Universite Clermont-Ferrand-II


Universite Clermont-Ferrand-II

Université Clermont-Ferrand-II

Université Blaise Pascal
(Clermont-Ferrand II)
Logo UBP.jpg
Informations
Fondation 1976[1]
Type Université publique
Localisation Clermont-Ferrand, France France
Campus Campus des Cézeaux
Régime linguistique Français
Président Nadine Lavignotte
Étudiants 14 316
Affiliation Clermont Université
Site web www.univ-bpclermont.fr

L'université Blaise-Pascal (Clermont-Ferrand II) est un établissement d'enseignement supérieur français, dont les composantes sont situées en Auvergne, créé par la scission de l'Université de Clermont-Ferrand en deux entités suite au décret du 16 mars 1976[1].

Au cours de l'année universitaire 2007-2008, elle comptait 14 316 étudiants[2].

Sommaire

Composantes

  • 5 unités de formation et de recherche (UFR)
    • LLSH[3] (Lettres, Langues et Sciences humaines)
    • ST[4] (Sciences et Technologies)
    • Psychologie, Sciences sociales et Sciences de l'éducation
    • LACC[5] (Langues appliquées, Commerce et Communication)
    • STAPS[6] (Sciences et techniques des activités physiques et sportives)
  • 3 Instituts et écoles d'ingénieurs
    • Polytech'Clermont-Ferrand (anciennement appelé CUST)
    • ISIMA (Institut supérieur d'informatique, de modélisation et de leurs applications)
    • ENSCCF (École nationale supérieure de chimie de Clermont-Ferrand)
  • 1 IUT (Institut universitaire de technologie de Montluçon)
  • L'Observatoire de physique du Globe

Histoire

Une première université existait entre le XIIe siècle et la fin du XVe siècle à Billom, près de Clermont, comptant jusqu'à 2 000 étudiants. Au début du XVIe siècle, l'évêque de Clermont Thomas Duprat installe une université à Issoire. Le Roi institue l'université en février 1519, mais suite aux protestations de Charles de Bourbon et de l'université de Paris, elle est fermée en 1520. En 1681, le Roi autorise la création d'un collège de médecine à Clermont mais il s'agit seulement d'un corps professionnel sans rapport avec une université puisqu'il ne dispense pas d'enseignement et ne délivre pas de diplôme.

Une école de médecine est fondée en 1807 dans l'Hôtel-Dieu et devient école secondaire de médecine en 1820[7]. Elle subsiste en se réformant à plusieurs reprises jusqu'à sa transformation en faculté en 1954. La faculté de lettres est créée en 1808, inaugurée en mai 1810 dans l'hôpital des Charitains (démoli en 1906), mais elle est supprimée à la Restauration en septembre 1815. Il faut attendre 1854 pour que soient créées une faculté de lettres et une faculté de sciences dans le cadre de la réorganisation nationale de l'enseignement supérieur qui met en place des facultés dans tous les chefs-lieux de rectorat. En 1896 est fondée l'université de Clermont-Ferrand qui regroupe les deux facultés existantes et l'école de médecine[8].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'université clermontoise a accueilli les élèves et professeurs de l'université de Strasbourg dont Marc Bloch et Claude Wolff, fuyant l'occupation allemande. L'université a été également durement touchée : le 25 novembre 1943, les bâtiments sont encerclés par la Gestapo, avec l'ordre d'arrêter les doyens, les étudiants étrangers et ceux originaires d'Alsace-Lorraine pouvant avoir un lien avec la résistance. Près de 50 étudiants et professeurs sont arrêtés, et Paul Collomp, un professeur de la faculté de lettres, est même abattu d'un coup de feu.

De fortes divergences notamment politiques sont intervenues dans l'application de la réforme de 1969 (loi Faure) mais ce n'est qu'en 1976 que l'université clermontoise unique s'est scindée en deux établissements distincts, Clermont II récupérant les lettres, les sciences humaines ainsi que les sciences exactes, les naturelles et la technologie, l'Université Clermont I conservant quant à elle le droit, l'économie, la médecine et un IUT. L'université Clermont II a ensuite pris le nom de Blaise Pascal en l'honneur du savant clermontois[1].

Après la scission, les relations entre les deux universités ont été timides voire inexistantes, mais la situation s'est progressivement améliorée. Aujourd'hui, les deux établissements se sont sensiblement rapprochés et collaborent sur quelques formations. La création du PRES Clermont Université en mai 2008 par l’Université d’Auvergne, l’Université Blaise Pascal, l'École nationale d'ingénieurs des travaux agricoles de Clermont-Ferrand (ENITA), l'École nationale supérieure de chimie de Clermont-Ferrand(ENSCCF) et l’Institut français de mécanique avancée (IFMA) a pour vocation d’assurer la visibilité et l’attractivité du site universitaire clermontois à l’échelle internationale.

Presses Universitaires Blaise Pascal

Créées en 1999, les PUBP sont les presses de l’Université Blaise Pascal. Elles sont actuellement gérées dans le cadre de la Maison des Sciences de l'Homme (MSH).[9]

Elles ont prioritairement vocation à faire connaître et à diffuser les travaux de recherche menés par les équipes et Centres de recherche de l’UFR Lettres, Langues et Sciences humaines de l’Université Blaise Pascal (Clermont II), mais peuvent aussi accueillir, dans leurs différentes collections, des publications proposées par des équipes ou des chercheurs extérieurs à l’UBP.

Elles assurent ainsi la mission de développement de la culture et de la diffusion des connaissances et des résultats de la recherche que la loi du 26 janvier 1984 (article 7) reconnaît aux universités.

Associations et syndicats

  • L'association générale des étudiants de Clermont-Ferrand (AGEC), fondée en 1920 sous l'appellation « Association des étudiants », est une organisation étudiante, se qualifiant de syndicat étudiant. Son rayon d'action concerne toute l'académie de Clermont-Ferrand. Seule organisation étudiante présente sur tous les sites universitaires de Clermont-Ferrand, l'AGEC est le syndicat majoritaire en nombre d'élus depuis les élections de mars 2008 (18 élus dont 8 en Conseils centraux : 1 au CA ; 4 au CEVU ; 3 au CS ; 5 au CG-sciences ; 5 au CG-Lettres).
  • L'UNEF, majoritaire en voix et au Conseil d'Administration (2 élus).
  • La Confédération étudiante (1 élu).

Personnalités

Enseignants et anciens enseignants

Voir la Catégorie:Enseignant à l'Université Clermont-Ferrand II

Anciens étudiants

Liens externes

Notes et références

  1. a , b  et c Décret n°76-242 du 16 mars 1976 portant création de deux universités dans l'académie de Clermont-Ferrand.
  2. Rubrique "chiffres clés" du site de l'Université Blaise-Pascal
  3. LLSH
  4. ST
  5. LACC
  6. STAPS
  7. G. H. Dourif, L’école de médecine de Clermont-Ferrand pendant le XIXe siècle, Clermont-Ferrand, Louis Bellet, 1903.
  8. Emmanuel des Essarts, « Société des amis de l’université de Clermont », Revue d’Auvergne, t. XV, 1898, p. 373-400.
  9. PUBP
  • Portail de l’Auvergne Portail de l’Auvergne
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Universit%C3%A9 Clermont-Ferrand-II ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Universite Clermont-Ferrand-II de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Université Clermont-Ferrand II — Université Blaise Pascal (Clermont Ferrand II) Informations Fondation 1976[1] Type …   Wikipédia en Français

  • Université clermont-ferrand-ii — Université Blaise Pascal (Clermont Ferrand II) Informations Fondation 1976[1] Type …   Wikipédia en Français

  • Universite Clermont-Ferrand-I — Université Clermont Ferrand I Université d Auvergne (Clermont Ferrand I) Informations Fondation 1976[1 …   Wikipédia en Français

  • Université Clermont-Ferrand-I — Université d Auvergne (Clermont Ferrand I) Informations Fondation 1976[1] …   Wikipédia en Français

  • Université Clermont-Ferrand-II — Université Blaise Pascal (Clermont Ferrand II) Informations Fondation 1976[1] Type …   Wikipédia en Français

  • Université Clermont-Ferrand I — Université d Auvergne (Clermont Ferrand I) Informations Fondation 1976[1 …   Wikipédia en Français

  • Université clermont-ferrand-i — Université d Auvergne (Clermont Ferrand I) Informations Fondation 1976[1 …   Wikipédia en Français

  • Universite Clermont-Ferrand — Université Clermont Ferrand Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Il existe deux universités à Clermont Ferrand: Université Clermont Ferrand I, ou Université d Auvergne Université Clermont… …   Wikipédia en Français

  • Université clermont-ferrand — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Il existe deux universités à Clermont Ferrand: Université Clermont Ferrand I, ou Université d Auvergne Université Clermont Ferrand II, ou Université… …   Wikipédia en Français

  • Université Clermont-Ferrand — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Il existe deux universités à Clermont Ferrand : Université Clermont Ferrand I, ou Université d Auvergne Université Clermont Ferrand II, ou Université …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.