Leïla el-Wakil

Leïla el-Wakil

Leïla el-Wakil est historienne de l'art et architecte, maître d'enseignement et de recherche à l'Université de Genève[1].

Biographie

Fille du Dr Ibrahim Moukhtar el-Wakil (1911-1988), directeur du bureau de la Ligue Arabe à Genève, et de Jamila el-Ghaïaty (1914-1985), petite-fille de Ali el-Ghaïaty, fondateur de la Tribune d'Orient, elle est née au Caire. Après une scolarité accomplie à Genève (école Trembley, Cycle d'Orientation de Budé, Collège Voltaire) au terme de laquelle elle obtient une maturité latine et les prix Hentsh et Duchosal, elle entre simultanément en Faculté des Lettres et à l'Ecole d'architecture de l'Université de Genève. Elle bénéficie notamment des enseignements de Marcel Roethlisberger et de Maurice Besset en histoire de l'art, ainsi que de Conrad-André Beerli et Raymond Reverdin à l'Ecole d'architecture. Elle obtient le prix d'histoire Ador pour son mémoire de licence sur l'Architecture et urbanisme à Genève sous la Restauration et couronne ses études d'architecte par une proposition de réhabilitation du Musée d'art et d'histoire de Genève.

Ses deux diplômes en poche, elle travaille près de deux ans dans le bureau de Claude Jacottet à Lutry, spécialisé dans la restauration des monuments historiques du Canton de Vaud, avant d'obtenir un poste d'assistante en histoire de l'art à l'Université de Genève. Sa thèse Bâtir la campagne Genève 1800-1860 marque la persistance de son intérêt pour l'architecture régionale, encore peu étudiée à ce moment. Parallèlement elle enseigne dans ce domaine et forme plusieurs historiens de l'art qui deviendront à leur tour actifs dans l'histoire du patrimoine monumental genevois ou régional.

Très active dans la cause de la sauvegarde du patrimoine, elle intègre le comité de la Société d'Art public (devenu Patrimoine Suisse) et est la cheville ouvrière de plusieurs luttes remportées dans les années '80, comme celle pour le maintien de l'Hôtel Métropole que la Ville de Genève pensait démolir ou celle pour la restauration du Musée de l'Ariana que sa conservatrice, Madame Maté Coullery, entendait transformer lourdement. De longues années durant, elle participe activement aux travaux de la Commission des Monuments, de la Nature et des Sites auprès du Département des Travaux publics (actuel DCTI) du Canton de Genève, documente et publie le patrimoine genevois.

Assistante, maître-assistante, bénéficiaire d'un subside Athena du FNS pour une recherche sur la perception et la réception du patrimoine monumental à l'âge moderne, elle continue principalement sa carrière universitaire entre l'Institut d'Architecture de l'Université de Genève dans le cadre d'une formation postgrade Sauvegarde du patrimoine bâti moderne et contemporain, dirigée par Bruno Reichlin, et le Département d'histoire de l'art et de musicologie de l'Université de Genève. L'Université de Genève lui confie en 1998 la mise en place d'une formation continue à l'intention des guides touristiques genevois et romands, Patrimoine et Tourisme[2], dont elle assure toujours la direction. Elle enseigne hors de Genève, notamment à l'Université de Neuchâtel.

En 2003 elle est nommée maître d'enseignement et de recherche à l'Université de Genève et réoriente son travail en direction de l'architecture des terrains coloniaux et de l'Égypte en particulier. Elle entretient dès lors des relations privilégiées avec des chercheurs européens intéressés par ces domaines d'étude émergents. Son engagement dans ce champ patrimonial l'amène à entreprendre une action de sauvegarde du Village de Nouveau Gourna, situé sur la rive ouest de Louxor, construit par Hassan Fathy entre 1945 et 1948. Elle fonde en compagnie de l'écrivain Rachida Teymour et de l'historienne de l'art Nadia Radwan, une association internationale appelée Save the heritage of Hassan Fathy; épaulée ensuite par les spécialistes mondiaux de l'architecture de terre et le prof. Hubert Guillaud de Craterre (ENSAG), elle convainc l'UNESCO de démarrer une action de sauvetage de ce patrimoine mondial, exemplaire pour l'Humanité. Elle est également impliquée dans le Master avancé en Muséologie des Beaux-Arts et en Conservation du Patrimoine du Triangle Azur plus[3].


Principales publications

  • Bâtir la campagne: Genève 1800-1860, Genève, Georg, 2 vol., 1988-1989, 640 p., Léman 1900 : morceaux choisis d'architecture : une poésie monumentale texte: Leïla el-Wakil, photographies: Erich Mohr, Chêne-Bourg, Georg, 1994, Jean-Daniel Blavignac, 1817-1876 : [exposition au Musée de Carouge, 22 novembre 1990-17 février 1991] / sous la dir. de Leïla El-Wakil ; [en collab. avec Jean M. Marquis et l'assistance de Carole Borboën], Carouge, 1990, Genève 1896 : regards sur une exposition nationale sous la dir. de Leïla el-Wakil & Pierre Vaisse, Chêne-Bourg/Genève, Paris, Georg, 2001, Genève - Lyon - Paris : relations artistiques, réseaux, influences, voyages : [actes du colloque de Genève, juin 2002] sous la dir. de Leïla el-Wakil et Pierre Vaisse, Genève, Georg, 2004, Études transversales : mélanges en l'honneur de Pierre Vaisse sous la dir. de Leila El-Wakil, Stéphanie Pallini et Lada Umstätter-Mamedova, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2005, Patrimoine genevois : Etat des lieux, direction, Gollion, InFolio, 2007, 128 p., Liber Veritatis. Mélanges en l’honneur du professeur Marcel G. Roethlisberger, co-direction avec Patrick Guerretta, Paul Lang, Jean-Marie Marquis, Mauro Natale, Claire-Lise Schwok, Pierre Vaisse, Milan, Silvana, 2007.

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Leïla el-Wakil de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 1462 — Années : 1459 1460 1461  1462  1463 1464 1465 Décennies : 1430 1440 1450  1460  1470 1480 1490 Siècles : XIVe siècle  XVe …   Wikipédia en Français

  • Raoul Pictet — Raoul Pierre Pictet né le 4 avril 1846 à Genève (Suisse), meurt le 27 juillet 1929 à Paris (France) est un physicien qui obtient pour la première fois, la liquéfaction de l azote et de l’oxygène par l’action sim …   Wikipédia en Français

  • Parc de Contamines — Situation Coordonnées 46° 11′ 45″ N 6° 09′  …   Wikipédia en Français

  • Institute for Palestine Studies — The Institute for Palestine Studies (The IPS) is the oldest independent non profit, public service, research institute in the Arab world, was established and incorporated in Beirut, Lebanon, in 1963 and has since served as a model for other such… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.