Tourisme en France


Tourisme en France
Logotype de la destination France révélé par Hervé Novelli et Christine Lagarde en juin 2008.

Le tourisme en France est une activité importante, aussi bien pour les Français qui choisissent d'y passer leurs vacances, que pour les étrangers qui viennent y faire un séjour. Ainsi, depuis les années 1990, la France est devenue la première destination touristique au monde[1].

L'attrait touristique de la France s'explique par le grand nombre et la grande variété des points d'intérêt, la diversité des paysages, la richesse du patrimoine historique, culturel et artistique, le climat tempéré et les facilités d'accès et d'infrastructures de transport, mais aussi par l'équipement important et varié du pays en structures d'accueil (hôtellerie, parcs d'attractions...). Ainsi, chaque département français est un département touristique avec plusieurs points d'intérêt.

Le tourisme a des impacts économiques positifs, mais génère des impacts environnementaux importants, dans l'espace (flux de transports, d'énergie, de déchets) et dans le temps (impacts immédiats et différés) que cherche à réduire le Tourisme durable et l'écotourisme.

Sommaire

Aspects économiques

Le secteur du tourisme est une des branches importante du commerce extérieur de la France dans la mesure où il contribue au solde des échanges extérieurs, à un niveau qui est devenu comparable à celui du secteur agro-alimentaire (8,5 milliards en 2006[2]) et même supérieur à celui de l'automobile en 2006. La balance entre les dépenses des touristes étrangers en France et celles des touristes français à l'étranger, dégage un solde positif de 11,4 milliards d'euros. Ce solde est en recul, notamment à cause du cours élevé de l'euro qui renchérit fortement les prix pour les étrangers hors zone euro.

En 2006, 79,1 millions de touristes étrangers ont visité la France (1er rang mondial), en progression de 4,2 % par rapport à 2005, pour 497 millions de nuitées[3]. En 2005 le tourisme international a généré 42,3 milliards de dollars de recettes en France (3e rang mondial derrière les États-Unis, l'Espagne et devant l'Italie), en hausse de 3,4 % par rapport à 2004[4].

En 2003, la consommation touristique s'élève à 102,4 milliards d'euros, soit 6,6 % du PIB. Un tiers de ce chiffre est dû aux touristes étrangers.

Soldes des dépenses touristiques (en milliards d'euros)[5]
Année Dépenses des touristes étrangers en France Dépenses des touristes français à l'étranger Solde
2003 32,3 20,7 +11,6
2004 32,8 23 +9,8
2005 34 25,1 +8,9
2006 36,9 24,9 +11,4

Les activités caractéristiques du tourisme (hôtellerie, cafés-restaurants, camping, agences de voyages, remontées mécaniques, activités thermales...) emploient 700 000 salariés.

Tendance et prospective

Tourisme international France.jpg

En 2008, la France est au troisième rang mondial en matière de dépenses faites par les touristes, mais c'est le pays qui en accueille le plus ; avec en 2007 un record historique battu : 81,9 millions de touristes étrangers ont visité la France (à comparer aux 60 millions de 1996 et 67 millions de 1997)[6].

L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) projette pour la France 90 millions de visiteurs aux environs de 2010. Un projet « Destination France 2020 », présenté en janvier 2008 veut encore accroître ce nombre (et les recettes touristiques). Selon Luc Chatel, secrétaire d'État au tourisme du gouvernement Fillon 2[7] l'OMT s'attend à une hausse de 80 % des flux de touristes de 2008 à 2020 dans le monde. Inversement, dans le pays, il y a une relative stabilité (depuis 25 ans) de la proportion de Français qui se déplacent pour partir en vacances. Luc Chatel vise 100 millions de touristes étrangers à l'horizon 2015 ; en passant du « 1-3-9 au 1-2-3 » (ce qui signifie conserver le 1er rang mondial comme destination, gagner le 2e rang, occupé par l'Espagne, en matière de dépenses faites par les touristes, derrière les E-U, et passer du neuvième au 3e rang mondial pour la somme moyenne dépensée par touriste).

Certains[Qui ?] estiment que ces objectifs ne pourront être atteints en raison de la montée de la Chine sur le marché du tourisme, et peut-être de l'augmentation des cours du pétrole, ainsi qu'en raison des besoins de limiter les émissions de gaz à effet de serre, et tout particulièrement celles produites par les avions.

Principaux points d'intérêt

Tourisme de loisirs

Tourisme culturel

Tourisme animalier et naturel

Tourisme sportif

Tourisme gastronomique

Quelques sites remarquables du tourisme en France

Palmarès 2006 des sites ou monuments les plus visités selon l'ONT (en 2008)

[réf. souhaitée]

  1. Ville de Paris (Paris), 30 000 000. (2008)
  2. Disneyland Paris (Seine-et-Marne), 15 300 000. (2008)
  3. Notre-Dame de Paris (Paris), 13 500 000 visiteurs.
  4. Forêt de Fontainebleau (Seine-et-Marne), 13 000 000.
  5. Marché aux puces de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), 11 000 000.
  6. Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre (Paris), 10 500 000.
  7. Armada de Rouen (Seine-Maritime), 11 000 000 en 2008 (a lieu tous les 5 ans en juillet, prochaine édition en 2013).
  8. Musée du Louvre (Paris), 8 500 000 (2008).
  9. Parc du château de Versailles (Yvelines), 7 500 000 (2007).
  10. Tour Eiffel (Paris), 7 000 119.
  11. Centre Georges-Pompidou (Paris), 6 600 000.
  12. Centre historique de la ville de Lyon (Rhône), 6 000 000. (2e ville touristique de France) [8].
  13. Château de Versailles (Yvelines), 5 000 000 (2007).
  14. Basilique Notre-Dame-du-Rosaire à Lourdes, 4 700 000.
  15. Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg (Bas-Rhin), 4 500 000
  16. Ville de Nice (Alpes-Maritimes), 4 300 000. (3e ville touristique de France) [réf. nécessaire]
  17. La fête des lumières de Lyon (Rhône), 4 200 000 (a lieu tous les ans le 8 décembre ).
  18. Domaine National de Saint-Cloud (Hauts de Seine), 4 100 000.
  19. Rocher de Monte Carlo, 4 000 000.
  20. Cité des sciences de La Villette (Paris), 3 900 000.
  21. Parc de Miribel-Jonage (Ain et Rhône), 3 500 000.
  22. Mont Saint-Michel (Manche), 3 250 000.
  23. Carcassonne (Aude), 3 200 000.
  24. Le centre historique de la ville de Strasbourg (Bas-Rhin), 3 100 000. (5e ville touristique de France)
  25. Port de la vieille ville de La Rochelle, 3 000 000.
  26. Musée d'Orsay (Paris), 3 000 000.
  27. Port de Honfleur, 3 000 000.
  28. La Braderie de Lille (Nord), 3 000 000 (a lieu tous les ans en septembre).
  29. Centre historique de Rouen (Seine-Maritime), 2 900 000.
  30. Centre historique de Bordeaux (Gironde), 2 700 000 (2007). (6e ville touristique de France)
  31. Les Baux de Provence (Bouches du Rhône), 2 500 000.
  32. Les Jardins Botaniques Borély de Marseille (Bouches du Rhône), 2 400 000.
  33. Village de Riquewihr (Haut-Rhin), 2 100 000.
  34. Ville de Nancy (Meurthe-et-Moselle), 2 050 000. (7e ville touristique de France)[réf. nécessaire]
  35. Cité de la Mer Cherbourg (Manche), 2 000 000.
  36. Centre de Nantes (Loire-Atlantique), 2 000 000. (8e ville touristique de France)[réf. nécessaire]
  37. Rempart de Saint-Malo, 2 000 000.
  38. Parc du Futuroscope, 1 825 000.
  39. Cathédrale Notre-Dame de Reims (Marne/Champagne), 1 500 000.
  40. Cathédrale Notre-Dame de Chartres (Eure-et-Loir), 1 500 000.
  41. Le Puy du Fou (Vendée), 1 445 000 (2009)
  42. Muséum national d'histoire naturelle (Paris), 1 444 744.
  43. Le Parc zoologique de Lille (Nord), 1 400 000.
  44. Ville de Giverny et Vernon (Eure), 1 300 000.
  45. Le carnaval de Nice (Alpes-Maritimes), 1 200 000 (a lieu tous les ans en février).
  46. Pont du Gard, 1 113 000.
  47. Arc de triomphe de l'Étoile (Paris), 1 032 999
  48. Basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay (Yonne), 1 000 000.
  49. La Fête du fleuve de Bordeaux (Gironde), 1 000 000 (a lieu tous les deux ans en juin à intervalle entre Vinexpo)
  50. Ville de Sarlat (Dordogne), 1 000 000.
  51. Musée de l'armée (Paris), 990 650.
  52. La ville de Bonifacio (Corse-du-Sud), située la Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio.

Source : Observatoire national du tourisme, 2008.

Organisation du Tourisme

Elle se fait depuis plusieurs décennies avec de nombreux organismes, dont l'état (Code du tourisme) consulaires, les collectivités territoriales, sous l'égide d'un secrétaire d'état. De nombreux salons et assises nationales[9] permettent aux acteurs de se rencontrer. Des observatoires fournissent des statistiques aux échelles communales à nationales, utilisés par des sociologues et scientifiques pour partie réunis au sein d'une Fédération Française des Techniciens et Scientifiques du Tourisme [10]. Des efforts de qualification et certification sont faits notamment avec la marque Qualité Tourisme pour le tourisme rural, balnéaire, culturel, scientifique, etc. et pour un tourisme plus durable.

Organismes étatiques chargés du tourisme en France

Notes et références

  1. En comprenant les visiteurs étrangers en transit (vacanciers d'Europe du Nord se rendant en Espagne, par exemple
  2. Tableau de bord du commerce extérieur français - Résultats annuels 2005-2007 - Ministère du budget
  3. 79 millions d’arrivées de touristes internationaux en 2006 - Direction du Tourisme, mai 2007 [PDF] (voir archive)
  4. (en) UNWTO - World Tourism Barometer - UNWTO juin 2006 [PDF] (voir archive)
  5. Les chiffres clés du tourisme en France : 2004-2007 - Direction du tourisme (voir archive)
  6. Le Tourisme en France - Philippe Kerourio, Professeur de Géographie du Tourisme
  7. Source : Luc Chatel, Secrétaire d'État à la Consommation et au Tourisme, lors du salon Le monde à Paris (MAP 2008)
  8. http://www.economie.grandlyon.com/fileadmin/user_upload/fichiers/site_eco/20090602_onlylyon_campagne_dp_fr.pdf
  9. Assises nationales du Tourisme (: 2006 , 2003,2004 et 2005
  10. Fédération Française des Techniciens et Scientifiques du Tourisme
  11. Conseil national des villes et villages fleuris

Annexes

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tourisme en France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tourisme en france — Logotype de la destination France révélé par Hervé Novelli et Christine Lagarde en juin 2008. Le tourisme en France est une activité importante pour le pays. La France est depuis les années 1990 la première destination touristique au monde.… …   Wikipédia en Français

  • Tourisme français — Tourisme en France Logotype de la destination France révélé par Hervé Novelli et Christine Lagarde en juin 2008. Le tourisme en France est une activité importante pour le pays. La France est depuis les années 1990 la première destination… …   Wikipédia en Français

  • FRANCE — Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • France* — France Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • France. — Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • France (pays) — France Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • France républicaine — France Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • Tourisme en Pays de Savoie — Apparu dès le XVIIIe siècle, le tourisme en Savoie est devenu l’une des principales activités durant les saisons tant hivernales qu estivales, avec une prééminence de la montagne (160 stations de sport d hiver, 60% du tourisme hivernal en… …   Wikipédia en Français

  • Tourisme en pays de savoie — Apparu dès le XVIIIe siècle, le tourisme en Savoie est devenu l’une des principales activités durant les saisons tant hivernales qu estivales, avec une prééminence de la montagne (160 stations de sport d hiver, 60% du tourisme hivernal en… …   Wikipédia en Français

  • Tourisme Océan — est une agence de Tourisme Réceptif destination France. Société Anonyme filiale du CREDIT MUTUEL, le siège social est situé à La Roche sur Yon (Vendée). Sommaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.