Metabolisme cellulaire


Metabolisme cellulaire

Métabolisme cellulaire

Le métabolisme d'une cellule est la somme du catabolisme, ou activité de dégradation, et de l'anabolisme, ou activité de synthèse. Le catabolisme dégrade des molécules complexes en molécules de base, soit pour produire de l'énergie soit pour produire des molécules directement utilisables par les voies de l'anabolisme. L'anabolisme concerne toutes les synthèses. Les voies métaboliques sont très nombreuses et enchevetrées les unes aux autres. Il s'agit d'un système cybernétique autorégulé et soumis à régulation hormonale et génétique. Le mauvais fonctionnement d'un seul enzyme de ces voies est à l'origine des maladies métaboliques, souvent fatales.

La respiration

La respiration du cula lieu au sein de l'organite mitochondrie et permet principalement de créer de l'ATP, molécule réserve d'énergie universelle de la cellule. La première partie de la respiration a lieu dans le cytosol et enrichit en électrons les molécules de NADH. De façon simplifiée, le glucose (glucide provenant de l'alimentation) joue le rôle de combustible. La glycolyse est le phénomène de son morcellement en molécules plus simples, sous l'action de multiples enzymes. Des molécules secondaires (NADH) se chargent en électrons arrachés au glucose au cours des réactions enzymatiques et seront recyclées dans les mitochondries. La seconde partie a lieu dans la mitochondrie où les électrons portés par ces molécules "cargos" sont converties en gradient de protons au sein de la chaîne respiratoire. C'est à ce niveau que le dioxygène, jouant le rôle d'accepteur final d'électrons, capte des électrons et est transformé en eau, produit final de dégradation. La dissipation du gradient de protons à travers les protéines membranaires ATP-synthases (ou ATP-synthétases) permet de créer de l'ATP à partir d'ADP (adénosine diphosphate) et de phosphate organique (H3PO4) selon la théorie chimiosmotique de Peter Mitchell, qui lui valut le prix Nobel de chimie en 1978[1]. L'ATP sert ensuite à énergiser toutes les réactions chimiques de la cellule.

Notes

  • Portail de la biochimie Portail de la biochimie
Ce document provient de « M%C3%A9tabolisme cellulaire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Metabolisme cellulaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Métabolisme Cellulaire — Le métabolisme d une cellule est la somme du catabolisme, ou activité de dégradation, et de l anabolisme, ou activité de synthèse. Le catabolisme dégrade des molécules complexes en molécules de base, soit pour produire de l énergie soit pour… …   Wikipédia en Français

  • Métabolisme cellulaire — Le métabolisme d une cellule est la somme du catabolisme, ou activité de dégradation, et de l anabolisme, ou activité de synthèse. Le catabolisme dégrade des molécules complexes en molécules de base, soit pour produire de l énergie soit pour… …   Wikipédia en Français

  • CALCIUM ET MÉTABOLISME CELLULAIRE — Dans un organisme vivant, comme dans un central téléphonique, chacune des cellules émet, capte, analyse une grande masse d’informations. Une multitude de composés chimiques aussi différents que polypeptides ou stéroïdes sillonne notre corps et… …   Encyclopédie Universelle

  • MÉTABOLISME — Rien ne se crée, rien ne se perd. Le principe de conservation de l’énergie et de la matière ne souffre aucune exception. Aussi les êtres vivants ne sont ils que des transformateurs d’énergie: ils reçoivent du dehors de l’énergie chimique et ils… …   Encyclopédie Universelle

  • Metabolisme — Métabolisme Pour les articles homonymes, voir Métabolisme (homonymie). Le métabolisme est l ensemble des transformations moléculaires et énergétiques qui se déroulent de manière ininterrompue dans la cellule ou l organisme vivant. C est un… …   Wikipédia en Français

  • cellulaire — [ selylɛr ] adj. • 1740 méd.; de cellule I ♦ (de cellule, II, 2°) 1 ♦ (sens mod. 1855) Relatif à la cellule. Biologie cellulaire : partie fondamentale de la biologie dont l objet est l étude des cellules qui constituent les organismes vivants. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • Metabolisme acido-basique — Métabolisme acido basique Le métabolisme acido basique est la partie du métabolisme régulant l acidité du sang puisque le pH sanguin doit demeurer entre des limites physiologiques très étroites, soient 7.38 et 7.42. Au dessus de 7.42 on parle d… …   Wikipédia en Français

  • Metabolisme des glucides — Métabolisme des glucides Le métabolisme des glucides est l ensemble des divers processus biochimiques responsables de la formation, la dégradation et de l interconversion des glucides chez les organismes vivants. Le glucide le plus important est… …   Wikipédia en Français

  • Métabolisme Acido-Basique — Le métabolisme acido basique est la partie du métabolisme régulant l acidité du sang puisque le pH sanguin doit demeurer entre des limites physiologiques très étroites, soient 7.38 et 7.42. Au dessus de 7.42 on parle d alcalose, en dessous de… …   Wikipédia en Français

  • Métabolisme Des Glucides — Le métabolisme des glucides est l ensemble des divers processus biochimiques responsables de la formation, la dégradation et de l interconversion des glucides chez les organismes vivants. Le glucide le plus important est le glucose, un sucre… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.