Saint-frégant


Saint-frégant

Saint-Frégant

Saint-Frégant
Administration
Pays France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Brest
Canton Lesneven
Code Insee abr. 29248
Code postal 29260
Maire
Mandat en cours
Ghislaine Morry
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la côte des Légendes
Démographie
Population 546 hab. (2006[1])
Densité 65 hab./km²
Aire urbaine 25 712 hab.
Gentilé Saint-Fréganais, Saint-Fréganaise
Géographie
Coordonnées 48° 36′ Nord
       4° 23′ Ouest
/ 48.6, -4.38
Altitudes mini. m — maxi. m
Superficie 8,41 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Frégant (Sant-Fregan en breton) est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Sommaire

Histoire

Saint-Frégant était une trève de Guissény, faisait partie de l'archidiaconé de Kemenet-Ily relevant de l'évêché de Léon et était sous le vocable de Saint-Guénolé puis aussi de Saint-Louis.

  • 1790 : érigée en commune
  • 1791 : érigée en paroisse

Étymologie

Saint-Frégant vient de saint Fragan (homme illustre et cousin du roi breton Catovius), père de saint Guénolé.

Saint-Frégant est un démembrement de la paroisse primitive de Plouseny. Saint-Frégant est une ancienne trève de Guissény, érigée en commune en 1790 et en paroisse en 1791. La paroisse de Saint-Frégant (Sainct Fregan) dépendait autrefois de l'ancien évêché de Léon.

On rencontre les appellations suivantes : Saint Frogan (en 1447), Saint Fregon (en 1442), Sainct Fregan (en 1481, en 1534 et en 1554).

Nota : Frégant ou Fragan, prince d'Albanie en Ecosse, était père de deux enfants, Guéthénoc et Jacut, lorsque dans la première moitié du Vème siècle, il vint de la Grande-Bretagne en Armorique, avec sa femme Guen (Alba), surnommée Trimamma. Fragan aborda à l'île de Bréhat, près de Ploufragan. En ce séjour naquirent saint Guénolé (ou Gwennolé), le fondateur de l'abbaye de Landévennec, et sainte Clervie ou Creirvie. La famille Fragan se retira ensuite dans la paroisse de Plourin-Ploudalmézeau où elle construisit le château de Lesguen (cours de Guen ou de Blanche, du nom de son épouse) ou Lesven (Aula vel curia Alba).

Patrimoine

l'église Saint-Guénolé et Saint-Louis (XVIIIème siècle), restaurée et agrandie en 1886. L'édifice est en forme de croix et comprend une nef de quatre travées avec bas-côtés, un transept et un choeur. Le clocher date du XVIIIème siècle et porte l'inscription "Abiven. Gou. 173...". La chaire à prêcher date du XVIIIème siècle. L'église abrite les statues de saint Paul Aurélien, saint Corentin, saint Guénolé, saint Herbot et d'un évêque bénissant. Une statue (H. 1,10 m) en bois polychrome (XVIIème siècle) de saint Guénolé se trouve à gauche du choeur : l'abbé est mitré avec une crosse dans la main gauche et la main droite bénissante. Une autre statue en plâtre (XIXème siècle) de saint Guénolé se trouve à l'entrée du choeur : l'abbé a à ses pieds une urne renversée d'où sortent des poissons. Sur la façade se trouve un Ecce Homo et sur les piliers du cimetière, un Christ, une Pietà, saint Guénolé et saint Fracan. Le buste reliquaire de saint Guénolé, présenté dans une armoire, date du XVème siècle ;


la chapelle Sainte-Anne (1612) de Kergoff. Il s'agit d'un édifice de plan rectangulaire avec clocher à dôme. On y trouve un retable avec une Descente de Croix ;


les anciennes chapelles de Saint-Frégant, aujourd'hui détruites ou disparues : la chapelle Saint-Antoine (ancienne chapelle privée du château de Penmarc'h), la chapelle de Lesguern, la chapelle Saint-Guénolé (située jadis rue Bétérel, des vestiges sculptés, intégrés dans une maison semblent en provenir) ;


la croix de Kerradennec (Haut Moyen Age) ;


le calvaire du cimetière de Saint-Frégant (1443). Un des plus vieux calvaires du Finistère ;


le calvaire de l'église de Saint-Frégant (1601). Sur le calvaire daté de 1601 et 1712, à droite du crucifix, se trouve une statue de saint Guénolé en habits sacerdotaux ;


la croix de Ravelin (XVème siècle) ;


la croix du château de Penmarch ou Croaz-ar-Bleizi (1638) ;


d'autres croix ou vestiges de croix : la croix de Kerradennec (XVIème siècle), la croix de Keréobret (Moyen Age), la croix de Keréobret ou de Pont-ar-Glaour (Moyen Age), la croix de Kerfréoc ou Feunteun-Veler, la croix de Kervolant (Moyen Age), la croix de Kervolant ou Croas-an-Abad, la croix de Ravelin (Moyen Age), la croix de l'enclos de l'église de Saint-Frégant (vers 1920), la croix située sur l'arrière de la fontaine de Saint-Frégant. A signaler aussi les croix aujourd'hui disparues : la croix du château de Penmarch, la croix Croas-ar-Justisou, la croix Bodon, la croix de Kerscao, la croix de Parc-ar-Groas ;


le château ou manoir de Kergoff (XVIème siècle), propriété, au XVème siècle, des Du Plessis (seigneurie de Kergoff) ;


le château de Penmarc’h (1546), édifié par la famille Penmarc’h, l'une des plus anciennes familles du Léon. Il se pourrait bien que la date de 1546 (sur l'entrée principale) n'est relative qu'à une restauration et que le château est d'un siècle plus ancien. Les seigneurs de Penmarc'h, remontent à Alain de Penmarc'h, époux en 1300, de Constance de Coëtivy, dont le fils Henry, est employé aux guerres de Flandres dans la compagnie du vicomte de Léon, en 1383. Cette famille a fourni, au XVème siècle, un prélat qui gouverna successivement les églises de Dol et de Saint-Brieuc. Cette famille s'est éteinte en la personne de Louis François de Penmarc'h, marié trois fois et mort sans enfant, le 23 février 1804 ;


le manoir de Lesguern (XVème siècle), propriété des beaux-parents du missionnaire breton Michel Le Nobletz, puis des Lesguern, Du Beaudiez, des Huon de Kerézellec et des Crésolles ;


la fontaine de Saint-Guénolé, située à Keravézan. La statue en kersantite de saint Guénolé date du XVIème siècle (H. 0,70 m). Saint Guénolé y est représenté en chape, avec une crosse mutilée : il tient l'oie de la légende, le gésier ouvert, de la main gauche, et l'oeil de la petite Clervie (qui est représentée aux pieds du saint) dans la main droite. Cette scène rappelle l'accident survenue à sainte Clervie (l'histoire de l'oeil et de l'oie sauvage : "un jour une oie goba et avala un oeil d'une de ses soeurs, Guénolé attrapa le volatile et lui fendit le ventre, récupéra l'oeil et le replaça dans l'orbite d'origine, d'une simple mais efficace bénédiction saint Guénolé rendit à sa soeur l'usage de son organe de vision ...! ") ;


le moulin de Lesven (XVIème siècle)


Ancienne noblesse

A la "montre" (réunion de tous les hommes d'armes) de l'évêché de Léon reçue à Lesneven en 1481, on comptabilise la présence de 9 nobles de Saint-Frégant :


Allain DE LAUNAY (25 livres de revenu), aveugle, remplacé par son fils Jehan : porteur d'une brigandine et comparaît en archer ;


Maître Guillaume KERSAUSEN (810 livres de revenu), remplacé par son fils Guenolay (porteur d'une brigandine et comparaît en archer) et Allain Magueres (porteur d'une brigandine et comparaît armé d'une vouge) ;


Guillaume KERYBER (20 livres de revenu), remplacé par son fils Guenolay : porteur d'une brigandine et comparaît armé d'une vouge ;


ledit Guenolay KERYBER (100 sols de revenu), remplacé par Guillaume Perrot : porteur d'une jacques et comparaît armé d'une vouge ;


Robert KERRE...P (100 sol de revenu) : porteur d'une brigandine et comparaît armé d'une vouge ;


Allain LESGUERN (40 livres de revenu), malade, remplacé par Yvon Ploegastel : porteur d'une brigandine et comparaît armé d'une vouge ;


Prigent LESGUERN (15 livres de revenu) : porteur d'une brigandine et comparaît armé d'une vouge ;


Guillaume LESGUERN (10 livres de revenu) : porteur d'une jacques et comparaît armé d'une vouge ;


le sire de PENMARCH (500 livres de revenu), représenté par Hamon Kercadouarn et Hervé du Val : porteurs de brigandine, comparaissent en archer . . .

Monuments

Événements

Élections municipales 2008

Résultats du premier tour - 9 mars

Maire sortant : Mme Anne-Marie Le Borgne. 15 sièges à pourvoir. 12 conseillers élus au premier tour. 3 sièges en ballotage.

Liste du maire sortant, menée par Mme Anne-Marie Le Borgne - 5 conseillers élus : Paul Bianéis (212 voix), Élisa Quétron (203 voix), Yannick Jaffrès (183 voix), Carine Corlosquet (179 voix), Chantal Gaud (178 voix).

Liste ouverte, menée par Mme Ghislaine Morry - 7 conseillers élus : Ghislaine Morry (211 voix), Pierre Le Roy (207 voix), Alain Balcon (206 voix), Cécile Le Roy (202 voix), Jean Calvez (200 voix), Agnès Salaün (197 voix), Hervé Grall (192 voix).

Naissances

Décès

Voir aussi

Notes et Références

Liens externes

  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
Ce document provient de « Saint-Fr%C3%A9gant ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-frégant de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-Fregant — Saint Frégant Saint Frégant Administration Pays France Région Bretagne Département Finistère Arrondissement Brest Canton Lesneven …   Wikipédia en Français

  • Saint-Fregant — Saint Frégant DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Frégant — Saint Frégant …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Frégant — 48° 36′ N 4° 23′ W / 48.6, 4.38 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Frégant — French commune nomcommune=Saint Frégant native name=Sant Fregan x=16 y=76 lat long=coord|48|36|14|N|4|22|00|W|region:FR type:city alt mini=7 alt maxi=76 m insee=29248 cp=29260 région=Bretagne département=Finistère arrondissement=Brest… …   Wikipedia

  • Villa Saint-Frégant — (Kerdamiet,Франция) Категория отеля: Адрес: 29260 Kerdamiet, Франция …   Каталог отелей

  • Saint-Meen — Saint Méen Pour les articles homonymes, voir Saint Méen (homonymie). Saint Méen Administration Pays France Région Bretagne Dépar …   Wikipédia en Français

  • Saint-Méen (commune) — Saint Méen Pour les articles homonymes, voir Saint Méen (homonymie). Saint Méen Administration Pays France Région Bretagne Dépar …   Wikipédia en Français

  • Saint-méen — Pour les articles homonymes, voir Saint Méen (homonymie). Saint Méen Administration Pays France Région Bretagne Dépar …   Wikipédia en Français

  • Saint-Méen — Saint Méen …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.