Vahagn Davtian

Vahagn Davtian
Vahagn Davtian
Activités Écrivain, poète
Naissance 15 août 1922
Arapgir (Turquie)
Décès 1996
Erevan (Arménie)
Langue d'écriture Arménien

Vahagn Davtian ou Davtyan (en arménien Վահագն Դավթյան ; né le 15 août 1922 à Arapgir, Turquie, et mort en 1996 à Erevan, Arménie) est un écrivain et poète arménien. Il a été le rédacteur en chef des hebdomadaires littéraires Grakan Therth et Voix de la Patrie.

Sommaire

Biographie

Davtian naît en 1922 dans la ville d'Arapgir (province de Malatya), en Turquie. Sa famille s'installe en 1925 en Arménie soviétique (alors République socialiste fédérative soviétique de Transcaucasie), où il reçoit son éducation, avant de participer à la Seconde Guerre mondiale[1].

Davtian commence à publier dès 1935[2].

Il préside l'Union des écrivains d'Arménie de 1990 à 1994[3]. Il meurt en 1996 à Erevan, la capitale arménienne.

Poème

Khatchkar, 1308.

De pierre ici tout un pays, d'eau en furie
Murmure d'herbe ici dans la teinte du bleu
Corne des rocs dans les hauts monts hissés vers Dieu
Dans l'abîme jeté, pénitence de pierre.

Tout un pays où blanche et de glace est la plainte
Dans le fond des ravins, question des tempêtes
Vers le bas de la rive une clochette d'eau
Le chagrin du pétale et le pleur de la mousse.

Cri de cuivre et soupir de granit, le pays
À la beauté en croix sur la pierre de croix
Tout un pays face au soleil à l'infini
Toi prière à genoux et toi élan du rite.

Je suis de toi pays des longs siècles sans fin
Et je vais avec toi, hauteurs et précipices,
Furieux par la pierre et dans le vent de neige
Toi, chagrin du pétale et larme de la mousse.

(Vahagn Davtian, De pierre ici tout un pays, extrait traduit par Rouben Mélik[4].)

Œuvres

Davtian est principalement connu pour ses poèmes et ballades. Il s'inspire tant de l'histoire arménienne que de son propre présent[5].

Il a notamment publié les recueils de poèmes :

  • Առաջին սեր (Premier amour), 1947.
  • Աշխարհի առավոտը (Le matin du monde), 1950.
  • Լուսաբացը լեռներում (L'aube dans les montagnes), 1957.
  • Ծուխը ծխանի (La fumée de la cheminée), 1969.
  • Le Buisson ardent, 1972.

Il est aussi connu pour ses traductions en arménien d'Alexandre Pouchkine, Sergueï Essénine, Sándor Petőfi, Alexandre Bloketc.[2].

Notes et références

  1. (en) Mischa Kudian, Soviet Armenian poetry, Mashtots Press, Londres, 1974 (ISBN 978-0903039024), p. 86.
  2. a et b (ru) Давтян Ваагн Арменакович sur Большая Советская Энциклопедия. Consulté le 18 décembre 2010.
  3. (en) History sur Writers' Union of Armenia. Consulté le 18 décembre 2010.
  4. Rouben Mélik (dir.), Poésie arménienne, anthologie des origines à nos jours, Éd. Les Éditeurs Français Réunis, Paris, juillet 1973, p. 375-376.
  5. Béatrice Kasbarian-Bricout, Coutumes et traditions arméniennes, L'Harmattan, Paris, 1990 (ISBN 978-2-738406316), p. 112.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vahagn Davtian de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Khatchkar — L’art des croix de pierre arméniennes. Symbolisme et savoir faire des Khachkars * …   Wikipédia en Français

  • Liste de poètes de langue arménienne — Ceci est une liste de poètes de langue arménienne : Lazare de Pharbe (Ve siècle) Yéghichê (Ve siècle) Hovhannès Mamikonian (VIIe siècle) Moïse de Khorène (VIIIe siècle) Grégoire de Narek (951 1003) Grigor Magistros (990… …   Wikipédia en Français

  • Littérature arménienne — La littérature arménienne proprement dite se développe parallèlement à la poésie de ce même pays. Les deux sont très liées. Dans son histoire, il y a plusieurs âges d or et plusieurs courants littéraires : l historiographie du Ve siècle, la… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.