Pie IV


Pie IV
Pie IV
Pape de l’Église catholique

Pie IVpeint par Bartolomeo Passarotti
Pie IV
peint par Bartolomeo Passarotti

Armoiries pontificales de Pie IV

Nom de naissance Jean-Ange de Médicis
Naissance 31 mars 1499
Milan
Élection au pontificat 25 décembre 1559
Intronisation 6 janvier 1560
Fin du pontificat 9 décembre 1565
Prédécesseur Paul IV
Successeur Pie V
Listes des papes : chronologie · alphabétique

Jean-Ange de Médicis (en italien Giovanni Angelo Medici di Marignano), né à Milan le 31 mars 1499, fut pape de 1559 à 1565 sous le nom de Pie IV (en latin Pius IV, en italien Pio IV). Son nom est associé à la fin du concile de Trente.

Biographie

Né dans une famille milanaise sans lien avec la puissante dynastie des Médicis florentins[1], il fait des études de droit à l'université de Bologne, où il est reçu docteur in utroque jure (« dans les deux droits », civil et canonique) en 1525.

Deux ans plus tard, en 1527, il entre dans la Curie romaine, avant de recevoir le chapeau de cardinal en 1549[1]. De goûts simples pour la cour pontificale, il n'est pas exempt de tout reproche : on lui connaît trois enfants illégitimes[1].

Dix ans plus tard, il est élu pape au terme d'un long conclave et prend le nom de Pie IV. Il inaugure son pontificat par le procès de la famille de son prédécesseur, Paul IV Carafa, qui avait pratiqué un népotisme jugé outrancier même pour l'époque[2].

Conformément à la capitulation électorale votée par les cardinaux pendant le conclave, et avec l'appui du roi d'Espagne, Pie IV rouvre en 1562 le concile de Trente qui avait été suspendu par Jules III en 1552[3]. La troisième période, à laquelle les Espagnols et Français assistent plus nombreux qu'auparavant, s'attache en particulier à réformer le clergé : les séminaires sont institués (XXIIIe session), le cumul des bénéfices est condamné et les évêques et cardinaux se voient rappeler l'obligation de résidence (XXIVe session). La bulle Injunctum nobis du 13 novembre 1564 impose désormais la Professio fidei tridentina (« profession de foi tridentine ») à tous les clercs, supérieurs d'ordre et professeurs d'université[2].

Pie IV suit de près les efforts conciliaires, dépêchant, outre ses légats, les théologiens Jacques Lainez et Alonso Salmeron, deux jésuites, ainsi que le dominicain Pedro Soto. Les pères conciliaires en viennent à se plaindre de travaux trop dirigés par la papauté, et l'on raille l'Esprit Saint arrivant « par la poste de Rome[4] ». Ces dissensions touchent également le pouvoir pontifical en lui-même, la révision en 1564 du sévère Index édicté par Paul IV n'étant pas au goût de tous.

Dans ses efforts pour faire appliquer les décrets du concile, Pie IV est épaulé par son neveu, Charles Borromée. Il l'a fait venir à Rome dès le début de son règne et l'a couvert d'honneurs : cardinal, archevêque de Milan, légat à Bologne et en Romagne et secrétaire privé. Charles Borromée fait de son diocèse un modèle d'application de la lettre comme de l'esprit du concile[5].

Fondateur des archives centrales du Vatican, Pie IV ne se distingue pas par son mécénat en faveur des lettres[2]. En revanche, il s'intéresse à l'urbanisme de Rome, faisant édifier le Casino du Belvédère, ajouter des fortifications au château Saint-Ange ou encore étendre la muraille léonine.

Il meurt le 9 décembre 1565 d'une mauvaise fièvre[6]. Inhumé d'abord à la basilique Saint-Pierre, il est ensuite transféré à Sainte-Marie-des-Anges, dessinée sous son pontificat par Michel-Ange[1].

Notes

  1. a, b, c et d Smith, p. 1326.
  2. a, b et c Smith, p. 1327.
  3. Alain Tallon, Le Concile de Trente, Cerf, 2000, p. 24.
  4. Lettre d'Alvise Mocenigo, ambassadeur de Venise, au doge, le 29 mars 1546. La plaisanterie court jusqu'à la fin du concile. Tallon, p. 26.
  5. Tallon, p. 78-80.
  6. Catholic Encyclopedia, article « Pope Pius IV » : « A fanatic named Benedetto Ascolti, "inspired by his guardian angel", made an attempt upon his life. A more formidable foe, the Roman fever, carried him off 9 Dec., 1565, with St. Philip Neri and St. Charles Borromeo at his pillow ».

Bibliographie

Sur les autres projets Wikimedia :

Précédé par Pie IV Suivi par
Paul IV
Emblem of the Papacy SE.svg
Liste des papes
Pie V



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pie IV de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pie — pie …   Dictionnaire des rimes

  • pie — (Del lat. pes, pedis). 1. m. Extremidad de cualquiera de los dos miembros inferiores del hombre, que sirve para sostener el cuerpo y andar. 2. Parte análoga en otros animales. 3. Base o parte en que se apoya algo. 4. Tallo de las plantas. 5.… …   Diccionario de la lengua española

  • pie — 1. (pie) s. f. 1°   Oiseau à plumage blanc et noir, à longue queue étagée, de la famille des corbeaux, pica caudata, L. •   L aigle, reine des airs, avec Margot la pie, Différentes d humeur, de langage et d esprit, Et d habit, Traversaient un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • pie — pie, a pie(s) juntillas expr. firmemente, sin duda alguna. ❙ «Concluyó diciendo que si seguía a pies juntillas su asesoramiento...» B. Pérez Aranda et al., La ex siempre llama dos veces. ❘ DRAE: «fig. Firmemente, con gran porfía y terquedad.… …   Diccionario del Argot "El Sohez"

  • Pie VI — Pape de l’Église catholique Peregrinus apostolicus Nom de naissance Giannangelo, comte Braschi Naissance …   Wikipédia en Français

  • PIE IX — Élu pape relativement jeune, à cinquante quatre ans, par des cardinaux qui se préoccupaient surtout d’apporter une solution aux problèmes politiques de l’État pontifical, Pie IX a échoué complètement sur ce plan, mais il a, par contre, au cours… …   Encyclopédie Universelle

  • Pie II — Pape de l’Église catholique Nom de naissance Enea Silvio Piccolomini …   Wikipédia en Français

  • Pie — Saltar a navegación, búsqueda Para otros usos de este término, véase pie (desambiguación). Vista lateral interna del pie humano en una reconstrucción en 3D. En anatomía, el pie es una estructura bioló …   Wikipedia Español

  • pie — S2 [paı] n [U and C] ↑filling, ↑pastry [Date: 1300 1400; Origin: Perhaps from pie magpie ( MAGPIE); because the different things in a pie are like the different things a magpie collects] 1.) fruit baked inside a ↑pastry covering slice/piece of… …   Dictionary of contemporary English

  • PIE X — Le pontificat de Pie X n’a duré que onze ans (1903 1914); c’est peu, comparé à celui de ses prédécesseurs immédiats: Léon XIII (25 ans), Pie IX (31 ans), Grégoire XVI (15 ans), mais ce fut tout de même un pontificat marquant, dont l’influence a… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.