Les Sentiers De La Gloire


Les Sentiers De La Gloire

Les Sentiers de la gloire

Les Sentiers de la gloire
Titre original Paths of Glory
Réalisation Stanley Kubrick
Acteurs principaux Kirk Douglas,
Ralph Meeker
Adolphe Menjou
George Macready
Scénario Stanley Kubrick
Jim Thompson
Calder Willingham
histoire :
Humphrey Cobb
Musique Gerald Fried
Photographie Georg Krause
Production James B. Harris
Société de distribution United Artists
Budget 935 000 $
Durée 86 minutes
Sortie 25 décembre 1957
Langue(s) originale(s) anglais
Pays d’origine États-Unis États-Unis

Les Sentiers de la gloire (Paths of Glory) est un film de guerre américain de Stanley Kubrick, en noir et blanc, sorti en 1957, d'après le livre du même titre d'Humphrey Cobb paru en 1935.

Sommaire

Synopsis

En 1916, tandis que la guerre s'est enlisée depuis longtemps dans les tranchées, le général Broulard incite le général Mireau, qui tient tranquillement son secteur, à donner l'assaut à la Cote 110 (dans la VF mais dite « la Fourmilière » dans la VO) une très solide position allemande, et ce sans renforts ni préparatifs. Repoussé par le feu ennemi, le 701e régiment, commandé par le colonel Dax, doit se replier avec de lourdes pertes. Entre temps, le général Mireau se rend compte que les troupes n'avancent pas et décide de faire tirer sur ses propres troupes, ordre refusé par l'officier responsable de l'artillerie.

Devant cet échec personnel, le général Mireau décide alors de traduire en conseil de guerre le régiment pour « lâcheté ». Malgré l'opposition de Dax, 3 hommes (un tiré au sort et deux désignés par leur officier) seront jugés, condamnés à mort et exécutés.

Dax avait entre-temps soumis au général Broulard, chef de l'état-major, les preuves que le général Mireau avait ordonné à son artillerie de tirer sur ses propres troupes pendant l'attaque, ordre que les artilleurs avaient d'ailleurs refusé d'exécuter sans confirmation écrite. Broulard fait en sorte que Mireau démissionne et propose son poste à Dax en croyant que celui-ci a agi par pure ambition. Dax refuse de façon véhémente cet avancement. Quant au 701ème Régiment, il est immédiatement renvoyé au feu, cela après un épisode émouvant au cabaret, où l'on découvre d'une façon poétique et émouvante l'absurdité de la guerre.

Fiche technique

Acteurs

Contexte historique

Ce film s'inspire de plusieurs faits réels. Pendant la Première Guerre mondiale, environ 2 500 soldats français ont été condamnés à mort par les conseils de guerre, dont un peu plus de 600 furent réellement fusillés « pour l'exemple » par l'armée pour des motifs divers (abandon de poste, mutilations volontaires, refus d'obéissance, etc.), les autres ayant vu leur peine commuée en travaux forcés.

Stanley Kubrick s'appuie entre autres sur l'affaire des caporaux de Souain où le général Réveilhac aurait fait tirer sur son propre régiment refusant de sortir des tranchées lors d'un assaut impossible, avant de faire exécuter quatre caporaux le 17 mars 1915 ; ils seront réhabilités en 1934. La justice militaire était devenue une justice d'exception depuis des décrets d'août et septembre 1914 : le sursis, le recours en révision, les circonstances atténuantes et le droit de grâce étaient supprimés.

L'épisode du soldat sur une civière qu'on ranime pour le fusiller s'inspire lui d'un autre cas, celui véridique du sous-lieutenant Jean-Julien-Marius Chapelant exécuté le 11 octobre 1914 après une parodie de procès. Gravement blessé aux jambes depuis plusieurs jours, incapable de tenir debout, épuisé moralement et physiquement, le sous-lieutenant Chapelant avait alors été ficelé sur son brancard et celui-ci posé le long d'un arbre pour qu'on puisse le fusiller. Inhumé au cimetière d'Ampuis où il est né, sa tombe a été honorée par l'Union des mutilés et anciens combattants qui y ont apposé une plaque de marbre portant l'inscription suivante : « Les anciens combattants à leur frère d'armes Jean Julien Marius Chapelant, martyr des cours martiales ».

Le film de guerre n'est pas isolé dans l'œuvre de Kubrick. Fear and Desire (1953), son premier long métrage, était déjà un film de guerre, et de Barry Lyndon (1975) à Full Metal Jacket (1987) en passant par Dr Folamour (1964) ou Spartacus (1960), ses films sont nombreux à mettre en scène des soldats.

C'est un film de guerre mais surtout un film contre l'armée. Il dénonce des rapports sociaux profondément viciés, et la résistance désespérée que leur offrira un homme, le colonel Dax. L'opposition, à la différence du film de guerre classique, ne passe donc pas entre deux camps mais entre les officiers et les soldats d'un même camp, les uns jouant leur promotion, les autres leur vie (on ne voit jamais les Allemands). Ce thème sera repris en 1970 par Francesco Rosi dans Les hommes contre. Le film britannique Pour l'exemple traite du même sujet (dans l'armée britannique, cette fois).

Voir aussi

Bibliographie

Pour les différents films traitant des fusillés :

Articles connexes

Liens externes

(fr+en) Paths of Glory sur l’Internet Movie Database

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail de la réalisation audiovisuelle Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail de la Première Guerre mondiale Portail de la Première Guerre mondiale
Ce document provient de « Les Sentiers de la gloire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Sentiers De La Gloire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les Sentiers de la Gloire — Titre original Paths of Glory Réalisation Stanley Kubrick Acteurs principaux Kirk Douglas, Ralph Meeker Adolphe Menjou George Macready Scénario Stanley Kubrick Jim Thompson Calder Willing …   Wikipédia en Français

  • Les Sentiers de la gloire — Adolphe Menjou et Kirk Douglas Données clés …   Wikipédia en Français

  • Les sentiers de la gloire — Titre original Paths of Glory Réalisation Stanley Kubrick Acteurs principaux Kirk Douglas, Ralph Meeker Adolphe Menjou George Macready Scénario Stanley Kubrick Jim Thompson Calder Willing …   Wikipédia en Français

  • Les Sentiers de la gloire — Paths of Glory    Film de guerre de Stanley Kubrick, avec Kirk Douglas (colonel Dax), Adolphe Menjou (général Broulard), George Macready (général Mireau), Joe Turkel (Arnaud), Ralph Meeker (Paris), Timothy Carey (Ferol).   Scénario: Stanley… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Gloire de Dieu — Gloire Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Gloire peut désigner : Le synonyme du mot renommée Un phénomène optique et météorologique : Gloire (météorologie) La Gloire, un cuirassé… …   Wikipédia en Français

  • Gloire future — Gloire Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Gloire peut désigner : Le synonyme du mot renommée Un phénomène optique et météorologique : Gloire (météorologie) La Gloire, un cuirassé… …   Wikipédia en Français

  • Les Martyrs de Vingré — sont six poilus, le caporal Paul Henry Floch, les soldats Jean Blanchard, Francisque Durantet, Pierre Gay, Claude Pettelet et Jean Quinault, appartenant au 298e RI, connus pour avoir été fusillés pour l exemple pendant la Première Guerre mondiale …   Wikipédia en Français

  • Les Damnés de la guerre — est un livre écrit par Roger Monclin, et dont le sous titre est « Les Crimes de la Justice Militaire » , qi fut publié en 1934. Présentation Il se compose: D une dédicace à Victor Meric. D une préface de Fernand Gouttenoire de Toury. D… …   Wikipédia en Français

  • Les Hommes Contre — (Uomini contro) est un film italiano yougoslave produit et réalisé par Francesco Rosi en 1970 sur un épisode du conflit italo autrichien lors de la Première Guerre mondiale d après un roman d Emilio Lussu Un anno sull Altipiano. Le monument… …   Wikipédia en Français

  • Les hommes contre — (Uomini contro) est un film italiano yougoslave produit et réalisé par Francesco Rosi en 1970 sur un épisode du conflit italo autrichien lors de la Première Guerre mondiale d après un roman d Emilio Lussu Un anno sull Altipiano. Le monument… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.