Charles V de Naples

Charles V de Naples

Charles II d'Espagne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles.
Charles II
Roi d'Espagne
Charles II of Spain anonymous portrait.jpg
Charles II d'Espagne

Règne
17 septembre 1665 - 1er novembre 1700
Couronnement 1665
Investiture 1675
Dynastie Maison de Habsbourg
Prédécesseur Philippe IV
Successeur Philippe V

Autres fonctions
Période
-
Président {{{président1}}}
Président(s) de la République {{{président de la république1}}}
Monarque
Gouverneur général {{{gouverneur1}}}
Prédécesseur
Successeur

Période
-
Président {{{président2}}}
Président(s) de la République {{{président de la république2}}}
Monarque
Gouverneur général {{{gouverneur2}}}
Prédécesseur
Successeur

{{{fonction3}}}
Période
{{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}}
Président {{{président3}}}
Président(s) de la République {{{président de la république3}}}
Monarque {{{monarque3}}}
Gouverneur général {{{gouverneur3}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur3}}}
Successeur {{{successeur3}}}

{{{fonction4}}}
Période
{{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}}
Président {{{président4}}}
Président(s) de la République {{{président de la république4}}}
Monarque {{{monarque4}}}
Gouverneur général {{{gouverneur4}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur4}}}
Successeur {{{successeur4}}}

{{{fonction5}}}
Période
{{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}}
Président {{{président5}}}
Président(s) de la République {{{président de la république5}}}
Monarque {{{monarque5}}}
Gouverneur général {{{gouverneur5}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur5}}}
Successeur {{{successeur5}}}

{{{fonction6}}}
Période
{{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}}
Président {{{président6}}}
Président(s) de la République {{{président de la république6}}}
Monarque {{{monarque6}}}
Gouverneur général {{{gouverneur6}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur6}}}
Successeur {{{successeur6}}}

{{{fonction7}}}
Période
{{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}}
Président {{{président7}}}
Président(s) de la République {{{président de la république7}}}
Monarque {{{monarque7}}}
Gouverneur général {{{gouverneur7}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur7}}}
Successeur {{{successeur7}}}

{{{fonction8}}}
Période
{{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}}
Président {{{président8}}}
Président(s) de la République {{{président de la république8}}}
Monarque {{{monarque8}}}
Gouverneur général {{{gouverneur8}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur8}}}
Successeur {{{successeur8}}}

{{{fonction9}}}
Période
{{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}}
Président {{{président9}}}
Président(s) de la République {{{président de la république9}}}
Monarque {{{monarque9}}}
Gouverneur général {{{gouverneur9}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur9}}}
Successeur {{{successeur9}}}

{{{fonction10}}}
Période
{{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}}
Président {{{président10}}}
Président(s) de la République {{{président de la république10}}}
Monarque {{{monarque10}}}
Gouverneur général {{{gouverneur10}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur10}}}
Successeur {{{successeur10}}}

Biographie
Naissance 6 novembre 1661
Madrid
Décès 1er novembre 1700
Madrid
Père Philippe IV
Mère Marie-Anne d'Autriche
Conjoint(s) Marie Louise d'Orléans († 1689)
Marie-Anne de Neubourg

Escudo de Armas de Felipe II de España.svg
Rois d'Espagne

Charles II d'Espagne (né à Madrid, le 6 novembre 1661 - mort à Madrid, le 1er novembre 1700), L'Ensorcelé, fut le dernier roi espagnol de la maison des Habsbourg.

Sommaire

Biographie

Fils de Philippe IV et de Marie-Anne d'Autriche, il hérita du trône à la mort de son père en 1665, constamment sous la régence de sa mère jusqu'à sa majorité en 1675.

Les mariages consanguins[1] successifs de la famille avaient produit une telle dégénérescence que Charles était rachitique, maladif et débile. Il était d'une complexion si débile qu'il ne put parler avant l'âge de 4 ans[2] et marcher avant l'âge de 8 ans. Une analyse par l´UCM des restes mortels du roi prouve qu´il était atteint du syndrome de Klinefelter[réf. nécessaire]. Il est mort sans descendance, éteignant avec lui la branche espagnole de la maison des Habsbourgs. Son surnom d'El Hechizado (l'ensorcelé) reflète la croyance populaire de l'époque selon laquelle ses troubles physiques et mentaux étaient causés par de la sorcellerie ou par une possession démoniaque.

Règne

Charles à 10 ans

Proclamé roi en 1665, sous la tutelle de sa mère Marie-Anne d'Autriche, Charles reçut le trône en pleine lutte entre Marie-Anne, Juan José d'Autriche (fils bâtard de Philippe IV), Valenzuela et le cardinal Nidhard. La destinée de ce prince faible fut d'être sans cesse gouverné : il le fut d'abord par sa mère, puis par don Juan d'Autriche, son frère naturel ; par sa femme, Marie Louise d'Orléans, et enfin par ses ministres.

Appuyé par la noblesse, don Juan José marcha sur Madrid et prit le pouvoir en 1677, mais mourut seul deux années plus tard. Comme Charles était incapable de gouverner seul, il était aidé par le duc de Medinaceli (1680-85), le conde de Oropesa (1685-91 et 1695-99) et le cardinal Fernández de Portocarrero (1699-1700).

Pendant cette période le roi eut deux mariages, avec Marie Louise d'Orléans (morte en 1689) et Marie-Anne de Neubourg ; le désespoir de la cour de ne pas avoir d'héritier alla jusqu'à faire exorciser le roi. Voyant que le roi mourrait sans descendance, les puissants rois d'Europe commencèrent à prendre position pour occuper le trône lorsqu'il serait vacant : l'Autriche défendait les droits de succession de l'archiduc Charles (le futur empereur Charles VI) pour tenter de récupérer l'héritage des Habsbourgs et éviter les tentations hégémoniques de la France. Mais Louis XIV manœuvra habilement pour empêcher la réédition de l'empire de Charles I et pour convertir l'Espagne en un territoire satellite ; avec la Paix de Ryswick, de 1697, il fit des concessions à l'Espagne et avec l'appui de la cour de Madrid, Charles désigna Philippe d'Anjou, petit-fils de Louis XIV, comme héritier (deux testaments antérieurs en faveur de José Fernando de Bavière restèrent sans effet puisque mort en 1699). Le règne de Charles II fut catastrophique pour l'Espagne, sur le plan économique, financier et de la justice. La corruption était présente partout, les hommes au pouvoir étaient incompétents et peu intéressés par les affaires du pays. L'armée connaît également ses heures les plus sombres avec de nombreuses défaites contre les troupes françaises pendant les guerres de Dévolution et de Hollande.

Une succession disputée

Avec la mort de Charles débuta une longue Guerre de Succession (1701-14) qui vit s'affronter les partisans de l'archiduc (appuyé par l'Autriche, l'Angleterre, le Portugal, les Provinces Unies des Pays-Bas, la Prusse, la Savoie et Hanovre) contre ceux de Philippe d'Anjou, petit-neveu de Charles qui, appuyé par la France, s'imposa finalement comme roi d'Espagne sous le nom de Philippe V, grâce à l'élection de l'archiduc Charles à la tête de l'Empire germanique, instaurant sur le trône une branche de la Maison des Bourbons et posant le problème de la Succession au trône de France.

Analyse du règne de Charles II

La faiblesse du pouvoir réel sous le règne de Charles II et son incapacité furent à la fois la cause et l'expression de la décadence de la maison de Habsbourg en Espagne. Les guerres soutenues contre la France se soldèrent par des déroutes successives : cession de la Franche-Comté avec la Paix de Nimègue (1678), perte du Luxembourg avec la trêve de Ratisbonne (1684), invasion française de la Catalogne (1691)… Le Traité d'Utrecht (1713), qui mit fin à la Guerre de Succession, peut être considéré comme l'apogée de la décadence puis, à l'installation d'un Bourbon sur le trône d'Espagne, les Autrichiens et les Anglais exigèrent des compensations territoriales au détriment de l'Espagne qui perdit ses possessions dans les Pays-Bas et en Italie (qui sont passés à l'Autriche), Gibraltar et Minorque (à l'Angleterre).

Anecdote

Il a inspiré très librement un des personnages du film comique La Folie des grandeurs réalisée par le cinéaste français Gérard Oury en 1971.

Notes

  1. Pour illustrer l'extraordinaire consanguinité de Charles II, il suffirait de dire que tous ses arrière-grands-parents descendaient soit de Charles-Quint et de son épouse Isabelle de Portugal qui était aussi sa cousine germaine, soit de Ferdinand Ier, le frère de Charles Quint, parfois des deux et souvent plusieurs fois. Ainsi son grand-père Philippe III était à la fois petit-fils et arrière-petit-fils de Charles Quint, et l'autre grand-père de Philippe III était le neveu de Charles Quint, marié à sa fille.
  2. Juan Carlos, fils de Bourbon, est sauvé par ses gènes, Le Monde, 16 avril 2009.

Articles connexes

Commons-logo.svg

Voir aussi

Précédé par Charles II d'Espagne Suivi par
Philippe IV
Escudo de Armas de Felipe II de España.svg
roi d'Espagne
et des Deux-Siciles
Philippe V

Source

« Charles II d'Espagne », dans Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang [sous la dir. de], Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878 [détail des éditions]  (Wikisource)

  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
Ce document provient de « Charles II d%27Espagne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Charles V de Naples de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Charles I of Naples — Charles I King of Sicily, Naples, and Albania; Prince of Achaea; Count of Provence, Forcalquier, Anjou, and Maine Statue of Charles at the Royal Palace, Naples …   Wikipedia

  • Charles III of Naples — Charles III King of Naples Reign 12 May 1382 – 24 February 1386 Predecessor Joanna I Successor …   Wikipedia

  • Charles II of Naples — Charles II King of Naples Reign 7 January 1285 – 5 May 1309 Predecessor Charles I Successor Robert …   Wikipedia

  • Charles III De Naples — Pour les articles homonymes, voir Charles. Charles III de Naples. Enluminure hongroise de 1488. Charles de Durazzo ou Charles, duc de Dur …   Wikipédia en Français

  • Charles iii de naples — Pour les articles homonymes, voir Charles. Charles III de Naples. Enluminure hongroise de 1488. Charles de Durazzo ou Charles, duc de Dur …   Wikipédia en Français

  • Charles III de Naples — Pour les articles homonymes, voir Charles. Charles III de Naples. Enluminure hongroise de 1488. Charles de Durazzo ou Charles, duc de Duras, dit le Petit, né en 1345, mort empoisonné …   Wikipédia en Français

  • Charles VII de Naples — Charles III d Espagne Pour les articles homonymes, voir Charles. Charles III …   Wikipédia en Français

  • Charles Ier de Naples — Charles Ier de Sicile Pour les articles homonymes, voir Charles et Charles d Anjou. Chales …   Wikipédia en Français

  • Charles VI de Naples — Charles VI du Saint Empire Pour les articles homonymes, voir Charles VI. Charles VI …   Wikipédia en Français

  • Charles II de Naples — Charles II d Anjou Pour les articles homonymes, voir Charles d Anjou et Charles. Portrait de Chales II d Anjou Charles II d An …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.