Union des Etudiants Juifs de France


Union des Etudiants Juifs de France

Union des étudiants juifs de France

Union des étudiants juifs de France
Logo uejf.gif
Logo de Union des étudiants juifs de France
Contexte général
Zone d'influence enseignement supérieur
Fiche d’identité
Fondation 1944
Président(e) Raphael Haddad
Membres 15 000 étudiants
Site internet www.uejf.org

L'Union des étudiants juifs de France (UEJF) est une association étudiante créée en 1944, qui représente les étudiants juifs en France.

Sommaire

Histoire

L'UEJF est née à l'initiative d'un groupe d'étudiants juifs issus de la Résistance dirigé par Dely Tecuciano. Sa première vocation est la réinsertion dans la vie sociale, en recouvrant notamment leurs droits d'étudiants, de jeunes juifs revenus de déportation.

Pendant la guerre d'Algérie le mouvement est déchiré entre les sections de la métropole qui soutiennent l'indépendance et les sections algériennes qui y sont opposées. Mais après 1962, l'UEJF participe à l'intégration des juifs d'Algérie "rapatriés" en France.

À la suite de la guerre des Six Jours en 1967 et des évènements de Mai 1968, le mouvement est au bord de la disparition. Une partie des cadres décide de faire son aliyah en Israël tandis que d'autres s'engagent dans le militantisme d'extrême gauche (ainsi la section strasbourgeoise qui « s'autodissout dans le peuple » en 1968).

Pendant les années 1970, l'UEJF est essentiellement un groupuscule d'extrême-gauche, sans connections réelles avec la communauté juive.

Au début des années 1980, l'UEJF se range sous le giron du Parti socialiste et participe notamment à la création du mouvement SOS Racisme.

En même temps, l'UEJF commence à s'implanter dans les universités afin d'attirer à lui la masse des étudiants juifs. Le mouvement se transforme progressivement, devenant plus consensuel, plus communautaire, et s'affirmant sioniste et officiellement apolitique malgré les liens avec l'UNEF (surtout dans sa période UNEF-ID) et la MNEF.

À la suite du soutien du mouvement aux accords d'Oslo en septembre 1993, le mouvement traverse une grave crise qui l'éloigne peu à peu de la base plus traditionaliste de la communauté juive.

En 1997, en réponse au Congrès du Front national, l'UEJF organise au même moment et à quelques mètres du parti d'extrême droite sa convention annuelle à Strasbourg.

En 1999, le mouvement est au bord de la disparition et ne doit sa résurrection qu'à l'action de la nouvelle équipe sous la houlette de Patrick Klugman et au déclenchement de la nouvelle Intifada et des troubles antisémites en France. Ces évènements placent l'UEJF au devant de la scène médiatique et contribuent à lui donner un nouveau souffle.

Le 28 avril 2002, entre les deux tours de l'élection présidentielle, l'UEJF co-organise un rassemblement républicain au Panthéon : « J'aime la République ! ».

Par ailleurs, l'UEJF s'implique dans la transmission de la mémoire de la Shoah et la lutte le négationnisme et le révisionnisme. En 2002, L'UEJF organise un tour d'Europe de la mémoire, avec pour thème majeur la place de la mémoire de la Shoah dans la construction de l'identité européenne. Depuis, chaque année, l'UEJF organise un voyage similaire, où des étudiants ont l'occasion de visiter les camps d'extermination.

Dans la continuation de ce travail de mémoire, sous l'impulsion de Benjamin Abtan, s'est engagée pour un "dialogue des mémoires". L'objectif de ce dialogue est de dépasser la concurrence des mémoires génocidaires. Ceci a eu pour premier aboutissement, l'organisation par l'UEJF d'un voyage au Rwanda en février 2006.

De même, depuis 2004, l'UEJF organise chaque année en partenariat avec SOS Racisme le spectacle "Rire contre le Racisme", qui a lieu depuis ses débuts dans la salle du Zénith à Paris. Ce projet a pour vocation de réunir des comédiens et des humoristes dans le but de lutter contre le racisme.

Activité

Elle est très active sur la région parisienne. Sa mission première consiste à apporter des services aux étudiants juifs sur les campus, à commencer par le simple fait de se rencontrer entre garçons et filles. Parmi ses principales activités on trouve la défense de l'image d'Israël et la lutte contre l'antisémitisme dans l'enseignement supérieur comme à l'extérieur, qui a pris selon elle pour image d'abord le Front national, puis progressivement l'islam radical, les mouvements altermondialistes et l'extrême gauche antisioniste.

Depuis 1995, elle a soutenu l'UNEF-ID, notamment aux élections CNESER, avant de rompre progressivement puis totalement avec elle et de soutenir l'initiative FEDER ; un de ses anciens présidents, Patrick Klugman est aujourd'hui un des responsables de SOS Racisme, association dont l'UEJF avait soutenu la création.

Elle revendique : 15 000 membres, dont 3 000 adhérents, 15 sections locales implantées au sein des campus universitaires à Paris, 15 sections locales situées dans les autres grandes villes de France, 34 membres élus aux Conseils d'administration des universités.

Ses activités vont de la vente de sandwichs kasher à la bourse aux livres en passant par un suivi dans les démarches administratives ou la médiation pour les étudiants juifs devant passer des examens les jours de shabbat. Sans être un mouvement religieux, elle organise chaque année des « journées de la culture juive », destinées à mieux faire connaître cette culture. Elle est en justice contre de nombreux actes qu'elle juge antisémites à l'université (affaire Bruno Gollnisch, contre le Renouveau étudiant, etc.) ou en dehors (sur internet par exemple, partie civile contre Maurice Papon).

Nicolas Sarkozy était l'invité de l'UEJF en 2005 à Strasbourg au parlement européen.

L'UEJF organise régulièrement sa Convention nationale se déroulant par exemple à Nice, Strasbourg, New York, Israël où il est question de sujets autour de la communauté juive. Selon ses propres termes « l'UEJF s'est toujours posée en soutien réfléchi et efficace de l'État d'Israël » et promeut la « paix au Proche-Orient ».

La dernière convention nationale a eu lieu à Bordeaux en novembre 2007 en présence de Bernard-Henri Levy, de Enrico Macias et du grand rabbin René-Samuel Sirat

Le thème était : laïcité et mémoire, quels modèles pour la France ?

Sections

La région parisienne regroupe la grande majorité des étudiants juifs de France, et l'UEJF y est organisée par sections au sein des principales universités. Elle y dispose généralement d'un local d'où elle peut organiser ses activités locales.

En dehors des principales universités, il y a une section Sciences po à l'Institut d'études politiques de Paris, une section grandes écoles, ainsi qu'une section santé (médecine, chirurgie dentaire et pharmacie).

En province, l'UEJF s'organise par villes, par exemple Grenoble, Lyon, Marseille, Nice, Lille, Nancy, Bordeaux, Toulouse ou Strasbourg.

Affiliations

Relations nationales

En France, l'UEJF fait partie :

Relations internationales

L'UEJF entretient des relations étroites avec les étudiants juifs à travers le monde. Elle est membre :

  • du bureau exécutif de l'EUJS (EUJS/Union européenne des étudiants juifs),
  • du comité exécutif de la WUJS (World Union of Jewish Students/Union mondiale des étudiants juifs).

Voir aussi

Lien externe

  • Portail de la culture juive et du judaïsme Portail de la culture juive et du judaïsme
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Union des %C3%A9tudiants juifs de France ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Union des Etudiants Juifs de France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Union des etudiants juifs de France — Union des étudiants juifs de France Union des étudiants juifs de France Logo de Union des étudiants juifs de France Contexte général Zone d influence enseignement supérieur Fiche d’identité Fond …   Wikipédia en Français

  • Union des étudiants juifs de france — Logo de Union des étudiants juifs de France Contexte général Zone d influence enseignement supérieur Fiche d’identité Fond …   Wikipédia en Français

  • Union des étudiants juifs de France — Contexte général Zone d’influence enseignement supérieur, éducation nationale, international Fiche d’identité Fondation 1944 Président(e) …   Wikipédia en Français

  • Union des étudiants juifs de France — The Union des étudiants juifs de France ( Union of French Jewish students , UEJF) is a French organization whose aim is to assist French Jewish students.It was founded in 1944 to assist young Jews who came back from concentration camps or, more… …   Wikipedia

  • Juifs en France — Histoire des Juifs en France Les Juifs et le judaïsme Généralités Qui est Juif ? · Terminologie · Conversion Judaïsme : Principes de foi Noms de Dieu dans le judaïsme Tanakh (Bible hébraïque) : Torah · …   Wikipédia en Français

  • Le Semeur, le Cercle des Etudiants du Pays de Charleroi et de Thudinie — Cercles étudiants de l ULB Les cercles étudiants de l ULB sont les associations créées par les étudiants de l Université libre de Bruxelles. Il s agit soit d association sans but lucratif (ASBL) soit d association de fait. L université reconnaît… …   Wikipédia en Français

  • Histoire des Juifs en France — L histoire des Juifs en France, ou plus exactement sur le territoire de ce qu est aujourd hui la France, semble remonter au Ier siècle de l’ère commune et se poursuit jusqu’à nos jours, ce qui en fait l’une des plus anciennes communautés… …   Wikipédia en Français

  • Histoire Des Juifs En France — Les Juifs et le judaïsme Généralités Qui est Juif ? · Terminologie · Conversion Judaïsme : Principes de foi Noms de Dieu dans le judaïsme Tanakh (Bible hébraïque) : Torah · …   Wikipédia en Français

  • Histoire des Juifs de France — Histoire des Juifs en France Les Juifs et le judaïsme Généralités Qui est Juif ? · Terminologie · Conversion Judaïsme : Principes de foi Noms de Dieu dans le judaïsme Tanakh (Bible hébraïque) : Torah · …   Wikipédia en Français

  • Histoire des Juifs en France depuis la Révolution — Histoire des Juifs en France Les Juifs et le judaïsme Généralités Qui est Juif ? · Terminologie · Conversion Judaïsme : Principes de foi Noms de Dieu dans le judaïsme Tanakh (Bible hébraïque) : Torah · …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.