Petite pagode de l'oie sauvage


Petite pagode de l'oie sauvage
La petite pagode de l'oie sauvage

La petite pagode de l'oie sauvage (en chinois : 小雁塔, en pinyin : Xiǎoyàn Tǎ), est une des deux pagodes principales de la ville de Xi'an, dans la province chinoise du Shaanxi, autrefois capitale des dynastie Han et Tang, sous le nom de Chang'an. L'autre pagode notable est la grande pagode de l'oie sauvage, construite en 652 et restaurée en 704.

Sommaire

Histoire

La petite pagode de l'oie sauvage a été construite entre 707 et 709, pendant la dynastie Tang, sous l'empereur Zhongzong (r 705-710). La pagode s'élevait à 45 m jusqu'au séisme de 1556 de Shaanxi. Le tremblement de terre a secoué la pagode et l'a endommagée, ce qui a ramené sa hauteur à 43 m répartis en 15 niveaux[1]. La pagode est faite d'une structure de briques entourant un espace vide ; sa base est carrée et le style recoupe celui d'autres pagodes de la même époque[1].

Pendant la dynastie Tang, la petite pagode de l'oie sauvage était séparée de son temple père, le temple Dajianfu, par une rue. Des pèlerins indiens y ont apporté d'Inde des écritures bouddhistes sacrées, car le temple était alors l'un des principaux centres de traduction des textes bouddhiques à Chang'an[1]. Le temple était plus ancien que la pagode, ayant été fondé en 684, soit exactement 100 jours après la mort de l'empereur Gaozong des Tang (r. 649-683)[1]. L'empereur Zhongzong avait donné sa résidence pour la construction d'un nouveau temple à cet endroit, pour que 200 moines y vivent, en mémoire de son père Gaozong[1]. Le temple s'appelait à l'origine le Daxianfusi, ou Grand monastère des bénédictions offertes par Zhongzong, jusqu'à ce qu'il soit renommé Dajianfusi par l'impératrice Wu Zetian en 690[1].

Notes et références

  1. a, b, c, d, e et f Kiang, 12.

Bibliographie

  • Heng Chye Kiang. (1999). Cities of Aristocrats and Bureaucrats: The Development of Medieval Chinese Cityscapes. Singapore: Singapore University Press. ISBN 9971692236.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Petite pagode de l'oie sauvage de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grande pagode de l'oie sauvage — 34°13′12.46″N 108°57′33.58″E / 34.2201278, 108.9593278 …   Wikipédia en Français

  • Architecture sous la dynastie Song — La pagode Liuhe, ou pagode des Six Harmonies, à Hangzhou, 60 m de hauteur, érigée en 1156 et achevée en 1165. L architecture sous la dynastie Song (960 1279) s appuie sur les réussites de ses prédécesseurs. L architecture chinoise durant la… …   Wikipédia en Français

  • Architecture chinoise — L’architecture chinoise, est depuis les années 1980 en pleine mutation. Une nouvelle génération d’architectes chinois prend la relève des premiers architectes formés en Occident au XXe siècle et l’aspect architectural et urbain de la Chine se… …   Wikipédia en Français

  • Xi'an — Pour les articles homonymes, voir Xi an (homonymie) et Chang an (homonymie). Xī ān · 西安 …   Wikipédia en Français

  • Art chinois — Ai Weiwei, Bol de perles, 2006. Détail de l installation, bols de porcelaine de Jingdezhen et perles d eau douce, dites « perles de Chine », 100 x 43 cm chaque pièce. Exposition So Sorry, München 2010 …   Wikipédia en Français

  • Tremblement de terre de Shaanxi (1556) — Le tremblement de terre de Shaanxi a eu lieu dans la matinée du 23 janvier 1556 dans la province du même nom et est le séisme le plus meurtrier de l histoire de l humanité en ayant causé la mort de 830 000 personnes [1]. Ce séisme… …   Wikipédia en Français

  • Tremblement de terre de Shaanxi — 34° 30′ N 109° 18′ E / 34.5, 109.3 Le tremblement de terre de Shaanxi a eu lieu dans la matinée du …   Wikipédia en Français

  • Le Voyage en Occident — De gauche à droite : Sun Wukong, Xuanzang, Zhu Bajie, Shazeng Auteur Wu Cheng en …   Wikipédia en Français

  • TIBET — La civilisation tibétaine traditionnelle continue à exister comme un phénomène unique dans le monde moderne. Jusqu’à l’occupation du Tibet par la Chine communiste en 1959, elle était non seulement unique, mais également florissante, à en juger… …   Encyclopédie Universelle

  • Disque de Phaistos — faces B et A du Disque de Phaistos Le disque de Phaistos ou disque de Phaestos est un disque d argile cuite découvert en 1908 par l archéologue italien Luigi Pernier sur le site archéologique du palais minoen de Phaistos, en Crète. Il pourrait… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.