Massif Du Jura


Massif Du Jura

Massif du Jura

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jura.
Massif du Jura
Image satellite du massif du Jura.
Image satellite du massif du Jura.
Géographie
Altitude 1 720 m, Crêt de la Neige
Massif
Longueur 300 km
Largeur  km
Superficie  km2
Coordonnées
Administration
Pays France France
Suisse Suisse
Région
Département
Géologie
Âge Jurassique
Roches Roches sédimentaires (calcaire)
Paysage du Jura

Le Jura est une chaîne de montagnes culminant à 1 720 m, située au nord des Alpes, en France, Suisse et Allemagne. Elle a donné son nom au département français du Jura et au canton suisse du Jura.

Le parc naturel régional du Haut-Jura se situe dans le sud-ouest du massif du Jura, coté français.

Sommaire

Étymologie et toponymie

Étymologie

Le mot Jura vient à l'origine des langues celtiques. Les Celtes nommaient ce massif Jor, les Romains Juris, ce qui signifiait « forêt » ou « pays de forêts ». Ce nom a peut-être été donné en référence aux vastes forêts des pentes du Jura.

Appellation officielle en France

L'appellation administrative officielle reste "Massif du Jura", qui englobe des communes des départements du Territoire de Belfort, du Doubs, du Jura et de l'Ain. Le périmètre est fixé par les services de l'aménagement du territoire et la DIACT (commissariat à l'aménagement du Massif du Jura, basé à Besançon). L'appellation "Montagnes du Jura" est une marque créée par les départements de l'Ain, du Doubs et du Jura et la région Franche-Comté pour assurer la promotion touristique du Massif, au travers de campagnes de communication, principalement sur Internet.

Géographie

Situation et topographie

La distinction entre Jura suisse et Jura français est fondée sur la frontière séparant les deux pays et non pas sur des paysages différents.

En France, le Jura recouvre essentiellement la région Franche-Comté, s'étend au sud dans la région Rhône-Alpes, à l'est du département de l'Ain où se trouve son point culminant (le Crêt de la Neige, à 1 720 m) et au nord-ouest du département de la Savoie (chaîne de l'Épine et dent du Chat). Enfin, le nord du Jura français se trouve à l'extrême sud de l'Alsace. En Suisse, le Jura recouvre la frontière ouest avec la France, dans les cantons de Bâle, Argovie, Soleure, Jura, Berne, Neuchâtel et Vaud.

La chaîne se prolonge en Allemagne par deux plateaux calcaires d'altitude modeste, le Jura souabe, situé au Bade-Wurtemberg, et le Jura franconien, situé en Bavière.

Le Jura est un relief plissé d'une longueur de 300 kilomètres environ et relativement jeune en termes géologiques. Le pli du Jura le plus au sud est la chaîne du Ratz qui commence à Voreppe, en France, sur l'Isère et qui se prolonge vers le nord-nord-est en suivant les montagnes préalpins de la Chartreuse. Cette chaîne est certes nettement plus basse que la Chartreuse, mais n'en est séparée que par une petite vallée. Le deuxième pli du Jura, la chaîne de l'Épine, commence près des Échelles et se sépare des Alpes près de Chambéry, en Savoie, se prolongeant en direction du nord. Plus on remonte vers le nord, plus nombreux sont ces plis qui forment un système de montagnes complet. Le Jura atteint déjà une largeur de 40 kilomètres à l'ouest de Genève. C'est ici qu'a lieu le changement de direction générale de la chaîne vers le nord-est. Le Jura atteint sa plus grande largeur sur la ligne Besançon - Yverdon-les-Bains où elle est de 70 kilomètres. À partir de Bienne, les plis se dirigent toujours plus vers l'est et le nombre de plis parallèles commence à décroître, le système montagneux devenant plus petit. Le pli le plus oriental, le Lägern, se trouve dans un axe ouest-est exact et se termine à Dielsdorf, dans le canton de Zurich, où les couches géologiques jurassiennes passent sous la molasse du plateau suisse.

Principaux sommets

La dent de Vaulion
  • 1 720 m : Crêt de la Neige (Ain, France)
  • 1 717 m : Le Reculet (Ain, France)
  • 1 702 m : Grand Crêt (Ain, France)
  • 1 688 m : Colomby de Gex (Ain, France)
  • 1 679 m : Mont Tendre (Vaud, Suisse)
  • 1 677 m : La Dôle (Vaud, Suisse)
  • 1 621 m : Crêt de la Goutte (Ain, France)
  • 1 607 m : Chasseral (Berne, Suisse)
  • 1 607 m : Le Chasseron (Vaud, Suisse)
  • 1 588 m : Le Suchet (Vaud, Suisse)
  • 1 567 m : Le Noirmont (Vaud, Suisse)
  • 1 560 m : Aiguilles de Baulmes (Vaud, Suisse)
  • 1 540 m : Grand Colombier (Ain, France)
  • 1 528 m : La Barillette (Vaud, Suisse)
  • 1 495 m : Crêt Pela (Jura, France)
  • 1 483 m : Dent de Vaulion (Vaud, Suisse)
  • 1 463 m : Mont d'Or (Doubs, France)
  • 1 448 m : Crêt au Merle (Jura, France)
  • 1 439 m : Mont Racine (Neuchâtel, Suisse)
  • 1 323 m : Le Grand Taureau (Doubs, France)
  • 1 284 m : Le Weissenstein (Soleure, Suisse)

Plus hauts cols routiers

Les sommets du Jura de la région du mont Tendre

Quelques autres routes, qui ne sont pas des cols, atteignent des points élevés remarquables :

Collines, sommets et lieux-dits du massif du Jura

Particularités géologiques

Le Jura a donné son nom à une période célèbre de notre planète, le Jurassique, durant l'ère secondaire. C'est à cette époque que les sédiments allant former la chaîne du Jura se sont déposés. Pendant le Jurassique, la région était en effet une mer chaude peu profonde (la mer Jurassique), avec une profusion biologique et corallienne comparable à l'actuelle mer Rouge. Au cours du Crétacé, le Jura va peu à peu émerger. Bien plus tard, à la fin de l'ère Tertiaire (Néogène), la poussée du massif alpin va entraîner la déformation des séries sédimentaires, qui vont se plisser et se failler. Le Jura va acquérir dans sa forme actuelle de « croissant », lequel contourne le nord-ouest du massif alpin.

Le Jura, composé de roches calcaires, donc généralement perméables, peine à retenir l'eau en son sein. Il en résulte un système karstique complexe où l'alternance de bancs calcaires et marneux conditionne la présence ou l’absence d’eau en surface. Les zones où le calcaire affleure sont en effet caractérisées par une infiltration des eaux météoriques vers un réseau hydrographique souterrain important, processus qui se traduit en surface par la présence des formes géomorphologiques caractéristiques des zones karstiques (dolines, lapiaz, gouffres...). Au contraire, les zones d’affleurement marneux (substrat imperméable argileux) se caractérisent par une restitution de l’eau au réseau hydrographique de surface (résurgences, fontaines, sources...) ou par la présence de zones de stagnation de l’eau (lacs, tourbières, marais...) qui ne peut s’infiltrer vers les aquifères calcaires. On trouve aussi dans le Jura de nombreux lacs d’origine glaciaire qui se situent au fond de combes où un substrat morainique datant des grandes glaciations quaternaires (Günz, Mindel, Riss, Würm) garantit l’imperméabilité du sous sol.

Histoire

Malgré la présence au pied de la chaîne du Jura de villes importantes et très actives (Genève, Lausanne, Bâle, Besançon), les montagnes du Jura, recouvertes de forêts ont été peuplées tardivement. Au XVIIe siècle l'agriculture n'apporte que de maigres revenus complétés par une activité artisanale.

Le massif du Jura s'est industrialisé au XVIIIe siècle et XIXe siècle, essentiellement grâce à l'horlogerie (montres et horloges comtoises).

Ainsi, malgré l'altitude et des conditions climatiques rigoureuses, des villes relativement importantes (La Chaux-de-Fonds, Le Locle, Sainte-Croix coté suisse, et coté français , au nord: Pontarlier-Morteau au centre: Morez, Saint-Claude et au sud : Oyonnax, Bellegarde sur Valserine) se sont développées.

Certaines de ces villes ont connu une baisse de la population à la fin du XXe siècle, d'autres ont su évoluer vers des activités tertiaires. L'horlogerie de luxe est florissante sur le versant suisse.

Activités

Outre différentes courses sportives telles que la Transjurassienne, il est possible à tout un chacun de traverser le massif du Jura à pied, à VTT et à vélo ou, quand il est enneigé, à ski ou en raquettes grâce aux sentiers de la Grande Traversée du Jura (GTJ) qui offre, depuis 2006, une possibilité de découvrir les montagnes du Jura à raquettes sur environ 100 kilomètres entre Mouthe, dans le Doubs, et Giron, dans l'Ain.

Transports

Transports ferroviaires

Le Jura est une zone de passage potentiel entre la France et la Suisse. Cependant les passages par Bâle et la vallée du Rhin au nord et par Bellegarde et la vallée du Rhône au sud ont été privilégiés sauf pendant la période d'annexion de l'Alsace pendant laquelle le trafic à travers le Jura est devenu intéressant. Trois ligne ferroviaires traversent le massif. Les lignes Dole-Frasne-Berne, Dole-Frasne-Lausanne et Besançon-Bienne. Les deux premières sont empruntées par les TGV Lyria et la troisième bien que fermée au trafic voyageur pourrait reprendre de l'importance avec l'ouverture de la LGV Rhin-Rhone.

Transports routiers et autoroutes

Galerie photo du massif du Jura

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la Franche-Comté Portail de la Franche-Comté
  • Portail du département du Jura Portail du département du Jura
  • Portail du Doubs Portail du Doubs
  • Portail de l’Ain Portail de l’Ain
  • Portail de la montagne Portail de la montagne
  • Portail de la Suisse Portail de la Suisse

Ce document provient de « Massif du Jura ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Massif Du Jura de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Massif du jura — Pour les articles homonymes, voir Jura. Massif du Jura Image satellite du massif du Jura …   Wikipédia en Français

  • Massif du Jura — Pour les articles homonymes, voir Jura. Massif du Jura Image satellite du massif du Jura. Géographie …   Wikipédia en Français

  • Massif du jura —    Le massif du jura est une chaîne de montagnes culminant à 1 720 m d altitude, située au nord ouest des alpes, en france, suisse et Allemagne …   L'Abécédaire du Vin

  • Géologie du massif du Jura — Vue satellite du massif du Jura Le massif du Jura a été formé à partir du Priabonien, il y a près de 35 millions d années, par la compression exercée par les Alpes vers l ouest. Le Jura est un massif plissé, dont les roches se sont formées… …   Wikipédia en Français

  • Liste des cols du massif du Jura — Cette liste non exhaustive présente les cols situés dans le massif du Jura. Nom Altitude Type Fermeture hivernale Pays Col de Porte 1 557 m pédestre non  Suisse …   Wikipédia en Français

  • Jura (massif) — Massif du Jura Pour les articles homonymes, voir Jura. Massif du Jura Image satellite du massif du Jura …   Wikipédia en Français

  • Jura (montagne) — Massif du Jura Pour les articles homonymes, voir Jura. Massif du Jura Image satellite du massif du Jura …   Wikipédia en Français

  • Massif jurassien — Massif du Jura Pour les articles homonymes, voir Jura. Massif du Jura Image satellite du massif du Jura …   Wikipédia en Français

  • Massif de la Serre — Géographie Altitude 392 m, Bois de Malange[1] Lon …   Wikipédia en Français

  • JURA — Le massif du Jura s’allonge en un arc montagneux entre le massif des Alpes et celui de la Forêt Noire. Les mêmes plis, grossièrement parallèles, se retrouvent dans toute la chaîne; le versant occidental appartient à la France, alors qu’une grande …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.