Mehana Amrani


Mehana Amrani

Mehana Amrani(né en 1960) est un universitaire et écrivain algérien de langues française, arabe et berbère. Docteur en science de l´information (Paris II Sorbonne-Panthéon) et en littératures de langue française (Université de Montréal)[1], il a été journaliste à l´agence Algérie Presse Service de Sétif puis enseignant à l´Université Ferhat Abbas de Sétif et à l´Université de Montréal. Spécialiste de littérature maghrébine, notamment de Kateb Yacine, sa recherche concerne autant la sociocritique que l´écriture de l´émigration et la littérature d´exil.

Théories

Son étude sociocritique sur les discours des massacres du 8 mai 1945 en Algérie met en évidence la manipulation politique et sociale des événements tant par les politiques que par les médias et les écrivains. Mehana Amrani articule la théorie à la pratique artistique. Son regard sur le monde et l´actualité nourrit une pensée dense qui dérange les idées reçues. Ses travaux sur l´écrivain Kateb Yacine montre comment l´écrivain algérien a su employer toute la rhétorique poétique de la langue française pour décrire les horreurs de la guerre et des massacres du 8 mai 1945 dans l´Est algérien. Le recours au lexique de la fragmentation permet ainsi d´exprimer les ruptures et les dislocations de la société algérienne dont l´hémorragie identitaire française continue à couler. Il est également l´auteur de scénarios de films poétiques indépendants, notamment de ''Libres signes'' (2006) de Samuel Torello et ''Tamurt Idurar'' (2009) (Le pays de la montagne) de Rabah Bouberras, qui traitent de l´exil des artistes maghrébins en Occident, au Québec et en Suisse romande. Pleine de réminiscences littéraires et culturelles au pays d´origine, cette prose poétique décrit avec mélancolie l´intégration d´une culture dans une autre à force de compromis, d´accommodements et de mythologisations. La mémoire idéalisée et idéologisée permet de sustanter une identité en fragmentation au contact de la mondialisation. Mehana Amrani est aussi chroniqueur, novelliste et poète, membre du groupe Poexil.

Principales publications

  • Le 8 mai 1945 en Algérie: les discours français sur les massacres de Sétif, Kherrata et Guelma, Paris, L´Harmattan, 2010.
  • Dictionnaire Kateb Yacine, Paris, Le Manuscrit, 2008 (ISBN 978-230400160-0)
  • "Le double exil de la mère : silence et folie chez Kateb Yacine", dans Dominique Bourque et Nellie Hogikyan (dir), Femmes et exils, Presses Universitaires de Laval, 2010, p. 195-212.
  • "À roman grave, film caricatural: l’étrange réécriture filmique de L’honneur de la tribu de Rachid Mimouni", dans Rira bien… Humour et ironie dans les littératures et le cinéma francophones, Montréal, Mémoire d’encrier 2008.
  • "Le discours préfaciel de Kateb Yacine", Études Littéraires, volume 38, no 2-3, Hiver 2007.
  • "Nedj(e)ma, la femme-patrie au cœur d’une œuvre coloniale et d’une œuvre algérienne", Algérie Littérature Action, no 101-102, 2007, p. 39-54.
  • "Mouloud Mammeri face à la double réception", Awal, no 34, 2006, p. 3-15.
  • "Poétique de la ruine dans l’œuvre de Kateb Yacine", Algérie Littérature Action, 2006, p. 48-55.

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mehana Amrani de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Massacres de Sétif et Guelma — Massacre de Sétif, Guelma et Kherrata Informations générales Date 8 mai 1945 au 22 mai 1945 Lieu Sétif, Guelma, Kherrata Départements français d Algérie Issue Repression sanglante Belligérants …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.