Trinquer


Trinquer
Hip, hip, hourra ! Fête d'artistes à Skagen, du peintre danois P. S. Krøyer (1888, musée des beaux arts de Göteborg)

L'action de trinquer est le fait d'entrechoquer son verre à celui d'une personne avec laquelle on s'apprête à boire. Le mot « trinquer » vient de l'allemand trinken, qui veut dire « boire ». Certains trinquent au moment de formuler un vœu, un souhait ou un engagement. On peut aussi appeler cette pratique porter un toast ou lever un verre. C'est une très ancienne tradition datant du Moyen Âge, voire plus ancienne selon certains. La superstition veut que l'on regarde la personne avec qui l'on trinque dans les yeux.

Cette pratique existe dans presque tous les pays du monde. Certaines personnes sont parfois même méfiantes envers celui qui n'a pas respecté la tradition, comportement qui peut être expliqué par l'origine de cette pratique.

En Europe, on trinque généralement avec un verre d'alcool (bière, vin, cidre, vodka, etc.), cependant on peut faire de même avec un verre non alcoolisé. Dans les pays musulmans, une pratique de ce type est très courante lorsque l'on boit le thé ou le café.

Au figuré, trinquer signifie subir un dommage ou un désagrément. Exemple : "Un élève a fait une bêtise et n'a pas voulu se dénoncer, du coup c'est toute la classe qui a trinqué. Nous avons tous été punis".

Sommaire

Origine

Au Moyen Âge, l'empoisonnement était une pratique relativement courante lors des banquets entre seigneurs concurrents, nobles et autres notables. Certains voleurs se servaient aussi de poisons pour tuer des gens aisés et dérober leur fortune.

Pour parer ce danger, l’habitude fut prise par les maîtres des lieux de verser une petite quantité de leur boisson dans le verre de leurs interlocuteurs et réciproquement. Chacun devait ensuite boire une première gorgée en regardant l'autre dans les yeux. De cette manière chacun prouvait qu'il n'avait pas de mauvaise intention. Par la suite, on se contenta simplement de cogner les verres (remplis à ras bord) afin qu'un peu de liquide s'échange entre les verres. C'est d'ailleurs ce double cognement de verre qui serait à l'origine de l'expression « Tchin ! Tchin ! ».

Selon Daniel Lacotte, celui qui ne trinque pas devient soudain suspect de vouloir s’écarter du groupe. Symboliquement, il refuse le partage. Comme l’aurait peut-être fait l’un de ses ancêtres du Moyen Âge en s’abstenant de mélanger son breuvage à celui, empoisonné, de ses convives[1].

Citations

« En examinant plus attentivement la séduisante virago, il me sembla vaguement que je la reconnaissais pour l'avoir vue trinquant avec quelques drôles de ma connaissance. »

— Charles Baudelaire, Poèmes en prose, 1867, p. 104.

« J'ai été fâché de ne pas trinquer ensemble avant mon départ, d'autant plus que je t'avais donné la veille une assez pitoyable idée de moi, en ne buvant pas et en ne mangeant pas. »

— Gustave Flaubert, Correspondance, 1841, p. 86.

Santé ! dans toutes les langues...

Comment dire Santé ! ou Tchin ! Tchin ! dans toutes les langues (ordre alphabétique)
prononciation en français écriture dans la langue d'origine
afrikaan (Afrique du Sud) Gesondheid
albanais Gezuar
allemand Prost! (ou Prosit!) ou Hau weg die Scheisse (vulgaire)
alsacien Gsunt heit ! (ou S'gelt !)
amharic Desta (ou letenachen)
anglais Cheers!
arabe (Égypte) Fee Sihetak
arabe (Maroc) Be Seha (Bi Saha Wa'l Afia) بالصحة ( بالصحة و العافية )
arabe (Syrie) Saha
armenien Genatzi (ou genatset)
asturien Gayola
azerbaidjan Aiyaet oslun
balouchi (Iran) Vashi!
basque Topa! (ou Osasuna!)
bengali Joy
bosniaque Živjeli
breton Yérêd mât! (yérêmât, yermât) Yec'hed mat!
bulgare Nazdrave Наздраве
birmanien Ang Bar See
cambodgien Sokapiip La-Hoa
catalan Salut
chinois Zhu nin jiankang! ou Wen Lei! ou Ganbei! 祝您健康 ou 乾杯 ou 干杯
chinois (cantonais) Gom bui!
chinois (mandarin) Ganbei! 乾杯 ou 干杯
chinois (Singapour) Kvam Suk Siam Yam Seng
coréen Keon-bae (prononcer [Keun-bé] ou [Kon-bé]) 건배
croate Jivyéli (ou na zdravlyé) Živjeli! (ou na zdravlje!)
danois Skol Skål
écossais slainte mhath
espagnol ¡Salud!
esperanto Je via Sano
estonien Terviseks
éthiopien Letenatchie
finnois Kippis
flamand (Op uw) gezondheid
français Santé ! ou Tchin! Tchin!
galicien Saúde!
gallois Iechyd Da
grec Iss ygian (katharévousa) ; stin ygia mas (ou yamas)(Grec démotique) ; e viva Εις υγείαν ; Στην υγειά μας ; Ε βίβα
grec (ancien)
groënlandais Kasugta
hawaïen Kamau (ou Okele Maluna)
hébreu Li Khaïm (Lekhayim)
hongrois Eguèshèguèdrè Egészségedre!
indien Aananda
indonésien Selamat
iranien Salaamati
irlandais Salonge (ou Slainte)
islandais Santaka Na
italien Salute!
japonais Kampaï 乾杯 ou 乾盃
latin Sanitas bona (ou bene tibi)
letton Prieka! (ou Uz veselibu!)
libanais Kessak! (ou Kessik! au féminin)
lituanien I Sveikata
luxembourgeois Prost !
malaisien Yam Send
malte Sacha!
māori de Nouvelle-Zélande Kia kaka
moré (Burkina Faso) Lafi
néerlandais Proost
nigérian Mogba!
norvégien Skol Skål
occitan Santat !
ourdou Zanda Bashi
penjabi Kamjab raho
persan Salam ati!
philippin Mabhuhay
polonais Na zdrowie (ou Sto lat, mais uniquement pour les anniversaires, vu qu'on parle de l'âge : sto lat = 100 ans)
portugais A sua saude
portugais (Brésil) Saude (ou Viva ou Tim-tim!)
québécois Tchin! Tchin!
roumain norok / sanataté Noroc / Sănătate
russe Za Vachè zdarovié! (À la vôtre !), et non pas "Na zdorovié!", contrairement à l'idée reçue За Ваше здоровье!
serbe Živeli!
slovène na zdravie Na zdravje!
somalien Auguryo!
suédois Skol Skål
swahili Sabatuk Fy Sudan Furah
tahitien Manuia
thailandais Chai-YO! (ou Chokdee!) ไชโย (โชคดี)
tchèque Nazdraví
tibétain Phun Tsun Tsok (ou Tashi delek)
turc Sherefé
ukrainien Boovatje Zdorovi
vietnamien Chia (ou Can Chen ou Can Ly)
wolof Jaraama
yiddish Mazel tov!
zoulou Oogy Wa Wa (ou Poo zim pee la)

En Bahasa (Indonésien ou Malaisien), la locution complète est : Selamat minum.

Notes et références

  1. Daniel Lacotte, Le Pourquoi du comment 2, Éditions Albin Michel, 2006

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Trinquer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • trinquer — [ trɛ̃ke ] v. intr. <conjug. : 1> • 1546; all. trinken 1 ♦ Vx Boire. Spécialt Boire avec excès. « quand il avait bu un peu, et ça lui arrivait. Il était même noté pour trinquer, c était son faible » (Céline). 2 ♦ (1690) Boire en même temps… …   Encyclopédie Universelle

  • trinquer — TRINQUER. v. n. Boire en debauche. Ils sont là trois ou quatre qui trinquent comme il faut. il se plaist à trinquer. Il est du stile familier …   Dictionnaire de l'Académie française

  • trinquer — (trin ké), je trinquais, nous trinquions, vous trinquiez ; que je trinque, que nous trinquions, que vous trinquiez, v. n. Boire en choquant les verres et en se provoquant l un l autre. •   À toi, compère, et de prendre la tasse, Et de trinquer …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TRINQUER — v. n. Boire en choquant les verres et en se provoquant l un l autre. Trinquons. Ils sont là trois ou quatre qui trinquent. Il aime à trinquer. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TRINQUER — v. intr. Boire en choquant les verres. Trinquer avec quelqu’un …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • trinquer — vt. /vi., boire en faisant choquer (les verres) ; recevoir des coups, supporter les conséquences d une faute commise par d autres : TRINKÂ (Albanais, Annecy, Giettaz, Megève, Praz Arly.216, Villards Thônes) / eu (Compôte Bauges) ; brinâ… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • trinquer — v.i. Subir un dommage …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • trinkañ — trinquer …   Dictionnaire Breton-Français

  • Porter un toast — Trinquer Hip, hip, hourra ! Fête d artistes à Skagen du peintre danois P. S. Krøyer (1888, musée des beaux arts de Göteborg) L action de trinquer est le fait d entrechoquer son verre à celui d une personne avec laquelle on s apprête à boire …   Wikipédia en Français

  • Tchin-tchin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Tchin tchin, prononcé [tʃin.tʃin], est une expression française utilisée pour …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.