Saint Congar

Saint Congar

Saint Congar (ou saint Kongar, ou saint Congard ; en gallois Cyngar) fait partie des saints bretons de l'Armorique primitive au VIe siècle non reconnu officiellement par l'église catholique romaine. Lui-même ou d'autres personnages avec qui il pourrait être confondu, sous des noms voisins comme saint Congall ou saint Comgall ainsi que saint Gongat, sont aussi présentés ici.

Hagiographie

Sa vie est très peu connue et plusieurs versions différentes et contradictoires existent[1] :

  • Ce serait un moine d'origine galloise, qui aurait fondé plusieurs monastères dans le Devonshire. Il fut enterré à Congresbury[2], paroisse anglaise du comté de Somerset[3]. Il aurait été abbé selon les uns, évêque selon les autres[1].
  • selon Dom Lobineau, « Grand voyageur, se montra fidèle imitateur de Saint Paul, premier ermite, et de saint Antoine. On ne sait ni le jour, ( ni le pays) ni même l’année de son trépas, arrivé vers le commencement du VIIIe siècle»[4]. Il est fêté le 12 mai.
  • selon le "Dictionnaire des saints bretons", ce serait un ermite d'origine irlandaise[5]
  • selon Bernard Tanguy, c'est un « saint breton honoré au Pays de Galles et en Cornouailles anglaise ; il est habituellement fêté le 27 novembre, alors que le patron de Landéda l’est le 12 mai, date qui est celle de la fête de saint Congal ou Comgall, abbé de Holliwood, en Écosse, qui ne ferait qu’un avec saint Congal[6]. Ce saint Comgall serait né entre 510 et 520 à Dàl Dàl (Dalaradia) en Ulster dans le comté d'Antrim. Il aurait vécu un temps sur une île du Lough Erne, puis aurait fondé avec des compagnons comme saint Colomban[7], saint Finian et saint Brendan plusieurs monastères, le plus célèbre étant Bangor, situé dans l'actuel comté de Down, sur la rive sud du Belfast Lough, fondé en 552 selon les chroniques irlandaises et obéissant à une règle monastique très sévère ressemblant à la règle de saint Benoît. Décédé dans d'atroces souffrances, il aurait reçu l'extrême-onction des mains de saint Fiacre et serait décédé à Bangor[8] en 597 ou 602.
  • selon Jean-Baptiste Ogée[9], la paroisse de « Landéda est sous l'invocation de saint Gongat, évêque ». Cette thèse a été reprise par Ronan Langongat « Le patron de la paroisse de Landéda est bien saint Gongat. Son nom se donne encore dans la commune, on y compte aujourd’hui six Gongat, dont l’âge s’échelonne de 20 à 75 ans (seront ainsi nommé, un Le Verge (Gongat), officier principal des Equipages…… ; au premier conseil de la commune en 1791, figure déjà un Gongat Bescond) »[10]. Le "Bréviaire de Saint-Pol-de-Léon"[11] , qui date de 1516, sant Guongadi (en latin), saint Gongat en français, fêté le 13 février, est le saint patron de Landéda.

L'incertitude subsiste donc entre ces différents versions de la vie de ce saint aux graphies mutiples..

Son culte et ses traces actuellement

Notes et références

  1. a et b http://lancaster.free.fr/autres/2196_saint_de_landeda_-_b.le_bec.pdf
  2. http://en.wikipedia.org/wiki/Congresbury
  3. http://nominis.cef.fr/contenus/saint/8960/Saint-Congar.html
  4. Dom Guy Alexis Lobineau, "Les Vies des Saints de Bretagne", nouvelle édition, par M. l’abbé Tresvaux, Tome premier, IIIe, IVe, Ve, et VIe siècles’’ page XLVI
  5. "Dictionnaire des Saints bretons", Tchou, édition 1979, page 86
  6. Bernard Tanguy, « Dictionnaire des nom de communes trèves et paroisses du Finistère » le Chasse-Marée 1990, page 102
  7. Saint Comgall est mentionné dans la "Vie de saint Colomban" de Jonas
  8. http://en.wikipedia.org/wiki/Comgall
  9. Jean-Baptiste Ogée, "Dictionnaire Historique et Géographique de Bretagne’’, édition 1843, page 430
  10. Ronan Langongat, "Sur le prénom de Gongat", Cahiers de l'Iroise, septembre 1975, n°3, pages 167-168
  11. Cité par : Abbé Duine, "le Bréviaire de Saint-Pol-de-Léon", Société Archéologique d’Ille- et-Vilaine, tome XXXV, 1906, page 154

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint Congar de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Congar — may refer to: Saint Congar of Congresbury Saint Cyngar of Llangefni Yves Congar, theologian and cardinal This page or section lists people that share the same given name. If an internal link led you …   Wikipedia

  • Saint Tariec — est un moine d origine irlandaise du VIe siècle qui fait partie des saints bretons plus ou moins mythiques de l Armorique primitive non reconnus officiellement par l église catholique …   Wikipédia en Français

  • Congar of Congresbury — This article is about the saint from Congresbury. For the saint from Llangefni, see Cyngar of Llangefni. Congar Abbot Bishop Born ca. 470 Llanwngar in Pembrokeshire Died ca. 520 Jerusalem Honored in …   Wikipedia

  • Saint-Congard — Pour les articles homonymes, voir Congard. 47° 46′ 16″ N 2° 18′ 58″ W …   Wikipédia en Français

  • CONGAR (Y.) — Yves CONGAR 1904 1995 Né à Sedan le 13 avril 1904, Yves Congar est issu d’une famille bien implantée localement. Il y achève ses études secondaires, avant de s’orienter vers le sacerdoce sous l’influence de l’abbé Lallement, un compatriote.… …   Encyclopédie Universelle

  • Saint-esprit — Le Saint Esprit, ou Esprit Saint, est l Esprit de Dieu, et la troisième personne de la Trinité dans le christianisme. Il est aussi appelé l Amour du Père et du Fils. Dans la Bible, le Saint Esprit se manifeste dès l Ancien Testament. Le Nouveau… …   Wikipédia en Français

  • Saint Esprit — Le Saint Esprit, ou Esprit Saint, est l Esprit de Dieu, et la troisième personne de la Trinité dans le christianisme. Il est aussi appelé l Amour du Père et du Fils. Dans la Bible, le Saint Esprit se manifeste dès l Ancien Testament. Le Nouveau… …   Wikipédia en Français

  • Congar — Ecrit également Congard, le patronyme est surtout porté dans le Finistère. C est un ancien nom de personne breton, popularisé par un saint irlandais qui aurait abordé en Bretagne (cf. la commune de Saint Congard, dans le Morbihan). Le nom est… …   Noms de famille

  • SAINT-ESPRIT — Le Saint Esprit, l’Esprit de Dieu, tient dans le judéo christianisme une place paradoxale: il y apparaît à la fois omniprésent aux yeux de la tradition biblique et dogmatique et, en maintes époques du moins, assez largement méconnu chez nombre de …   Encyclopédie Universelle

  • Saint Margaret of Scotland — Saint Margaret Image of Saint Margaret in a window at St Margaret s Chapel, Edinburgh Queen of Scots Born c. 1045 Kingdom of Hungary …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.