Nepenthes


Nepenthes

Nepenthes

Comment lire une taxobox
Nepenthes
 Planche représentant Nepenthes bongso
Planche représentant Nepenthes bongso
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Dilleniidae
Ordre Nepenthales
Famille Nepenthaceae
Genre
Nepenthes
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Caryophyllales
Famille Nepenthaceae
Répartition géographique
Nepenthes distribution.svg
 1. N. boschiana, 2. N. burbidgeae, 3. N. clipeata, 4. N. ephippiata, 5. N. fusca, 6. N. klossii, 7. N. lowii, 8. N. maxima, 9. N. mollis, 10. N. oblanceolata*, 11. N. pilosa, 12. N. rajah, 13. N. stenophylla, 14. N. truncata, 15. N. veitchii* synonyme de N. maxima

1. N. boschiana, 2. N. burbidgeae, 3. N. clipeata,
4. N. ephippiata, 5. N. fusca, 6. N. klossii,
7. N. lowii, 8. N. maxima, 9. N. mollis,
10. N. oblanceolata*, 11. N. pilosa, 12. N. rajah,
13. N. stenophylla, 14. N. truncata, 15. N. veitchii
* synonyme de N. maxima

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Le genre Nepenthes regroupe des espèces de plantes carnivores à pièges passifs de la famille des Népenthacées.

Sommaire

Étymologie

Νεπένθος (du grec ancien Νε-, « non » et πένθος, « tristesse ») désigne chez Homère la boisson que Pâris donna à boire à Hélène après son enlèvement pour lui faire oublier son pays natal. Les femmes de la ville égyptienne de Thèbes passaient pour détenir le secret de sa composition. Dans la pharmacologie "moderne", les pilules de népenthes contenaient de la jusquiame, de la myrrhe et de l'opium.[réf. nécessaire]

Morphologie

Ce sont des plantes à tige ligneuse de longueur variable (20 cm à 20 m), grimpantes, prenant appui sur un arbre (épiphytes) ou couchées sur le sol[1]. Les fleurs sont dioïques, petites, groupées en panicules ou en épis terminaux, et sans intérêt par rapport aux feuilles à forme très particulière .

Les feuilles sont alternes, ovales, lancéolées, et leur limbe (prolongement de la nervure de la feuille) vrillé forme à leur extrémité une urne membraneuse ou ascidie surmonté d'un opercule. Les ascidies, qui sont les pièges de la plante, renferment un peu de liquide sucré et acidulé sécrété par leurs parois, sur lequel surnagent quelques cadavres d'insectes. Ce liquide passe encore en Orient pour être efficace contre de nombreuses maladies.

La partie supérieure de l'urne comporte une couche épicuticulaire de cire, organisée autour de stomates modifiés, les lunates cells. Cette cire, organisée en paillettes acérées, possède un fort pouvoir de contamination des systèmes d'adhésion des insectes (les pulvilli). Au contact des pattes d'insectes, cette cire se transforme en une pâte amorphe, qui déstabilise l'insecte et le fait glisser vers la partie digestive.

L'urne est surmontée d'un couvercle (l'opercule) qui fait office de parapluie.

Les fleurs en grappes sont nombreuses et petites et sont généralement de couleur verdâtre ou brune.

Distribution géographique

On retrouve le genre Nepenthes dans la zone intertropicale humide de l'« ancien monde ». Il est présent sur le triangle formé par Madagascar, le Khasi indien (montagnes de l'État du Meghalaya), et la Nouvelle-Calédonie.

Il existe 72 espèces vivant à l'état naturel et de très nombreux hybrides. Ce sont les îles de Sumatra et de Bornéo qui sont les plus riches en espèces, en particulier endémiques.[2]

Type de milieu

Les Népenthès poussent entre 0 et 3200m dans des zones humides et pauvres en substances nutritives. Si certaines de ces plantes sont terrestres, d'autres au contraire sont épiphytes.

Histoire

Dès sa découverte par les Européens au milieu du dix-septième siècle, le genre Nepenthes a toujours évoqué l'émerveillement, parfois mêlé d'une once de crainte, pour quiconque admirait l'un de ses membres. C'est l'un des genres de plantes carnivores à avoir une histoire botanique très riche et très intéressante. Rappelons que c'est le seul genre reconnu comme pouvant capturer de petits animaux, des rats ou des oisillons par exemple, ce qui contribua beaucoup à sa popularité, notamment artistique, à travers le monde.

La première espèce de Nepenthes découverte fut Nepenthes madagascariensis, décrite par le gouverneur français de l'île, Étienne de Flacourt, en 1658. Il parla alors d'une plante portant des fleurs concaves, ou des fruits ressemblant à de petits vases, chacun possédant son propre petit capuchon. Second à être découvert, Nepenthes distillatoria, au Sri Lanka, le fut par Carl Linnaeus, qui découvrit d'abord des spécimens desséchés. Euphorique, il pensa à Homère et à son Odyssée, dans laquelle Hélène de Troie usait d'une drogue, nommée "Nepenthe", pour alléger les peines des soldats. "Si ce n'est pas le Nepenthe d'Hélène, ça le sera pour tous les botanistes" dit-il. Nepenthes mirabilis fut l'espèce suivante, découverte par Georg Everhard Rumphius.

En 1737, le genre reçoit officiellement le nom de Nepenthes. Personne ne se doute encore que la plante était carnivore ; on pense alors que les urnes servaient à recueillir l'eau de pluie, de manière à aider la plante à survivre aux périodes de sécheresse.

Au XVIIIe siècle, les Européens colonisent l'Asie du sud-est, et la curiosité botanique mêlée à un effet de mode fait s'élever des orangeraies dans tous les pays, bientôt suivies par les premières serres, de façon à pouvoir cultiver des plantes venues des colonies du monde entier.

C'est au XIXe siècle que l'intérêt pour ces plantes atteint son sommet. Les horticulteurs se multiplient, d'abord pour la production massive, et la vente de plantes rares à tous ceux qui peuvent se payer ce luxe. L'un des premiers, Loddiges nursery, en Angleterre, introduit Nepenthes khasiana sur le marché dès 1825. Ces maisons, parmi lesquelles James Veitch & Sons ou encore Low and Co. organisaient fréquemment des expéditions vers les terres lointaines, notamment à direction de l'île de Bornéo, où des plantes tropicales étaient récoltées : palmiers, orchidées, et aussi nepenthes. Les magazines de botaniques contribuent également au succès du genre, présentant d'alléchantes fiches de cultures et œuvres d'artistes sur le genre Nepenthes.

De nouvelles espèces sont régulièrement découvertes. Le docteur William Jack découvre en 1819 Nepenthes rafflesiana et Nepenthes ampullaria. Neuf espèces étaient connues en 1839, mais beaucoup d'autres allaient suivre: la maison Low décrivit Nepenthes lowii, Nepenthes rajah, Nepenthes villosa, Nepenthes edwardsiana.

L'invention d'un container en verre, clos et portatif, par Nathaniel Ward en 1833, qui permet la survie des espèces tropicales pendant leur acheminement par bateau vers les métropoles, permet l'importation plus massives de plantes exotiques. En 1845, la fin des taxes imposées sur le verre fait exploser le nombre de serres à travers toute l'Europe, dans un contexte de prospérité économique, et alors que les classes élevées donnent du prix à un certain goût pour la botanique.

Les Nepenthes reçoivent alors les noms d'éminents personnages de la botanique: Sir Stamford Raffles, qui prit le contrôle de Singapour pour l'Angleterre et fonda le jardin botanique de Bogor en Indonésie (Nepenthes rafflesiana) ; C.G.C Reinwardt, son assistant (Nepenthes reinwardtiana) ; Marianne Noth, artiste qui découvrit Nepenthes northiana ; Frederick Burbidge, ami de Veitch (Nepenthes burbidgeae).

À la fin du XIXe siècle, les Nepenthes sont devenus assez communs ; nombreux sont ceux ayant maitrisé leur culture. Avoir un Nepenthes vigoureux dans sa serre est alors une fierté, ainsi que la preuve d'une certaine richesse. Des hybrides fantaisistes furent crées, et le genre gagnait à coup sûr des trophées lors des concours horticoles. Les plus célèbres étant les hybrides et espèces de l'époque victorienne, dominants par leur taille: Nepenthes sanguinae, Nepenthes maxima, N. x mixta, N. x coccinae.

Cinquante-huit espèces étaient connues en 1908. Près d'une centaine le sont au début du XXIe siècle.

Au XXe siècle, l'intérêt pour les plantes en serres devient moins ardent. Il faut attendre la seconde moitié du vingtième siècle pour que le genre conquière à nouveau l'intérêt de certains, et trouve l'état de répartition que l'on lui connait aujourd'hui.

Culture

La culture des Népenthes est assez délicate, hors d'une serre ou d'un climat tropical, car elles ont besoin de conditions recréant leur milieu naturel. Le manque d'humidité tout particulièrement est nuisible pour la production des urnes. Au niveau des températures il y a deux groupes d'espèces:

  • les espèces dites de plaines ou "lowland": Environ 20°c l'hiver. Entre 25-35°c l'été.
  • les espèces dites de montagnes ou"highland": Entre 10-15°c l'hiver. Entre 20-30°c l'été.

Les Népenthés exigent une hygrométrie comprise entre 70 et 90%. C'est un facteur très important pour leur bon développement. Le substrat doit toujours être humide, mais l'eau ne doit jamais y stagner car cela pourrait faire pourrir la plante. Le substrat doit être léger et très poreux, il y a différents mélanges qui peuvent être utilisés selon la plante, les espèces épiphytes préféreront de la fibre de coco. Le premier mélange est assez généraliste, à utiliser pour tous les Népenthes:

Ce mélange est constitué de fibre de coco en grande partie, mais les matériaux seront plus difficiles à trouver:

  • 70% de fibre de coco, 10% de gravier grossier, 10% d'écorces stabilisées, 10% de polystyrène.

Ces plantes ont besoin d'une forte luminosité, mais pas de soleil direct.

Espèces

  • Nepenthes eymae
  • Nepenthes faizaliana
  • Nepenthes fusca
  • Nepenthes glabrata
  • Nepenthes glandulifera
  • Nepenthes globosa
  • Nepenthes gracilis
  • Nepenthes gracillima
  • Nepenthes gymnamphora
  • Nepenthes hamata
  • Nepenthes hirsuta
  • Nepenthes hispida
  • Nepenthes hurrelliana
  • Nepenthes inermis
  • Nepenthes insignis
  • Nepenthes izumiae
  • Nepenthes jacquelineae
  • Nepenthes junghuhnii
  • Nepenthes khasiana
  • Nepenthes klossii
  • Nepenthes lamii
  • Nepenthes lavicola
  • Nepenthes longifolia
  • Nepenthes lowii
  • Nepenthes macfarlanei
  • Nepenthes macrophylla
  • Nepenthes macrovulgaris
  • Nepenthes madagascariensis
  • Nepenthes mapuluensis
  • Nepenthes masoalensis
  • Nepenthes maxima
  • Nepenthes merrilliana
  • Nepenthes mikei
  • Nepenthes mindanaoensis
  • Nepenthes mira
  • Nepenthes mirabilis
  • Nepenthes mollis
  • Nepenthes muluensis
  • Nepenthes murudensis
  • Nepenthes neoguineensis
  • Nepenthes northiana
  • Nepenthes ovata
  • Nepenthes paniculata
  • Nepenthes papuana
  • Nepenthes pervillei
  • Nepenthes petiolata
  • Nepenthes pectinata
  • Nepenthes philippinensis
  • Nepenthes pilosa
  • Nepenthes platychila
  • Nepenthes ramispina
  • Nepenthes rafflesiana
  • Nepenthes rajah
  • Nepenthes reinwardtiana
  • Nepenthes rhombicaulis
  • Nepenthes rigidifolia (N. aptera)
  • Nepenthes rowanae
  • Nepenthes sanguinea
  • Nepenthes saranganiensis
  • Nepenthes sibuyanensis
  • Nepenthes singalana
  • Nepenthes smilesii
  • Nepenthes spathulata
  • Nepenthes spectabilis
  • Nepenthes stenophylla
  • Nepenthes sumatrana
  • Nepenthes talangensis
  • Nepenthes tentaculata
  • Nepenthes tenuis
  • Nepenthes thorelii
  • Nepenthes tobaica
  • Nepenthes tomoriana
  • Nepenthes treubiana
  • Nepenthes truncata
  • Nepenthes veitchii
  • Nepenthes ventrata
  • Nepenthes ventricosa
  • Nepenthes vieillardii
  • Nepenthes villosa
  • Nepenthes vogelii
  • Nepenthes xiphioides

Galerie

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Articles anglophones :

Gaume, L., Perret, P., Gorb, E., Gorb, S., Labat, J. J., Rowe, N. How do plant waxes cause flies to slide? Experimental tests of wax-based trapping mechanisms in three pitfall carnivorous plants. Arthropod Structure & Development, 2004 (Vol. 33) (No. 1) 103-111

Notes et références

  1. Marcel Lecoufle, Plantes Carnivores, 1989
  2. Marcel Lecoufle, Plantes Carnivores, 1989

Liens externes

  • Portail de la botanique Portail de la botanique
Ce document provient de « Nepenthes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nepenthes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • népenthès — [ nepɛ̃tɛs ] n. m. • nepenthe 1560 ; mot gr. « qui dissipe la douleur » 1 ♦ Chez les Grecs, Breuvage magique, remède qui dissipait la tristesse, la colère. Plante dont les Anciens tiraient cette drogue. 2 ♦ (népente 1799) Bot. Plante carnivore… …   Encyclopédie Universelle

  • Nepenthes — ist: die wissenschaftliche Gattungsbezeichnung der Kannenpflanzen die mythologische Droge Nepenthes (Mythologie) eine Software Nepenthes (Software) Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur U …   Deutsch Wikipedia

  • Nepenthes — Ne*pen thes, n. [NL., fr. Gr. ?. See {Nepenthe}.] 1. Same as {Nepenthe}. Milton. [1913 Webster] 2. (Bot.) A genus of climbing plants found in tropical areas of India, Malaya, Australia, etc., which have the leaves prolonged into a kind of stout… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Népenthès — est un livre de science fiction écrit par Saint Gall et publié aux éditions du Troubadour en 2005. Résumé L action se déroule en 2097 à Ankhor Etion, citadelle devenue le refuge des derniers hommes, suite à « l Ultime Conflit », nom… …   Wikipédia en Français

  • Nepénthes [1] — Nepénthes (griech.), bei Homer (Odyssee 4, 221) »ein Zaubertrank, Kummer zu tilgen und Groll und jeglicher Leiden Gedächtnis«, den man teils auf Opium , teils auf Hanfpräparate gedeutet hat …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Nepénthes [2] — Nepénthes L. (Kannenträger, Kannenstaude), Gattung der Nepenthazeen, Halbsträucher und Sträucher mit niederliegenden oder klimmenden Zweigen und abwechselnden, einfachen Blättern, deren über die flache Spreite verlängerte Mittelrippe ein aufrecht …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Nepénthes — L., Kannenträger, Pflanzengattg. der Nepenthazeen, meist ostind. Halbsträucher, deren lederartige Blätter zu oft fußgroßen, kannenförmigen Schläuchen umgewandelt sind zum Zwecke des Insektenfanges (s. Insektenfressende Pflanzen). N. destillatorĭa …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Nepenthes — Nepenthes …   Wikipédia en Français

  • Nepenthes — For the drug of forgetfulness mentioned in Greek mythology, see Nepenthe. Nepenthes Upper pitcher of Nepenthes edwardsiana Scient …   Wikipedia

  • Nepenthes —   Nepenthes Nepenthes v …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.