Les anneaux de pouvoir et le Troisième Âge


Les anneaux de pouvoir et le Troisième Âge

Le Silmarillion

Le Silmarillion
Auteur John Ronald Reuel Tolkien
Genre Fantasy
Version originale
Titre original The Silmarillion
Éditeur original Allen & Unwin
Langue originale anglais
Pays d'origine Royaume-Uni Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 1977
Version française
Traducteur Pierre Alien
Éditeur Christian Bourgois
Date de parution 1978
Chronologie
Les Aventures de Tom Bombadil
Contes et légendes inachevés

Le Silmarillion est une œuvre de John Ronald Reuel Tolkien, publiée de façon posthume en 1977 par son fils Christopher. Il retrace la genèse et les premiers Âges d', monde servant de théâtre à Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux.

Sommaire

Conception

Le Silmarillion est issu des nombreux brouillons laissés par J.R.R. Tolkien. Amorcée par certains poèmes dès le début des années 1910, la création de l'univers du « Silmarillion » commence véritablement en 1916-1917, avec le conte de la Chute de Gondolin, premier des Contes Perdus. Cette première incarnation du « Silmarillion » est restée inachevée, les derniers Contes étant restés au stade d'ébauches.

Vers 1926, Tolkien rédige une version condensée de l'histoire du « Silmarillion » pour R.W. Reynolds, un de ses anciens professeurs, à qui il fait lire son Lai des Enfants de Húrin : ce résumé, L'Esquisse de la mythologie, doit servir d'arrière-plan au poème. Il révise cette Esquisse durant les quatre années qui suivent, puis, en 1930, écrit une version plus développée de ses mythes, toujours bien plus concise que les Contes Perdus : la Quenta Noldorinwa. Il s'agit en fait du seul « Silmarillion » que Tolkien achèvera jamais : l'incarnation suivante de ces récits, la Quenta Silmarillion, est abandonnée en 1937, le succès de Bilbo le Hobbit ayant poussé Allen & Unwin, l'éditeur de Tolkien, à lui réclamer une suite, le futur Seigneur des anneaux. La Quenta Silmarillion n'évolue quasiment plus jusqu'au début des années 1950, lorsque Tolkien entreprend une vaste correction du texte de 1937 pour l'adapter aux changements introduits par Le Seigneur des anneaux, qui restera elle aussi inachevée.

À la mort de Tolkien, en 1973, le « Silmarillion » est dans un état très disparate : les derniers chapitres de la Quenta Silmarillion n'ont connu aucune nouvelle incarnation textuelle depuis la Quenta Noldorinwa de 1930, largement dépassée en de nombreux points. Il faut quatre années à Christopher Tolkien, exécuteur littéraire de son père, assisté par l'auteur de fantasy Guy Gavriel Kay, pour effectuer un travail de sélection et d'adaptation pour rendre l'ensemble à peu près cohérent et fournir un texte unique ; en certains endroits, ce travail éditorial va jusqu'à la réécriture de passages entiers, notamment pour le chapitre 22 de la Quenta Silmarillion, « La Ruine de Doriath ». Par la suite, après avoir acquis une meilleure compréhension des textes de son père et de leurs dates respectives, Christopher a regretté certains des choix qu'il a pu faire.

Christopher Tolkien a poursuivi sa tâche éditoriale avec les Contes et légendes inachevés, puis par la série des douze tomes de l'Histoire de la Terre du Milieu, dont une grande partie est dédiée aux incarnations successives du « Silmarillion ».

Composition de l'œuvre

Le Silmarillion se compose de cinq parties.

L'Ainulindalë

Article détaillé : Ainulindalë.

Ce court texte relate la création de , l'univers de Tolkien, par la volonté d'Eru (ou Illúvatar, qui signifie "l'Unique"). Le monde d'Arda (le lieu qui inclut la Terre du Milieu et Valinor, les Terres immortelles), est née d'une musique originelle composée par les Ainur, sous l'égide d'Eru. Une fois ce monde matérialisé, les Ainur choisissent ou non d'y résider, sachant que ce choix est sans retour. C'est ainsi qu'une partie des Ainur va choisir d'habiter ce jeune monde et de le développer, les plus puissants d'entre eux étaient nommés les Valar, et les moins puissants, leurs serviteurs, furent nommés les Maiar. Les Ainur qui choisissent de rester auprès d'Eru ne voient pas leurs noms mentionnés et nul n'en saura jamais rien.

Parmi ceux qui choisissent de résider sur Arda, on trouve notamment Manwë et Melkor qui deviendra plus tard Morgoth Bauglir. C'est aussi une reprise du thème de la chute de Lucifer, rapporté par les traditions juives, chrétiennes et musulmanes : Melkor était le plus grand des Valar, mais il s'est opposé à Eru (la raison première pourrait en être l'orgueil, mais il apparaît que c'est le désir de création qui en est à l'origine, puis s'en suit la frustration de ne pouvoir créer ce qu'il entend, et enfin l'orgueil point). Cette thématique est reprise brièvement par Saint Paul et détaillée également dans le Coran (Ézéchiel, XXVIII-14,17, Coran-XXXVIII,71-83, etc.). Il est néanmoins important de noter que Tolkien se défend de toute allégorie ou interprétation (religieuse, raciale, etc.) quelles qu'elles soient dans ses œuvres.

Le Valaquenta

Article détaillé : Valaquenta.

Une brève description des Valar et des Maiar, les êtres nés de l'esprit d'Eru.

Le Quenta Silmarillion

Article détaillé : Quenta Silmarillion.

C'est en fait l'histoire des Silmarils et le récit des événements avant et pendant le Premier Âge, qui forme la plus grande part de l'ouvrage et qui concerne principalement les Elfes, même si les Hommes et les Nains sont aussi présents et jouent un rôle important. Cela se passe entre l'emprisonnement de Morgoth et la destruction de sa forteresse, Angband.

Après l'emprisonnement de Morgoth, à Aman (Valinor), Fëanor, fils de Finwë, devint le plus grand des orfèvres. Il œuvrait en secret mais finit par montrer son oeuvre, qui finirait par apporter le malheur sur le monde : Les Silmarils.

Ces joyaux contenaient la lumière des arbres et consumaient ceux qui les touchaient tant ils étaient puissants. Ils étaient au nombre de trois.

Morgoth, voyant les joyaux, se laissa de nouveau envahir d'envie et de haine envers les Elfes et surtout Fëanor. Un jour, aidé de son alliée Ungoliant, il tua les arbres de Valinor, s'empara des Silmarils en tuant Finwë, le père de Fëanor.

L'Akallabêth

Article détaillé : Akallabêth.

L'histoire du Second Âge et de l'engloutissement de Númenor. Númenor était une île à mi-chemin de la Terre du Milieu et de Valinor, la cité des Dieux. Elle avait été offerte aux hommes ayant combattu Morgoth aux côtés des Elfes durant la Guerre de la Grande Colère. Ces hommes furent appelés Númenóréens ou Dunedains et les Valar les dotèrent d'une longue vie (environ 500 ans pour Elros le premier Roi de Númenor, qui était aussi frère d'Elrond de Fondcombe).

La puissance des Númenóréens était étincelante à cette époque mais ils faillirent, pervertis par les mensonges de Sauron. Ils convoitèrent la vie éternelle des Valar et, sous le commandement du Roi Ar-Pharazôn, partirent conquérir leur royaume, Valinor à l'ouest. Ils n'y trouvèrent que la mort, et leur île fut engloutie par la fureur d'Eru le créateur, séparant Valinor de la Terre du Millieu à tout jamais.

Mais certains Númenóréens n'étaient pas partis à la conquête de Valinor car ils étaient restés fidèles aux Valar, et purent s'enfuir de Númenor en bateau avant son engloutissement. Leur chef était Elendil (père d'Isildur qui prit l'anneau unique à Sauron en lui coupant le doigt avec les tronçons de Narsil, épée de son père mort au combat) qui fonda les royaumes en exil de Gondor et d'Arnor en Terre du Milieu. C'est ainsi qu'une autre poignée de Númenóréens ne périt point, de même que les Númenóréens Noirs d'Umbar (port au sud de Gondor dans l'Harad), qui furent plus tard alliés de Sauron et grands ennemis des royaumes en exil.

Les Anneaux de pouvoir et le Troisième Âge

Ce texte décrit comment les Anneaux de pouvoir ont été forgés par les Elfes avec l'aide de Sauron, et comment ce dernier les utilisa pour tenter d'asservir la Terre du Milieu aux Second et Troisième Âges. Il relate également de façon très condensée les événements du Seigneur des Anneaux.

Le Silmarillion dans le milieu musical

  • Le groupe de néo-prog anglais Marillion s'appelait à sa création, en 1979, Silmarillion. Le nom fut raccourci l'année suivante.
  • Le groupe de heavy métal allemand Blind Guardian a réalisé en 1998 un album concept, intitulé Nightfall in Middle-Earth, basé sur le Silmarillion. L'album ne contient pas que des chansons, mais également des parties narratives directement prises dans le livre.
  • Ainur, groupe de rock progressif italien, a réalisé deux albums inspirés par Le Silmarillion : From Ancient Times (2006) et Children of Hurin (2007). Un troisième album serait en préparation, racontant l'histoire de Beren et Lúthien, intitulé Lay of Leithian.

Articles connexes

Pour plus de détails sur les inspirations de Tolkien : L'Univers de Tolkien par David Day


J. R. R. TolkienLe Silmarillion

Ainulindalë · Valaquenta · Quenta Silmarillion · Akallabêth · Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge
Histoire de la Terre du Milieu


  • Portail de la Terre du Milieu Portail de la Terre du Milieu
  • Portail de la fantasy et du fantastique Portail de la fantasy et du fantastique
Ce document provient de « Le Silmarillion#Les Anneaux de pouvoir et le Troisi.C3.A8me .C3.82ge ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les anneaux de pouvoir et le Troisième Âge de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Anneaux De Pouvoir — Les Anneaux de Pouvoir (Rings of Power) sont des objets fictif importants qui appartiennent au legendarium créé par l écrivain britannique J. R. R. Tolkien et qui apparaît dans son roman le Seigneur des Anneaux. Ils sont d abord décrits au début… …   Wikipédia en Français

  • Anneaux de Pouvoir — Les Anneaux de Pouvoir (Rings of Power en anglais) sont des objets fictifs importants qui appartiennent au legendarium créé par l écrivain britannique J. R. R. Tolkien et qui apparaît dans son roman Le Seigneur des anneaux. Ils sont d abord… …   Wikipédia en Français

  • Anneaux de pouvoir — Les Anneaux de Pouvoir (Rings of Power) sont des objets fictif importants qui appartiennent au legendarium créé par l écrivain britannique J. R. R. Tolkien et qui apparaît dans son roman le Seigneur des Anneaux. Ils sont d abord décrits au début… …   Wikipédia en Français

  • Troisieme Age — Chronologie d Arda Dans son œuvre, J. R. R. Tolkien a minutieusement construit toute une mythologie et une chronologie des événements sur Arda, l ancêtre de notre Terre. Sommaire 1 Avant la création d Eä 2 Événements en Arda 2.1 Les Années des… …   Wikipédia en Français

  • Troisième Age — Chronologie d Arda Dans son œuvre, J. R. R. Tolkien a minutieusement construit toute une mythologie et une chronologie des événements sur Arda, l ancêtre de notre Terre. Sommaire 1 Avant la création d Eä 2 Événements en Arda 2.1 Les Années des… …   Wikipédia en Français

  • Troisième Âge — Chronologie d Arda Dans son œuvre, J. R. R. Tolkien a minutieusement construit toute une mythologie et une chronologie des événements sur Arda, l ancêtre de notre Terre. Sommaire 1 Avant la création d Eä 2 Événements en Arda 2.1 Les Années des… …   Wikipédia en Français

  • Troisième Âge (Terre du Milieu) — Chronologie d Arda Dans son œuvre, J. R. R. Tolkien a minutieusement construit toute une mythologie et une chronologie des événements sur Arda, l ancêtre de notre Terre. Sommaire 1 Avant la création d Eä 2 Événements en Arda 2.1 Les Années des… …   Wikipédia en Français

  • Troisième Âge (Terre du milieu) — Chronologie d Arda Dans son œuvre, J. R. R. Tolkien a minutieusement construit toute une mythologie et une chronologie des événements sur Arda, l ancêtre de notre Terre. Sommaire 1 Avant la création d Eä 2 Événements en Arda 2.1 Les Années des… …   Wikipédia en Français

  • Les trois anneaux des Elfes — Trois anneaux des Elfes Dans l œuvre de J.R.R. Tolkien, les trois anneaux des Elfes, trois anneaux elfiques, ou les Trois sont : Narya, porté d abord par Círdan, puis donné à Gandalf ; Nenya, porté par Galadriel ; Vilya, porté d… …   Wikipédia en Français

  • Les Zinzins De L'espace — Titre original Les Zinzins de l Espace Genre série d animation / de comédie / familiale / de science fiction Créateur(s) Jean Yves Raimbaud Philippe Traversat Production Marc du Pontavice Pays d’origine …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.