Pleiades (astronomie)


Pleiades (astronomie)

Pléiades (astronomie)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pléiades et M45.
Les Pléiades

Les pléiades vues par Hubble.
Données d'observation
Époque J2000.0
Type d'objet Amas ouvert
Ascension droite (α) 03h 47m 24s
Déclinaison (δ) +24° 07′
Distance ~440 al
(~135 pc)
Magnitude
apparente
(V)
1,6
Dimensions apparentes 110 min d'arc
Constellation Taureau
Découverte
Découvreur(s)
Date
Désignations M45, NGC 1432/35

Les Pléiades, ou amas M45, sont un amas ouvert d'étoiles qui s'observe dans l'hémisphère nord, dans la constellation du Taureau.

Sommaire

Description

L'origine du nom « Pléiades » provient de la mythologie grecque : les Pléiades sont sept sœurs, filles d'Atlas et de Pléioné : Astérope, Mérope (ou Dryope, ou Aéro), Électre, Maïa, Taygète, Célaéno (ou Sélène) et Alcyone.

On dénombre aujourd'hui environ 1 400 étoiles composant cet amas, dont une douzaine sont visibles à l'œil nu. Il s'étend sur 2°, soit l'équivalent de 4 fois le diamètre apparent de la Lune. Sa densité est donc relativement faible par rapport aux autres amas ouverts. L'âge de l'amas est estimé à 100 millions d'années, mais il ne devrait pas vivre longtemps puisqu'il devrait se séparer dans 250 millions d'années, en partie à cause de sa faible densité. Il s'agit bien ici de la vie de l'amas et non des étoiles le composant.

Les 9 étoiles les plus brillantes de l'amas tirent leur nom des 7 sœurs et leurs parents. Leur magnitude est comprise entre 2,86 et 5,44, donc accessible à l'œil nu. Astérope a la particularité d'être une étoile double.

Les principales composantes de l'amas sont :

Étoiles des Pléiades
Nom Désignation Magnitude Apparente Type spectral
Alcyone Eta (25) Tauri 2,86 B7IIIe
Atlas 27 Tauri 3,62 B8III
Électre 17 Tauri 3,70 B6IIIe
Maïa 20 Tauri 3,86 B7III
Mérope 23 Tauri 4,17 B6IVev
Taygète 19 Tauri 4,29 B6V
Pléioné 28 (BU) Tauri 5,09 (var.) B8IVep
Célaéno 16 Tauri 5,44 B7IV
Astérope 21 et 22 Tauri 5,64 / 6,41 B8Ve/B9V
18 Tauri 5,65 B8V

L'histoire de leur découverte

Dès la Préhistoire

  • Comme le souligne Wolfhard Schlosser, professeur d’astronomie à l’Université de la Ruhr (Bochum), les prêtres et Chamans du Néolithique accordaient une extrême importance à cette constellation, puisque son apparition marquait dans tout l'hémisphère Nord, le début des moissons.
  • La « constellation » des Pléiades est également citée dans de nombreuses cultures et religions. Elle apparaît également dans l'Odyssée d'Homère, ainsi qu'à trois reprises dans la Bible.

Dans l'Antiquité classique

Si les Pléiades sont connues depuis la plus haute Antiquité, la plus ancienne référence écrite de cet objet remonte au poète Hésiode (700 av. J.-C.). À l'époque d'Hésiode, on croyait à son influence sur l'agriculture (un peu comme la Lune de nos jours). Les Arabes, depuis la nuit des temps, les associent à la saison sèche et aux fortes chaleurs. Le nom arabe des Pléiades est الثريا ATHURAYA.

A l’Époque moderne

Il en déduit qu'elles forment le centre d'un système stellaire bien plus large dont Alcyone serait la plus proche du centre. L'hypothèse fut réfutée par les autres astronomes. On retient cependant qu'elles se déplacent bien en groupe.

  • Les premières photos de l'amas révèlent un nuage de poussière autour des étoiles.

Cette nébuleuse réfléchit la lumière de ces étoiles, situées à proximité ou à l'intérieur.

La plus brillante partie est découverte le 19 octobre 1859 par Ernst Wilhelm Tempel, autour de Mérope ; nébuleuse répertoriée en tant que NGC 1435. En 1875, une extension du nuage est découverte autour de Maïa et classée à NGC 1432. D'autres extensions sont observées autour d'Alcyone, Électre, Célaéno et Taygète en 1880. La structure complexe du nuage est finalement révélée par les frères Henry et Isaac Roberts entre 1885 et 1888.

Cette nébuleuse n'est pas un reste du nuage de poussière originel qui a donné naissance aux Pléiades. En effet, les deux objets n'ont pas la même vitesse apparente. L'amas aura croisé ce nuage sur son chemin.

  • Anecdote à propos des Pléiades : le nom japonais de l'amas est Subaru, qui signifie « unité ».

En 1953, 5 firmes japonaises ont fusionné pour former « Fuji Heavy Industries Ltd ». Ce nouveau groupe a adopté l'amas Subaru en tant que nom et logo de la marque de voiture bien connue. Dans les campagnes françaises , l'amas bien visible dans le ciel pur des nuits de fin d'été était appelé "la poussiniére" ( cf. "Lettres de mon moulin" d'Alphonse Daudet - confirmé par Larousse 5/6 , p.756).

Comment l'observer

Carte schématique du ciel

Grâce à la forte magnitude des étoiles le composant, cet amas est visible à l'œil nu dans le ciel d'automne. Il est situé dans la constellation du Taureau à proximité de l'axe formé par les étoiles : Sirius (Grand Chien) - Ceinture d'Orion (Orion) - Aldébaran (Taureau).

En plus d'être un bel objet, c'est aussi un excellent test d'acuité visuelle ! On distingue rapidement 5 étoiles, puis, au fur et à mesure que l'œil s'accommode, d'autres étoiles apparaissent. Ainsi, jusqu'à 10-11 étoiles sont visibles si les conditions météo sont bonnes.

Avec une paire de jumelles, ou un télescope avec un champ large, on obtiendra bien plus d'étoiles. C'est de cette manière que l'amas donnera le plus de satisfaction. Avec des télescopes plus puissants ou avec un champ plus étroit, seule une partie de l'amas sera visible.

La nébuleuse ne se dévoile véritablement qu'en photographie.

Voir aussi

Lien interne

Liens externes

Commons-logo.svg

Objets du catalogue Messier

00M1 00M2 00M3 00M4 00M5 00M6 00M7 00M8 00M9 0M10 0M11 0M12 0M13 0M14 0M15 0M16 0M17 0M18 0M19 0M20 0M21 0M22 0M23 0M24 0M25 0M26 0M27 0M28 0M29 0M30 0M31 0M32 0M33 0M34 0M35 0M36 0M37 0M38 0M39 0M40 0M41 0M42 0M43 0M44 0M45 0M46 0M47 0M48 0M49 0M50 0M51 0M52 0M53 0M54 0M55 0M56 0M57 0M58 0M59 0M60 0M61 0M62 0M63 0M64 0M65 0M66 0M67 0M68 0M69 0M70 0M71 0M72 0M73 0M74 0M75 0M76 0M77 0M78 0M79 0M80 0M81 0M82 0M83 0M84 0M85 0M86 0M87 0M88 0M89 0M90 0M91 0M92 0M93 0M94 0M95 0M96 0M97 0M98 0M99 M100 M101 M102 M103 M104 M105 M106 M107 M108 M109 M110

Voir aussi : Catalogue MessierAmas globulaireConstellationGalaxieNébuleuse


Objets de Messier classés par ascension droite
Objet précédent :
M77
Objet en cours :
M45
Objet suivant :
M79
  • Portail de l’astronomie Portail de l’astronomie

Ce document provient de « Pl%C3%A9iades (astronomie) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pleiades (astronomie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pléiades (astronomie) — Pour les articles homonymes, voir Pléiade et M45. Les Pléiades Les pléiades vues par Hubble. Données d observation Époque J2000.0 Type d objet …   Wikipédia en Français

  • Pleiades (mythologie) — Pléiades (mythologie) Pour les articles homonymes, voir Pléiades. Dans la mythologie grecque, les Pléiades (en grec ancien Πληιόνης / Plêiónês) sont sept sœurs, filles du Titan Atlas et de l Océanide Pléioné, sœurs des Hyades. Elles se… …   Wikipédia en Français

  • Pleiades — Pléiades Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Pléiade. Dans la mythologie grecque, les Pléiades sont les sept filles d Atlas et de Pléioné. En …   Wikipédia en Français

  • Pléiades — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Pléiade. Dans la mythologie grecque, les Pléiades sont les sept filles d Atlas et de Pléioné. En …   Wikipédia en Français

  • Astronomie Maya — L astronomie maya tend à relier les énergies de la Terre avec celles du Cosmos. Elle est basée sur la position des planètes. La vie des Mayas était réglée sur le cosmos et le mouvement des corps célestes qu’ils étudiaient à l’aide de gnomons (nos …   Wikipédia en Français

  • Astronomie En Terre Du Milieu — L astronomie est l un des nombreux domaines auxquels s est attaché J. R. R. Tolkien en créant la Terre du Milieu. Celle ci étant, selon sa propre expression, un « passé imaginaire » de la Terre, les astres visibles sont les mêmes que… …   Wikipédia en Français

  • Astronomie en terre du milieu — L astronomie est l un des nombreux domaines auxquels s est attaché J. R. R. Tolkien en créant la Terre du Milieu. Celle ci étant, selon sa propre expression, un « passé imaginaire » de la Terre, les astres visibles sont les mêmes que… …   Wikipédia en Français

  • Pléiades (mythologie) — Pour les articles homonymes, voir Pléiade. Dans la mythologie grecque, les Pléiades (en grec ancien Πληιαδες / Plêiadês) sont sept sœurs, filles du Titan Atlas et de l Océanide Pléioné, sœurs des Hyades. Elles se nomment : Alcyone (ou… …   Wikipédia en Français

  • Astronomie maya — L astronomie maya tend à relier les énergies de la Terre avec celles du Cosmos. Elle est basée sur la position des planètes. La vie des Mayas était réglée sur le cosmos et le mouvement des corps célestes qu’ils étudiaient à l’aide de gnomons (nos …   Wikipédia en Français

  • pléiades — (plé ia d ) s. f. pl. 1°   Terme d astronomie. Groupe de six étoiles qui sont dans le signe du Taureau (on met une majuscule). Le lever, le coucher des Pléiades.    Les poëtes disaient que les Pléiades étaient au nombre de sept, et les faisaient… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.