comme payer les impôts, respecter les lois ou encore être juré de Cour d'assises si besoin est.

En démocratie, chaque citoyen est détenteur d'une partie de la souveraineté politique ; c'est donc l'ensemble des citoyens qui, par l'élection, choisissent les gouvernants.

Le citoyen moderne est le sujet de droits et de devoirs : droits de l'homme - droits civils - droits politiques - droits sociaux. Les devoirs sont accomplis par les citoyens pour le bien de la collectivité (impôts, service militaire, etc.) et définis par les lois des pays dans lesquels ils vivent.

La communauté des citoyens forme la nation.

L'expression "Citoyen du monde" qualifie celui qui proclame son attachement à l'ensemble de l'humanité, refusant les frontières nationales, tel les stoïciens.

« Le citoyen est un être éminemment politique (la cité) qui exprime non pas son intérêt individuel mais l'intérêt général. Cet intérêt général ne se résume pas à la somme des volontés particulières mais la dépasse. » (Jean Jacques Rousseau).

Historique

Le Jugement de Pugachev (1879)

Égypte antique

Sous les Lagides, avec la création de grandes cités telles [Alexandrie]nommées par alexandre le grand sutifer ] ou Ptolémaïs, la notion de citoyenneté était réservée à l'élite macédonienne, puis avec le temps s'élargit alors aux habitants de ces cités, bien que les Égyptiens du quartier de Rakhotis dans l'Alexandrie antique n'eurent jamais vraiment accès à ce statut, et la ville était constituée de quartiers bien délimités qui souvent entrèrent en conflit, démontrant ainsi l'aspect quelque peu relatif de la citoyenneté antique.

Rome

Article détaillé : Citoyenneté romaine.

La citoyenneté romaine diffère statutairement du citoyen des cités grecques.

La citoyenneté romaine est définie en termes juridiques, le civis romanus dispose de droits civils et personnels. Les étrangers peuvent accéder à la société politique définie en termes juridiques. Pour les romains, la citoyenneté a une vocation universelle, sans critères d'origine éthnique.

Révolution française

À la Révolution française, le terme est réutilisé, s'opposant au terme de sujet. Il instaure alors une égalité, puisque tout homme peut être appelé citoyen sans hiérarchisation, contrairement aux titres de noblesse (mais aussi à la citoyenneté antique basée sur la méritocratie).

Adjectivation

L'adjectivation de citoyen est controversée.

Dans le Dictionnaire culturel en langue française, Alain Rey fixe à 1995, l'usage du terme citoyen comme adjectif en remplacement de l'adjectif consacré qui est civique. Cet emploi tend à insister sur la connotation morale, républicaine et partisane. Ainsi, une attitude civique consisterait à remplir ses devoirs de citoyen (droit de vote, par exemple), tandis qu'une "démarche citoyenne" afficherait une volonté d'intégrer dans ses actes des considérations éthiques et des finalités ou des solidarités sociales plus affirmées. De fait, cette distinction est sans fondement et l'emploi de citoyenneté au sens de civisme est impropre.


On distingue 3 étapes de la citoyenneté :

  • la citoyenneté civile correspondant aux libertés fondamentales (liberté d’expression, égalité devant la justice, droit de propriété) ;
  • la citoyenneté politique fondée sur la participation politique (le droit de vote, le droit d’éligibilité, le droit d’accéder à certaines fonctions publiques, le droit d'être protégé par cet État à l'étranger) ;
  • la citoyenneté sociale résultant de la création de droits socio-économiques (droit à la santé, droit à la protection contre le chômage, droits syndicaux).

Dans le cadre de la construction européenne, est apparue la notion de citoyenneté européenne, dont disposent toutes les personnes ayant la nationalité d’un État membre de l’Union. La notion de citoyenneté multiculturelle, qui implique la reconnaissance des droits culturels des minorités, a récemment fait son apparition.

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Bibliographie

  • Philippe Muray, De la citoyennophilie, Le Débat, n° 112, octobre-décembre 2000.

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la philosophie Portail de la philosophie
  • Portail du droit Portail du droit
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Citoyennet%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Citoyen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • citoyen — citoyen, citoyenne [ sitwajɛ̃, sitwajɛn ] n. • XVIe « concitoyen » puis sens 2; adj. en a. fr.; de cité 1 ♦ N. m. (XVIIe) Hist. Celui qui appartient à une cité (1o), en reconnaît la juridiction, est habilité à jouir, sur son territoire, du droit… …   Encyclopédie Universelle

  • citoyen — citoyen, enne (ci to iin, iè n ; plusieurs disent ci toi iin, iè n ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui jouit du droit de cité dans un État. Exercer les droits de citoyen. •   Le titre glorieux de citoyen romain, CORN. Nicom. I, 2. •   J espère de …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • citoyen — Citoyen, ou Citoyenne, Ciuis. Citoyen Romain, Ciuis Romanus. Ceste fille est elle citoyenne, Ciuisne est haec puella. Qui n est point naturel citoyen, Insitus vrbi ciuis. Le meilleur de tous les citoyens, Vnus ex omnibus ciuibus probus. Faire… …   Thresor de la langue françoyse

  • citoyen — Citoyen, [citoy]enne. s. Bourgeois, habitant d une cité. Bon citoyen. riche citoyen. sage citoyen. il a fait le devoir d un bon citoyen. citoyen Romain. On appelloit autrefois, Citoyens Romains, non seulement ceux qui estoient nez à Rome, mais… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Citoyen — (fr., spr. Siloajäng), Bürger, Staatsbürger im Gegensatz zum Stadtbürger (Burgeois), zur Zeit der Revolution in Frankreich die einzige erlaubte Titulatur eines Franzosen; Frauen hießen Citoyenne; s. Bürger 3) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Citoyen — (franz., spr. ßitŭajäng), Bürger (citoyenne, Bürgerin), in Frankreich ursprünglich der stimm und wahlfähige Bürger der Cité, der Stadtbürger, dann jeder Staatsbürger; während der Revolution 1792 durch besondere Dekrete für die Umgangssprache… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Citoyen — (frz., spr. ßitŏăjäng), Bürger, Staatsbürger; Citoyenne (spr. jénn ), Bürgerin …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Citoyen —          ALAIN (Émile Auguste Chartier, dit)     Bio express : Philosophe et essayiste français (1868 1951)     «Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l obéissance il assure l ordre ; par la résistance il assure la… …   Dictionnaire des citations politiques

  • CITOYEN — ENNE. s. Habitant d une ville, d une cité. Riche citoyen. Sage citoyen. Un simple citoyen. Les diverses classes de citoyens. Attenter à la liberté des citoyens. Le domicile des citoyens doit être inviolable.   Bon citoyen, Celui qui est zélé pour …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • citoyen — I. CITOYEN, ENNE. subst. Nom commun à tous les François et autres individus des nations libres, qui jouissent des droits de Citoyen. C est, relativement aux femmes, une simple qualification. II. CITOYEN, ENNE. sub. Habitant d une Ville, d une… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.