Rhamnonte

Rhamnonte
Vue générale de Rhamnonte
Temple de Némésis
Plan de Rhamnonte

38°13′04″N 24°01′37″E / 38.21778, 24.02694

Rhamnonte (Ramnous, en grec) est un site archéologique situé sur la côte de l'Attique près de Marathon, en Grèce. Le site conserve les vestiges d'une forteresse et de plusieurs sanctuaires de l'époque classique.

Sommaire

Histoire du site

Le dème de Ramnous tire son nom des buissons de bourdaine qui poussaient dans les environs. La colonie était constituée d’une forteresse, de bâtiments publics, de sanctuaires, de maisons et de cimetières.

Une garnison athénienne était stationnée en permanence à Rhamnonte, dans la petite enceinte en haut de la colline, pour surveiller la navigation. L’extension de la fortification, en contrebas, encerclait le petit théâtre, le gymnase, un petit sanctuaire de Dionysos, un certain nombre d’autres bâtiments publics, et des habitations. L’ancienne route passait entre des immenses monuments funéraires et finissait à la porte de la forteresse.

Au début du Ve siècle av. J.‑C., le sanctuaire de Némésis était construit au sud. Le vaste temple du Ve siècle av. J.‑C. était un hexastyle dorique. À l’intérieur, la statue de Némésis se trouvait sur une base décorée de reliefs, avec l’autel juste en face. La légende dit qu'avant la bataille de Marathon, les Perses apportèrent avec eux une énorme pièce de marbre pour en faire un mémorial à leur victoire, qu’ils croyaient certaine. Cependant, Némésis, ou un châtiment divin, voyait les choses autrement. Les Grecs gagnèrent la fameuse bataille en 490 av. J.-C. : Agoracritos, un élève de Phidias, sculpta la statue de Némésis dans ce très grand morceau de marbre, et elle fut érigée à Rhamnonte.

On y trouve également un temple à Thémis, personnification de la justice et de l’équité : sa statue, œuvre du sculpteur local Chéréstrate, est restée intacte. Un autre sanctuaire, plus petit, était dédié à l’origine au héros guérisseur Aristomachos, mais son culte fut petit à petit supplanté au Ve siècle av. J.‑C. par le plus connu Amphiaraos, qui était vénéré à Oropos et partageait les mêmes attributs.

Le christianisme étant devenu prédominant, l’ordre fut donné en 399 apr. J.-C. de détruire le temple. Mais les restes du sanctuaire et de la forteresse n’ont jamais été entièrement ensevelis, et sont restés visibles.

Images

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Jean Pouilloux, La Forteresse de Rhamnonte : étude de topographie et d'histoire, Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome, de Boccard, Paris, 1954.
  • Vassilis Petracos, La forteresse de Rhamnonte en ligne

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rhamnonte de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ramnous — Rhamnonte Vue générale de Rhamnonte …   Wikipédia en Français

  • Aegosthènes — Forteresses de l Attique Au cours du IVe siècle, les Athéniens reconstruisirent une ligne de forteresses, déjà largement établie au Ve siècle, pour garantir la frontière septentrionale de l Attique. De plan quadrangulaire irrégulier… …   Wikipédia en Français

  • Forteresses De L'Attique — Au cours du IVe siècle, les Athéniens reconstruisirent une ligne de forteresses, déjà largement établie au Ve siècle, pour garantir la frontière septentrionale de l Attique. De plan quadrangulaire irrégulier adapté au terrain difficile …   Wikipédia en Français

  • Forteresses de l'Attique — Les forteresses de l Attique étaient un ensemble de fortifications destinées à assurer la défense du territoire d Athènes, l Attique, pendant l antiquité. Sommaire 1 Frontière nord 1.1 La forteresse d Ægosthènes (Αιγόσθενα) …   Wikipédia en Français

  • Forteresses de l'attique — Au cours du IVe siècle, les Athéniens reconstruisirent une ligne de forteresses, déjà largement établie au Ve siècle, pour garantir la frontière septentrionale de l Attique. De plan quadrangulaire irrégulier adapté au terrain difficile …   Wikipédia en Français

  • Phylé — Forteresses de l Attique Au cours du IVe siècle, les Athéniens reconstruisirent une ligne de forteresses, déjà largement établie au Ve siècle, pour garantir la frontière septentrionale de l Attique. De plan quadrangulaire irrégulier… …   Wikipédia en Français

  • Ægosthènes — Forteresses de l Attique Au cours du IVe siècle, les Athéniens reconstruisirent une ligne de forteresses, déjà largement établie au Ve siècle, pour garantir la frontière septentrionale de l Attique. De plan quadrangulaire irrégulier… …   Wikipédia en Français

  • Éleuthères — Forteresses de l Attique Au cours du IVe siècle, les Athéniens reconstruisirent une ligne de forteresses, déjà largement établie au Ve siècle, pour garantir la frontière septentrionale de l Attique. De plan quadrangulaire irrégulier… …   Wikipédia en Français

  • AGORACRITOS DE PAROS — (actif dernier tiers AGORACRITOS DE PAROS Ve s.) Sculpteur grec, disciple de Phidias, Agoracritos de Paros est actif durant le dernier tiers du AGORACRITOS DE PAROS Ve siècle. Trois de ses œuvres sont connues par les sources antiques: un groupe… …   Encyclopédie Universelle

  • Antiphon — Antiphon, en grec ancien Ἀντιφῶν / Antiphôn (Rhamnos, Attique v. 480–Athènes 410), est l un des dix grands orateurs attiques. Ce sophiste hédoniste s’était spécialisé dans plusieurs domaines de la sophia (la connaissance, le savoir) telle que le… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.