Victor Marie d'Estrees


Victor Marie d'Estrees

Victor Marie d'Estrées

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maréchal d'Estrées et Estrées.
Victor Marie d'Estrées par Nicolas de Largillière

Victor Marie d'Estrées, comte puis duc (1723) d'Estrées, comte de Cœuvres et seigneur de Tourpes, né à Paris le 30 novembre 1660 et mort à Paris le 27 décembre 1737, est un maréchal de France.

Sommaire

Biographie

Fils du maréchal Jean II d'Estrées (1624-1707), Victor Marie d'Estrées commence sa carrière dans l'infanterie en 1676, mais entre dès l'année suivante dans la marine et, pendant la guerre de Hollande (1672-1678), participe à la bataille de Tabago (3 mars 1677) comme commandant de vaisseau avant d'être chargé d'opérations en Méditerranée.

Au début de la guerre de la ligue d'Augsbourg, il s'engage comme volontaire dans l'armée de terre et il est blessé devant Philippsburg en 1688. Il retourne alors dans la marine. En 1690, il commande vingt navires à la bataille du cap Béveziers. Chargé par Louis XIV de la flotte du Levant, il commande ensuite à nouveau en Méditerranée où, en mars 1691, sous les ordres du maréchal de Catinat, il participe à la prise de la ville et du comté de Nice, puis au bombardement de Barcelone et d'Alicante[1].

En 1698, il épouse Lucie Félicité de Noailles (°1683), fille du maréchal-duc Anne Jules de Noailles et de la duchesse, née Marie-Françoise de Bournonville. Ils n'ont pas d'enfants.

Au début de la guerre de Succession d'Espagne, il est chargé de conduire Philippe V à Naples pour qu'il s'y fasse reconnaître comme roi des Deux-Siciles.

Le succès de cette mission lui vaut la grandesse d'Espagne. En 1703, il est nommé maréchal de France, d'abord sous le nom de maréchal de Cœuvres, puis sous celui de maréchal d'Estrées à la mort de Jean II d'Estrées en 1707. Il ne devient duc d'Estrées et pair de France qu'en 1723. Il est fait chevalier de l'ordre du Saint-Esprit en 1705.

En 1704, Victor Marie d'Estrées est désigné comme mentor du comte de Toulouse, amiral de France. Il participe à la bataille de Velez-Malaga (24 août 1704). Sous la Régence, il devient président du conseil de la marine puis membre du conseil de Régence. Il est nommé ministre d'État en 1727. Mais les fonctions de gouvernement ne lui réussissent guère. Son esprit est confus et il s'avère incapable d'expliquer simplement une affaire en conseil.

À la mort de son père, il devient vice-amiral du Ponant, gouverneur de Nantes et pays nantais, lieutenant général de Bretagne et vice-roi des îles d'Amérique. Louis XV lui donne en toute propriété l'île de Sainte-Lucie, dans les Antilles. Il est également co-directeur de la Compagnie des Indes, fonction qui lui permet d'amasser une très grande fortune grâce au système de Law.

Il consacre sa fortune à acquérir d'importantes collections d'objets d'art et de livres, qu'il accumule dans son hôtel, rue de l'Université (Hôtel de Noailles) et dans son château de Nanteuil-le-Haudouin. Il possède également le château de Bagatelle, dans le Bois de Boulogne. Il a la réputation d'acheter sans bien savoir quoi, et d'entasser les objets sans les regarder ni les ranger ; selon Saint-Simon, ses « cinquante-deux mille livres toute sa vie restèrent en ballots ».

En 1707, à l'occasion de son voyage à Paris, le tsar Pierre le Grand vient lui rendre visite. Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1707, de l'Académie française en 1715 et de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1726.

En 1731, il se démet de sa charge de vice-amiral et se retire jusqu'à sa mort, survenue le 27 décembre 1737.

Notes

  1. Léon Guérin, Histoire maritime de France, 1851.

Sources

  • Léon Guérin, Histoire maritime de France, 1851.

Bibliographie

  • Jean de Viguerie, Histoire et dictionnaire du temps des Lumières. 1715-1789, Paris, Robert Laffont, coll. Bouquins, 2003 (ISBN 2221048105)

Liens externes


Précédé par
César d'Estrées
Fauteuil 9 de l’Académie française
1715-1737
Suivi par
Charles Armand René de La Trémoille
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Victor Marie d%27Estr%C3%A9es ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Victor Marie d'Estrees de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Victor-Marie d’Estrées — Victor Marie, Herzog d’Estrées Victor Marie, duc d’Estrées (* 30. November 1660 in Paris; † 27. Dezember 1737 ebenda) war ein französischer Militär und Staatsmann, Vizeadmiral, Marschall und Pair von Frankreich. Leben Victor Marie stammte aus der …   Deutsch Wikipedia

  • Victor-Marie d'Estrées — Victor Marie d Estrées, count then duke (1723) d Estrées (Paris November 30 1660 Paris December 27 1737) was a Marshal of France.BiographySon of Marshal Jean II d Estrées (1624 1707), Victor Marie began his military career in the infantry in 1676 …   Wikipedia

  • Victor Marie d'Estrées — Pour les articles homonymes, voir Maréchal d Estrées et Estrées. Victor Marie d Estrées Duc d Estrées …   Wikipédia en Français

  • Victor-Marie d'Estrées — Victor Marie, Herzog d’Estrées Victor Marie, duc d’Estrées (* 30. November 1660 in Paris; † 27. Dezember 1737 ebenda) war ein französischer Militär und Staatsmann, Vizeadmiral, Marschall und Pair von Frankreich. Leben Victor M …   Deutsch Wikipedia

  • Estrées (Adelsgeschlecht) — Estrées ist der Name einer adligen französischen Familie, die ihren Namen von einem Landgut in der Nähe von Arras ableitet und mehrere Generale, Admirale, Diplomaten, Kirchen und Staatsmänner hervorgebracht hat. Inhaltsverzeichnis 1 Wichtige… …   Deutsch Wikipedia

  • Estrees — Estrées Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Estrée ou Estrées est un toponyme assez fréquent en France. C est un terme d ancien français pour désigner une route pavée (du latin (via) strata) …   Wikipédia en Français

  • Estrées — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Estrée ou Estrées est un toponyme assez fréquent en France. C est un terme d ancien français pour désigner une route pavée (du latin (via) strata) par… …   Wikipédia en Français

  • Estrées — is an old French family name and the name of two different communes in the north of France. The etymology of the name is from strata, after the stone layered Roman roads in the area. Other variations on the family name are: Estrée, d Estrées, d… …   Wikipedia

  • Estrées — (spr. eßtrē , seltener etrē ), uraltes franz. Adelsgeschlecht, das seinen Namen von einem Landgut in der Nähe von Arras führt. Ausgezeichnet sind: 1) Gabrielle d , Geliebte Heinrichs IV. von Frankreich, Tochter des Großmeisters der Artillerie… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Estrées — (spr. Etreh), 1) Jean d E., geb. 1486; diente Anfangs als Page am Hofe der Königin Anna von Bretagne, dann bei Franz I. u. Heinrich II., zeichnete sich 1558 bei der Eroberung von Calais aus, nahm die reformirte Lehre an u. st. 1567 als… …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.