Les Fiances


Les Fiances

Les Fiancés

Les Fiancés

Illustration de Les Fiancés

Édition de 1840.


Auteur Alessandro Manzoni
Genre Roman
Version originale
Titre original I promessi sposi
Langue originale Italien
Pays d'origine Italie Italie
Date de parution originale 1823
Version française
Lieu de parution Paris
Éditeur Garnier frères
Date de parution 1870

Les Fiancés d’Alessandro Manzoni (I promessi sposi en italien) fait partie du genre du roman historique et est considérée comme l’un des écrits majeurs de la littérature italienne. Il est considéré comme l'oeuvre la plus représentative du Risorgimento et du romantisme italien. Du point de vue structurel, il s'agit du premier roman moderne de l'histoire de toute la littérature italienne. Cette oeuvre eut aussi une grande influence sur la définition d'une langue nationale italienne.

Sommaire

Chronologie

La première ébauche du roman remonte à 1821. Elle était alors intitulée Fermo e Lucia (du nom des deux personnages principaux), et présentait divers personnages et épisodes du récit définitif dans un mélange de lombard, de toscan, de français et de latin. Manzoni a arrété son travail sur ce roman après en avoir composé l'introduction et les deux premiers chapitres pour se consacrer à la composition de l'Adelchi.

Une deuxième édition de l’œuvre (appelée la Ventisettana) fut publiée par Manzoni en 1827, sous le titre les Fiancés, histoire milanaise du XVIIe siècle, découverte et réécrite par Alessandro Manzoni. Cette nouvelle édition rencontra un vif succès.

Toutefois, Manzoni n’était pas encore satisfait du résultat obtenu. Il trouvait, en effet, que la langue dans laquelle le roman était écrit, était encore trop liée à ses origines lombardes. Par conséquent, en cette même année 1827, il se rendit à Florence pour – comme il l’a dit lui-même - « rincer ses draps dans l’Arno » et soumettre son œuvre à une révision linguistique plus soignée, inspirée du modèle florentin. Entre 1840 et 1842, Manzoni publia donc la troisième et dernière édition des Fiancés (I promessi sposi), est également appelée la Quarantana, et à laquelle, on fait normalement aujourd’hui référence.

La trame de l’histoire

L’histoire se déroule en Lombardie entre 1628 et 1630, au temps de la domination espagnole. On oblige Don Abbondio, curé d’un petit village sur le lac de Côme, à ne pas célébrer le mariage de Renzo Tramaglino et Lucia Mondella, dont s’est épris Don Rodrigo, petit seigneur du coin. Contraints par les puissants du coin à quitter leur petit village, Lucia et sa mère Agnese, aidées par le frère Cristoforo, se réfugient au couvent de Monza, tandis que Renzo se rend à Milan dans l’espoir d’obtenir gain de cause. Don Rodrigo fait alors enlever Lucia par l’Innominato, un autre petit seigneur qui exécute sans scrupules toute la sale besogne. Mais la vue de la jeune fille, si injustement tourmentée, et l’arrivée du cardinal Borromeo provoquent en lui une profonde crise de conscience : au lieu de mettre la jeune fille dans les mains de Rodrigo, il la libère. Entre temps, Renzo est arrivé à Milan, alors que des émeutes éclatent partout dans la ville. Il est alors pris pour l’un des chefs de file de ces émeutes et se voit obligé de fuir à Bergame. La Lombardie est déchirée par la guerre et la peste, mais Renzo retourne à Milan pour retrouver sa fiancée. Il retrouve Lucia dans un dispensaire aux côtés du frère Cristoforo qui soigne les infirmes, parmi lesquels, abandonné de tous, se trouve Don Rodrigo mourant. Quand la peste est éradiquée, après tant de vicissitudes, Renzo et Lucia peuvent enfin se marier.

L’Innominato, Don Rodrigo et Don Abbondio

L'Innominato
L’Innominato 
L’innominato, c’est-à-dire l’innommé, est l’une des figures les plus complexes et intéressantes du roman. C’est un personnage qui a réellement existé et à qui l’auteur fait vivre un drame intérieur qui prend racine dans les méandres de l’âme humaine. C’est à lui que Don Rodrigo va confier la mission d’enlever Lucia. En proie à une crise intérieure, l’Innominato voit en sa rencontre avec Lucia un signe, une lumière qui le porte à se convertir. C’est seulement dans un esprit tel que celui-ci, ne connaissant pas de demi-mesure, qu’une crise intérieure peut mener à un changement aussi radical. Pendant la nuit où Lucia est prisonnière au château, le désespoir de l’Innominato atteint son comble, à tel point qu’il pense même au suicide. C’est alors que la pensée de Dieu et les paroles de Lucia le sauvent et lui ouvrent la voie de la miséricorde et du pardon.
Don Rodrigo
Don Rodrigo 
Don Rodrigo est un petit seigneur qui s’est épris de Lucia et qui, par pur caprice, ne veut l’avoir que pour lui. Il représente l’expression humaine et le symbole de son siècle, il ne revêt pas une charge spéciale, mais il est l’un des nombreux petits nobles, parmi tant d’autres. Son caractère, qui n’est en rien ferme et décidé, reflète passivement et fidèlement les injustices sociales de l’époque. On ne trouvera aucune description physique ou morale de Don Rodrigo, bien qu’il soit le déclencheur de toutes les péripéties à venir. On ne le connait qu’au travers des symboles et des attributs de sa force et de son autorité : sa demeure, ses serviteurs et ses actions. Mauvais génie de toute l’action, certain que sa situation sociale et l’appui de personnes influentes lui assureront l’impunité, il ne connaît qu’une loi : la loi du plus fort. Bien qu’étant mauvais, il n’a pas le courage de ses actions, trop inquiet de leurs possibles conséquences. Après les menaces du frère Cristoforo, il aurait certainement volontiers renoncé à ses plans, mais il ne persévère que pour une question d’orgueil, et se voit obligé de recourir à l’aide d’une tierce personne (l’Innominato) qui saura être plus vile que lui. Mais la conversion de ce dernier bouleverse l’ordre des choses et contraint Don Rodrigo à fuir et se cacher, jusqu’à ce qu’il tombe malade de la peste et meure au lazaret de Milan.
Don Abbondio 
Curé du petit village de Renzo et Lucia, Don Abbondio devait unir par le mariage les jeunes fiancés, mais, effrayé par Don Rodrigo, il cherchera à éviter à tout prix de célébrer les noces, et ne le fera qu’à la toute fin du roman, quand toute menace se sera évanouie. Toute la vie de Don Abbondio est régie par son principal défaut : la peur. Son histoire n’est autre que l’histoire de sa peur et de toutes les manifestations au travers desquelles elle se révèle. Lâche, mesquin, égoïste, ce n’est pourtant pas un homme mauvais, mais pas un homme bon non plus. Il vit tourmenté par la peur, il voit des obstacles même là ou il n’y en a pas et l’angoisse d’en sortir indemne le rend incapable de prendre position entre le bien et le mal. Même quand les paroles du cardinal semblent allumer en lui une petite flamme, cela ne suffit pas à contrebalancer sa peur.


Adaptations

Cinéma

  • 1909 : I promessi sposi film muet de Luca Comerio.
  • 1913 : I promessi sposi film muet de Eleuterio Rodolfi.
  • 1923 : I promessi sposi film muet de Mario Bonnard.
  • 1941 : I promessi sposi film italien en noir et blanc de Mario Camerini.
  • 1964 : I promessi sposi film italo-espagnol en couleur de Mario Maffei.
  • 2003 : Renzo e Lucia.

Télévision

Liens externes

  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Les Fianc%C3%A9s ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Fiances de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les fiancés — Édition de 1840. Auteur Alessandro Manzoni Genre Roman …   Wikipédia en Français

  • Les Fiancés — Cet article concerne un roman d Alessandro Manzoni. Pour celui de Walter Scott, voir Les Fiancés (Scott). Les Fiancés histoire milanaise du XVIIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Les Fiancés —    1) I fidanzati    Chronique sociale d Ermanno Olmi, avec Anna Canzi (Liliana), Carlo Cabrini (Giovanni).   Scénario: Ermanno Olmi   Photographie: Lamberto Caimi   Décor: Ettore Lombardi   Musique: Gianni Ferrio   Montage: Carla Colombo   Pays …   Dictionnaire mondial des Films

  • Les Fiancés (film, 1963) — Les Fiancés (titre original : I fidanzati) est un film italien réalisé par Ermanno Olmi en 1963. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution artistique 4 …   Wikipédia en Français

  • Les Fiancés (film, 1907) — Les Fiancés est un film muet français réalisé par Louis Feuillade et sorti en 1907. Lien externe Les Fiancés sur l’Internet Movie Database Version plus complète en anglais …   Wikipédia en Français

  • Les Fiancés de Séville — est un film muet français réalisé par Louis Feuillade et sorti en 1914. Fiche technique Scénario : Louis Feuillade, d après son histoire Date de sortie :  France : juillet 1914 Distribution Edmond Bréon Renée Carl Fernand… …   Wikipédia en Français

  • Les Fiancés de l'air — est un film muet français réalisé par Léonce Perret et sorti en 1913. Fiche technique Réalisation : Léonce Perret Chef opérateur : Georges Specht Date de sortie :  France : décembre 1913 Distribution Léonce… …   Wikipédia en Français

  • Les Fiancés (Scott) — Cet article concerne un roman de Walter Scott. Pour celui d Alessandro Manzoni, voir Les Fiancés. Le Connétable de Chester ou les Fiancés Auteur Walter Scott Genre roman historique …   Wikipédia en Français

  • Les Fiancés de 1812 — Joseph Doutre Joseph Doutre (11 mars 1825 3 février 1886) est un écrivain, un journaliste, un homme politique et un avocat canadien. Directeur de l Institut canadien de Montréal, il mena une longue lutte anticléricale contre Ignace Bourget avant… …   Wikipédia en Français

  • Les Fiancés de Glomdal — Glomdalsbruden    Drame psychologique de Carl Theodor Dreyer, avec Tove Tellback, Einar Sissener.   Pays: Danemark   Date de sortie: 1925   Technique: noir et blanc   Durée: 3 350 m (environ 2 h 04)    Résumé    Dans un petit village de Norvège,… …   Dictionnaire mondial des Films


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.