Gyrus frontal inférieur


Gyrus frontal inférieur

Le gyrus frontal inférieur F3 est un gyrus du lobe frontral du cortex cérébral, situé dessous du sillon frontal inférieur. Il est presqu'entièrement situé sur la face latérale et n'a qu'un grêle segment sur la face inférieure.

Gyrus externe droit.png
(fig. 1) Gyrus de la face externe de l'hémisphère droit
Inferieur gyrus.png
(fig. 2) Gyrus de la face inférieure (dessin d'après une pièce anatomique)
Gray726 inferior frontal gyrus.png
(fig. 3) Gyrus frontal inférieur de l'hémisphère gauche

Description

Ce gyrus présente un aspect trifolié, chaque foliole du trèfle correspondant à une sous-division gyrale :

  • la pars opercularis ou partie operculaire (fig. 3), correspondant grosso modo à l'aire 44 de Brodmann
  • la pars triangularis ou partie triangulaire, correspondant globalement à l'aire 45 de Brodman
  • la pars orbitaris ou partie orbitaire, correspondant à l'aire 47 de Brodmann.

La partie operculaire est la région la plus postérieure de ce gyrus, située en avant de l'opercule central (carrefour reliant les gyrus pré- et postcentraux), limitée en avant par la rameau vertical de Sylvius et en haut par le sillon frontal supérieur.
La partie triangulaire forme plus ou moins nettement un triangle, dont le côté postérieur est le rameau vertical de Sylvius, le côté supérieur le sillon frontal inférieur, et le côté antérieur le rameau horizontal de Sylvius. Cette région correspond habituellement avec l'aire 45 de Brodmann bien que cette séparation macroscopique ne soit pas forcément corrélée avec la cytoarchitecture[1].
La partie orbitaire est limitée au dessus par le rameau horizontal de Sylvius et sur la face inférieure par un segment du sillon orbitaire. Cette partie orbitaire correspond à l'aire 47 de Brodmann.

Aire de Broca

Dans l'hémisphère gauche, ce gyrus qui joue un rôle essentiel dans la production et la compréhension du langage, est appelée aire de Broca. Il est impliqué dans la mémoire de travail verbal et de sélection des mots.

Des lésions de la pars triangularis et de la pars opercularis (de l'hémisphère gauche) et de régions voisines (comme l'insula ou les capsules externes et internes et des ganglions de la base) sont associées à une aphasie dite de Broca. Celle-ci se caractérise par une réduction de la parole, une expression orale lente et malaisée, une difficulté pour articuler correctement les mots[2].

L'arrivée des techniques d'imagerie cérébrale à la fin du XXe siècle a permis l'étude des bases neurales du langage chez les sujets sains, avec une précision anatomique beaucoup plus grande que celle offerte par l'observation des effets des lésions accidentelles. Elle a aussi rendu possible une étude fine des processus de traitement de l'information textuelle ou phonétique grâce à des protocoles expérimentaux très variés.

Des études[3] concernant la génération d'un verbe à partir d'un nom présenté ont montré que la région frontale inférieure est impliquée dans la sélection d'une réponse verbale lorsque plusieurs réponses sont possibles.

Au niveau de la compréhension des phrases, l'aire de Broca permet de mémoriser temporairement la structure de la phrase en cours d'analyse, ce qui est indispensable au traitement des phrases longues et complexes. Cette aire n'est plus actuellement considérée comme une aire de production motrice langagière comme l'aphasiologie classique l'avait laissé penser.

Pour Etard et Tzourio-Mazoyer[1], elle est plutôt considérée comme une des composantes de la mémoire de travail verbale, avec deux sous-unités fonctionnelles, l'une postérieure, traitant des informations de type phonologique, l'autre antérieure, traitant des informations de type sémantique. Cette région jouerait donc un rôle de sélection et de contrôle exécutif pour le langage.

Références

  1. a et b Olivier Houdé, Bernard Mazoyer, Nathalie Tzourio-Mazoyet, Cerveau et psychologie Introduction à l'imagerie cérébrale anatomique et fonctionnelle, puf, 2002 
  2. Roger Gil, Neuropsychologie, Masson, abrégé, 2010 
  3. Sharon Thompson-Schill, « Role of left inferior prefrontal cortex in retrieval of semantic knowledge, a reevaluation », dans Proceedings of the Nat. Academy of Sciences of USA, vol. 94, 1997 
  • Olivier Houdé, Bernard Mazoyer, Nathalie Tzourio-Mazoyet, Cerveau et psychologie Introduction à l'imagerie cérébrale anatomique et fonctionnelle, puf, 2002 
  • Vincent Di Marino, Yves Etienne, Maurice Niddam, Atlas photographique en couleur du système nerveux central, Spinger, 2010, 286 p. 

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gyrus frontal inférieur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gyrus frontal moyen — Le gyrus frontal moyen est un gyrus du lobe frontal du cortex cérébral, suivant une course parallèle au gyrus frontal supérieur. Il est limité en haut par le sillon frontal supérieur et en bas par le sillon frontal inférieur. Ce gyrus comporte… …   Wikipédia en Français

  • Gyrus frontal supérieur — Le gyrus frontal supérieur F1 est un gyrus du lobe frontral du cortex cérébral, situé sur la convexité hémisphérique et limité en bas par le sillon frontal supérieur. Ce gyrus comporte deux segments : un segment supérieur ou dorsal longe le… …   Wikipédia en Français

  • Sillon frontal inférieur — Le sillon frontal inférieur f2 est un sillon de la face externe du lobe frontal du cerveau. Il parcourt le lobe frontal parallèlemnt au sillon frontal supérieur et en dessous. Il se détache perpendiculairement du sillon précentral et est… …   Wikipédia en Français

  • Gyrus temporal supérieur — Le gyrus temporal supérieur T1 est un gyrus du lobe temporal du cortex cérébral. Il comporte deux parties : la face supérieure, pénétrant dans la profondeur de la scissure de Sylvius, non visible latéralement car recouverte par les lobes… …   Wikipédia en Français

  • Gyrus rectus — Le gyrus rectus est un gyrus du lobe frontal du cortex cérébral. Il est situé sur la face inférieure des hémisphères. Il est situé entre le bord médial de la face inférieure et le sillon olfactif (dans lequel se trouve la bandelette olfactive).… …   Wikipédia en Français

  • Lobe frontal — Animation tridimensionnelle du cerveau humain montrant le lobe frontal gauche en rouge à l intérieur d un crâne rendu transparent. L hémisphère cérébral droit n est pas montré afin de mieux mettre en valeur le gauche Le lobe frontal est une… …   Wikipédia en Français

  • Cortex frontal — Lobe frontal Le lobe frontal est une région du cerveau des vertébrés. Il est situé à l avant des lobes pariétal et temporal. Anatomie Lobes du cerveau humain. (le lobe frontal est en rouge) Dans le cerveau humain, le sillon central …   Wikipédia en Français

  • Lobe Frontal — Le lobe frontal est une région du cerveau des vertébrés. Il est situé à l avant des lobes pariétal et temporal. Anatomie Lobes du cerveau humain. (le lobe frontal est en rouge) Dans le cerveau humain, le sillon central …   Wikipédia en Français

  • Circonvolution cérébrale — Une circonvolution cérébrale ou gyrus est un ensemble de replis sinueux du cortex cérébral, délimités par des sillons plus profonds ou constants, qui marquent chez les mammifères, la surface du cerveau. Sommaire 1 Histoire et étymologie 2 La… …   Wikipédia en Français

  • Projet:Médecine/Index — Articles 0 9 1,2 dibromo 3 chloropropane · 112 (numéro d urgence européen) · 1935 en santé et médecine · 1941 en santé et médecine · 1er régiment médical · 2 iodothyronine déiodinase · 2,4,6 trichlorophénol · 2005 en santé et médecine · 2006 en… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.