Secteur secondaire en France


Secteur secondaire en France

En France, le secteur secondaire[1] représente 20,6 % du PIB et occupe 24,4 % de la population active, en 2006[2]. L’industrie en est la principale composante.

Sommaire

Industrie

L'industrie française représente 15,6 % du PIB national, contre 23 % en Allemagne et en Italie[3].

En 2006, le taux de croissance de la production industrielle en France est de 1,7 %, contre plus de 5 % dans la zone euro[4] : le taux de change effectif de l’euro n’est donc pas la cause de cette faible croissance. L’INSEE montre que l’industrie française a connu une dégradataion de sa compétitivité-coût depuis 2005 ; les coûts salariaux unitaires dans l’industrie sont les plus élevés de la zone euro, 17 % plus élevé que la moyenne (32,4 euros au 1er trimestre 2007)[5].

La part française dans la valeur ajoutée industrielle de l'Union européenne à 27 est tombée à 11,1 % en 2006, au quatrième rang derrière l'Allemagne (25,5 %), le Royaume-Uni (14,9 %) et l'Italie (13 %)[3].

Agro-alimentaire

En 2007, le secteur agro-alimentaire emploie environ 400 000 personnes avec plus de 10 000 entreprises et un chiffre d'affaires supérieur à 140 milliards d'euros[6].

Automobile et cycles

  • Automobile

Les groupes PSA (Peugeot, Citroën) et Renault sont les deux principaux constructeurs d'automobiles français.

Au cours du XXe siècle, on observe une décentralisation des entreprises, par volonté politique de l'État (par exemple Citroën dans la banlieue rennaise en 1961).

Composants électriques et électroniques

Le Gimélec[7], syndicat professionnel affilié à la FIEEC (Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication), est un groupement des industries de l'équipement électrique, du contrôle-commande et des services associés. Il rassemble 229 fournisseurs d'équipements, systèmes, services et solutions électriques et d'automatismes œuvrant sur les marchés de l'énergie, de l'industrie, des infrastructures et des bâtiments.

Ces entreprises génèrent un chiffre d'affaires de 12,5 milliards d'euros et emploient 74 000 personnes en France.

Chimie/Pharmacie/Cosmétiques

En 2004, Sanofi fusionne avec Aventis et donne naissance à Sanofi-Aventis, qui supprime entre 700 et 800 postes de visiteurs médicaux en 2008 malgré un chiffre d'affaires de 7,1 milliard d'euros[8]. Sanofi-Aventis est le 2e groupe pharmaceutique européen[9] et le 5e au niveau mondial[10] pour l'année 2009.

Dans l'industrie chimique, citons Rhodia qui possède deux centres de recherche et de développement (à Paris et à Lyon) ainsi que dix sites de productions répartis sur l'ensemble de l'hexagone. Les deux-tiers du personnels sont localisés à l'étranger : aux États-Unis mais la plupart au moyen-orient. Comme de nombreuses industries françaises, Rhodia a délocalisé la totalité de sa production à l'étranger. Rhodia ne fait plus de chimie organique en France qui n'est pas assez rentable.[réf. nécessaire]

Parmi les entreprises de cosmétiques françaises, on peut citer L'Oréal qui est le plus important groupe français et deuxième dans le monde. Le groupe LVMH (qui détient en autres Christian Dior, Parfums Givenchy, Guerlain, Kenzo Parfums) qui réalise plus de 60 % de son chiffre d’affaires dans le secteur des cosmétiques et parfums. Il existe également de nombreux laboratoires développant une cosmétologie basée sur les produits naturels comme le groupe Yves Rocher, créé en 1956, numéro 1 mondial de la cosmétologie végétale et présent dans 88 pays dans le monde.

Construction aéronautique et spatiale, ferroviaire, navale

Aéronautique et aérospatiale

Le secteur aéronautique et aérospatial est bien développé en France grâce au lancement de programmes d'abord nationaux aujourd'hui européens résultant d'une volonté d'indépendance industrielle. À noter que le domaine aéronautique en France s'est grandement développé depuis l'apparition de Concorde et de Caravelle, savoir-faire alors remisé sur l'ensemble des aéronefs d'Airbus.

Cette industrie, qui dégage un solde à l'exportation important, a réalisé un chiffre d'affaires de 34,6 milliards d'euros et emploie 132 000personnes en 2007[11] . Les emplois sont concentrés essentiellement en Île-de-France, Midi-Pyrénées et Aquitaine.

Le secteur travaille à hauteur de 31% en 2007[11] pour le marché militaire : cette part décroit essentiellement parce que le chasseur Rafale ne trouve pas de débouchés à l'export. Le secteur est très concentré et les programmes sont généralement multinationaux.

Dans cet ensemble la part du secteur spatial se monte à 3,4 milliards d'euros tandis que celle des équipementiers est de 9,2 milliards d'euros (2007)[11].

L'industrie française est présente dans pratiquement tous les domaines :

Chantiers navals

Secteur ferroviaire

Industrie de l'armement

L'industrie de l'armement emploie 170 000 personnes, soit environ 4 % de l'emploi industriel en France[12]

Énergie

Article détaillé : Énergie en France.

D'après l'Insee (2002), 0,9 % de la population active française travaille dans le secteur de l'énergie[réf. nécessaire].

Bâtiments et travaux publics

En France, le secteur du BTP est actif. Le pays compte des grandes entreprises de construction, telles que Bouygues ou Vinci, et un très grand nombre d'entreprises de moins de dix salariés, tels que des maçons, des électriciens, des peintres ou des couvreurs.

Notes et références

  1. Le secteur secondaire regroupe l'ensemble des activités consistant en une transformation plus ou moins élaborée des matières premières, dont les industries manufacturières et la construction.
  2. source : France sur CIA factbook. Consulté le 14 octobre 2007
  3. a et b L'histoire repasse les plats de l'innovation, par Eric Le Boucher, le Monde, 3 mai 2008
  4. L’industrie en France, INSEE, janvier 2007 : page 17 et 18
  5. L’industrie en France, INSEE, janvier 2007 : page 43 et 44
  6. Industrie alimentaire, le nouvel essor (Cahier Industreies n°124) sur Site du Ministère de l'Économie, des finances et de l'emploi, 3 août 2007. Consulté le 9 mars 2010
  7. http://www.gimelec.fr/
  8. http://www.humanite.fr/2008-06-11_Politique_Sanofi-Aventis-licencie
  9. http://pharmactuposition.blogspot.com/2009/12/classement-europeens-top-quinze-labos.html
  10. http://pharmactuposition.blogspot.com/2009/11/classement-labos-global-quinze-ca-2008.html
  11. a, b et c Communiqué de presse GIFAS du 18 mars 2008
  12. Le Monde 14 juillet 2005

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Secteur secondaire en France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Secteur industriel en France — Secteur secondaire en France Économie de la France Marché du travail Chômage Pauvreté Entreprises …   Wikipédia en Français

  • Secteur primaire en france — Économie de la France Marché du travail Chômage Pauvreté Entreprises …   Wikipédia en Français

  • Secteur public en france — Économie de la France Marché du travail Chômage Pauvreté Entreprises …   Wikipédia en Français

  • Secteur tertiaire en france — Économie de la France Marché du travail Chômage Pauvreté Entreprises …   Wikipédia en Français

  • Secteur primaire en France — Le secteur primaire regroupe l agriculture, la pêche, l exploitation forestière et l exploitation minière. En France, son poids dans l’économie a fortement décliné au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Il représente 4,1 % des… …   Wikipédia en Français

  • Secteur public en France — Le secteur public en France comprend les administrations publiques et les entreprises publiques. Les premières sont des services chargés de tâches d intérêt général et sont financées par les impôts (ou des cotisations obligatoires). Les secondes …   Wikipédia en Français

  • Secteur tertiaire en France — Plus de 15 millions de français travaillent dans les services (INSEE en 2002). Le secteur tertiaire emploie environ 75 % de la population active (en 2005) et contribue à hauteur de 77,2 % au PIB (en 2006)[1]. Sommaire 1 Transports 2… …   Wikipédia en Français

  • Secteur secondaire — En économie, le secteur secondaire, parmi les trois secteurs économiques définis dans la comptabilité nationale, regroupe les activités liées à la transformation des matières premières issues du secteur primaire (industrie manufacturière,… …   Wikipédia en Français

  • Enseignement secondaire en France — Système éducatif français Système éducatif en France Organisme de tutelle Ministre de l’éducation nationale Ministère de l’Éducation nationale Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Luc Chatel Budget …   Wikipédia en Français

  • FRANCE — Wikipédia …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.