Micro-Informatique


Micro-Informatique

Micro-informatique

La micro-informatique désigne ce qui a rapport avec les micro-ordinateurs.

Le préfixe micro- tient au fait qu'à l'époque de son apparition, il existait déjà depuis les années 1940 des ordinateurs centraux qui tenaient dans de vastes salles machines et depuis les années 1960 des mini-ordinateurs. Ce préfixe est aussi l'apanage du type de microprocesseur qui a permis la création et la commercialisation de micro-ordinateurs.

Dans le contexte de l'époque, la désignation du micro-ordinateur sous l'appellation « ordinateur personnel » est à ce titre très précise. En effet, l'ensemble du micro-ordinateur, c'est-à-dire l'unité processeur, la console clavier-écran et ses unités périphériques (disques, imprimante), tenait sur une table et n'était à la disposition que d'un utilisateur à la fois. En France, au début des années 1980, le terme « ordinateur individuel » était aussi employé; c'est d'ailleurs resté comme titre d'un magazine informatique.

Depuis la fin des années 1970 jusqu'au début du XXIe siècle, la micro-informatique a eu pour effet d'introduire l'informatique dans les petites et moyennes entreprises et chez les particuliers. Cette démocratisation aurait considérablement été ralentie si IBM avait breveté les composants de son Personal Computer. En effet, l'apparition de machines compatibles facilement extensibles et le marché de masse ont permis d'avoir des composants génériques toujours plus puissants et bon marché. Cela a précipité la fin des ordinateurs centraux et des mini-ordinateurs qui sont remplacés par des fermes de serveurs voire par des grilles de calcul massivement parallèles; et enfin cela a souvent permis l'éclosion d'une industrie locale du logiciel dont la société Microsoft est le plus bel exemple.

Sommaire

La micro-informatique et le "PC"

Depuis la reprise du terme "Personal Computer" (ordinateur personnel) par IBM comme nom de son premier micro-ordinateur et du succès qui s'en est suivi via la démocratisation de ce modèle par des modèles compatibles, le terme est dévoyé puisque de nos jours, un "PC" est uniquement assimilé à un ordinateur dans la lignée du modèle d'IBM et la plupart du temps fonctionnant avec Microsoft Windows; cela alors que le terme recouvre en fait tous les micro-ordinateurs allant du R2E Micral à l'Apple Macintosh. Mais la part de marché des compatibles PC est devenue au fil du temps tellement importante qu'il s'en faut peu de pouvoir dire qu'un ordinateur personnel est forcément un PC.

Dans l'histoire

Micro-ordinateurs ayant marqué leur temps

  • Professionnel
    • 1981
      • IBM PC (mP Intel 8088/4,77, 16 ko, monochrome)
    • 1986
      • Compaq DeskPro 386 (mP Intel 80386/16, 640 ko, couleur)
    • 1987
      • Compaq Portable III (mP Intel 80286/12, 640 ko, couleur)
  • Semi-pro et domestiques
    • 1977
      • Apple II (mP 6502/1, 4 ko, monochrome)
      • Commodore PET (mP 6502/1, 4 ko, monochrome)
      • Tandy TRS-80 (mP Z80/1,77, 4 ko, monochrome)
    • 1980
      • Commodore VIC-20 (mP 6502/1, 4 ko, couleur)
    • 1982
      • Commodore 64 (mP 6510/~1, 64 ko, couleur)
    • 1983
      • Oric-1 (mP 6502/1, 48ko, couleur)
      • Sinclair Spectrum (mP Z80, 48 ko, couleur)
    • 1984
      • Amstrad CPC464 (mP Z80A/4, 64 ko, couleur)
      • Macintosh 128K (mP Motorola 68000, 128 ko, monochrome)
    • 1985
      • Atari 520 ST (mP MC68000/8, 512 ko, couleur)
      • Commodore Amiga 500 (mP MC68000/7+, 512 ko, couleur)
    • 1986
      • Atari 1040 STf (mP MC68000/8, 1 Mo, couleur)
      • Oric Téléstrat (mP 6502A/1, 64 ko, couleur)

Imprimantes ayant marqué leur temps

  • 1984
    • Epson RX/LX80 (9 aiguilles à ruban, monochrome)
    • Seikosha GP100 (9 aiguilles à ruban, monochrome)
  • 1988
    • HP LaserJet II (Laser 300 dpi, monochrome, 2 ppm)
  • 1989
    • HP Deskjet 500 (Jet d'encre 300 dpi, monochrome, 2 ppm, PCL3)
  • 1990
    • HP Laserjet III (Laser 300 dpi, monochrome, 8 ppm, PCL 3)
  • 1992
    • HP Laserjet IV (Laser 600 dpi, monochrome, 8 ppm)
  • 1995
    • HP Laserjet V (Laser 600 dpi, monochrome, 16 ppm)

Cartes d'extension ayant marqué leur temps

  • Apple II
    • Carte graphique couleur « Chat Mauve »
    • Carte processeur Z80, dite « carte CP/M » de Microsoft (1983)

CP/M est OS et non une carte. CP/M a été inventé par Gary Kildall en 1973 dans les laboratoires de Digital Research et non Microsoft. En 1980, I.B.M. invente le P.C. et signe un contrat avec Microsoft pour les équiper d'un O.S. Microsoft cherche alors à copier CP/M, puis préfère racheter les brevets de QDOS (Quick and Dirty OS) fonctionnant à l'aide de commandes (comme Unix), à la petite société SCP (Seattle Computer products) et le rebaptise MS-DOS.

  • Compatibles PC
    • Carte son Ad Lib de Personal Computer System (1987)
    • Carte son SoundBlaster 2.0 de Creative Labs (1991)
    • Carte son SoundBlaster 16 de Creative Labs (1992)
    • Carte fille SB16 synthétiseur MIDI WaveBlaster de Creative Labs (1993)
    • Carte réseau EtherLink III 10bT de 3Com

La micro-informatique et l'avenir

L'arrivée du réseau Internet a permis de désenclaver les ordinateurs personnels en les faisant communiquer et en offrant énormément de nouveaux services à leurs propriétaires. Tant et si bien que certains appareils autrefois autonomes sont devenus des périphériques naturels, la numérisation des formats aidant (photographie, vidéo ou baladeurs musicaux). Cependant il faut reconnaître que le marché se modifie subtilement puisque l'informatique personnelle se niche à présent dans de nombreuses machines qui en étaient jadis dépourvues[1] telles le téléphone ou la voiture. De plus en plus d'applications ne sont plus hébergées mais téléchargées à la demande sur la machine cliente voire ne tournent carrément plus dessus mais sur un serveur distant. La devise de la société Sun Microsystem a longtemps été "l'ordinateur, c'est le réseau" et il semble bien qu'on s'y achemine doucement. Cependant, face aux possibles dérives oligarchiques des sociétés du réseau des réseaux, le micro-ordinateur classique reste un pilier de la liberté individuelle pour peu qu'on sache s'en servir.

La micro-informatique dans le langage familier

Micro-ordinateur :

  • un "ordi"
  • un "micro"

Compatible PC :

  • un "PC"

Apple Macintosh :

  • un "Mac"

Notes et références

  1. Le renommage de la société Apple Computer Inc. en Apple Inc. est tout à fait emblématique du changement qui s'opère.
  • Portail de l’informatique Portail de l’informatique
Ce document provient de « Micro-informatique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Micro-Informatique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • micro-informatique — [ mikroɛ̃fɔrmatik ] n. f. • 1974; de micro et informatique ♦ Partie de l informatique transposée ou développée sur des micro ordinateurs. La micro informatique dans le travail de bureau (⇒ bureautique) , dans l édition (⇒ microédition) . Abrév.… …   Encyclopédie Universelle

  • Micro-informatique — Le microprocesseur Intel 4004, sorti en 1971, ouvre la voie à la micro informatique La micro informatique désigne ce qui a rapport avec les micro ordinateurs. Le préfixe micro tient au fait qu à l époque de son apparition, il existait déjà depuis …   Wikipédia en Français

  • micro-informatique — ● n. f. ►TIQUE Ensemble des activités qui concernent les ordinateurs personnels qui ne sont pas des Formule 1 (les Formule 1 sont appelées station de travail) …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Baccalaureat professionnel micro-informatique et reseaux, installation et maintenance — Baccalauréat professionnel micro informatique et réseaux, installation et maintenance En France, la formation Micro informatique et Réseaux, Installation et Maintenance (MRIM) (anciennement MRBT Maintenance Réseaux, Bureautique, Télématique) est… …   Wikipédia en Français

  • Baccalauréat Professionnel Micro-informatique Et Réseaux, Installation Et Maintenance — En France, la formation Micro informatique et Réseaux, Installation et Maintenance (MRIM) (anciennement MRBT Maintenance Réseaux, Bureautique, Télématique) est un bac professionnel qui forme les élèves à la maintenance d un parc informatique et… …   Wikipédia en Français

  • Baccalauréat professionnel micro-informatique et réseaux, installation et maintenance — En France, la formation Micro informatique et Réseaux, Installation et Maintenance (MRIM) (anciennement MRBT Maintenance Réseaux, Bureautique, Télématique) est un bac professionnel qui forme les élèves à la maintenance d un parc informatique et… …   Wikipédia en Français

  • Grand prix de la littérature micro-informatique — Le grand prix de la littérature micro informatique est un prix décerné à un ouvrage écrit sur le thème de l informatique. 1984 : Joël de Rosnay pour son livre Branchez vous, 1987 : Jean Marie Rausch pour son livre Le Laminoir et la… …   Wikipédia en Français

  • micro — ● 1. n. f. ►TIQUE La micro . Syn. de micro informatique. ● 2. n. m. ►ORDI Un micro . Abrév. de micro ordinateur. La micro a débuté avec des machines en pièces détachées, comme l Altaïr IV, puis avec de toutes petites machines, comme le ZX 81.… …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • INFORMATIQUE — LE MOT «informatique» a été proposé en 1962 par Philippe Dreyfus pour caractériser le traitement automatique de l’information. Ce terme a été accepté par l’Académie française en avril 1966, avec la définition suivante: «Science du traitement… …   Encyclopédie Universelle

  • micro-informatiques — ● micro informatique, micro informatiques nom féminin Domaine de l informatique relatif à la fabrication et à l utilisation des micro ordinateurs. (Abréviation familière : micro.) …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.