Tabriz


Tabriz

38° 04′ 48″ N 46° 17′ 31″ E / 38.08, 46.2919444

Tabriz
(fa) تبریز
Panomara of Tabriz.jpg
Administration
Pays Drapeau d'Iran Iran
Province Azerbaïdjan oriental
Indicatif téléphonique international +(98)
Géographie
Coordonnées 38° 04′ 48″ Nord
       46° 17′ 31″ Est
/ 38.08, 46.2919444
Altitude 1 363 m
Superficie 4 548,1 ha = 45,481 km2
Démographie
Population 1 460 961 hab. (2006)
Densité 32 122,4 hab./km2
Localisation
Iran location map.svg
City locator 12.svg
Tabriz
Sources
World Gazetteer
Index Mundi


Tabriz Municipalité

Tabriz (en persan : تبریز), anciennement Tauris, est la capitale de la province de l'Azerbaïdjan oriental, au nord-ouest de l'Iran (Azerbaïdjan iranien). Elle se trouve sur le cours de la rivière Talkheh (aussi appelée Aji-Chāi), près du lac d'Ourmia, à proximité des frontières de la République d'Azerbaïdjan et de l'Arménie.

Sommaire

Histoire

L'origine de la ville est entourée de légendes et de mystère, cependant, les chercheurs peuvent affirmer que la première référence faite à Tabriz figure sur une tablette de pierre de l'époque de Sargon, un roi assyrien. La tablette se réfère à un endroit appelé Château de Tauri et Tarmkis, dont les historiens pensent qu'ils étaient situés à l'emplacement de l'actuelle Tabriz.

Tabriz a été la capitale de la région quasiment sans discontinuer entre le IIIe siècle av. J.‑C. et l'époque Ilkhanide, étant remplacée pendant un court moment par Maragheh.

C'est sous le règne des Ilkhanides (1270 - 1305) que Tabriz a connu le pic de sa gloire, puisque les souverains Ilkhanides comme Ghazan ont fait construire de nombreux monuments et ont attiré de nombreux artistes et intellectuels.

En 1392, à la fin du règne des Mongols, Tamerlan met la ville à sac. Elle a vite été reconstruite par les Aq Qoyunlu (entre 1469 et 1502), une dynastie locale turkmène. Les Safavides prennent Tabriz en 1501 et en font leur capitale, qui sera entre 1502 et 1548 la capitale de l'Iran avant d'être déplacée à Qazvin puis à Ispahan. À partir de cette époque, et jusqu'au XIXe siècle, la ville connait un déclin assez prononcé à cause des attaques fréquentes des Ottomans puis des Russes. Les Russes occuperont d'ailleurs la ville à l'occasion des guerres perso-russes et la ville sera rendue à l'Iran après la signature du traité de Turkmanchai.

La ville devient résidence princière sous la dynastie Qajar, et retrouve sa prospérité à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, quand l'Iran commence à s'ouvrir à l'Occident. En effet, la ville de Tabriz devient alors un point de passage entre l'intérieur de l'Iran et la mer Noire.

Au début du XXe siècle, la ville devient le centre le plus important d'opposition à Mohammad Ali Shah lors de la révolution constitutionnelle de l'Iran, mouvement mené à Tabriz par Sattar Khan et Bagher Khan.

Les Russes (et l'Union soviétique) ont occupé la ville à plusieurs reprises, notamment à la suite de la première et de la seconde guerre mondiale.

Climat

Tabriz bénéficie d'un climat continental sec (type BSk selon la classification de Koppen). Les précipitations annuelles s'élèvent à 310 mm, dont une bonne partie tombe sous forme de neige en hiver. En été, le temps est habituellement chaud, sec et ensoleillé.

Relevé météorologique de Tabriz-altitude: 1364 m-latitude: 38° 08'N
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) -6,6 -4,5 0,3 5,7 10,6 15,2 19,6 19,0 14,3 8,0 2,1 -3,0 6,7
Température moyenne (°C) -3,2 -0,8 4,9 10,9 16,5 21,9 26,0 25,3 21,1 13,5 6,5 0,3 11,9
Température maximale moyenne (°C) 1,2 3,8 10,1 16,5 22,5 28,6 32,9 32,3 28,2 19,9 12,1 4,9 17,8
Précipitations (mm) 25,8 25,3 47,0 53,6 41,9 18,1 3,2 4,4 9,4 28,4 28,0 26,0 310,9
Source : Le climat à Tabriz (en °C et mm, moyennes mensuelles) climate-charts.com


Culture

Article détaillé : Azéris.
Koufteh Tabrizi, une spécialité culinaire de la région de Tabriz.

Tabriz est la capitale de l'Azerbaïdjan iranien[réf. nécessaire] et sa population est majoritairement azérie, parlant l'azéri, une langue turque[réf. nécessaire].

Monuments

Si beaucoup de monuments historiques ont été détruits par les tremblements de terre, d'autres endroits historiques réputés sont visités chaque année par des milliers de touristes iraniens et étrangers.

Shah Goli

Chagoli ou Ilgôli est l'un des attraits touristiques de la ville de Tabriz. Ce monument, dont la date de construction est inconnue, mais qui a été réparé à l'époque d'Abbas Mirza, est situé au milieu d'un grand lac et est un lieu de promenade public, depuis les années 1930.

Mosquées

Article détaillé : Mosquée bleue de Tabriz.
Intérieur de la Masjed-e-Kabud (Mosquée bleue) en cours de restauration.

La construction en 1465 de la mosquée bleue (Masjed-e Kaboud, aussi appelée Firouz Eslam) remonte à 1465, par Djahan Shâh, chef d'une dynastie turkmène. C'est la diversité et la finesse des faïences ainsi que la coordination des couleurs ont fait la célébrité de ce monument.

La mosquée principale de Tabriz constituée de chambres et de harems est construite sur des colonnes octogonales, dont l'architecture est attribuée à Abdollah Ibn Améri.

La mosquée Saheb Alamr située en direction de l'avenue Daraï de Tabriz sur la côte nord du Bazar, fut construite à l'époque de Shâh Tahmasb, et dispose de deux grands minarets et d'un dôme.

Bazar

Un des halls du bazar de Tabriz.

Tabriz est célèbre pour son bazar. Le bazar de Tabriz serait le plus long bazar au monde (environ 3 km sur 2, soit une superficie de plusieurs kilomètres carrés). La vingtaine de cours couvertes qui le constituent, le style architectural et la diversité des échoppes figurent parmi les aspects les plus apparents de ce bazar. C'était l'un des grands centres commerciaux du pays. De nos jours, il demeure le centre commercial le plus actif de la région nord-ouest de l'Iran. Il constitue également l'un des héritages culturels du pays avec des marchés aux épices multicolores, des fleurs séchées pour faire des infusions, des citrons secs, du curry ou encore des pierres aphrodisiaques que l'on rape pour les réduire en poudre à avaler. Il comprend également un marché aux bijoux et un marché à tapis, semblables à de vrais tableaux de peinture.

Musées

Khaneh-e Mashrutiyat - Maison des constitutionnalistes: musée dédié à la révolution constitutionnelle de l'Iran.

Il y a cinq musées à Tabriz :

  1. Le Musée de la Constitution de la ville de Tabriz (1996)
  2. Le Musée d'archéologie de la province d'Azerbaidjan oriental (1962)
  3. Le Musée d'histoire naturelle de Tabriz
  4. Le Musée de la monnaie et du verre de la ville de Maraqeh
  5. Le Musée du professeur Shahriar

Autres

Mausolée des poétes, où est enterré Shahriyār entre autres.

La tombe Alshôaraa (« mausolée des poétes »), située rue Séghatoislam, sur la côte nord de la tombe de Seyed Hamzé Gourestani, était également la tombe de la plupart des poètes de cette région. Par ailleurs, la tombe de l'un des grands poètes contemporains iranien, Shahriyārse trouve dans ce monument. Assadi Toussi, Ghatran Tabrizi, Hamam Tabrizi et Falaki Shirvani figurent parmi d'autres poètes qui sont enterrés dans ce monument.

Dans le quartier Bilankouh de Tabriz se trouvent deux tombes appartenant l'une à Kamal Odin Mohammad Massoud Khadjandi, poète des VIIIe et IXe siècles de l'hégire, et l'autre Kamalodine peintre et miniaturiste du Xe siècle de l'hégire. Il existe également une autre tombe attribuée à l'un des enfants de l'imam Ali, qui est située au sommet de la forteresse de Sarkhab, dans les montagnes d'Inal et Zinal, dont l'architecture remonte à l'époque Ilkhani.

Sur les autres projets Wikimedia :

Enseignement

  1. Université de technologie Sahand
  2. Université des sciences médicales Tabriz
  3. Université de formations des professeurs de Tabriz
  4. Université de Tabriz (site)
  5. Université islamique libre de Tabriz
  6. Université des arts islamiques de Tabriz
  7. Université de Nabi Akram
  8. Université Payam-e Noor de Tabriz
  9. Université Tarbiyat Moallem-e Azarbayjan

La ville accueille aussi la Bibliothèque nationale de Tabriz.

L'école Roshdiye est la première école iranienne moderne. Elle est actuellement utilisée pour accueillir le service de l'enseignement de Tabriz. L'école américaine de Tabriz a été ouverte au début du XIXe siècle par des missionnaires américains. Après la seconde guerre mondiale cette école a changé de nom pour devenir le lycée Parvin, sous le contrôle du ministère de l'éducation iranien.

Industrie

Industrie lourde

Tabriz est une des villes les plus industrielles d'Iran. Les industries locales produisent du ciment, des machines-outils, des véhicules et des produits chimiques. Voici quelques-uns des producteurs majeurs de Tabriz:

Industrie du chocolat

Tabriz est connue pour son industrie alimentaire, notamment pour le chocolat, ce qui lui vaut son surnom de ville du chocolat en Iran. Voici quelques uns des plus célèbres producteurs de chocolat de Tabriz:

Personnalités nées à Tabriz

Voir la catégorie : Naissance à Tabriz.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tabriz de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • TABRIZ — TABRIZ, capital of the Third Province, N.W. Iran . A Jewish community existed in Tabriz in the Middle Ages. Samauʾal b. Yahya al Maghribī, 12th century author of Ifhām al Yahūd, mentions Tabriz, together with Salmas (Shahpur) and Khoi, as a place …   Encyclopedia of Judaism

  • Tabriz — (تبریز) es una ciudad de Irán, con una población de alrededor de 2,5 millones de habitantes. Es el centro de la provincia de Azerbaiyán Oriental. La ciudad está localizada en el noroeste de Irán al norte de la cordillera de Sahand. * * * (Täbriz) …   Enciclopedia Universal

  • TABRIZ — TABR 壟Z Chef lieu de la province iranienne de l’Azerbaïdjan e Sharqui (65 842 km2; 4 390 000 habitants lors du recensement de 1991), Tabr 稜z se trouve au carrefour des routes et des voies ferrées reliant le plateau iranien à la mer Noire et aux… …   Encyclopédie Universelle

  • Tabriz — Tabriz1 [tə brēz′] n. [after TABRIZ2] a Persian rug usually having a stiff pile and a medallion center with an arabesque border Tabriz2 [tä brēz′] city in NW Iran: pop. 1,089,000 …   English World dictionary

  • Tabriz — Infobox Settlement official name = Tabriz other name = native name = تبریز nickname = The City of Firsts settlement type = motto = image size = image caption = Tabriz City Hall, built in 1934, by Arfa ol molk , with the aid of German engineers.… …   Wikipedia

  • Tabriz — تبریز Tabriz …   Wikipedia Español

  • Tabriz — Täbris DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Täbriz — Täbris DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Tabriz — /tah breez , teuh /, n. a city in and the capital of Eastern Azerbaijan province, in NW Iran. 403,413. * * * City (pop., 1996: 1,191,043), northwestern Iran. Earthquakes and invasions by Arabs, Turks, and Mongols have damaged the city numerous… …   Universalium

  • Tabriz — I. noun (plural Tabriz) Etymology: Tabriz, Iran Date: 1900 a Persian rug usually having a cotton warp, firm wool pile, and a medallion design II. geographical name city NW Iran in Azerbaijan population 971,482 …   New Collegiate Dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.