Zitrone


Zitrone

Léon Zitrone

Léon Zitrone, né à Petrograd (Russie) le 25 novembre 1914, décédé le 25 novembre 1995 (81 ans) [1] à Levallois-Perret (France), était un journaliste français.

Biographie

Né en Russie, Léon Zitrone (qui a longtemps menti sur son âge exact) arrive en France à l'âge de 6 ans, avec sa famille fuyant le communisme. Mobilisé pendant la Seconde Guerre Mondiale, il sera très tôt fait prisonnier à Braine-l'Alleud (Belgique) d'où il s'évadera en août 1940[2]. Il effectue d'abord des études scientifiques mais sa maîtrise du russe, du français, de l'anglais et de l'allemand lui ouvre en 1948 les portes de la Radiodiffusion Française au service des émissions vers l'étranger. Il est diplômé de l'École supérieure de journalisme de Paris.[réf. souhaitée]

En 1959, il rejoint l'activité télévision de la RTF, Radiodiffusion-télévision française. À partir de 1961, il devient présentateur du journal télévisé, fonction qu'il exercera au total près de 20 ans. Tout d'abord jusqu'en 1975, sur la première chaîne qui deviendra TF1, puis sur Antenne 2. Jean-Pierre Elkabbach le rappelle en 1979 à plus de 64 ans où il prend en charge les JT du week-end dès le 3 février 1979 (son contrat court alors jusqu'au 1er février 1981). Il reviendra pour ces JT également lors du week-end de Pâques comme il le dit lui-même dans son au revoir du 1er février 1981.

Mais la célébrité de Léon Zitrone est surtout due aux émissions qu'il animera ou co-animera. Il est ainsi co-animateur du jeu télévisé Intervilles avec Guy Lux, commente par 6 fois le Tour de France cycliste, où l'on se souviendra de sa prodigieuse mémoire des noms des coureurs. Il assure aussi la présentation des Jeux olympiques à 8 reprises et présente 16 défilés militaires du 14 juillet. Après avoir commenté à plusieurs reprises le Concours Eurovision de la chanson, il assure la présentation en anglais de l'édition 1978 aux côtés de Denise Fabre. Mais surtout, il est le commentateur-clé des grands événements, notamment les mariages, décès et investitures des grands de ce monde, une trentaine dans sa carrière. Il est également passionné de chevaux et imprime sa marque au commentaire hippique. Très cultivé, il sait aussi faire preuve d'un humour ravageur, talent qu'il exercera comme l'un des invités de référence de l'émission des Grosses Têtes sur la radio RTL. Dans le monde des médias, Léon Zitrone restera par ailleurs longtemps réputé pour sa pingrerie et son mauvais caractère légendaire.

Il parle un français cultivé, simple et littéraire, tel qu'il serait écrit, et est capable de prolonger ses commentaires plusieurs heures durant si la situation l'exige, sans monotonie ni répétition. On ne le vit déstabilisé qu'une seule fois : en juillet 1989 lors de son commentaire du défilé de Jean-Paul Goude pour le bicentenaire de la Révolution française, lorsque les images qui lui étaient envoyées par le réalisateur Jean-Paul Jaud se mirent à devenir répétitives...

Il a, à lui seul, incarné la télévision pendant plusieurs décennies aux yeux du grand public français.

Il meurt le 25 novembre 1995[1], jour de ses 81 ans.

Il est aussi connu pour certaines de ses citations, dont la plus connue est :« Qu'on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L'essentiel, c'est qu'on parle de moi ! »

Notes et références

  1. a  et b source INA : Journal télévisé de France 2 du 26 novembre 1995
  2. Déclaration de Léon Zitrone dans Les Grosses Têtes de février 1985
  • Portail de la télévision Portail de la télévision
Ce document provient de « L%C3%A9on Zitrone ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Zitrone de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Zitrone — (s. ⇨ Citrone). 1. Bei Zitronen muss man den Zucker nicht schonen. 2. Man beisst nicht in Zitronen, so lange man Orangen hat. – Altmann VI, 487. 3. Man muss die Zitrone drücken (quetschen) soll sie Saft geben. – Dove, 950. Die Russen: Erst presst …   Deutsches Sprichwörter-Lexikon

  • Zitrone — [Aufbauwortschatz (Rating 1500 3200)] Bsp.: • Gebratener Fisch wird mit Zitronenscheiben serviert. • Möchten Sie etwas Zitrone in Ihren Tee? …   Deutsch Wörterbuch

  • Zitrone — Zitrone, s. Citrus. – Wilde Z., s. Podophyllum …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Zitrone — Zitrōne (Citrone), s. Citrus …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Zitrone — Sf std. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus it. citrone, zu l. citrus Zitronenbaum , aus gr. kédros, eigentlich Zeder . Nominalableitung: Zitronat.    Ebenso nndl. citroen, nfrz. citron, nschw. citron, nisl. sítróna. ✎ Röhrich 3 (1992), 1774.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Zitrone — Egalement écrit Zitron, le nom désigne le citron en allemand. Il a souvent été porté par des juifs askhénazes des pays de l est. On pensera d abord au surnom métonymique d un marchand de citrons ou à une métaphore pour celui qui a le visage jaune …   Noms de famille

  • Zitrone — Zitrone: Der im Deutschen seit dem 16. Jh. bezeugte Name für die Frucht des ursprünglich im indisch malaiischen Gebiet heimischen Zitronenbaumes ist aus gleichbed. älter it. citrone (dafür heute it. limone, ↑ Limonade) entlehnt. Das it. Wort… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Zitrone — Zitronenbaum (C. × limon) in Griechenland Ganze und aufgeschnittene Zitrone …   Deutsch Wikipedia

  • Zitrone — Zi|tro|ne [ts̮i tro:nə], die; , n: gelbe, länglich runde Zitrusfrucht mit saftigem, sauer schmeckendem Fruchtfleisch: eine Zitrone auspressen. * * * ◆ Zi|tro|ne 〈f. 19〉 Frucht des Zitronenbaumes [<ital. citrone <lat. citrus „Zitronenbaum“]… …   Universal-Lexikon

  • Zitrone — Mit Zitronen handeln (rheinisch): falsch kalkulieren, ein anderes Ergebnis erwartet haben. Vielleicht hängt diese rheinische Redensart mit einem Volksbrauch im Bergischen zusammen, wo man bis etwa 1860 jedem Sargträger bei einer Beerdigung eine… …   Das Wörterbuch der Idiome


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.