Radiolaires


Radiolaires

Radiolaria

Comment lire une taxobox
Radiolaires
 Haeckel Spumellaria
Haeckel Spumellaria
Systématique
Domaine Eukaryota
Règne Chromalveolata
Division Rhizaria
Super-embr. Retaria
Embranchement
Radiolaria
Classes de rang inférieur
Position phylogénétique

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Les radiolaires (ou Radiolaria) font partie du zooplancton ou plancton animal.

Ces organismes dont la taille est comprise entre 1 mm et 1 cm sont des Eukaryotes monocellulaires (protistes) hétérotrophes (protozoaires) appartenant au clade des Rhizaires.

Ils possèdent un squelette à base de dioxyde de silicium SiO2 (on parle de plancton silicieux) autour duquel rayonnent de fins pseudopodes.

Sommaire

Systématique

Microfossiles de sédiments marins contenants des radiolaires (sphères), des spicules d'éponges (petites "épines")), des foraminifères planctoniques (petits coquillages blancs) et des foraminifères benthiques (grand coquillage blanc au centre de l'image, ainsi que les petits coquillages jaunes constitués de grains de sables agglomérés). Le diamètre moyen des spères est d'environ 0,5mm. Echantillon provenant de sédiments lavés et tamisés à 125µm (Est de la mer de Weddell, Antarctique).

Les Radiolaria constitue un des trois embranchements des Rhizaria, marins et pélagiques.

Ils vivent en principe à l’état isolé, mais il existe quelques formes coloniales dans lesquelles chaque individu garde son identité fonctionnelle propre.Ils se caractérisent par la présence d'une capsule centrale séparant physiquement un ectoplasme d'un endoplasme.

Ils vivent dans les grandes profondeurs au delà de la limite de redissolution du calcaire, et ont existé à toutes les époques géologiques du Cambrien à l’actuel.

Leur classification est encore l'objet de débats. Les phylogénies moléculaires placent les Phéodariés parmi les Cercozoaires et non parmi les Radiolaires. Ces derniers ainsi retreints sont peut-être eux-même paraphylétiques.

  • Acanthaires : capsule centrale percée de petits pores, en célestite (sulfate de strontium) très soluble dans l'eau; vivent avec des algues symbiotiques et un squelette
  • Phéodaires : capsule centrale percée de trois pores , pas d'algues symbiotiques mais ils ont un pigment granulaire marron (= phaeodium).
  • Polycystines : capsule centrale est perforée sur toute sa surface ou à une extrémité , possèdent des algues symbiotiques et un test de silice intra- et/ou extracapsulaire, réticulé à symétrie axiale (Nassellaires) ou sphérique (Spumellaires). Seuls les Radiolaires Polycystines sont préservés à l'état fossile, donc étudiés par les paléontologues.

Quelques radiolaires

  • Challengeron wyvillei
  • Hexacontium asteracanthion
  • Thalassicola pellucida

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  • Portail de la microbiologie Portail de la microbiologie
Ce document provient de « Radiolaria ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Radiolaires de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • radiolaires — [ radjɔlɛr ] n. m. pl. • 1862; lat. zool. radiolaria, de radiolus, dimin. de radius « rayon » ♦ Zool. Classe de protozoaires (actinopodes) pourvus d un squelette siliceux à symétrie radiale, à pseudopodes fins et rayonnants, appartenant au… …   Encyclopédie Universelle

  • Boue à radiolaires — ● Boue à radiolaires sédiment pélagique abyssal en majeure partie composé de squelettes et de spicules siliceux de radiolaires …   Encyclopédie Universelle

  • Guide phylogénétique illustré du monde unicellulaire — Radiolaires en couleurs artificielles. Ce guide phylogénétique illustré du monde unicellulaire permet, pour l ensemble des groupes d organismes unicellulaires, d accéder directement aux images entreposées sur le site de Wikimedia Commons (base de …   Wikipédia en Français

  • ACTINOPODES — Les Actinopodes sont des Protozoaires marins ou d’eau douce caractérisés par l’existence de fins pseudopodes rayonnants auxquels peuvent s’ajouter des formations filamenteuses rigides: les axopodes . Ils possèdent également un squelette rayonnant …   Encyclopédie Universelle

  • Radiolaire — Radiolaria Radiolaires …   Wikipédia en Français

  • Radiolaria — Radiolaires Haeckel …   Wikipédia en Français

  • SQUELETTE — Le squelette varie considérablement, chez les végétaux comme chez les animaux, tant par sa nature physico chimique que par son mode de formation et par ses relations avec les éléments cellulaires ou tissulaires. Pourtant, il constitue toujours la …   Encyclopédie Universelle

  • SILICEUSES (ROCHES BIOCHIMIQUES ET CHIMIQUES) — La silice, composant majeur des roches cristallines, est un des plus abondants produits de leurs décomposition à la surface du globe. Si elle constitue l’essentiel des roches d’origine détritique (cf. CONGLOMÉRATS, GRÈS, PÉLITES), elle forme… …   Encyclopédie Universelle

  • Actinopoda — Actinopodes Actinophrys …   Wikipédia en Français

  • Actinopode — Actinopoda Actinopodes …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.