Mathieu Jouve Jourdan

Mathieu Jouve Jourdan
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jouve.
Mathieu Jouve Jourdan dit Jourdan Coupe-Tête

Mathieu Jouve Jourdan dit Jourdan Coupe-Tête (né en octobre 1746 à Saint-Jeures, Haute-Loire - mort le 27 mai 1794 à Paris) était un révolutionnaire français, qui fut guillotiné en 1794.

Sommaire

Biographie

Boucher, maréchal-ferrant, soldat, Mathieu Jouve Jourdan est issu d’une ancienne famille de Saint-Agrève, dotée d’armoiries depuis le XIVe siècle. Il attaque le château de Paulin (à Monistrol) et y vole 30 000 livres. Condamné à être roué, il réussit à s’évader, et passe au service du cardinal de Rohan, qui lui obtient la grâce en 1783[1].

Il est ensuite cabaretier à Paris quand débute la Révolution. Il participe à la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789 et prend part aux Journées des 5 et 6 octobre 1789. On lui a attribué l'assassinat du gouverneur de la Bastille Bernard-René Jordan de Launay, dont il avait été palefrenier. On l'a aussi rendu responsable des atrocités commises à Versailles dans la nuit du 5 et 6 octobre 1789.

Illustration du "Massacre de la Glacière", gravure sur bois de la fin du XVIIIe siècle

Il s’installe comme négociant à Avignon, et se rallie aux patriotes qui souhaitent le rattachement à la France. Il participe à la prise du palais du vice-légat le 10 juin 1790[2]. Chef des volontaires du Vaucluse favorables à l'annexion du Comtat-Venaissin à la France, il se signale par sa cruauté, incendiant châteaux et récoltes des partisans de la papauté.

Toujours à la tête de l’armée du Vaucluse, il renverse la municipalité le 21 août 1791[3]. Il est surnommé « Jourdan Coupe-Tête », après les massacres de la Glacière, à Avignon, les 16 et 17 octobre 1791. Il échappe à la justice grâce à l'amnistie de mars 1792.

En 1793, les députés de la Convention lui confient le commandement de la gendarmerie des départements du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône. Son comportement brutal soulève de nombreuses protestations. Jourdan Coupe-Tête passe les bornes le jour où il fait arrêter sans ordres, dans le cadre des affrontements de ventôse an II (mars 1794) entre factions révolutionnaires, des membres du tribunal criminel du département de Vaucluse. Le Comité de salut public le fait arrêter à Avignon le 23 avril et transférer à Paris. Son jugement est expédié rapidement et il monte sur l'échafaud le 27 mai 1794, deux mois avant Maximilien de Robespierre.

Bibliographie

  • Adrien Faure : Jourdan Coupe-tête : l'histoire de Mathieu Jouve, enfant de Saint-Jeures de Bonas, général des « braves brigands de Vaucluse » (5 octobre 1746 - 8 prairial an II). Polignac: Éd. du Roure, 2005. ISBN 2-906278-52-1.
  • Ernest Daudet : Jourdan Coupe-Tête. Paris: Flammarion, 1888.

Notes

  1. Albert Ceccarelli, La Révolution à l’Isle sur la Sorgue et en Vaucluse, Éditions Scriba, 1989, 2-86736-018-8, p 51
  2. Albert Ceccarelli, La Révolution..., p 51
  3. Albert Ceccarelli, La Révolution..., p 52

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mathieu Jouve Jourdan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mathieu Jouve Jourdan — (* Oktober 1746 in Saint Jeures, Département Haute Loire; † 27. Mai 1794 in Paris) war einer der berüchtigtsten französischen Revolutionsmänner. Seit 1787 Weinschenker in Paris, stellte er sich beim Ausbruch der Revolution an die Spitze einiger… …   Deutsch Wikipedia

  • Jourdan — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Jourdan est un nom du Sud de la France, forme méridionale de Jourdain ou Jordan, initialement prénom, il est devenu nom de famille[1]. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Jouve — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Jouve est le patronyme de nombreuses personnalités qui sont classées ici dans l ordre alphabétique de leurs prénoms. Personnalités Albert Jouve :… …   Wikipédia en Français

  • Jourdan — (spr. Schurdang), 1) Mathieu Jouve), geb. 1749 in St. Just bei Puy, war nach u. nach Fleischer, Schneidergeselle, Contrebandirer, Soldat, Stallknecht, 1787 Weinschenker u. in der Revolution einer der grausamsten Enragés in Paris. Weil er den… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Massacre de la Glacière — Pour les articles homonymes, voir Glacière (homonymie). Illustration du Massacre de la Glacière, gravure sur bois de la fin du XVIIIe siècle Le massacre de la Glacière a eu lieu au …   Wikipédia en Français

  • Massacres De La Glacière — Massacre de la Glacière Pour les articles homonymes, voir Glacière (homonymie). Illustration du Massacre de la Glacière, gravure sur bois de la fin du XVIII …   Wikipédia en Français

  • Massacres de la Glaciere — Massacre de la Glacière Pour les articles homonymes, voir Glacière (homonymie). Illustration du Massacre de la Glacière, gravure sur bois de la fin du XVIII …   Wikipédia en Français

  • Massacres de la Glacière — Massacre de la Glacière Pour les articles homonymes, voir Glacière (homonymie). Illustration du Massacre de la Glacière, gravure sur bois de la fin du XVIII …   Wikipédia en Français

  • Massacres de la glacière — Massacre de la Glacière Pour les articles homonymes, voir Glacière (homonymie). Illustration du Massacre de la Glacière, gravure sur bois de la fin du XVIII …   Wikipédia en Français

  • Liste der Biografien/Joo–Joz — Biografien: A B C D E F G H I J K L M N O P Q …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.