Plus-belle-la-vie


Plus-belle-la-vie

Plus belle la vie

Plus belle la vie
Logo Mistral PBLV.svg

Logo PBLV.svg

Logo de la série[note 1]
Titre original Plus belle la vie
Genre soap opera,
comédie dramatique
Production Hubert Besson, Telfrance Série et Rendez-Vous Production Série
Pays d’origine France France
Chaîne d’origine France 3
Nombre de saisons 6e en cours
Nombre d’épisodes 1315 + 14 en prime time (au 2 octobre 2009)
Durée 24 minutes
Diffusion d’origine 30 août 2004 – (en production )
Feuilletons télévisés

par période / genre / origine
Liste complète

Plus belle la vie, également connu sous le sigle PBLV, est un feuilleton télévisé français créé par Magaly Richard-Serrano, Bénedicte Achard, Georges Desmouceaux et Olivier Szulzynger, et produit par Hubert Besson, Michèle Podroznik et François Charlent. Ce feuilleton met en scène le quotidien des habitants d’un quartier imaginaire de Marseille, le Mistral.

Il est diffusé du lundi au vendredi en access prime-time sur France 3 depuis le 30 août 2004[1]. Il est également diffusé en Belgique sur La Deux et en Suisse sur TSR1. La série est aussi rediffusée sur France 4 avec deux épisodes à la suite.

Le 11 juillet 2008, grâce à son succès en termes d'audience sur France 3, Plus belle la vie a franchi la barre du millier d'épisodes, cas unique à ce jour dans l'histoire de la télévision française.

Sommaire

Synopsis

Plus belle la vie met en scène, jour après jour, le quotidien des habitants d’un quartier imaginaire de Marseille, le Mistral, où se croisent des familles aisées comme les Chaumette ou les Frémont, ainsi que des familles plus modestes comme les Marci ou les Torres.

Le feuilleton s’organise autour de deux principaux types d’intrigue :

  • la vie personnelle des habitants du Mistral, avec leurs joies et tracas quotidiens, l’évolution des amours et des amitiés ;
  • des intrigues criminelles dans lesquelles sont impliqués certains habitants du Mistral.

Distribution

À ses débuts, le feuilleton comptait 17 personnages principaux. Parmi les nombreux autres personnages apparus au fil des différentes saisons, certains ont acquis une importance notable et peuvent désormais être qualifiés, eux aussi, de personnages principaux. Par souci de clarté, cet article se concentre essentiellement sur la distribution d'origine, qu’il présente de manière succincte, et ne mentionne qu'une partie des personnages importants apparus ultérieurement. Pour plus de renseignements sur la distribution, voir les articles Liste des personnages de Plus belle la vie et Liste des personnages secondaires de Plus belle la vie.

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Distribution d'origine

Figure d'abord le nom de l'acteur, puis son rôle dans le feuilleton :

  • Michel Cordes : Roland Marci, patron du « Mistral », un bar situé dans le quartier du même nom. Veuf, il a deux fils : François, qu'il a eu avec son épouse Mireille, et Thomas, né d'une relation adultérine. Au début de la cinquième saison, il épouse en secondes noces Mirta Torres, une voisine et amie de longue date.
  • Thierry Ragueneau (a quitté la série le 6 mars 2006) : François Marci, ingénieur naval, fils de Roland et de Mireille. Au début de la série, il est marié avec Blanche. Dans la deuxième saison, le couple se sépare et François part travailler à la Nouvelle-Orléans. Le personnage disparaît alors de la série.
  • Cécilia Hornus : Blanche Marci, institutrice, mariée dans les deux premières saisons avec François, dont elle a eu deux enfants : Lucas et Johanna. Quelques mois après son divorce, elle s'installe avec Franck Ruiz, un électricien avec qui elle aura un fils, Noé.
  • Geoffrey Sauveaux (a quitté la série le 22 mai 2006) : Lucas Marci, fils de Blanche et François, étudiant dans une école de cinéma. Il part rejoindre son père à la Nouvelle-Orléans lors de la deuxième saison.
  • Dounia Coesens : Johanna Marci, fille de Blanche et François. Encore lycéenne, elle tombe enceinte de son petit ami Rudy Torres, avant de faire une fausse couche. Après avoir obtenu son baccalauréat, elle décide, contre l'avis de sa mère, d'entrer directement dans la vie active, ce qui ne sera pas sans difficulté.
  • Sylvie Flepp : Mirta Torres, d'origine espagnole, elle est propriétaire du « Select », un hôtel situé sur la place du Mistral. Elle épouse en secondes noces Roland Marci au début de la cinquième saison.
  • Ambroise Michel : Rudy Torres, petit-fils de Mirta, qui l'a élevé. D’abord lycéen, il devient dans la deuxième saison étudiant en médecine. Il sera le petit ami, entre autres, de Johanna Marci et de Ninon Chaumette.
  • Serge Dupire : Vincent Chaumette, architecte parisien, il s'installe au Mistral avec sa fille, Ninon, au début de la série. Grâce à une sombre machination, il devient dans la quatrième saison l'acquéreur et le directeur général de l'entreprise immobilière Phénicie.
  • Hélène Médigue : Charlotte Le Bihac, propriétaire d’un atelier de couture situé sur la place du Mistral, elle sera pendant quelque temps la compagne de Vincent Chaumette.
  • Pierre Martot : Léo Castelli, capitaine de police. En raison de son métier, il est souvent impliqué dans les intrigues criminelles de la série.
  • Ibtissem Guerda (a quitté la série le 8 février 2005) : Aïcha Djella, immigrée clandestine d’origine algérienne, elle travaille quelque temps comme femme de ménage dans l’hôtel de Mirta Torres.
  • Sofiane Belmouden (a quitté la série le 29 août 2008) : Malik Nassri, d'abord serveur au bar de Roland Marci pour pouvoir financer ses études de droit, il devient ensuite avocat. Il vivra une histoire d'amour avec Céline Frémont et Mélanie Rinato, entre autres. À la fin de la quatrième saison, il est mêlé à une affaire d'homicide et décide de quitter Marseille.
  • Lætitia Milot : Mélanie Rinato, serveuse au bar de Roland Marci, elle deviendra la compagne de Malik Nassri, avant que celui-ci ne quitte Marseille.
  • Rebecca Hampton : Céline Frémont, d'abord employée à la mairie de Marseille, elle travaille ensuite dans l'entreprise Phénicie, dont elle deviendra la présidente. Bisexuelle, elle connaîtra plusieurs déceptions amoureuses avec des hommes (notamment avec Vincent Chaumette, qu'elle épousera à deux reprises et dont elle divorcera deux fois) et vivra pendant quelque temps avec une femme, Virginie Mirbeau.
  • Richard Guedj (a quitté la série le 6 juin 2006) : Charles-Henri Picmal, politicien corrompu, adjoint au maire de Marseille, il est le patron de Céline Frémont et de Vincent Chaumette au début de la série.

Autres acteurs importants

À l'exception des acteurs ayant quitté définitivement la série au bout d'une ou plusieurs saisons, les comédiens issus de la distribution d'origine (voir ci-dessus) sont encore mentionnés systématiquement dans le générique de fin, y compris dans les épisodes où ils ne jouent pas : ils sont considérés comme membres permanents du casting. Toutefois, certains acteurs arrivés seulement au bout de quelques mois sont désormais, eux aussi, systématiquement crédités, en raison de la fréquence de leurs apparitions. Il s’agit de :

D'autres acteurs, qui sont apparus au bout de plusieurs semaines, ont été pendant quelque temps crédités systématiquement dans le générique de fin, avant de disparaître de la série. Il en est ainsi de :

Les autres acteurs ne sont pas considérés comme membres permanents du casting : leur nom n'est crédité que dans les épisodes où ils jouent. Néanmoins, plusieurs de ces comédiens « invités » apparaissent souvent à l’écran et jouent un rôle majeur dans de nombreuses intrigues, ce qui fait qu'ils ne sauraient être qualifiés d'« acteurs secondaires ». Parmi ces comédiens, on peut citer, entre autres :

Franck Borde au salon du livre mars 2009

Pour une distribution plus complète et une présentation plus détaillée des personnages, voir l’article Liste des personnages de Plus belle la vie.

Acteurs secondaires

Les lieux récurrents

  • Le quartier du Mistral : Plus belle la vie, c'est avant tout l'histoire d'un quartier (le Mistral) et de ses habitants. Parmi les lieux situés au Mistral qui reviennent fréquemment à l'écran, on peut citer le bar de Roland Marci, l'hôtel Select et le commissariat du Mistral, sans oublier les logements de plusieurs personnages récurrents.
Article détaillé : Mistral (Plus belle la vie).

Cependant, certains lieux, bien qu'ils soient intégrés à la série, ne se situent pas exactement dans le quartier du Mistral :

  • Le siège social de Phénicie : Phénicie est une entreprise de BTP. Son siège social n'est certes pas situé au Mistral, mais il constitue l'un des lieux récurrents de la série, notamment parce que l'entreprise est souvent impliquée dans les affaires criminelles qui touchent le quartier. L'un de ses dirigeants historiques, Charles Frémont, est d'ailleurs originaire du Mistral. Très moderne, l'entreprise dirige de grands chantiers sur la ville de Marseille et est propriétaire de nombreux appartements qu'elle loue à prix d'or. Au sein du siège social de Phénicie se trouve un cabinet d'avocats.
  • L'appartement de Céline Frémont : richissime propriétaire de Phénicie, avant que celle-ci ne soit reprise par Vincent Chaumette, Céline a les moyens de s'offrir ce qu'elle veut. Son appartement, un des plus luxueux de Marseille, surplombe toute la ville et dispose d'une terrasse agrémentée d'un petit jardin.
  • La prison des Baumettes : il s'agit de la principale prison de la ville de Marseille, accueillant les condamnés et les suspects en détention préventive. Plusieurs personnages récurrents de la série y seront incarcérés plus ou moins brièvement au fil des différentes saisons. Les scènes ayant lieu dans la prison des Baumettes se limitent généralement au décor du parloir, où les détenus reçoivent la visite de leurs proches ou des enquêteurs.
  • Le parc Borély : les Mistraliens s'y promènent ou s'y reposent souvent.

Principes narratifs du feuilleton

Un épisode-type de Plus belle la vie met en scène plusieurs histoires parallèles, histoires qui s’étalent généralement sur plusieurs épisodes. Le plus souvent, un épisode mêlera une intrigue policière, traitée sur un ton sérieux, avec une histoire sentimentale et autres récits du quotidien, plus ou moins humoristiques[2]. Toutefois, le schéma narratif n’est pas le même pour les épisodes spéciaux diffusés en prime time, qui s’articulent généralement autour d’une seule et même intrigue (voir Primes PBLV).

Les intrigues policières ou romanesques qui jalonnent le quotidien des personnages s'étalent habituellement sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, tandis que les intrigues plus « prosaïques » (par exemple, une famille confrontée à une panne de réfrigérateur) concernent généralement un nombre limité d'épisodes. Différents types d'histoires s'entremêlent: ainsi, une intrigue policière peut avoir des conséquences directes sur une intrigue sentimentale. À titre d'exemple, au cours de la quatrième saison, le personnage de Céline Frémont a une liaison avec l'homme d'affaires Geoffroy Monthoiry ; au bout de quelques semaines, celui-ci s'avère être le méchant qui se cache derrière une intrigue policière ayant lieu parallèlement ; l'arrestation de Monthoiry marquera la fin de son histoire d'amour avec Céline.

La plupart des épisodes de Plus belle la vie relatent les évènements du jour de leur diffusion (du moins, de leur première diffusion française). Ainsi, l’épisode diffusé le 24 décembre 2007 montre la journée du 24 décembre 2007 au Mistral : nous y voyons les habitants du Mistral préparer leur réveillon de Noël. De même, dans l'épisode du 21 juin 2007, ils célèbrent la Fête de la Musique. L’épisode diffusé le 4 juillet 2008 montre les lycéens mistraliens allant chercher leurs résultats au baccalauréat, le 4 juillet étant en 2008 la date des résultats du baccalauréat en France. Les épisodes étant tournés trois semaines avant leur diffusion, les scénaristes doivent parfois anticiper sur l'actualité. Ainsi, quand les protagonistes parlent d'aller au cinéma, les films qu'ils citent sont toujours ceux qui sont sur grand écran au moment où la série est diffusée, mais ils ne sont généralement pas encore sortis au moment du tournage de l'épisode.

La plupart des épisodes correspondent à un jour, et pas un de plus, dans la vie des habitants du Mistral. C'est ainsi que l'épisode du 24 décembre 2007 se borne à montrer les évènements du 24 décembre 2007, sans « déborder » sur la journée du 25 décembre. Il arrive cependant que des entorses soient faites à ce principe d'unité de temps, pour des raisons d'efficacité du récit. En effet, comme la majorité des épisodes se terminent par un cliffhanger (révélation, évènement malheureux, personnage en danger de mort...), il arrive parfois que l'épisode du lendemain reprenne, en son tout début, la suite de la journée précédente, afin de ne pas dérouter le téléspectateur dans sa compréhension de l'intrigue[note 3]. À l'inverse, il arrive également qu'un épisode mette en scène non seulement les évènements du jour de sa diffusion, mais aussi les évènements qui ont lieu au début du jour suivant[note 4].

En outre, quelques rares épisodes ne mettent pas en scène le jour de leur diffusion. On peut évoquer à titre d’exemple les épisodes diffusés entre le jeudi 26 juin 2008 et le lundi 30 juin 2008, mettant en scène la traque d’un tueur en série par la police du Mistral. L’épisode diffusé le jeudi 26 juin se borne à raconter la journée du 26 juin : nous y voyons notamment la police préparer une embuscade pour arrêter le tueur. L’épisode diffusé le vendredi 27 montre, non pas la journée du 27, mais la suite de la journée du 26 : nous voyons ainsi le déroulement de l’embuscade. Le début de l’épisode suivant, diffusé le lundi 30 juin, met en scène l’arrestation du tueur ; dans l’univers mis en scène par la série, nous sommes toujours le 26 juin ; le reste de l'épisode montre les évènements du 27 juin. C’est seulement à partir de l’épisode du mardi 1er juillet que le feuilleton reprend son cours normal, les épisodes suivants racontant, comme à l’accoutumée, les évènements du jour de leur diffusion.

Fiche technique

  • Acteurs : 14 comédiens actuellement crédités comme acteurs principaux (17 au début de la série), 1 directeur d'acteurs, plus de 400 rôles distribués sur la région PACA.
  • Production : RendezVous Production et TelFrance pour France 3 Marseille . Une équipe d ’une centaine de personnes.
  • Réalisateurs : Jean-Pierre Igoux - Christophe Salakas - Christophe Andrei - Pascal Heylbroeck - Thierry Petit - Roger Wielgus.
  • Scénaristes rédacteurs de la « bible » initiale : Bénédicte Achard, Georges Desmouceaux, Magaly Richard-Serrano.
  • Tournage : au pôle Médias de la Belle de Mai à Marseille, 5 jours de tournage pour 5 épisodes par semaine, 80 % de tournage en plateau, 20 % de tournage en exterieur, 2 équipes de réalisateurs : 1 pour l'intérieur, 1 pour l'extérieur, 3 caméras (dont une Steadicam), 80 % du tournage est confié aux équipes de France 3 Marseille, 13 personnes pour la mise en scène, 7 pour l'image, 6 pour le son, 5 pour le maquillage, l'habillage, la coiffure.
  • La post-production : 3 monteurs, 1 responsable technique, 2 techniciens, 6 Avid, 1 Pro Tools HD1, 1 stockage partagé Avid Unity reliant les stations de travail.
  • L'écriture : 1 directrice littéraire et 1 coordinatrice d’écriture, 17 auteurs répartis en 3 ateliers d ’écriture, 1 auteur en permanence sur le tournage.
  • Budget : environ 27 millions d'euros, soit près de 85 000 euros par épisode.
  • Décor : 3 500 m2 exploités sur 6 000, 1 900 m2 de décors extérieurs et intérieurs reconstitués sur 1 100 m2, 400 m2 de décor en plus pour 2008, 3 mois et 13 300 heures de travail, 50 personnes de tout corps de métiers du bâtiment, une main-d’œuvre à 90 % régionale, 2 ensembliers.
  • Chaque année, le feuilleton rapporte 43 millions d'euros à France 3. Plus belle la vie représente 17 % des recettes publicitaires de la chaîne, et le site internet officiel génère plus de 150 000 euros de publicité.
  • Les salaires des acteurs se situent aux environs de 6 000 euros pour les plus âgés (Michel Cordes, Sylvie Flepp, Colette Renard...) et de 3 000 euros pour les acteurs plus jeunes (Dounia Coesens, Ambroise Michel, Aurélie Vaneck...) par mois[3].
  • Diffusion au format 16/9 à partir de septembre 2008[4], d'abord dans un pan and scan 14/9 letterboxé dans une image 4/3, puis à partir du lundi 15 décembre 2008 (épisode 1110) en 16/9 plein écran[5].

Commentaires

Décor et tournage

Le décor de ce quartier a été imaginé et dessiné par Michel Blaise, puis construit aux studios du Pôle média de la Belle de Mai à Marseille. Les décors forment un quartier urbain dense de 1 100 m2. Le concepteur s'est inspiré du quartier marseillais du Panier ainsi que d'autres lieux à partir de photos.

Le décor du commissariat du Mistral a changé en cours de diffusion, au mois de mai 2008[6].

Cinq épisodes sont tournés par semaine, avec une avance de trois semaines sur la diffusion télévisée.

Lors de la première saison de la série, dix-huit scénaristes organisés en ateliers écrivent les intrigues pour les dix-sept personnages principaux à l'origine.

Génériques

À l'origine, le début de chaque épisode de Plus belle la vie était accompagné par un générique instrumental. Plus tard, une nouvelle version de ce générique a fait son apparition, toujours avec la même musique, mais avec en plus des paroles écrites et interprétées par Eva. À partir du 11 juillet 2008, à l'occasion du 1000e épisode, une troisième version du générique a fait son apparition ; interprété par Jessica Flores, il adopte un style plus rock, mais garde les mêmes paroles.

Le générique de fin a également changé plusieurs fois : d'abord, il s'agissait d'un extrait de l'épisode suivant, mais il fut très vite remplacé par une simple reprise du générique de début d'épisode en version instrumental puis en version chantée. Ce générique a ensuite laissé la place à la chanson J'pourrais, interprétée par Eva. À partir de la quatrième saison, Le soleil me touche, chanson de Maïdi Roth (qui a brièvement joué son propre rôle dans la série), a pris le relais. À l'occasion du millième épisode, le générique de fin a de nouveau changé, il s'agit désormais d'une chanson intitulée Un nouveau départ, interprétée par Jessica Flores.

Un feuilleton réaliste ?

Plus belle la vie est un feuilleton qui se veut ancré dans la société actuelle (un « véritable feuilleton de proximité ancré dans la société d'aujourd'hui » d'après la société qui produit la série[7]). Il n'est pas rare qu'il fasse allusion à divers évènements d'actualité, qu'ils soient politiques, sportifs, économiques, sociaux, etc., sur lesquels les personnages réagissent.

Dans une certaine mesure, Plus belle la vie tend à être un feuilleton réaliste :

  • Le feuilleton entend offrir une représentation fidèle de la société française actuelle : contrairement à d'autres séries telles que Sous le soleil, où le décor se constitue indéfectiblement de grosses villas en bord de mer et de belles voitures, Plus belle la vie offre au téléspectateur une vision plus populaire de la vie, à Marseille. Le quartier du Mistral n'est en effet pas forcément reluisant, il est tagué, cabossé. Les appartements sont communs, leur décoration n'est pas nécessairement tapageuse ou d'un goût remarquable. La plupart des personnages ne sont pas issus de la haute bourgeoisie (ce qui n’est pas le cas dans de nombreux soap operas), mais de milieux socio-économiques divers. Plus belle la vie entend ainsi représenter plus fidèlement la France actuelle, présentée comme un pays métissé, où cohabitent familles recomposées et couples homosexuels. En outre, la série aborde fréquemment des sujets de société, tels que la consommation de drogue chez les jeunes, l’illettrisme des adolescents ou encore l’homoparentalité.
  • Le feuilleton ne se limite pas à une succession d’intrigues criminelles ou romanesques : à l'inverse d'autres séries (françaises ou non), Plus belle la vie ne se résume pas à une succession ininterrompue d'enlèvements, de trafics de drogue, de meurtres, de secrets de famille, etc. Même si ce feuilleton met en scène des intrigues policières (parfois teintées de fantastique, notamment dans la troisième saison avec l'affaire Vassago), il les entremêle avec des intrigues plus intimistes (histoires d'amour, d'amitié, de travail...), dans lesquelles le téléspectateur peut a priori se reconnaître plus facilement. Ainsi, aux histoires d’escrocs machiavéliques et de tueurs en série s’entremêlent des histoires plus « quotidiennes » d’amours adolescentes, d’étudiants stressés avant leurs examens ou d’actifs traversant des difficultés financières.
  • Le feuilleton cherche à être ancré dans le quotidien du téléspectateur et dans l’actualité [8] : suivant sa volonté de représenter (plus ou moins fidèlement) la société actuelle, il n’est pas rare que le feuilleton fasse référence à des sujets qui sont au centre de l’actualité française ou internationale. Ainsi, en plein débat sur la loi du 23 février 2005 (qui prévoyait de mentionner dans les programmes scolaires le rôle positif de la colonisation), la colonisation française et la guerre d'Algérie ont été évoquées par le biais du personnage de Mélanie. En 2008, le Mistral est le théâtre d'une affaire d'espionnage où sont évoqués les Jeux Olympiques de Pékin et les troubles qui touchent la communauté tibétaine. Plus belle la vie ne cherche donc pas à être un feuilleton « hors du temps », mais plutôt ancré dans le présent. Le fait que la plupart des épisodes relatent les évènements du jour de leur diffusion vise à faciliter l'identification des téléspectateurs avec les personnages (les personnages fêtant par exemple Noël ou la Saint-Valentin le même jour que les téléspectateurs). Les épisodes étant tournés trois semaines avant leur diffusion, les scénaristes doivent parfois anticiper sur l'actualité. Ainsi, dans l'épisode diffusé le 7 mai 2007, le lendemain de l'élection présidentielle française, les personnages évoquent le temps d'une scène l'arrivée à la présidence de Nicolas Sarkozy ; au cas où le candidat élu n'aurait pas été Sarkozy, deux autres versions de la même scène avaient été tournées, l'une évoquant la présidence de Ségolène Royal et l'autre évoquant celle de François Bayrou.

Mais le « réalisme » de la série a aussi ses limites :

  • Il ne se passe jamais rien lors des week-ends : conséquence du fait que chaque épisode met en scène les évènements du jour de sa première diffusion française, les éventuelles péripéties du samedi et du dimanche ne sont jamais montrées à l'écran et sont seulement évoquées par les personnages. En effet, France 3 ne diffuse le feuilleton que du lundi au vendredi. Cela implique qu'il ne se passe jamais grand chose le week-end, ce qui peut donner lieu à des invraisemblances (par exemple, quand un personnage est mis en garde à vue le vendredi soir, il ne ressortira pas du commissariat avant le lundi suivant, même si sa garde à vue aurait vraisemblablement pu s'arrêter le samedi). Par ailleurs, le simple fait que les week-ends soient vides d'évènements peut passer pour une invraisemblance, étant donné que le reste de la semaine est un concentré d'aventures.
  • Le Mistral vit au rythme d'aventures aussi nombreuses que dramatiques : même si, comme expliqué plus haut, le feuilleton ne se résume pas à une succession d’intrigues criminelles ou romanesques, le Mistral n’en semble pas moins être la plaque tournante de tous les malheurs de Marseille. Étant donné que la série, pour attirer des téléspectateurs, peut difficilement s'en tenir à relater uniquement le quotidien banal de gens ordinaires, il se passe toujours quelque chose de dramatique au Mistral. Au fil des différentes saisons, le Mistral a été le théâtre de plusieurs affaires de meurtres, d'une émeute contre les forces de l'ordre ou encore d'une affaire d'espionnage, a été mis en quarantaine à cause d'une grave épidémie, etc. Il semble peu vraisemblable qu'un quartier populaire soit le cadre d'intrigues et de drames aussi fréquents et aussi nombreux. La conséquence directe de cette profusion d'intrigues est le nombre élevé de morts depuis le début du feuilleton. En effet, début septembre 2009 (date de la fin de la cinquième saison), pas moins de 70 personnages, pour la plupart secondaires, avaient trouvé la mort depuis le début de la série (voir Personnages décédés depuis le début de la série). En outre, ces décès résultent rarement de causes naturelles, mais plus souvent de meurtres, d'empoisonnements, de suicides... Néanmoins, si l'invraisemblance est avérée, force est de constater que ces intrigues criminelles et leurs conséquences funestes expliquent en grande partie[réf. nécessaire] le succès incontesté de Plus belle la vie.
  • Un casting intermittent : parce que Plus belle la vie s'est progressivement doté d'un casting particulièrement important, il n'est pas rare que certains personnages principaux disparaissent pendant plusieurs semaines, au profit d'autres plus secondaires mêlés à l'intrigue actuelle. Tel furent les cas de Malik, de Ninon, de Rudy, de Léo... Cela peut paraître invraisemblable, au vu de la taille du quartier et de la proximité entre tous les personnages. Le caractère intermittent du casting tient à la fois au nombre élevé de personnages secondaires (qui rend ingérable la présence de tous les comédiens principaux à l'écran) et aux desiderata des acteurs principaux. Par exemple, lors de la quatrième saison, le personnage de Charlotte a disparu pendant huit mois pour la simple raison que son interprète, Hélène Médigue, a voulu faire une pause et se consacrer quelque temps à autre chose que son rôle dans le feuilleton.

Carrière

Rythme de diffusion

Les nombreux épisodes de Plus belle la vie sont officiellement répartis en saisons de 260 épisodes chacune, chaque saison correspondant approximativement à une année de diffusion. Selon l'un des sites officiels de la série :

  • la saison 1 (épisodes 1 à 260) commence le 30 août 2004 pour s'achever le 2 septembre 2005[9] ;
  • la saison 2 (épisodes 261 à 520) commence le 5 septembre 2005 pour finir le 8 septembre 2006[10] ;
  • la saison 3 (épisodes 521 à 780 + 3 épisodes hors-série diffusés en prime time) commence le 11 septembre 2006 pour finir le 7 septembre 2007[11] ;
  • la saison 4 (épisodes 781 à 1040 + 3 épisodes hors-série diffusés en prime time) a commencé le 10 septembre 2007 pour s'achever le 5 septembre 2008 [12] ;
  • la saison 5 (épisodes 1041 à 1300 + 2 diffusions en prime time de 4 épisodes à la suite) a débuté le 8 septembre 2008 et s'est terminée le 11 septembre 2009[13] ;
  • la saison 6 a commencé le 14 septembre 2009 à l'épisode 1301.

Cette répartition officielle en saisons ne tient pas compte des périodes d'interruption de la diffusion : d'abord entre le 5 août et le 15 août 2005 (saison 1), puis entre le 4 août et le 14 août 2006 (saison 2) et enfin entre le 14 août et le 24 août 2009 (saison 5).

Un succès incontesté

Pour laisser le temps à ce programme de trouver un public, France 3 s'était engagé à diffuser cent épisodes. Ses débuts furent difficiles (7,1 % de parts d'audience les premières semaines, alors que l'objectif était plus élevé)[8], mais le feuilleton a gagné un million de téléspectateurs en trois mois. Durant cette même période, il a retrouvé les parts de marché des programmes constituant cette case horaire l'année précédente . De plus des modifications dans les intrigues (histoire plus dynamique, nombreux rebondissements, meurtres...) ont permis d'attirer un public plus jeune et de nombreuses ménagères de moins de 50 ans[réf. nécessaire].

France 3 et les producteurs ont l'espoir d'avoir créé un équivalent du feuilleton britannique Coronation Street, qui dure depuis le 9 décembre 1960 (plus de 6 630 épisodes de 22 mn), ou Lindenstraße, sachant que le record appartient à Haine et passions diffusé depuis le 30 juin 1952 avec plus de 15 300 épisodes de 42 mn. Le feuilleton a été acheté par la Finlande, la Croatie, la Serbie et l'Italie (qui l'a diffusé en version doublée).

Vincent Meslet, directeur des programmes de France 3, se félicite d'avoir créé un nouveau rendez-vous quotidien, à l'heure où le nomadisme télévisuel et le zapping sont rois[8].

Depuis le prime time de décembre 2006, l'audience a encore augmenté et frise souvent des records. Désormais, il n'est pas surprenant que le feuilleton passe devant le journal de France 2.

Le 11 juillet 2008, Plus belle la vie a fêté son 1000e épisode, devenant ainsi la première série française à atteindre ce chiffre record.

Plus belle la vie a derrière elle une communauté de fans qui communiquent sur Internet ou par le biais de forums ou du site Internet de la série (700 000 pages consultées quotidiennement[14]). Cette communauté est parfois à l'origine d'audiences exceptionnelles. Il suffit qu'une rumeur circule sur Internet sur un épisode à venir pour que l'audience de celui-ci soit particulièrement élevée. À titre d'exemple, le 1er mars 2007, des rumeurs disent qu'un événement majeur va se produire dans l'épisode du soir, comme l'éventuelle mort de l'un des personnages récurrents : en effet, Nicolas Barrel est tué par son père, le soir-même. La série enregistre une de ses plus fortes audiences avec plus de 6 millions de téléspectateurs[réf. nécessaire]. De même, la rumeur concernant la mort d'un personnage lors du second prime du 18 décembre 2007 a provoqué une effervescence qui a considérablement boosté les audiences[réf. nécessaire].

Un succès très jalousé

Étant donné son succès, le feuilleton a fait des envieux y compris à TF1, qui cherche les audiences exceptionnelles. La chaîne privée a décidé de se lancer dans la production d'un tel feuilleton. Un problème subsiste cependant : il est admis par les analystes qu'un feuilleton quotidien met entre six mois et un an à « trouver son audience » ; or TF1 mise sur la rentabilité rapide, là où France 3, chaîne du service public, évite ces exigences à court terme. TF1 a pourtant pris le risque : la chaîne a diffusé à partir de la fin septembre 2008 un feuilleton quotidien intitulé Seconde Chance mettant en scène une mère au foyer récemment divorcée et devant, pour faire vivre sa famille, se lancer dans le monde du travail. TF1 a consacré à la réalisation de cette série le budget colossal de 28 millions d'euros[15]. Finalement, Seconde Chance n'a pas eu le succès escompté et sa diffusion a été arrêtée en avril 2009.

France 2 a diffusé à partir du 28 janvier 2008 le feuilleton Cinq Sœurs, qui a finalement été arrêté faute d'audience (9 % au début puis chute à 7 %, 6 %)[16].

M6 a diffusé pendant l'été 2008, en access prime-time (autrement dit, au même horaire que Plus belle la vie), un feuilleton quotidien intitulé Pas de secrets entre nous. Faute d'audience, le feuilleton a été déprogrammé en début d'après-midi, avant d'être arrêté au bout de seulement 80 épisodes. M6 a toutefois renouvelé l'expérience du feuilleton quotidien avec Paris 16ème, qui relate les aventures de Lorène, jeune femme de 16 ans hébergée par une famille d'accueil dans le 16e arrondissement de Paris. Lors de son premier épisode le lundi 9 mars 2009, le feuilleton a rassemblé à peine 500 000 téléspectateurs. Sa diffusion a finalement été interrompue au bout de 80 épisodes[17].

Si M6 peut éventuellement diffuser un feuilleton à un horaire équivalent à celui de France 3 (le cas de Pas de secrets entre nous le prouve), TF1 et France 2 ne pourront jamais concurrencer directement le soap opera de France 3, tout simplement parce que la case horaire 20h10-20h35 est indéfectiblement réservée au journal télévisé et aux programmes courts qui le suivent (résultats des courses, météo...).

Audiences

Évolution de l'audience du feuilleton en France

Aujourd'hui, plus de 5 millions de téléspectateurs suivent la série. Si le record d'audience a longtemps été tenu par l'épisode du 13 février 2007, qui a été regardé par plus de 6 300 000 téléspectateurs[18], Plus belle la vie enregistre au cours de l'année 2008 des records d'audience, tels que le 5 mai 2008 (5 800 000 téléspectateurs)[19] ou encore le 2 juin suivant (6 010 000 téléspectateurs)[20], sans oublier un nouveau record d'audience le 4 novembre 2008 (6 640 000 téléspectateurs)[21].

En mars 2009, on note une baisse de 500 000 téléspectateurs[réf. nécessaire], pouvant s'expliquer par le nouvel horaire (10 minutes plus tôt), malgré cela, la série bat toujours des records en termes de PDM[réf. nécessaire].

Dates Téléspectateurs Parts de marché
1re semaine de 2004 1,6 million 6,1 %[6]
Fin novembre 2004 2,5 millions 10 %[6]
1re semaine de 2005 2,9 millions 11,6 %[6]
Mardi 14 février 2006 6,2 millions 24,5 %[6]
Lundi 13 février 2007 6,34 millions 23,3 %[6]
Mercredi 16 avril 2008 6,1 millions 24,3 %
Lundi 2 juin 2008 6,0 millions 23,8 %
Vendredi 20 juin 2008 5,2 millions 26,4 %
Lundi 30 juin 2008 6,0 millions 27,8 %[22]
Jeudi 9 octobre 2008 6,3 millions 25,1 %[23]
Jeudi 23 octobre 2008 6,3 millions 23,8 %[24]
Mardi 4 novembre 2008 6,64 millions 24,8 %[21]
Lundi 17 novembre 2008 6,8 millions 24,9 % [25]
Lundi 5 janvier 2009 6,8 millions 25,2 %
Vendredi 13 mars 2009 5,44 millions 25,1 %
Mercredi 1er avril 2009 5,42 millions 24,4 %
Jeudi 2 avril 2009 5,43 millions 24,9 %
Mardi 7 avril 2009 5,61 millions 23,2%
Lundi 18 mai 2009 5,59 millions 23,2 %
Mardi 16 juin 2009 5,65 millions 23,4 %
Mardi 21 juillet 2009 4,53 millions 24 %
Mardi 28 juillet 2009 4,36 millions 24,1 %
Mercredi 5 août 2009 4,1 millions 24,9 %
Mercredi 2 septembre 2009 5,44 millions 22.6 %
Mercredi 30 septembre 2009 5,29 millions 21,3%

Légende :

En fond vert = Les meilleures chiffres d'audiences
En fond rouge = Les plus mauvais chiffres d'audiences

Primes PBLV

Conséquence de son succès, le feuilleton a été diffusé à plusieurs reprises en prime-time, sous la forme d'une série de 3 ou 4 épisodes de durée habituelle (23 minutes) formant ensemble une histoire complète.

La première diffusion en prime-time a eu lieu au cours de la troisième saison, le 26 décembre 2006 :

Premier épisode 5 662 060 22,6 %[6]
Deuxième épisode 5 606 600 22 %[6]
Troisième épisode 5 493 880 22,6 %[6]
Moyenne 5 493 880 22,4 %[26]

La deuxième diffusion a eu lieu lors de la quatrième saison, le 18 décembre 2007. Ce deuxième prime est un véritable triomphe et se place même devant TF1, leader sur les 11/14 ans avec 37,7 % de parts d'audience, sur les 15/24 ans avec 36 % et sur le public féminin avec 26,3 % :

Premier épisode 5 611 310 22,6 %[6]
Deuxième épisode 5 838 040 21,5 %[6]
Troisième épisode 5 951 400 22,6 %[6]
Moyenne 5 800 000 24,1 %[6]

La troisième diffusion a eu lieu dans la cinquième saison, le 18 novembre 2008.

Premier épisode 6 600 000
Deuxième épisode 6 500 000
Troisième épisode 6 300 000
Quatrième épisode 6 200 000
Moyenne 6 400 000 25,9 %[27]

Le quatrième prime time est diffusé le 16 juin 2009. C'est le premier prime time diffusé en période estivale et le second de la saison 5. En outre, c'est le premier prime qui soit axé non pas sur une intrigue policière, mais sur une intrigue essentiellement humoristique. Une nouvelle fois, c'est un gros succès, avec 33.1% auprès des 15/24 ans et 29.9% des 11/14 ans.[28]

Premier épisode 5 460 000 23,7 % [29]
Deuxième épisode 5 660 000 23 % [30]
Troisième épisode 5 400 000 22 % [31]
Quatrième épisode 5 500 000 22,6 % [32]
Moyenne 5 550 000 22,8 % [33]

Légende :

En fond vert = Les meilleures chiffres d'audiences
En fond rouge = Les plus mauvais chiffres d'audiences

Le 1000e épisode

Dans toute l'histoire de la télévision française, Plus belle la vie est la première série à atteindre 1 000 épisodes[8]. Ce millième épisode a été diffusé le 11 juillet 2008, à 20h20. Ce jour-là, les comédiens ont animé une séance de dédicaces en public à côté de la mairie de Marseille devant des milliers de spectateurs et fans venus de toute la France et d'autres pays francophones, une émission spéciale a été réalisée sur place, diffusée en direct sur france3.fr et présentée par Frédéric Soulié. Ce fut l'occasion pour la chaîne de faire un inventaire insolite de sa série phare, depuis sa création. Plus belle la vie, c'est :

  • 4 500 heures de tournage en extérieur ;
  • 91 800 répétitions des mots : « Moteur, ça tourne, action » ;
  • 9 000 heures de tournage sur le plateau ;
  • 16 000 séquences tournées ;
  • 744 000 lignes écrites ;
  • 2 741 figurants ayant participé au tournage ;
  • 18 360 baisers échangés ;
  • 16 830 fois où la perche est rentrée dans le cadre ;
  • 2 448 pots de pâte à tartiner ;
  • 138 000 cafés consommés ;
  • 30 600 changements de costumes ;
  • 40 800 vêtements repassés ;
  • 8 160 brushings réalisés[34].

Le site que consacre France 3 à la série a connu une progression aussi importante que l'audience de la série elle-même :

  • 21 millions de visiteurs en 2007 ;
  • 55 000 visites par jour ;
  • 20 000 épisodes vendus par jour ;
  • 150 000 pages vues en moyenne pour chaque chat avec les acteurs ;
  • 198 % de progression des visites depuis 2005[34].

Plus belles vos dents grâce à Plus belle la vie

Le 23 mars 2009, France 3 a diffusé un épisode spécial de Plus belle la vie. Cet épisode comprenait des scènes tournées à Paris, Lyon et Marseille avec plusieurs centaines de fans de la série dans le cadre d'une grande "opération sourire" autour de la paix et de l'amour, avec la collaboration d'une marque de brosses à dents.

Critiques

Plus belle la vie est parfois critiqué pour l'augmentation régulière du nombre de scènes violentes au fur et à mesure des saisons. Cette montée de la violence ne correspondrait pas au public jeune qui a fait le succès de la série. En réponse à ces critiques, Hubert Besson, producteur, rétorque que le feuilleton ne doit pas s'adresser exclusivement au jeune public[35].

Autour de la série

  • Le titre initial de la série devait être Mistral gagnant, référence à la chanson de Renaud, mais le nom était protégé.
  • Juliette Chêne (qui jouait le personnage de Juliette Frémont) et Jean-Charles Chagachbanian (qui joue Franck, personnage récurrent depuis la fin de la saison 3) forment un couple à la ville.
  • Juliette Chêne est également la fille du journaliste sportif Patrick Chêne et la cousine de l'actrice Astrid Veillon.
  • Serge Dupire (Vincent) et Rebecca Hampton (Céline) ont également vécu une histoire d'amour dans la réalité.
  • Aurélie Vaneck (qui joue Ninon) et Thibaud Vaneck (qui joue Nathan) sont en réalité frère et sœur et petits-enfants de l'acteur Pierre Vaneck.
  • Lors des castings de la série, Dounia Coesens (Johanna) avait auditionné pour le rôle de Ninon et Anne Decis (Luna) avait auditionné pour celui de Céline.
  • L'actrice la plus âgée de la série est Colette Renard (Rachel) qui est née en 1924 (soit 85 ans en 2009).
  • Plus belle la vie, c'est chaque jour près de 1h15 de maquillage pour les femmes, et 45 minutes pour les hommes. Le maquillage est moins lourd pour les scènes extérieures que pour celles enregistrées en studio. Le tournage des scènes extérieures est souvent perturbé par les vents violents qui frappent le port de Marseille.
  • La vitrine de la boutique de Charlotte est composée de véritables vêtements de créateurs.
  • Trois cadreurs filment simultanément trois angles différents pour la même scène. Le monteur son dispose au montage d'un stock de plus de 500 titres.
  • Parmi les nombreux scénaristes de la série, on peut citer Karine Lollichon, qui a interprété le rôle de la méchante Nathalie dans les séries Hélène et les Garçons, Le Miracle de l'amour et Les Vacances de l'amour.
  • Bénédicte Delmas, qui a joué de rôle du docteur Laure Olivier dans la série Sous le soleil, a réalisé une vingtaine d'épisodes de Plus belle la vie ainsi que le Prime de 2008.
  • Durant la saison 5 (2008-2009), 3 actrices sont tombées enceintes : Aurélie Vaneck (Ninon), Hélène Médigue (Charlotte) et Anne Decis (Luna). Ces grossesses n'étant pas insérées dans l'intrigue, les actrices concernées ont dû quitter provisoirement la série.

Diffusion hors de France et rediffusions

En plus de France 3, le feuilleton est également diffusé en :

La première saison a été rediffusée sur la chaîne française Gulli durant toute l'année 2008 (saison 1). Depuis le 5 janvier 2009, le feuilleton est rediffusé sur France 4 (saison 3) et sur Filles TV (saison 1).

Produits dérivés

La popularité de Plus belle la vie entraîne l'exploitation de produits dérivés. Des tee-shirts, pin's, mugs, et autres casquettes aux couleurs de Plus belle la vie sont de rigueur pour les fans absolus.

Ces produits dérivés sont notamment en vente dans une boutique électronique, sur le site de France 3 ; à l'occasion du 1000e épisode, une boutique a également été inaugurée au 56 rue Sainte-Françoise, en face du bar qui a servi de modèle à celui de Roland Marci[36]. La série apporterait en effet 100 000 touristes à Marseille chaque année, selon la ville[37].

DVD

  • Tous les premiers mercredi du mois, un magazine mensuel sort dans les kiosques. Ce magazine est accompagné d'un DVD comprenant 10 épisodes de la série et un bonus racontant des anecdotes sur le feuilleton. Actuellement 44 numéros soit 440 épisodes ont été commercialisés.
    Les nos  45 et 46, comprenant respectivement les épisodes 441 à 450 et les épisodes 451 à 460, seront à la vente à partir du mercredi 4 novembre 2009 pour le no  45 et à partir du mercredi 2 décembre 2009 pour le no  46.
  • Des coffrets DVD sont également à la vente. Chaque coffret comprend 5 DVDs de 6 épisodes (soit 30 épisodes par coffrets). À ce jour, 12 coffrets soit 360 épisodes ont été commercialisés.
    Aucune date de sortie de la suite des épisodes en coffret DVD n'est pour l'instant annoncé.

Musique

  • Un album intitulé Plus belle la vie a été commercialisé. Cet album reprend le générique de début de la série chanté par Eva.
  • 3 CD 2 titres de la série ont été également commercialisés : 2 extraits de l'album chanté par Eva (Plus belle la vie, le générique de début de 2005 à 2008 et Je pourrais, le générique de fin de 2006 à 2007) et 1 single extrait du 3e album de Maïdi Roth intitulé Un peu plus que moi (Le soleil me touche, le générique de fin de 2007 à 2008)

Livres

Romans

  • Tous les romans sont rédigés par Claude Lambesc, l'un des scénaristes du feuilleton, et sont édités (pour l'édition originale) par les éditions Le Tigre bleu, dans la collection « Plus belle la vie », qui compte à ce jour 8 tomes :
  1. Les Secrets du Mistral, novembre 2005, 219 p. (ISBN 2-916289-003) 
  2. Le Corbeau du Mistral, mars 2006, 219 p. (ISBN 2-916289-01-1)  : intrigue Docteur Livia / Charlotte Le Bihac (saison 1)
  3. Le Trésor du Mistral, juin 2006, 209 p. (ISBN 2-916289-02-X)  : intrigue Eva Cabestany / Vincent Chaumette (saison 1)
  4. La Fiancée du Mistral, janvier 2007, 209 p. (ISBN 978-2-916289-03-8)  : intrigue Mélanie Rinato / Anthony Laroque (saison 2)
  5. L'Inconnu du Mistral, mai 2007, 196 p. (ISBN 978-2-916289-04-5)  : intrigue Marc Vernet / Ninon Chaumette (saison 2)
  6. Les Mensonges du Mistral, octobre 2007, 194 p. (ISBN 978-2-916289-05-2)  : intrigue Sophie Libourne / Leserman (saison 3)
  7. La Vengeance du Mistral, mars 2008, 185 p. (ISBN 978-2-916289-07-6)  : intrigue Franck Ruiz / M13 (saison 3)
  8. Vincent, Une Nouvelle Vie, août 2008, 181 p. (ISBN 978-2-916289-08-3)  : intrigue Vincent Chaumette / Tamara Kobosa (saison 4)

Ces romans ont aussi été repris par les éditions Fleuve noir (les 4 premiers tomes parus en mars 2008 et les 2 suivants en mars 2009) et les éditions Pocket Jeunesse (les 2 premiers tomes parus en mars 2008).

  • Une autre série de romans a été commercialisée. Cette série de romans, également de Claude Lambesc, a pour but de raconter le passé (fin du XXe siècle) du quartier du Mistral.
  1. Mistral années 1970, vol. 1 : Charles et Roland, juin 2009 (ISBN 978-2-916289-11-3)  : intrigue sur le passé des personnages de Roland Marci et Charles Frémont.
  • Enfin, une série de romans junior, éditée chez Le Tigre Bleu et spécialisée pour la jeunesse (à partir de 9 ans), narre le passé des jeunes personnages de la série. Ces romans écrits par Renaud Lhardy et illustrés par Vivilablonde ont été commercialisés à partir du mois d'octobre 2009 :
  1. Les mésaventures de Nathan, octobre 2009, 96 p. (ISBN 978-2-916289-13-5)  : intrigue sur le passé du personnage de Nathan Leserman.
  2. Raphaël et Sibylle : le tournant, octobre 2009, 96 p. (ISBN 978-2-916289-14-3)  : intrigue sur le passé des personnages de Raphaël Cassagne et Sybille Cassagne.
  3. Le grand saut de Johanna, octobre 2009, 96 p. (ISBN 978-2-916289-15-1)  : intrigue sur le passé du personnage de Johanna Marci.

Bande dessinée

Un album de bande dessinée est également commercialisé depuis le 27 mai 2009 chez Vents d'Ouest :

  1. Janhel (scénario) et Jean-Michel Ponzio (dessin), Mémoires brûlées, mai 2009 (ISBN 978-2-7493-0472-4) .

Livres documentaires

Un livre documentaire, intitulé Le Livre d'or, a également été publié en octobre 2007. Il est écrit quant à lui par Isabelle Morini-Bosc, journaliste chroniqueuse sur le thème de la télévision, avec la collaboration de Rémi Castillo :

  • Le Livre d'or, octobre 2007, 144 p. (ISBN 978-2-916-28906-9) 

Aussi, un livre documentaire sur les comédiens écrit par Rémi Castillo a été publié en novembre 2008 :

  • Plus belle la vie : Les comédiens, novembre 2008, 144 p. (ISBN 978-2-916289-09-0) 

Enfin, un livre de recettes de cuisine, édité chez Marabout et écrit collectivement, a également été publié :

  • Les recettes du Mistral, août 2009, 165 p. (ISBN 978-2501062140) 

Jeux

Jeu de société

Un jeu de société a été mis sur le marché en octobre 2007. Il est conçu par Pascal Bernard, édité par Week-End Games, et distribué par Asmodée[38]. Il est actuellement disponible à la vente au prix de 35 euros. De plus, certaines boîtes contiennent des bulletins pour devenir figurant dans la série.

Jeux vidéos

  • Sortie et présentation au centre Bourse à Marseille le 24 novembre 2008 du jeu vidéo Plus belle la vie pour Nintendo DS nommé : Le secret du Dr Livia (prix : 39,90 €). Le jeu est édité par Mindscape[39].
  • Le 23 janvier 2009, le jeu Plus belle la vie, développé par le studio C4MProd et édité par Glu Mobile, est sorti sur téléphones mobiles, chez les principaux opérateurs français.

Internet : Plus belle la life

Depuis le 11 juillet 2008, à l'occasion de la diffusion du 1000e épisode, le producteur Telfrance propose sur son site officiel un nouvel aspect de la série : un monde virtuel dénommé Plus belle la life[40] (« life » signifie « vie » en anglais). Telfrance a fait appel a Taatu, une société belge, pour développer ce site similaire a Habbo Hotel. Chaque fan peut ainsi créer son propre avatar et son appartement, se promener 24h/24 dans les lieux du Mistral et discuter avec d'autres fans. Des événements sont également organisés, tels qu'une chasse au trésor, ou encore des fêtes sur la place du Mistral chaque samedi dès 18 heures.

Autres

  • SYM, fabricant de scooters, a lancé au printemps 2008 une série limitée MIO à l'effigie de Plus belle la vie, aux lignes et aux coloris (rose et blanc) orientés vers un public féminin[41],[42].

Notes et références

Notes

  1. Ce logo apparaît dans le générique et est décliné sur tous les produits dérivés. Le dessin représente la place fictive du Mistral, au cœur du quartier où est supposée se dérouler l'intrigue. La police utilisée pour le titre, qui est de type scripte, c'est-à-dire imitant une écriture manuscrite, est Rougfhouse, créée en 1993 par Andy Cruz pour House Industries, et également utilisée pour la série Profiler.
  2. Bien qu'il ne fasse pas partie de la distribution d'origine, l'acteur Virgile Bayle a pendant quelque temps été crédité systématiquement dans le générique de fin, au même titre que Laurent Kerusoré (Thomas) et Anne Decis (Luna). Depuis, il a raréfié ses apparitions à l'écran (il est quasiment absent de la quatrième saison) et n'est désormais crédité que dans les épisodes où il joue.
  3. Par exemple, l'épisode du 11 mars 2008 s'achève par la mort du personnage de Catherine Gauthier ; l'épisode du 12 mars commence par montrer l'arrivée de la police sur les lieux du crime, le soir du 11 mars, puis se concentre sur les évènements qui ont lieu le 12 mars.
  4. Ainsi, l'action du triple épisode diffusé en prime time le 18 décembre 2007 se déroule en grande partie le 18 décembre, mais s'achève le matin du 19 décembre, avec la naissance du petit Noé Ruiz.

Références

  1. France 3 diffusait initialement le feuilleton à 20h20, mais depuis janvier 2009 la chaîne en a avancé la diffusion à 20h10, pour cause de suppression des publicités sur les chaines publiques. Voir TV Grandes chaînes numéro 121, programme du 15 au 28 novembre 2008, p.16.
  2. Interview d'Olivier Szulzynger, l'un des scénaristes du feuilleton
  3. Les nombreux départs des acteurs (page 2) sur PBLV.org, 25 août 2007.
  4. http://www.pblv.org/potin-320-Format+169eme+pour+la+s%E9rie
  5. satmag.fr
  6. a , b , c , d , e , f , g , h , i , j , k , l  et m plusbellelavie.org, site de fan.[réf. incomplète]
  7. Le Concept sur le site que Telfrance consacre à la série.
  8. a , b , c  et d "Plus belle la vie" fête sa 1.000e sur Nouvelobs.com, 11 juillet 2008.
  9. La saison 1 en 1 clin d'oeil sur le site que Telfrance consacre à la série.
  10. La saison 2 en un clin d'oeil sur le site que Telfrance consacre à la série.
  11. La saison 3 en un clin d'oeil sur le site que Telfrance consacre à la série.
  12. La saison 4 en un clin d'oeil sur le site que Telfrance consacre à la série.
  13. La saison 5 en un clin d'oeil sur le site que Telfrance consacre à la série.
  14. Le Monde, 22 mai 2005.
  15. Julien Bellver, « Pas de chance pour le nouveau feuilleton quotidien de TF1 » sur OZAP.com, 1er février 2008.
  16. Benjamin, « France 2 annonce l'arrêt officiel de " Cinq Soeurs " » sur Teleblog, 5 juin 2008.
  17. Fiche du feuilleton Paris 16ème sur Allôciné
  18. Pascal Muscarnera, « Nouveau record pour "Plus belle la vie" ! » sur AlloCiné, 1er avril 2008.
  19. Pascal Muscarnera, « Record historique pour "Plus belle la vie" » sur AlloCiné, 6 mai 2008.
  20. 6 millions de téléspectateurs devant Plus Belle La Vie sur france 3 sur Le Zapping du PAF, 3 juin 2008.
  21. a  et b Record historique battu pour Plus belle la vie ! sur Toutelatele.com, 10 novembre 2008.
  22. Pascal Muscarnera, « Nouveau record d'audience pour Plus Belle La Vie » sur AlloCiné, 2 juillet 2008.
  23. jeanmarcmorandini.com
  24. http://www.tele7.fr/tv/news-tele/plus-belle-la-vie-audiences-tv-3e-meilleur-score-jeudi-23-octobre-2008/(gid)/635508
  25. http://jeanmarcmorandini.tele7.fr/article-20819.html
  26. Thomas Destouches, « "Plus Belle La Vie" cartonne » sur AlloCiné, 27 décembre 2006.
  27. ozap.com
  28. [1]
  29. [2]
  30. [3]
  31. [4]
  32. [5]
  33. [6]
  34. a  et b Coulisses : Les dossiers sur le site que France 3 consacre à la série.
  35. Plus belle la vie fait face aux critiques! sur Actualité Fr, 11 avril 2007.
  36. Guilhem Ricavy, « Plus belle la vie dans le mille », dans Marseille Plus, no 1415, 11 juillet 2008, p. 2 .
  37. (en) Steven Erlanger, « Transfixed: Life is sweet for a French soap opera », dans International Herald Tribune, 3 mars 2009 .
  38. Plus belle la vie sur JeuxSoc.
  39. Sortie commentée sur le site pblv.org sur pblv.org.
  40. plusbellelalife.fr, site du jeu.
  41. Marlene, « Plus belle la Vie en Mio ! » sur Scooter Infos, 25 juin 2008.
  42. MIO 50 : Série Limitée Plus belle la vie : Voyez la vie en rose sur le site de SYM.

Voir aussi

Wikinews-logo.svg

Wikinews propose des actualités concernant « Télévision : Plus belle la vie, 1000 épisodes ! ».

Liens externes

  • Portail de la télévision Portail de la télévision
  • Portail de Marseille Portail de Marseille
Ce document provient de « Plus belle la vie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Plus-belle-la-vie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Plus Belle la Vie — Logo de la série[note 1 …   Wikipédia en Français

  • Plus Belle la vie — Logo de la série[note 1 …   Wikipédia en Français

  • Plus belle la vie — Logo de la série[note 1] …   Wikipédia en Français

  • Plus belle la vie — Genre soap opera Theme music composer Maidi Roth Country of origin France Language(s) French No. of seasons …   Wikipedia

  • Plus belle la vie — ist eine französische Fernsehserie, die im August 2004 startete und das Äquivalent zur englischen Coronation Street und zur deutschen Lindenstraße bildet. Sie läuft täglich (Montag bis Freitag) auf France 3 und auf dem belgischen Sender RTBF. Als …   Deutsch Wikipedia

  • Saison 6 de Plus belle la vie — Cet article résume les principales intrigues de la sixième saison du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Cette saison a été diffusée sur France 3 du 14 septembre 2009 au 1er octobre 2010 (épisodes 1301 à 1560). La série a… …   Wikipédia en Français

  • Résumé des principales intrigues de Plus belle la vie — Cet article résume les principales intrigues du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Sommaire 1 Saison 1 (2004 2005) 2 Saison 2 (2005 2006) 3 Saison 3 (2006 2007) …   Wikipédia en Français

  • Saison 7 de Plus belle la vie — Cet article résume les principales intrigues de la septième saison du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Cette saison a débuté sur France 3 le 4 octobre 2010 à l épisode 1561 et s est achevée le 30 septembre 2011 à l… …   Wikipédia en Français

  • Liste des personnages secondaires de Plus belle la vie — Cet article répertorie les personnages secondaires du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Ce feuilleton mettant en scène de très nombreux personnages, il est difficile de délimiter avec précision la frontière entre personnages principaux et… …   Wikipédia en Français

  • Saison 5 de Plus belle la vie — Cet article résume les principales intrigues de la cinquième saison du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Cette saison, comprenant les épisodes 1041 à 1300, a été diffusée sur France 3 du 8 septembre 2008 au 11 septembre 2009. Cependant la… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.