Burne


Burne

Testicule

Les testicules (testes) sont les gonades génératrices mâles des animaux. Les mammifères possèdent des testicules jumelés dans une poche qui s'appelle le scrotum (en langage populaire « les bourses »).

Sommaire

Anatomie humaine

Testicules humains

Les testicules humains sont des organes pairs et symétriques situé à l'extérieur du pelvis dans le scrotum afin d'être à une température inférieure à celle de l'abdomen (°C en moins). Chaque testicule adulte mesure environ 3 cm de haut, 2 cm de large et 3 cm de profondeur pour un poids d'environ 18 g.
Les testicules comportent une coque appelée albuginée du testicule (tunica albuinea testis), elle est épaisse, solide et inextensible. Sa surface est lisse et blanc nacré. Sur ses faces latérale et caudale, le testicule est entouré par une cavité vaginale testiculaire, reliquat de cœlome interne.
Au sommet du testicule on retrouve l'épididyme séparé du testicule par le sillon épididymaire. La disparition de ce dernier est le signe d'une pathologie de l'épididyme tel qu'un cancer. À son pôle caudal, le testicule est fixé au scrotum par le gubernaculum testi.

La vascularisation du testicule est terminale, elle se fait par 3 artères. Dans le cordon spermatique, l'artère et les veines spermatiques accompagnent le canal déférent. Au contact de l'épididyme, ces vaisseaux se divisent pour donner les vaisseaux testiculaires, les vaisseaux épididymaire antérieur et postérieur qui vascularisent respectivement la tête et la queue de l'épididyme. Les vaisseaux testiculaires (1 artère et 4 veines) perforent l'albuginée en un point précis. Le canal déférent est vascularisé par une artère qui lui est propre, l'artère déférentielle.
Chez l'embryon et le jeune enfant, il existe une anastomose entre les artères épididymaire postérieure, déférentielle et funiculaire (destiné au muscle crémaster). Cette anastomose ne peut pas se suppléer à l'artère spermatique et en cas de torsion du testicule la circulation sanguine est coupée et le testicule se nécrose au bout de 5-6 h, la torsion testiculaire est une urgence chirurgicale.

L'albuginée envoie des cloisons ou septa (pluriel de septum qui veut dire cloison) découpant le testicule en environs 300 lobules testiculaire contenant les tubes séminifères. Les tubes séminifères (tubuli seminiferi recti) contenu dans l'albuginée sont le siège de la spermatogénèse. Ces tubes sont tapissés d'une couche de cellules nourricières (Cellule de Sertoli). Les spermatozoïdes sont produits entre la puberté et la vieillesse à partir de cellules souches germinales (Spermatogonie) qui subissent la méiose. Ces tubes débouchent sur l'épididyme (epididymis), où les spermatozoïdes neufs maturent, et ensuite au canal déférent (vas deferens) qui débouche sur l'urètre.

Lors de la stimulation sexuelle, les spermatozoïdes passent des testicules au canal éjaculateur (ductus ejaculatorius) par l'urètre ; la prostate, par des contractions musculaires, fait éjaculer les spermatozoïdes, en les chassant dans un moyen fluide (le sperme), par le pénis. Le sperme est donc composé de spermatozoïdes et de liquide séminal. En cas de vasectomie ou de stérilité autre (post-gonococcique par exemple) bien que la sensation soit identique, seul le liquide séminal est produit. Pour s'assurer de sa viabilité, faire pratiquer un spermogramme.

Dans l'éjaculation normale le sperme est projeté à distance (jusqu'à 50 cm) et par saccades (correspondantes aux contractions musculaires de la prostate).

Entre les tubes séminifères se trouvent les cellules interstitielles du testicule ou cellules de Leydig, qui produisent différentes hormones stéroïdes (la testostérone principalement et les autres androgènes) et peptidique (Insl3 : Insulin-like 3, impliquée dans la descente testiculaire dans le scrotum).

Physiologie

Anatomie génitale interne de l'homme. Légende : 1. Vessie urinaire 2. Pubis 3. Pénis 4. Corps caverneux 5. Gland 6. Prépuce 7. Méat 8. Côlon sigmoïde 9. Rectum 10. Vésicule séminale 11. Canal éjaculateur 12. Prostate 13. Glande de Cowper 14. Anus 15. Canal déférent 16. Épididyme 17. Testicule 18. Scrotum (bourse)

Comme les ovaires auxquels ils sont homologues, les testicules font partie de l'appareil reproducteur (en tant que gonades) et du système endocrinien (en tant que glandes endocrines). Leurs fonctions, respectivement, sont :

Les deux fonctions du testicule, la spermatogénèse et la production de testostérone, sont régulées par des gonadostimulines : la lutéostimuline (LH) et l'hormone de stimulation folliculaire (FSH). Ces hormones sont produites, sur ordre de l'hypothalamus par l'hypophyse située à la base du cerveau.

Les testicules sont extrêmement sensibles au contact ; leur stimulation légère peut produire un plaisir sexuel intense, mais tout choc ou blessure a tendance à être extrêmement douloureux (sensibilité nociceptive). Ils sont aussi sensibles à la température ; les bourses se rétractent et s'étendent afin de réguler leur température. Les spermatozoïdes doivent être produits à une température légèrement inférieure à celle du corps, environ 33 à 34 °C[1] ; c'est ce qui explique que les testicules sont suspendus en-dehors du corps. Des pantalons trop isolants (comme les pantalons de ski produisant une température trop élevée) ou trop serrés (jeans), ainsi que l'exposition prolongée à une source de chaleur (batterie d'ordinateur portable par exemple) sont une cause fréquente de stérilité transitoire.

Le poids moyen d'un testicule est de l'ordre de 20 grammes[2].

Techniques d'exploration

  • La palpation permet d'apprécier l'absence de nodule et la relative symétrie de leur taille.
  • La transillumination avec une simple lampe de poche est un examen très simple permettant de s'assurer de l'absence de corps étranger (débris métallique par exemple) ou d'épanchement liquidien (sanguin le plus souvent).
  • Si besoin, on peut procéder à une échographie.

Il faut absolument éviter de pratiquer tout examen radiologique de cette zone, les rayons X nuisant gravement aux spermatozoïdes.

Pathologies

Les maladies les plus fréquentes des testicules sont :

Si un testicule est enlevé chirurgicalement (orchidectomie) ou détruit par maladie ou accident, on peut se servir de prothèses testiculaires pour simuler l'apparence du testicule perdu. Les premières prothèses, après la Première Guerre mondiale étaient faites d'une simple balle de ping-pong. L'ablation des deux testicules s'appelle la castration.

La stérilisation masculine par vasectomie n'implique pas l'ablation des testicules ; ils poursuivent leurs fonctions normales. La vasectomie est l'enlèvement d'une partie du canal déférent, de façon à empêcher les spermatozoïdes de sortir lors de l'éjaculation.

Gastronomie

Testicules de taureaux sur un marché en Italie

Les testicules des animaux s'appellent animelles. Les animelles font partie des aliments à cuisiner dans certains pays (Italie, Espagne où on les nomme criadillas, Belgique, États Unis (Rocky Mountain oysters). On peut les servir avec des frites ou avec une sauce qui convient avec des tripes, chaudes ou froides. Pas mal de gens pensent erronément que les choesels bruxellois sont préparés avec des animelles ; ce mets est en réalité composé de pancréas de bœuf.

Quelques testicules d'animaux peuvent servir d'aphrodisiaque.

Synonymes

Wiktprintable without text.svg

Voir « testicule » sur le Wiktionnaire.

La liste argotique et imagée des termes sur les testicules se trouve sur le wiktionnaire.

Notes

  • Portail de la médecine Portail de la médecine

Ce document provient de « Testicule ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Burne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Burne — ist der Name von Alfred Higgins Burne (1886–1959), britischer Militärhistoriker Edward Burne Jones (1833–1898), britischer Maler und einer der führenden Vertreter der Präraffaeliten Philip Burne Jones (1861–1926), britischer Kunstmaler und… …   Deutsch Wikipedia

  • Burne — (holl.), ausgespannte halb zusammengezogene Flagge, Zeichen für die Mannschaft aufs Schiff zu kommen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • burne — [byʀn] n. f. ÉTYM. 1888, in Esnault; mot rouchi, « nœud, excroissance d un arbre », par anal. de forme. ❖ ♦ (Au plur.). Fam. et vulg. Testicules. ⇒ Burette, couille. 0 Avec les autres matelots, en mer, il avait dit qu à Brest il irait se vider… …   Encyclopédie Universelle

  • Burne — This ancient name is of Anglo Saxon origin, and is one of the earliest topographical surnames existing today. The derivation is from the Old English pre 7th Century burna, burne , spring, stream, which was originally used as a topographic name… …   Surnames reference

  • burne — f ( an/ an) 1. a bubbling or running water, a bourn, brook, stream, river; 2. spring or well water; [torrens, rivus]; [as a prefix or termination to the names of places, burn or burne denotes that they were near a stream, as Burnham, Burnley,… …   Old to modern English dictionary

  • burné — éburné …   Dictionnaire des rimes

  • burné, e —  adj. Arg. Courageux, audacieux …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires

  • burne —  a brook, a small stream of water. N …   A glossary of provincial and local words used in England

  • burne — …   Useful english dictionary

  • Burne Hogarth — Saltar a navegación, búsqueda Burne Hogarth Burne Hogarth 1982 Nacimiento 25 de diciembre de 1911 Chicago Fallecimiento …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.