Aratos De Sicyone


Aratos De Sicyone

Aratos de Sicyone

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aratos.

Aratos en grec ancien Ἄρατος (271213 av. J.-C.), homme d'État grec.

Biographie

Il naît à Sicyone en 271. Son père, Cleinias, est un adversaire du tyran de la ville, Abantidas, lequel le fait tuer en 264 ce qui contraint Aratos à passer sa jeunesse en exil. Plus tard en 251 il rentre dans sa patrie et chasse le tyran Nicoclès puis fait entrer Sicyone dans la Ligue achéenne dont il devient rapidement le stratège (245).

En 243 il s'empare lors d'une opération audacieuse de l'Acrocorinthe, en chasse la garnison macédonienne et fait rentrer Corinthe dans la ligue. Il tente alors pendant près de 20 ans de libérer le Péloponnèse du joug étranger. Il lutte d'abord contre les Étoliens puis s'allie avec eux contre Démétrios II de Macédoine (238). Il fait entrer dans l'alliance contre la Macédoine presque toute la Grèce centrale mais est battu en 233 à Phylakia, près de Tégée, par un des généraux de Démétrios. Abandonné par l'Étolie il parvient à rétablir la situation diplomatiquement et en 229 fait entrer dans la ligue Argos et Hermione.

Mais il se heurte au renouveau spartiate incarné par Cléomène III, qui est largement vainqueur de la ligue en 227 devant Mégalopolis. De 227 à 225 Aratos réussit à déjouer les manœuvres de Cléomène qui cherche à contrôler la ligue achéenne. La lutte reprend et le roi de Sparte s'empare d'Argos et de Corinthe (223). Aratos introduit alors le loup dans la bergerie en s'alliant avec Antigone III Doson, devenu roi de Macédoine, lequel écrase Cléomène III à Sellasia en 222 et rétablit l'influence de la Macédoine dans tout le Péloponnèse.

Aratos est battu une nouvelle fois par les Étoliens en 220 à Caphies et se retire à la cour de Philippe V de Macédoine. Celui-ci le fait empoisonner en 213, alors qu'il était retourné dans le Péloponnèse à Ægion.

Plutarque est l'auteur de sa Vie.

  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
Ce document provient de « Aratos de Sicyone ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aratos De Sicyone de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aratos de sicyone — Pour les articles homonymes, voir Aratos. Aratos en grec ancien Ἄρατος (271–213 av. J. C.), homme d État grec. Biographie Il naît à Sicyone en 271. Son père, Cleinias, est un adversaire du tyran de la ville, Abantidas, lequel le fait tuer en 264… …   Wikipédia en Français

  • Aratos de Sicyone — Pour les articles homonymes, voir Aratos. Aratos en grec ancien Ἄρατος (271–213 av. J. C.), homme d État grec. Biographie Il naît à Sicyone en 271. Son père, Clinias, est un adversaire du tyran de la ville, Abantidas, qui le fait assassiner en… …   Wikipédia en Français

  • Aratos — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Aratos ou Aratus est un nom d origine grecque qui peut désigner : Aratos, frère d Alcibiade (Ve siècle av. J.‑C.) ; Aratos de Sicyone …   Wikipédia en Français

  • SICYONE — Cité péloponnésienne, à l’ouest de Corinthe, qui aurait été fondée par les Argiens, avec lesquels elle conserva des liens étroits au moins jusqu’à l’arrivée au pouvoir des Orthagorides à la fin du SICYONE VIIe siècle. On sait peu de chose du… …   Encyclopédie Universelle

  • Clinias (père d'Aratos) — Pour les articles homonymes, voir Clinias. Clinias (en grec ancien Κλείνίας / Klínías) est le père de Aratos de Sicyone, adversaire politique acharné de Abantidas, tyran de la ville de Sicyone, qui le fait assassiner en 264 av. J. C …   Wikipédia en Français

  • Nicoclès (Sicyone) — Nicocles a été le dernier tyran de la cité de Sicyone dans la Grèce antique au IIIe siècle av. J.‑C.. Il arriva au pouvoir en 251 av. J. C. en assassinant Paséas, le tyran en place. Il régna seulement quatre mois aux cours desquels il… …   Wikipédia en Français

  • Aratus — Aratos Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Aratos ou Aratus est le nom porté par plusieurs personnages de la Grèce antique : Aratos de Sicyone, général de la ligue Achéenne (IIIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Ligue achéenne — Pour les articles homonymes, voir Ligue. La Ligue achéenne (en grec ancien τὸ Ἀχαϊκόν / tò Achaïkón) est une confédération de villes d Achaïe, sur la côte nord est du Péloponnèse. A son apogée, la ligue contrôle tout le Péloponnèse à l exception… …   Wikipédia en Français

  • Confédération achéenne — Ligue achéenne Pour les articles homonymes, voir Ligue. La Ligue achéenne (en grec ancien τὸ Ἀχαϊκόν / tò Achaïkón) est une confédération de villes d Achaïe, sur la côte nord est du Péloponnèse. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Ligue Achéenne — Pour les articles homonymes, voir Ligue. La Ligue achéenne (en grec ancien τὸ Ἀχαϊκόν / tò Achaïkón) est une confédération de villes d Achaïe, sur la côte nord est du Péloponnèse. Sommaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.