Carte En T


Carte En T

Carte en T

Le plus ancien exemple imprimé de carte en T : la première page du chapitre XIV des Etymologiae isidoriennes.
Par Guntherus Ziner, Augsburg, 1472
Reconstitution hypothétique de la carte du monde perdue d’Anaximandre[1]

Une carte en T ou carte en TO était une représentation du monde au Moyen Âge (mappemondes) représentant le monde physique tel que décrit par l'érudit du VIIe siècle Isidore de Séville dans son Etymologiae [2] :

Orbis a rotunditate circuli dictus, quia sicut rota est [...] Undique enim Oceanus circumfluens eius in circulo ambit fines. Divisus est autem trifarie: e quibus una pars Asia, altera Europa, tertia Africa nuncupatur.

« Le monde est dit "rond" d'après la rondeur d'un cercle, parce que le monde est tel une roue [...] À cause de cela, l'Océan qui l'entoure est contenu dans une limite circulaire et est divisé en trois parties, d'une part l'Asie, en second l'Europe et en troisième l'Afrique. »

Sur la carte TO, les trois continents connus (Europe, Asie, Afrique), étaient placés de part et d'autre de barres verticale et horizontale, formant un T renversé.

Dans cette représentation très sommaire, le T renversé vers la droite séparait les trois continents alors connus :

  • Au-dessus de la barre placée horizontalement (symbolisant la Méditerranée) se trouvait l'Europe (ce nom n'existait peut-être pas),
  • En-dessous de la barre placée horizontalement se trouvait l'Afrique,
  • A droite de la barre placée verticalement, se trouvait l'Asie
  • La barre placée verticalement représentait le Danube et le Nil, supposés être approximativement en continuité.

À l'intersection des deux barres, on trouvait la ville de Jérusalem, centre du monde connu à cette époque.

Le T était entouré d'un O, d'où le nom de carte TO.

Cette représentation provient de conceptions antiques portant sur les continents et les fleuves du Moyen-Orient : recyclant ces conceptions, les érudits médiévaux de l'Occident chrétien ont longtemps conservé une croyance érigée au rang de dogme, selon laquelle les fleuves mythiques cités dans les Écritures auraient une source commune: le Nil, le Tigre et le Jourdain [3]. D'où la persistence des mythes du jardin d'Éden, qui perpétuent cette croyance jusque les explorations de l'époque moderne (expéditions aventuresques jusqu'aux sources du Nil.)

Alors que ce type de représentation du monde liée à des croyances religieuses perdurait sur les terres d'Occident jusqu'au XIIe siècle, la superficie des terres de l'Eurasie cartographiées par la civilisation chinoise à la même époque fut très largement supérieure.

La représentation TO fut progressivement abandonnée à partir du XIIe siècle. En effet, le roi Roger II de Sicile fit travailler à sa cour le géographe arabe Al-Idrisi qui établit en 1154 une mappemonde du monde connu à cette époque qui n'adoptait plus la représentation TO.

Références

  1. D'après John Mansley Robinson, An Introduction to Early Greek Philosophy, Houghton and Mifflin, 1968 (ISBN 0395053161).
  2. (chapitre 14, de terra et partibus)
  3. Citations du Jourdain dans la Bible.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens internes

Liens externes

Ce document provient de « Carte en T ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Carte En T de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • carte — [ kart ] n. f. • 1393; lat. charta « papier » ♦ Rectangle ou carré de papier, de carton. I ♦ CARTE À JOUER ou CARTE : petit carton rectangulaire dont l une des faces porte une figure, et qui est utilisé par séries conventionnelles dans différents …   Encyclopédie Universelle

  • carte — CARTE. sub. fém. Assemblage de plusieurs papiers collés l un sur l autre. De la carte fine. De la carte bien battue. En ce sens on se sert plus ordinairement du mot Carton; et on appelle cette sorte de carte, Du carton fin.Carte. Petit carton fin …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • carte — CÁRTE, cărţi, s.f. I. 1. Scriere cu un anumit subiect, tipărită şi legată sau broşată în volum. ♢ Carte albastră (sau albă, neagră etc.) = publicaţie oficială a unui guvern care conţine documente justificative privitoare la o problemă politică. ♢ …   Dicționar Român

  • Carte SD — Carte SD, miniSD et microSD Une carte SD (« SD » étant le sigle de l expression en anglais « Secure Digital ») est une carte mémoire amovible de stockage de données numériques créée en janvier 2000 par une alliance formée… …   Wikipédia en Français

  • carte — CARTE. (Quelques uns escrivent Charte, quoy qu ils ne prononcent point l h) s. f. Assemblage de plusieurs papiers collez l un sur l autre. De la carte fine, bien battuë. On dit fig. Donner la carte blanche à quelqu un, pour dire, Laisser à une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Carte XD — Le format xD (ou xD Picture Card) est une des nombreuses interfaces utilisées dans le monde des cartes mémoire. Il s agit d une unité de stockage qui utilise de la mémoire flash. On retrouve généralement des emplacements pour les cartes xD dans… …   Wikipédia en Français

  • Carte TV — Carte télé Hauppauge WinTV TV tuner card …   Wikipédia en Français

  • Carte tv — Carte télé Hauppauge WinTV TV tuner card …   Wikipédia en Français

  • Carte en T-O — Carte en T Le plus ancien exemple imprimé de carte en T : la première page du chapitre XIV des Etymologiae isidoriennes. Par Guntherus Ziner, Augsburg, 1472 …   Wikipédia en Français

  • Carte en t — Le plus ancien exemple imprimé de carte en T : la première page du chapitre XIV des Etymologiae isidoriennes. Par Guntherus Ziner, Augsburg, 1472 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.