Taira no Kiyomori

Taira no Kiyomori
Peinture de Taira no Kiyomori

Taira no Kiyomori (平 清盛) (1118-1181) est un général et homme d'État japonais de l'ère Heian, chef du clan Taira, une des principales familles de l'époque. Il a mis en place le premier gouvernement samouraï de l'Histoire du Japon.

Sommaire

Biographie

En 1146, Taira no Kiyomori devient gouverneur de la province d'Aki. Il affronte en février de la même année les moine-guerriers de l'Enryaku-ji.

En 1153, il devient chef du clan Taira avec la mort de Taira no Tadanori le 15 février.

Son alliance avec l'empereur Go-Shirakawa au cours de la rébellion de Hōgen en 1156 lui ouvre les portes de la cour impériale, et, inquiet de la montée en puissance du clan Minamoto, il continue de se rapprocher de l'empereur Go-Shirakawa, lui apportant son soutien financier et militaire.

En décembre 1159, il part avec sa famille pour un pèlerinage au temple de Kumano. Profitant de son absence, ses rivaux Minamoto no Yoshitomo et Fujiwara no Nobuyori tentent un mois plus tard un coup d'État et enlèvent Go-Shirakawa, à présent retiré, et l'empereur Nijō. Kiyomori revient en hâte à Kyōto et élimine les Minamoto, s'appropriant leurs terres et se livrant à un vrai massacre auquel seuls échappent les plus jeunes des fils de Yoshitomo, exilés dans diverses provinces.

Cet événement augmente encore son influence à la cour, et il collectionne les titres, obtenant même celui de Daijō-daijin, premier ministre, le poste le plus élevé à la cour le 11 février 1167, et marie sa fille Tokuko à l'empereur Takakura.

En 1168, il donne des fonds importants permettant la reconstruction du temple d'Itsukushima.

À l'apogée de sa puissance, ses relations se dégradent rapidement avec Go-Shirakawa, et il déjoue en 1177 un coup d'État orchestré par celui-ci, qu'il fait arrêter en 1179.

En 1178, tombé malade, il se retire en religion sous le nom de Jōkai et gouverne depuis sa retraite monastique. La même année, naît son petit-fils le prince impérial Tokihito, et il le fait déclarer héritier du trône impérial à l'âge d'un mois. Le 22 mars 1180, il force Takakura à abdiquer et place son petit-fils sur le trône sous le nom d'empereur Antoku, avant de déplacer la capitale à Fukuhara (aujourd'hui Kōbe) en juin (elle est redéplacée à Kyōto en novembre).

Cependant, l'arrivée sur le trône d'Antoku provoque un appel aux armes du fils de Go-Shirakawa, le prince Mochihito, ce qui plonge le pays dans la guerre de Gempei.

Kiyomori meurt de maladie l'année suivante, après avoir vu ce qu'il avait passé sa vie à construire commencer à tomber en ruine.

Épouses et descendance:

  • Taira no Jishi (Tokiko) ° 1126 + noyée 1185, fille de Taira no Tokinobu et d'une servante de l’impératrice archidouairière Fujiwara no Kanshi (Hiroko); nonne en 1168; mère de
    • Munemori ° 1147 + 1185; marié Taira no Seishi (Moriko) ° (1145) + ap 1185, sa tante, demi sœur de sa mère, fille de Taira no Tokinobu et de Fujiwara no Yushi (Sukeko)
    • Une fille ° 1148/1154 + VIII/IX 1168
    • Tomomori ° 1152 + 1185
    • Tokushi (Noriko) ° 1155 + 25 I 1214; reçoit le 3e rang 30 XII 1171 ; entrée au palais de l'empereur Takakura 11 I 1172; épouse impériale (nyogo) 23 I 1172 ; impératrice (chugu) 6 III 1172 titrée Kenreimon In 1 I 1182 ; nonne Shinnyokaku 31 V 1185
    • Seishi (Moriko) ° 1156 + 1179 ; mariée 1160 Fujiwara no Motozane (1143 + 1166), fils de Tadamichi
    • Shigehira ° 1157 + 1185
    • Kanshi (Hiroko) mariée Fujiwara no Motomichi (1160-1233) fils de Motozane
  • une fille de Minamoto no Motoshige, mère de
    • Shigemori, fils aîné, 1138 + 1179; marié Taira no Seishi (Kiyoko) ° (1140) + ? , fille de Taira no Tokinobu
  • dame Itsukushima, fonctionnaire du palais retiré, mère de
    • Fille, surnommée Mino no Tsubone, dame d’honneur de Go Shirakawa
  • Tokiwa Gozen, ° (1135) + ap 1168 ; dame d’honneur de l’impératrice Fujiwara no Teishi ; concubine de Minamoto Yoshitomo (1123-1160) ; remariée ensuite Fujiwara Naganari (1120- ap 1170) ; mère de
    • Fille, surnommée Ro no Onkata, dame d’honneur du palais
  • de mères inconnues
    • Motomori ° (1140) + ap 1162
    • Koretoshi ° (1160) + 1185
    • Tomonori ° ap 1160 + 1183
    • Kiyofusa
    • Fille, mariée à Fujiwara Takafusa (1148-1206)
    • Fille mariée Fujiwara Nobutaka (1126-1179)

Titres

  • 1146 : nommé gouverneur de la province d'Aki.
  • 1153 : devient chef du clan Taira.
  • 1158 : nommé assistant gouverneur-général du Daifuzu (un office gouvernemental à Kyūshū).
  • 1160 : nommé conseiller de la cour (troisième rang senior).
  • 1167 : devient Daijō-daijin, c'est-à-dire premier ministre, le poste le plus élevé de la cour.

Postérité

Taira no Kiyomori est le personnage principal du Heike Monogatari, roman épique écrit à la période Kamakura. Roman repris par Eiji Yoshikawa sous le titre Shin Heike Monogatari.

Références

  • (fr) Louis Frédéric, Le Japon, dictionnaire et civilisation [détail des éditions] 
  • (fr) Mitsuo Kure, Samouraïs, Philippe Piquier, 2004 [détail de l’édition] 

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Taira no Kiyomori de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Taira no Kiyomori — Taira no Kiyomori, Zeichnung von Kikuchi Yōsai (1788–1878) …   Deutsch Wikipedia

  • Taira no kiyomori — Peinture de Taira no Kiyomori Taira no Kiyomori (平 清盛) (1118 1181) est un général et homme d État japonais de l ère Heian, chef du clan Taira, une des principales familles de l époque. Il a mis en place le premier gouvernement samouraï de l… …   Wikipédia en Français

  • TAIRA NO KIYOMORI — (1118 1181) Appartenant à une famille dont certains membres sont restés à la cour, investis de charges militaires ou de gouvernements provinciaux, tandis que d’autres se sont installés dans les provinces, souvent en qualité d’officiers domaniaux… …   Encyclopédie Universelle

  • Taira no Kiyomori — was a general of the late Heian period of Japan. He established the first samurai dominated administrative government in the history of Japan. After the death of his father Taira no Tadamori in 1153, Kiyomori assumed control of the Taira clan and …   Wikipedia

  • Taira no Kiyomori — Este artículo está titulado de acuerdo a la onomástica japonesa, en que el apellido precede al nombre. Taira Kiyomori (1118 21 de marzo de 1181, Kioto) fue un líder del poderoso clan Taira y el primer miembro de la clase guerrera samurái del …   Wikipedia Español

  • Taira no Munemori — In this Japanese name, the family name is Taira . Taira no Munemori (平 宗盛?, 1147 – June 19, 1185) was heir to Taira no Kiyomori, and one of the Taira clan s chief commanders in the Genpei War. As his father …   Wikipedia

  • Taïra — Taira Le clan Taira (Hira) (平) fut un des quatre clans qui dominèrent la politique du Japon durant l ère Heian, les trois autres étant les Fujiwara, les Minamoto et les Tachibana. Le clan est également connu sous les noms de Heike (平家) et Heishi… …   Wikipédia en Français

  • Taira — Taira,   einer der Sippennamen für Nachkommen des japanischen Kaiserhauses, die in den Untertanenstand versetzt waren. Die einzelnen Linien des auch Heike oder Heishi genannten Hauses benannten sich nach dem Kaiser, von dem sie abstammten. Die… …   Universal-Lexikon

  • Taira (Begriffsklärung) — Taira bezeichnet: eine Stadt in der Präfektur Fukushima: Taira (Iwaki) (heute: Iwaki) ein Lehen mit Sitz in dieser: Iwaki Taira ein japanisches Adelsgeschlecht: Taira den Familiennamen folgender Personen: Taira no Kiyomori (1118–1181), General in …   Deutsch Wikipedia

  • Taira Munemori — Taira no Munemori Taira no Munemori Taira no Munemori (平宗盛)(1147 1185) était le fils et héritier de Taira no Kiyomori, et l un des commandants en chef du clan Taira durant la guerre de Gempei. Biographie En 1181, alors que son père git sur son… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.