Ulrike Haage


Ulrike Haage

Ulrike Haage (née à Kassel) est une pianiste et compositrice allemande. Elle est également productrice de Hörspiele (pièces radiophoniques) pour lesquels elle assure aussi la dramaturgie et la composition. Elle est aussi une chercheuse et une artistes de sons et de sonorités.

Elle a reçu le Prix du Jazz Allemand (Albert Mangelsdorff-Preis[1]) en 2003.

Elle vit à Berlin depuis une dizaine d’années.

Sommaire

Biographie

Les années jazz

Ulrike Haage a passé son enfance en Ruhr. Elle a grandi avec la très importante collection de disques de jazz de ses parents[2] et s’entraînait à jouer avec les Maîtres, tels que Bill Evans et Thelonius Monk : elle improvisait sur les disques. Adolescente, elle a chanté et joué de la guitare dans un groupe amateur. Afin d’étudier la musique et la musicothérapie, elle emménage à Hambourg. De 1985 à 1989, elle est chargée de cours (Dozentin) en improvisation et direction d’orchestre à la Musikhochschule de Hambourg (Faculté de musique). Pendant cette période, elle commence à composer et rentre dans le premier groupe allemand féminin : Reichlich Weiblich[3]. Grâce à son travail avec Peter Zadek sur Andi, elle rencontre FM Einheit. Avec celui-ci, Alfred 23 Harth et Phil Minton, elle fonde le groupe Vladimir Estragon. La palette de ses sources sonores s’étend alors à la musique et aux sonorités électroniques. Plus tard, le quartet se transforme en trio (Alfred 23 Harth quitte le groupe), GOTO, avec les acrobaties vocales de Phil Minton.

Les années entre pop et théâtre

À partir de 1989, elle rejoint Katharina Franck dans Rainbirds groupe de pop, déjà célèbre (leur premier album était disque d’or). Elle enregistrera avec le groupe tous les autres albums, dont Two faces et In A Different Light. C’est Anton Corbijn qui réalise le clip de Two Faces.

Entre les tournées et les enregistrements pour Rainbirds et le groupe musical de théâtre (Theatermusikgruppe) Stein, composé de Katharina Franck, FM Heinheit et Ulrike Haage, elle travaille avec des metteurs en scène réputés, tels que Uwe Eric Laufenberg (à Zurich), Kazuko Watanabe[4].

En 1999, elle commence un travail intensif avec la comédienne Meret Becker. Elle devient la directrice musicale du programme de concert Nachtmahr et enregistre le CD Fragiles. Avec la traductrice et éditrice Pociao, elle fonde Sans Soleil, maison d’édition de Hörbücher (livre audio). À ce jour, elles ont édité neuf CD et sept livres.

Le prix du jazz allemand : Alfred Mangelsdorff Preis

En 2003, Ulrike Haage est la première femme (et plus jeune « jazzman ») à recevoir le prix allemand du jazz[5]. Markus Müller, en lui remettant le prix a salué son œuvre importante aux mille facettes qui explore tous les genres. Il a souligné par ailleurs son chemin à travers la Pop, l’Art et l’Avant-Garde[6].

La période solo, pas si solo

En 2004, paraît son premier album instrumental Sélavy. Les deux années qui suivent, le Goethe Institut de Moscou lui organise deux tournées dans les villes de la Wolga et en Sibérie afin de présenter son album[7] et de diriger des workshops. En 2006, elle enregistre son deuxième album solo, Weißes Land. Depuis 2000, elle participe au projet Ring avec le chorégraphe Felix Ruckert et le musicien Christian Meyer. Il s’agit de jouer simultanément à la chorégrahie qui se déroule devant ses yeux et en interaction avec les danseurs. Elle est également, depuis 2008, aussi artiste-résidente de la fondation Hartung-Bergman[8]. Elle compose en dialogue avec les peintures de Anna-Eva Bergman une pièce pour musique de chambre, vibraphone, marimbaphone (ou marimba) et électronique, Nunatak. En mai 2009, a eu lieu la production de Alles aber Anders, pièce radiophonique pour la radio bavaroise [9], d’après le journal de l’artiste plasticienne, Eva Hesse. Elle a aussi donné une série de performances Der Kreis ist rot, d’après le journal d’Oskar Schlemmer dans le cadre de la célébration des 90 ans du Bauhaus. Entre concerts et conférences, elle compose son troisième album. Elle est aussi en train de composer un opéra radio en collaboration avec Stephan Krass qui devrait être produit en 2010, ainsi que la musique pour le livre audio, tiré du roman de Jenny Erpenbeck, Heimsuchung.

Influences

A l’écoute de sa musique, on peut partir à la recherche des différentes musiques qui l’ont fortement influencée. Bien sûr, il y a le jazz : depuis son entraînement avec les disques de ses parents à son premier groupe de jazz. Ses compositions, même aujourd’hui laisse une grande part à l’improvisation. Il n’est pas rare de trouver dans ses partitions juste une indication d’accords sur laquelle elle improvisera en concert. (photo d’un gros plan sur un loop proposé). Sa formation classique de la musique, très pointue apporte à sa musique une exigence et une finesse instrumentale. Chaque rupture est maîtrisée, chaque durée prend sens. Elle construit sa musique à partir de répétitions de modules plus ou moins longs dans la longue tradition de l’ostinato.

La musique n’est pas la seule source d’inspiration : c’est une artiste des mots. Elle les travaille comme une matière musicale. Nombre de ces hörspiele ont pour objet les mots d’un artiste. Alles aber Anders, tiré du journal de Eva Hesse, en est un exemple particulièrement significatif : elle répète certains mots selon un rythme particulier qui est repris par un son jusqu’à l’épuisement. A l’instar de ces artistes plasticiens (Eva Hesse, Louise Bourgeois) dont elle met en musique les mots, on entend des aplats, comme si elle dessinait musicalement des paysages par larges touches de couleurs.

A son tour, Ulrike Haage influence de nouveaux artistes comme Nepomuk qui a remixé Magic Waters[10].

La question du genre

Comment définir sa musique qui puise dans la tradition musicale en entier pour s’écrire ? électro-jazz ? nu-jazz ? musique de film ? musique de théâtre ? et le piano ? et les parties plus classiques ? Ulrike Haage se réinvente sans cesse, réinvente sans cesse sa manière de composer[réf. nécessaire]. Elle s’échappe pour inventer chaque fois une nouvelle écriture. Un adjectif surgit alors : éclectique. Puis d’autres : immobile, léger et cristallin. Peut-être est-il temps comme le dit Frédéric Derval de laisser tomber les genres et les noms englobant, pour trouver une manière nouvelle de dire la musique[11].

Discographie

Reichlich Weiblich

  • Live in Moers (1987)

Vladimir Estragon

  • Three Quarks for Muster Mark (1989)

Goto

  • Phil Minton, FM Einheit, Haage (1995)

Rainbirds

  • Two faces (1991)
  • In a different light (1993)
  • Making Memory (1996)
  • Forever (1997)
  • 3000.live (1999)

Stein (groupe)

  • Stein (1990)
  • Steinzeit (1992)
  • König Zucker (1994)

Production de hörspiele

Hörspiele publiés en CD[12]

  • Apokalypse live (Bayerischer Rundfunk, 1994), Ammer, Einheit, Haage (Preis der Kriegsblinden[13], Prix Italia[13]), édité chez FM 4.5.1, ISBN : 3-934847-52-8.
  • Odysseus 7 (Bayerischer Rundfunk, 1998), Ammer, Einheit, Haage ; édité chez FM 4.5.1, ISBN : 3-934847-53-6 .
  • 7 Dances Of The Holy Ghost (Bayerischer Rundfunk, 1998), Ammer, Haage (nommé pour le prix futura par la ARD, Arbeitsgemeinschaft der öffentlich-rechtlichen Rundfunkanstalten der Bundesrepublik Deutschland), édité chez Sans Soleil, ISBN : 3-88030-034-8.
  • Bei Unserer Lebensweise ist es sehr angenehm, lange im voraus zu einer Party eingeladen zu werden (BR, 1999), Jane Bowles, Katharina Franck, Ulrike Haage (Hörspiel des Monats[14], septembre 1999, Wikipedia allemand : Hörspiel des Monats ), édité chez Sans Soleil, ISBN : 3-88030-036-4.
  • Die Wüste Lop Nor (Bayerischer Rundfunk[15], ARD[16] 2000), Raoul Schrott, Musik von Ulrike Haage (Hörspiel des Monats[17], Août 2000], Wikipedia allemand : Hörspiel des Monats), édité par HÖR Verlag, 2000, ISBN :978-3895848407.
  • Reise, Toter (Bayerischer Rundfunk, 2001) Durs Grünbein, Ulrike Haage, édité chez Sans Soleil, ISBN : 3-88030-037-2.
  • Last Words : Qui Vivre Verra (Bayerischer Rundfunk, 2001), W. S. Burroughs, Ulrike Haage, Barbara Schäfer (Hörspiel des Monats[18], Septembre 2001, Wikipedia allemand : Hörspiel des Monats), édité chez Sans Soleil, ISBN : 3-88030-039-9.
  • Bombsong (2002), Thea Dorn, Ulrike Haage (Auftragswerk der Frankfurter Positionen),édité chez Sans Soleil, ISBN : 3-88030-040-2.
  • Ding fest machen (Bayerischer Rundfunk[19], 2003), d'après les écrits de Louise Bourgeois, édité chez Sans Soleil, ISBN : 3-88030-041-0.
  • Exakte Vision (WDR3[20], 2004), Ulrike Vosswinkel, Ulrike Haage, édité par Sans Soleil, ISBN : 978-3880300422.
  • Die Stille hinter den Worten (Bayerischer Rundfunk, 2008), Ulrike Haage, transmis le 24 février 2008, édité chez Sans Soleil, ISBN : 978-3-88030-043-9.
  • Der Wind in der Weiden (Deutschlandradio Kultur[21], transmis en quatre parties en avril 2009), d'après le texte de Kenneth Grahme.
  • Alles aber anders (Bayerischer Rundfunk[22], 2009), d'après le journal d'Eva Hesse, transmis le 7 mai 2009 (il devrait sortir à la rentrée en édition limitée), édité chez Sans Soleil,septembre 2009, ISBN : 978-3880300446.


Hörpiele non publiés à ce jour

  • Pikdame. Pamphlets et lettres Nancy Cunard (Bayerischer Rundfunk, 2006).
  • Amnesie der Ozeane (SWR2[23], 2009).


Autres

  • Schlachtplatte, 1998 avec le groupe Stein, opérette allemande d'après le Ring, produit par le Marstall Theater München[24].
  • Imaginary Landscapes, commande musicale de podcasts, à écouter sur le site cklab.

Collaborations

  • Fragiles (2001), Meret Becker, Buddy Sacher, Ulrike Haage
  • Musique pour le bonus du DVD de Requiem de Hans-Christian Schmid, 2007

Solo

  • Sélavy (2004), (nommé dans la quatrième liste des meilleurs disques en 2004 du Prix de la Critique allemande du disque[25], catégorie Frontière)
  • Pianoscope (2005), Partition piano, édité chez Ricordi
  • Weißes Land (2006), joué avec Eric Schaefer (Ingénieur du son : Ricky Ojijo)
  • Le Pianoscope (2007) Klavierkompositionen für Film (Composition de piano pour film), Universal Publishing Production Music, édité numériquement pour le grand public le 2 octobre 2009.

Sources

Cet article a été réalisé en partie par la traduction de l'article Wikipedia allemand sur Ulrike Haage, ainsi que son site myspace. La biographie extraite de Creative Europe[26] a été consultée, ainsi que celle de hardscore.de.

Liens externes

Bibliographie

Articles et discours par Ulrike Haage

Ulrike Haage, « Klanggefüttert im Dunkeln nach Hause », in Räumungen – Von der Unverschämtheit, Theater für ein Medium der Zukunft zu halten, Acte du colloque dirigé par Ralph Hammerthaler et Elisabeth Schweeger, p. 104-107, Berlin, Alexander, 2000. Isbn 3-89581-048-7

Ulrike Haage, « Meine Sehnsucht nach Musik im Theater », in TheaterPeripherien, p.221-227, Tübingen, Konkursbuchverlag Claudia Gehrke, 2001. Isbn 3-88769-2357

Notes et références

  1. http://typo3.udj.de/index.php?id=6
  2. plus de 6000 disques collectionnés depuis 1946
  3. Reichlich Weiblich signifierait en allemand : abondamment féminin
  4. Elles travaillent ensemble sur Heine Projekt au théâtre de Düsseldorf en 1996 et Die Ballade vom Narayama au Tacheles de Berlin en 1999
  5. http://typo3.udj.de/index.php?id=25
  6. C'est d'ailleurs ce qui est souligné dans l'interview accordée à la revue Jazzdimension, publiée le 23 août 2004 : Carina Prange,Ulrike Haage - Grenzgang mit Musik und Worten, in Jazzdimension, 23/08/09
  7. http://www.goethe.de/INS/ru/lp/prj/germania/kal/sep/deindex.htm
  8. http://www.fondationhartungbergman.fr/ulrike-haage
  9. Bayerischer Rundfunk
  10. Myspace de Nepomuk
  11. Frédéric Derval, Mouvement, numéro 52, 2009
  12. La plupart de ces Hörspiele peuvent être écoutés sur musicme.com
  13. a et b http://www.kriegsblindenbund.de/publikationen_Hoerspiel.htm
  14. http://www.darstellendekuenste.de/index.php?id=195
  15. http://www.br-online.de/bayern2/hoerspiel-und-medienkunst/sendungen2009-2-raoul-schrott-die-wueste-lop-nor-ID1243261622768.xml
  16. http://radioprogramm.ard.de/viewEvent.php?id=284011244612
  17. http://www.darstellendekuenste.de/index.php?id=196
  18. http://www.darstellendekuenste.de/index.php?id=197
  19. http://www.br-online.de/bayern2/hoerspiel-und-medienkunst/sendungen2009-2-hoerspiel-artmix2009-2-ding-fest-machen-nach-aufzeichnungen-von-louise-bourgeois-ID1243263320276.xml
  20. ]http://www.wdr3.de/kulturfeature/details/artikel/exakte-vision.html
  21. http://www.dradio.de/dkultur/sendungen/kinderhoerspiel/926224/
  22. http://www.br-online.de/bayern2/hoerspiel-und-medienkunst/sendungen2009-1-hoerspiel-artmix-br-ursendung-ID1230322565881.xml
  23. http://www.swr.de/swr2/programm/sendungen/hoerspiel-studio/rueckschau/-/id=659994/nid=659994/did=4410984/hjabz/index.html
  24. http://www.welt.de/print-welt/article626822/Nibelungen_neudeutsch_nachgesungen.html
  25. http://www.schallplattenkritik.de/li/2004-4.html
  26. Ulrike Haage a été invitée à l'occasion de la conférence Creative Europe - The Power of Culture in European Cities pour traiter plus particulièrement de l'artiste face au futur

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ulrike Haage de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ulrike Haage — spielt auf dem Erlanger Poetenfest 2009 Ulrike Haage (* 1957 in Kassel) ist eine deutsche Pianistin, Klangkünstlerin, Komponistin und Hörspielautorin. Sie lebt heute in Berlin. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Haage (Begriffsklärung) — Haage ist der Name eines Ortes in Brandenburg, siehe Haage und der Name folgender Personen: Ferdinand Haage (1859–1930), deutscher Gärtner und Botaniker Friedrich Adolph Haage (1796–1866), deutscher Gärtner und Botaniker Hermann Haage (1912–1970) …   Deutsch Wikipedia

  • Vladimir Estragon — Infobox musical artist | Name = Vladimir Estragon Img capt = From the left: Phil Minton,Ulrike Haage, FM Einheit,Alfred 23 Harth (A23H) Background = group or band Alias = Origin = Germany Genre = Avant progressive rock Years active = 1988–1989… …   Wikipedia

  • Andreas Ammer — (* 23. März 1960 in München) ist ein deutscher Autor, Journalist und Hörspielmacher. Andreas Ammer studierte Germanistik, Philosophie und Geschichte der Naturwissenschaften an der Ludwig Maximilians Universität München, wo er über das Thema… …   Deutsch Wikipedia

  • Hörspiel des Jahres — Das Hörspiel des Monats ist ein Hörspielpreis, der seit 1977 von der Deutschen Akademie der Darstellenden Künste in Bensheim vergeben wird. Die Auswahl trifft eine jährlich wechselnde Jury. Sie wählt aus monatlich etwa zehn bis zwölf Hörspiel… …   Deutsch Wikipedia

  • Albert-Mangelsdorff-Preis — Der Deutsche Jazzpreis, auch Albert Mangelsdorff Preis, ist neben dem Hans Koller Preis der bedeutendste Jazzpreis im deutschen Sprachraum und gilt als die höchste Auszeichnung für einen deutschen Jazzmusiker. Er wird in Zwei Jahres Abständen von …   Deutsch Wikipedia

  • FM Einheit — (alias Mufti) ist der Künstlername von Frank Martin Strauß, (* 18. Dezember 1958 in Dortmund), bekannt als Mitglied der Musikgruppe Einstürzende Neubauten, Klangforscher und Produzent. Seit 1979, dem Jahr des Abbruchs seiner Schulausbildung, ist… …   Deutsch Wikipedia

  • FM Einheit — Стиль этой статьи неэнциклопедичен или нарушает нормы русского языка. Статью следует исправить согласно стилистическим правилам Википедии. FM Einheit (Ф.М. Айнхайт, также известен как F.M.Einheit, FM, Mufti, настоящее имя: Frank Martin Strauss,… …   Википедия

  • Ф.М. Айнхайт — FM Einheit (Ф.М. Айнхайт, так же известен как F.M.Einheit, FM, Mufti, настоящее имя: Frank Martin Strauss, родился 18 декабря, 1958 года в Дортмунде) немецкий индустриальный и электронный музыкант. Известен, в первую очередь, как участник группы… …   Википедия

  • ФМ Айнхайт — FM Einheit (Ф.М. Айнхайт, так же известен как F.M.Einheit, FM, Mufti, настоящее имя: Frank Martin Strauss, родился 18 декабря, 1958 года в Дортмунде) немецкий индустриальный и электронный музыкант. Известен, в первую очередь, как участник группы… …   Википедия


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.