Initiative populaire « contre la pollution atmosphérique causée par les véhicules à moteur »


Initiative populaire « contre la pollution atmosphérique causée par les véhicules à moteur »
Initiative populaire fédérale
Contre la pollution atmosphérique causée par les véhicules à moteur
(Initiative Albatros)

Déposée le : 26 septembre 1974
Déposée par : Comité de travail pour une Suisse propre

Contre projet : non
Votée le : 25 septembre 1977
Participation : 51,36 %
Résultat : rejetée[NB 1]
Par le peuple : non (par 61,9 %)
Par les cantons : non (par 18 5/2)[NB 2]

L'initiative populaire « Contre la pollution atmosphérique causée par les véhicules à moteur » est une initiative populaire suisse, rejetée par le peuple et les cantons le 25 septembre 1977.

Sommaire

Contenu

L'initiative demande de modifier l'article 24septies de la Constitution fédérale pour limiter limiter les ventes des véhicules les plus polluants et pour ordonner une détoxication massive des gaz d'échappement émis par les véhicules à moteur au plus tard pour le 1er janvier 1977, « de manière que la teneur en substances nocives des gaz d'échappement puisse être réduite au minimum ».

Le texte complet de l'initiative peut être consulté sur le site de la Chancellerie fédérale[1].

Déroulement

Contexte historique

Dans ce domaine, les compétences de la Confédération sont fixées d'une part par l'article 37bis, 1er alinéa qui lui donne le droit de légiférer dans le domaine des automobiles et des cycle ainsi que parl'article 24septies, proposé à la modification, et qui lui ordonne de légifèrer « sur la protection de l'homme et de son milieu naturel contre les atteintes nuisibles ou incommodantes qui leur sont portées » dont, en particulier, « la pollution de l'air et le bruit ».

En vertu de cette obligation constitutionnelle, une première législation fédérale est établie le 27 août 1969 sous la forme d'une ordonnance sur la construction et l'équipement des véhicules routiers (OCE) qui limite en particulier à 4,5 % la teneur volumétrique du monoxyde d'azote émis par les moteurs à essence au ralenti. En 1973, la Suisse ratifie l'accord international sur « l'adoption de conditions uniformes d'homologation et la reconnaissance réciproque de l'homologation des équipements et pièces de véhicules à moteur » qui précise plusieurs limites d'émission d'hydrocarbures.

Le 20 novembre 1974[2], le Conseil fédéral adresse au parlement un rapport sur les gaz d'échappement et le bruit des véhicules à moteur dans lequel il fixe les grandes lignes de son programme contre la pollution de l'air à savoir la limitation à 50 % des valeurs fixées en 1974 par l'accord international pour 1978, puis un abaissement à 20 % de ces valeurs pour 1982.

Pendant cette même année 1974, pas moins de 5 initiatives populaires liées à la protection de l'environnement sont déposées : outre cette initiative, on trouve en effet l'initiative populaire « Démocratie dans la construction des routes nationales » (rejetée en février 1978[3]), l'initiative populaire « pour douze dimanches par année sans véhicules à moteur ni avions » (rejetée en mai 1978[4]), l'initiative populaire « Développement des chemins et sentiers » (dont le contre-projet est accepté en février 1979[5]) et enfin l'initiative populaire « contre le bruit des routes » (retirée en 1979[6]). Cette liste marque, selon un rapport de l'IDHEAP « une prise de consience populaire de la fragilité de la nature »[7].

Récolte des signatures et dépôt de l'initiative

La récolte des 50 000 signatures nécessaires a débuté le 5 juin 1973. Le 26 septembre de l'année suivante, l'initiative a été déposée à la chancellerie fédérale qui l'a déclarée valide le 22 octobre[8].

Discussions et recommandations des autorités

Le Conseil fédéral[9] et le parlement[10] recommandent tous deux le rejet de cette initiative. Dans son message adressé à l'assemblée, le Conseil fédéral relève que les limitations demandées par de l'initiative pour 1977 correspondent au valeurs que son rapport préconise comme objectifs pour 1984. Selon lui, une telle accélération des mesures aurait des conséquences multiples par exemple dans le domaine de l'emploi pour les garagistes et les vendeurs d'automobiles ; enfin, il précise que la plupart des prescriptions envisagées peuvent être réalisées en utilisant la loi existante, sans besoin de modifier la Constitution pour autant.

Votation

Soumise à la votation le 25 septembre 1977, l'initiative est refusée par 18 5/2 cantons (tous sauf ceux de Bâle-Ville et Genève) et 61,9 % des suffrages exprimés[11]. Le tableau ci-dessous détaille les résultats par cantons[12] :

Effets

Après le refus en votation de cette initiative, le gouvernement fédéral fut tenu de respecter les promesses faites pendant la campagne et en particulier celles de son programme de 1974. Dans cette optique, l'une des mesures prises fut d'abaisser la teneur en plomb à 0,15 g/l en 1978 pour l'essence normale, puis en 1982 pour la super. En 1984, l'essence normale plombée est interdite de vente sur le territoire suisse[13].

Notes

  1. Selon l'article 139 de la Constitution, une initiative proposée sous la forme d'un projet rédigé doit être accepté à la fois par la majorité du peuple et par la majorité des cantons. Dans le cas d'une initiative rédigée en termes généraux, seul le vote du peuple est nécessaire.
  2. Le premier chiffre indique le nombre de cantons, le second le nombre de cantons comptant pour moitié. Par exemple, 19 6/2 se lit « 19 cantons et 6 cantons comptant pour moitié ».

Références et sources

  1. Texte de l'initiative populaire fédérale sur Chancellerie fédérale. Consulté le 6 avril 2010
  2. « Rapport du Conseil fédéral à l'Assemblée fédérale sur les gaz d'échappement et le bruit des véhicules à moteur »  (20 janvier 2975) de la Feuille fédérale référence FF 1975 I 25
  3. Votation no 279 Tableau récapitulatif sur Chancellerie fédérale. Consulté le 6 avril 2010
  4. Votation no 287 Tableau récapitulatif sur Chancellerie fédérale. Consulté le 6 avril 2010
  5. Votation no 294 Tableau récapitulatif sur Chancellerie fédérale. Consulté le 6 avril 2010
  6. « Publications des départements et des offices de la Confédération »  (27 novembre 1979) de la Feuille fédérale référence FF 1979 III 728
  7. Collectif, Analyse comparée de la genèse et des effets des régimes institutionnels de ressources naturelles en Suisse, Swiss Graduate School of Public Administration, 2000 [lire en ligne], p. 44 
  8. Initiative populaire fédérale 'contre la pollution atmosphérique causée par les véhicules à moteur'. Consulté le 6 avril 2010
  9. « Message du Conseil fédéral »  (11 octobre 1976) de la Feuille fédérale référence FF 1976 III 557
  10. « Arrêté fédéral »  (4 avril 1977) de la Feuille fédérale référence FF 1977 I 1376
  11. Votation no 271 Tableau récapitulatif sur Chancellerie fédérale. Consulté le 6 avril 2010
  12. Votation no 271 - Résultats dans les cantons sur Chancellerie fédérale. Consulté le 6 avril 2010
  13. Raoul Studer, « Interaction politique – industrie », dans Allons-nous manquer d'air pur?, TCS, 2008, p. 21 [texte intégral]  (ISBN 78-3-905862-04-1)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Initiative populaire « contre la pollution atmosphérique causée par les véhicules à moteur » de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Initiative populaire « pour douze dimanches par année sans véhicules à moteur ni avions » — Initiative populaire fédérale Pour douze dimanches par année sans véhicules à moteur ni avions (Initiative de Berthoud) Déposée le : 30 mai 1975 Déposée par : Comité ad hoc Contre projet : non Votée le : 28 mai 197 …   Wikipédia en Français

  • Initiative populaire « visant à réduire de moitié le trafic routier motorisé afin de maintenir et d'améliorer des espaces vitaux » — Initiative populaire fédérale Visant à réduire de moitié le trafic routier motorisé afin de maintenir et d améliorer des espaces vitaux (Initiative pour la réduction du trafic) Déposée le : 20 mars 1996 Déposée par : Comité rétrotrafic… …   Wikipédia en Français

  • Initiative populaire « Démocratie dans la construction des routes nationales » — Initiative populaire fédérale Démocratie dans la construction des routes nationales Déposée le : 22 juillet 1974 Déposée par : Comité ad hoc Contre projet : non Votée le : 26 février 1978 Participation  …   Wikipédia en Français

  • Initiative populaire « pour un dimanche sans voitures par saison — Initiative populaire fédérale Pour un dimanche sans voitures par saison un essai limité à quatre ans (Initiative des dimanches) Déposée le : 1er mai 1998 Déposée par : Comité ad hoc Contre projet : non Votée le  …   Wikipédia en Français

  • Initiative populaire fédérale — L initiative populaire fédérale est un droit civique suisse permettant, sur le plan fédéral, à un nombre donné de citoyens ayant le droit de vote, de faire une proposition et de la soumettre à la votation populaire pour modifier la Constitution.… …   Wikipédia en Français

  • Liste des initiatives populaires fédérales en Suisse — Voici la liste de toutes les initiatives populaires ayant été déposées devant la Chancellerie fédérale entre 1891 (date de l introduction de la possibilité de demander une révision partielle de la Constitution par une initiative populaire) et… …   Wikipédia en Français

  • Projet:Transports/Index des articles — Le but de cette liste est de regrouper les articles touchant au domaine du transport, à l exception de ceux gèrés par les sous projets ou projets annexes: les Projet:Aéronautique, Projet:Automobile, Projet:Chemin de fer, Projet:Transports en Île… …   Wikipédia en Français

  • 1977 en Suisse — Chronologie de la Suisse ◄◄ 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.