Brauron

Brauron

37°55′35″N 23°59′37″E / 37.92639, 23.99361

Sanctuaire d'Artémis Brauronia, anastylose partielle
Plan du sanctuaire d'Artémis Brauronia

Brauron (en grec ancien : Βραυρών, moderne : Βραυρώνα Vravrona) est un lieu de culte historique d'Artémis, sur la côte est de l'Attique, à hauteur d'Athènes. Un musée est installé à proximité.


Sommaire

Histoire

Le site doit son importance, à partir de la colonisation du Néolithique (-3500), à son port naturel et à sa position stratégique en direction des Cyclades et de l'Asie Mineure. Le site prospère jusqu'à la période mycénienne (-1100), puis il est abandonné, pour des raisons inconnues.

Il renaît vers -900 ; puis, vers -700 commence la période florissante du sanctuaire, qui s'achève vers -300, après une grande inondation.

Selon la tradition locale, c'est à Brauron que se rassembla la flotte grecque pour l'expédition contre Troie, et qu'Iphigénie fut sacrifiée.

Sanctuaire

Vestiges du pont sur l'Érasinos
Stoa du sanctuaire d'Artémis

Pont antique

On accédait au sanctuaire, qui couvre une surface d'environ 60 x 80 m, par un pont en dalles de pierre sur le petit fleuve Érasinos : c'est le seul pont qui nous reste de la Grèce classique[1].

Temple et sanctuaire d'Artémis

Le temple dorique proprement dit mesure 19,20 x 10,35 m. Il semble qu'il succède à un temple antérieur. C'est autour de l'autel situé devant le temple que se déroulaient les danses rituelles des jeunes filles, comme le montrent les figures d'un cratère du Ve siècle. Des mystères avaient lieu, consistant en une chasse sacrée d'Artémis. Les reliefs de la frise montrent Artémis comme l'ancienne maîtresse ancestrale des animaux, divinité féminine de la nature, de la fécondité, de la vie et de la mort. Des taureaux étaient offerts en sacrifice.

On montrait dans le sanctuaire le tombeau d'Iphigénie qui de Tauride était revenue à Brauron. Ce tombeau avait l'aspect d'une grotte. Ce culte d'Iphigénie était lié à celui d'Hécate : à celle-ci était offerts les vêtements des femmes mortes en couches ; Iphigénie recevait ceux des femmes qui avaient donné une heureuse naissance.

Le plus grand bâtiment du sanctuaire est la « stoa des Arktoi » ou salle des Ourses, dont le plan était en forme de Π, peut-être suite à une réduction du plan initial. On comptait au total 9 chambres, abritant 99 lits de bois. Devant les chambres ont été trouvées de nombreuses statues des filles et des garçons âgés de dix à douze ans.

Festivités

Statue de jeune fille (arktos) avec un lapin, -IVe siècle

Les jeunes filles nobles passaient quelque temps au sanctuaire de Brauron comme « arktoi » ("ourses"), s'exerçant à la danse, à la course à pied et à l'art du tissage, afin de mieux se préparer à leur vie d'adulte. Au -IVe siècle, Athènes décida que ses filles devraient désormais toutes passer par ces rites d'initiation appelés « arktéia », avant leur puberté. Elles étaient de plus tenues d'assister aux festivités des « Brauronia », qui avaient lieu tous les quatre ans. Les jeunes filles restaient au service de la déesse jusqu'à l'âge de leur mariage.

Les Brauronia donnaient lieu à de grandes fêtes, avec des concours de musique et d'équitation. De petites festivités locales étaient célébrées chaque année. Pour les grandes Brauronia était organisé un grand défilé très bruyant, qui se mettait en mouvement à partir du Brauronion (sanctuaire d'Artémis Brauronia) situé sur l'Acropole d'Athènes, à l'ouest du Parthénon.

Voir aussi

Références

Bibliographie

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Petros G. Themelis, Brauron, le sanctuaire et le musée, Apollo-Verlag, Athènes
  • Jan N. Bremmer, Dieux, mythes et sanctuaires dans la Grèce antique, Berlin 1998, ISBN 3-548-26537-5
  • Maria Mavromataki, La Mythologie et les cultes en Grèce, Athènes, 1997
  • Karl Kerenyi, La Mythologie des Grecs I, Munich, 1998, ISBN 3-423-30030-2

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Brauron de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Brauron — ist eine antike Kultstätte der Artemis an der Ostküste Attikas, etwa auf der Höhe von Athen. Inhaltsverzeichnis 1 Geschichte 2 Heiligtum 3 Feste 4 Quellen …   Deutsch Wikipedia

  • Braurón — Saltar a navegación, búsqueda Brauron fue una de las localidades más antiguas del Ática, ya que en el santuario consagrado a Ártemis Brauronia se han hallado restos arqueológicos que datan del Heládico Medio, entre 2.000 1.580 a. C.… …   Wikipedia Español

  • Brauron — Brauron,   griechisch Brauron, antiker Ort in Ostattika, Griechenland. Hier befand sich am Fuß einer prähistorischen Akropolis das Heiligtum der Artemis Brauronia. Ausgegraben wurden ein Tempel (6. Jahrhundert v. Chr., im 5. Jahrhunderts… …   Universal-Lexikon

  • Brauron — (a. Geogr.), Demos in Attika am Erasinos, südöstlich von Marathon unweit des Meeres, jetzt Dorf Vrana od. Vraona. Dabei ein Tempel der Artemis (welche daher den Beinamen Brauronĭa hatte), mit dem Bilde der Göttin, welches Orestes u. Iphigenia aus …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Brauron — Brauron, alte Ortschaft im Osten Attikas; nach ihr benannt ist die Artemis von B. (Brauronĭa) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • BRAURON — Atticae oppid. Strabo l. 9. a Braurone heroe, unde etiam Brauronia Diana dicta. Marathone haud procul, et cum ea ad eandem forte Tribum pertinens, Templô Dianae, Festôque in eius honorem celebrari solitô olim erat nobilis. Nunc Urana appellatur,… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Brauron — Archaeological site name = Brauron name local = Anc. Βραυρών; Mod. Βραυρώνα caption skyline = View of the platform of the temple, looking south across the stoa. country = Greece region = Attica elevation = 2 controlling city = Athens peak period …   Wikipedia

  • Brauron Archaeological Museum — is a museum in Markopoulo Mesogeias, Greece.External links* [http://www.culture.gr/h/1/eh151.jsp?obj id=3359 www.culture.gr] …   Wikipedia

  • Cult of Artemis at Brauron — Artemis worshipers were found all over the ancient Greek world. One of the most famous worshiping sites for Artemis was in Attica at Brauron. Artemis is said to have presided over all the biological transitions of females from before puberty to… …   Wikipedia

  • БРАВРОН —    • Brauron,          Βραυρών, см. Attica, Аттика, 18 …   Реальный словарь классических древностей


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.