Les Dents de la mer (résultats au box-office)


Les Dents de la mer (résultats au box-office)

Résultat au box-office des Dents de la mer

Les Dents de la mer, produit et distribué aux États-Unis par Universal, est le 5e film ayant rapporté le plus d'argent à ce studio hollywoodien, derrière notamment deux autres films de Steven Spielberg, E.T. l'extra-terrestre (1er) et Jurassic Park (2e).

Les Dents de la mer sort sur les écrans américains le vendredi 20 juin 1975 sur un circuit limité de 409 écrans, qui monte à 464 écrans le vendredi 11 juillet, puis 675 le vendredi 27 juillet. Le film récolte $7,061,513 dès son 1er week-end d'exploitation aux États-Unis. À cette vitesse, les 12 millions de dollars de budget sont remboursés en quelques jours. Un mois seulement après sa sortie, le film a déjà rapporté une soixantaine de millions de dollars. Au courant du mois d'août, Les Dents de la mer est le premier film de l'histoire du cinéma à dépasser le cap symbolique des 100 millions de dollars de recettes aux États-Unis. Début septembre, il approche les 125 millions de dollars aux États-Unis. Il finit sa carrière avec 260 millions de dollars sur le marché américain et 210 millions dans le reste du monde. Actuellement, il figure à la 56e place du box-office historique mondial, voire à la 7e place si l'on tient compte de l'inflation.

Sommaire

Les conditions d'un succès annoncé

Après quelques projections-test démontrant l'efficacité du film, Universal comprend tout le potentiel de l'œuvre de Spielberg et adopte une stratégie promotionnelle en conséquence. Aidé par une classification favorable de la MPAA, le film est rapidement remboursé, avant d'atteindre puis de dépasser, pour la première fois dans l'histoire du cinéma, le cap des 100 millions de dollars. Avec 470 millions de dollars récoltés dans le monde en fin de carrière, Les Dents de la mer balaie à l'époque tous les résultats au box-office des autres films passés, prenant pendant 2 ans la première place du palmarès mondial [1].

Avant-premières prometteuses

Une fois le film tourné et monté par Verna Fields, il est montré en projection privé à Sidney Sheinberg, président-directeur général de Music Corporation of America qui possédait à l'époque Universal Pictures. À l'issue de la projection, il se montre entousiasmé, ce qui rassure l'équipe de tournage.

Il est décidé de faire deux avant-premières, de manière à tester les réactions du public. Elles ont lieu toutes les deux en mars 1975. La 1re projection-test est proposée à Dallas, où le fronton du cinéma reprend simplement la couverture du livre de Peter benchley. 3 000 personnes font la queue pendant 3 heures, en partie attirés par la réputation du roman. Devant ce succès, beaucoup de personnes sont refoulées à l'entrée et Universal prend la décision d'organiser à la hâte une deuxième séance à 23 heures. La 2e projection-test à lieu au centre commercial Lakewood de Long Beach, en présence de Lew Wasserman, dirigeant de MCA qui avait racheté Decca Records en 1962, société qui avait elle-même racheté Universal Studios en 1958. Par le jeu des participations croisées, Lew Wasserman se retrouvait donc propriétaire des studios Universal et c'est lui qui y avait mis à la tête Sidney Sheinberg, également présent ce jour là. Était enfin sur place Henry Martin, le patron de la distribution chez Universal. Deux scènes chocs retiennent l'attention du public lors de cette projection, l'apparition de la tête de l'homme mort et le premier aperçu qu'a Roy Scheider de la gueule du requin. La fin du film est accompagnée d'applaudissements nourris. Les dirigeants d'Universal sont satisfaits, à l'évidence le film est parti pour leur rapporter beaucoup d'argent.

Un succès savamment agencé

Initialement, Universal avait planifié une sortie ciblée du film sur environ 150 cinémas, avant de monter en puissance et de diffuser le long-métrage sur plusieurs centaines de salles, une fois qu'auraient fonctionnés à plein régime la promotion publicitaire et le bouche à oreille. Mais au vu des premières projections, le succès à venir du film devient prévisible. Universal revoit donc sa copie en ce qui concerne la distribution du film. Dans un premier temps, le studio pense effectuer une sortie simultanée sur 800 écrans. Les exploitants se battent tellement pour avoir le film qu'une autre stratégie émerge : réduire le nombre de salles tout en augmentant la rentabilité. Universal veut alors imposer aux exploitants de reverser l'intégralité du prix du billet, une première aux États-Unis. Même si la plupart des salles se rémunèrent surtout sur les sodas ou le pop-corn, la mesure est mal vue et les exploitants montent au créneau, d'autant plus qu' Universal veut qu'ils prennent à leur charge les frais des spots télévisés sur les chaînes locales. Le ministère de la justice est saisi et demande à Universal d'augmenter le nombre de bobines, tout en étant bienveillant envers les conditions financières imposées par Universal.

Classification et campagne promotionnelle

Avant de lancer le film, restait à savoir quelle classification allait être choisie par la Motion Picture Association of America (MPAA). Steven Spielberg, pense et reconnaît que son œuvre mérite la catégorie NC-17 (interdiction aux moins de 18 ans), le privant ainsi d'une grande partie du public potentiel, les adolescents. Par précaution, il coupe lui-même certaines scènes, dont la fin de la première attaque diurne sur la plage, lorsqu'un enfant est heurté par un requin, qui tient dans sa gueule la tête d'un homme. Cette perte assumée de trois jours de tournage a deux avantages, repousser encore l'apparition visuelle du requin dans le film et prévenir d'une classification trop sévère.

C'est la classification PG qui est retenue par la MPAA. Tout type de public peut donc venir voir le film, l'accompagnement des mineurs par un adulte étant seulement préconisé en raison de certaines scènes choquantes. Le verdict final est toutefois surprenant quand on voit que deux ans auparavant, Rollerball de Norman Jewison, film violent certes, mais pas beaucoup plus que Les Dents de la mer, se voit attribuer le label R. En n'étant pas classé Restricted, le film a évité une possible déconvenue. Ainsi, une étude sur les films sortis dans les années 1990 montre que la plupart des films classés R n'atteignent pas le cap des $100,000,000 [2].

Afin de satisfaire la MPAA, à moins que ce ne soit par pure raison marketing, l'affiche originale comporte, en bas à droite, la mention « ...MAY BE TOO INTENSE FOR YOUNGER CHILDREN » ([Les Dents de la mer] peut être impressionnant pour des pré-adolescents) [3]. Dans le même genre d'idée, dans la semaine précédant la sortie du film, Universal diffuse des pages de publicité « pédagogique » égrenant de terrifiantes statistiques sur les requins, soit-disant par souci d'information du public.

À partir des 3 jours précédant le lancement du film, Universal se sert des médias pour désamorcer les critiques les plus dévavorables, comme celle de Vincent Canby parue dans The New York Times et datée du 21 juin 1975 [4], le lendemain de la sortie du film.

D'exceptionnels résultats au box-office

Démarrage record

Box-office au démarrage des dents de la mer

     Box-office cumulé depuis le 20 juin 1975 Source : (en) Business Data for Jaws imdb.com.

Le vendredi 20 juin 1975, Les Dents de la mer sort sur 407 salles aux États-Unis et 55 au Canada. À la fin du week end, le dimanche soir donc, le film a déjà rapporté $7,061,513, soit une moyenne de $17,265 par écran [5]. Cela peut paraître peu par rapport au record actuel détenu par Pirates des Caraïbes : Le Secret du coffre maudit de $135,634,554 (avec 4 133 écrans, soit une moyenne de $32,817 par écran) [6], mais c'était beaucoup pour l'époque. Ainsi, Le Parrain sorti 3 ans auparavant, plus gros succès historique avant Les dents de la mer, avait-il une meilleure moyenne ($50,398 par écran), mais des recettes 23 fois moins importantes avec $302,393 [7]. Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir, film qui battra 2 ans plus tard Les Dents de la mer au box-office, est dans le même cas. Sa moyenne par salle est plus élevée ($36,150 par écran) mais ses recettes inférieures $1,554,475 [8].

À la fin de sa 2e semaine d'exploitation (23-29 juin 1975), Les Dents de la mer a rapporté $21,116,354 en cumulé. À la fin de sa 3e semaine d'exploitation (30 juin-6 juillet), Les Dents de la mer a rapporté $36,954,111 en cumulé. À la fin de sa 4e semaine d'exploitation (7-13 juillet), Les Dents de la mer a rapporté $49,516,476 en cumulé. À la fin de sa 6e semaine d'exploitation (21-27 juillet), Les Dents de la mer a rapporté $69,725,376 en cumulé [9]. Au 5 septembre 1975, le film a déjà rapporté $124,322,872, dépassant pour la première fois dans l'histoire du cinéma la barre mythique des $100,000,000 [10].

Record mondial au box office

En fin de parcours, Les Dents de la mer rapporte 260 millions de dollars aux États-Unis et 210 dans le reste du monde, soit un total de 470 millions de dollars, plaçant actuellement le film à la 56 e place du box-office mondial (voir : tableau n°1), voire à la 7e place en tenant compte de l'inflation (voir : tableau n°2). Ce résultats place le film devant les principaux films au box-office qui l'avait précédé, à savoir Le Parrain (Francis Ford Coppola, 1972, resortie en 1997) et L'Exorciste (William Friedkin, 1973, resortie en 2000), avec respectivement $245,066,411 de recettes mondiales cumulées au 11 mai 1997, dont $1,267,490 récoltés après la resortie de 1997 [11] et $357,500,000 de recettes mondiales cumulées en janvier 2004, dont $39,661,731 récoltés après la resortie de 2000 [12].

Les Dents de la mer reste an 1re position du classement au box-office mondial, jusqu'à ce que sorte Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir (George Lucas, 1977, resortie en 1997), rebaptisé en 1997 Star Wars : épisode IV - Un nouvel espoir. Le film de George Lucas fait beaucoup mieux que celui de Steven Spielberg avec $775,398,007 de recettes mondiales, dont $138,257,865 pour la resortie en 1997 (Star Wars - Edition Spéciale) [13].

Avec ses résultats largement dépassés depuis, mais exceptionnels pour l'époque, Steven Spielberg réalise une performance commerciale et s'impose comme un cinéaste important, ce que la suite de sa carrière confirme. À ce jour, Les Dents de la mer est le 7e film de Spielberg ayant rapporté le plus d'argent (voir : tableau n°3) et le 5e film le plus rentable pour Universal (voir : tableau n°4).

Tableau n°1 : Classement historique des films au box-office mondial (en $ courants) [14]
Rang Année Titre français Titre original Budget Box office États-Unis Box office étranger Box office monde
1 1997 Titanic Titanic $200 $600.8 (32.6%) $1,244.2 (67.4%) $1,845.0
2 2003 Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi The Lord of the Rings: The Return of the King $94 $377.0 (33.7%) $741.9 (66.3%) $1,118.9
3 2006 Pirates des Caraïbes : Le Secret du coffre maudit Pirates of the Caribbean: Dead Man's Chest $225 $421.1 (39.8%) $637.3 (60.2%) $1,058.4
4 2001 Harry Potter à l'école des sorciers Harry Potter and the Philosopher's Stone $125 $317.6 (32.5%) $658.9 (67.5%) $976.5
5 2002 Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours The Lord of the Rings: The Two Towers $94 $341.8 (36.9%) $584.5 (63.1%) $926.3
6 1999 Star Wars, épisode I : La Menace fantôme Star Wars: Episode I - The Phantom Menace $115 $431.1 (46.6%) $493.2 (53.4%) $924.3
7 2004 Shrek 2 Shrek 2 $70 $441.2 (47.9%) $479.4 (52.1%) $920.7
[...]
56 1975 Les Dents de la mer Jaws $12 $260.0 (55.2%) $210.7 (44.8%) $470.7


Tableau n°2 : Classement historique des films au box-office mondial (en $ constants) [15]
Prix courants Prix constants
Rang Année Titre français Titre original Budget Recettes États-Unis Budget réévalué Recettes États-Unis réévaluées
1 1939 Autant en emporte le vent Gone with the Wind $3,9 $198,6 $26 $1,329,4
2 1977 Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir Star Wars : Episode IV - A New Hope $11 $460,9 $28 $1,172,0
3 1965 La Mélodie du bonheur The Sound of Music $8,2 $158,6 $48,5 $937,0
4 1982 E.T. l'extra-terrestre E.T. the Extra-Terrestrial $10,5 $435,1 $22,5 $933,4
5 1956 Les Dix Commandements The Ten Commandments $13 $65,5 $171 $861,9
6 1997 Titanic Titanic $200 $600,7 $282 $844,5
7 1975 Les Dents de la mer Jaws $7 $260,0 $23 $842,7


Tableau n°3 : Classement au box-office mondial des films de Steven Spielberg (pour des recettes > $100,000,000) [16]
Rang Année Titre français Titre original Budget Box office États-Unis Box office étranger Box office monde
Recettes supérieures à $500,000,000
1 1993 Jurassic Park Jurassic Park $63 million $357,067,947 (39.0%) $557,623,171 (61.0%) $914,691,118
2 1982 E.T. l'extra-terrestre E.T. the Extra-Terrestrial $10.5 million $435,110,554 (54.9%) $357,800,000 (45.1%) $792,910,554
3 1997 Le Monde perdu : Jurassic Park The Lost World: Jurassic Park $73 million $229,086,679 (37.0%) $389,552,320 (63.0%) $618,638,999
4 2005 La Guerre des mondes War of the Worlds $132 million $234,280,354 (39.6%) $357,459,025 (60.4%) $591,739,379
Recettes comprises entre $400,000,000 et $500,000,000
5 1998 Il faut sauver le soldat Ryan Saving Private Ryan $70 million $216,540,909 (44.9%) $265,300,000 (55.1%) $481,840,909
6 1989 Indiana Jones et la Dernière Croisade Indiana Jones and the Last Crusade $48 million $197,171,806 (41.6%) $277,000,000 (58.4%) $474,171,806
7 1975 Les Dents de la mer Jaws $12 million $260,000,000 (55.2%) $210,653,000 (44.8%) $470,653,000
Recettes comprises entre $300,000,000 et $400,000,000
8 1981 Les Aventuriers de l'arche perdue Raiders of the Lost Ark $18 million $242,374,454 (63.1%) $141,766,000 (36.9%) $384,140,454
9 2002 Minority Report Minority Report $102 million $132,072,926 (36.9%) $226,300,000 (63.1%) $358,372,926
10 2002 Arrête-moi si tu peux Catch Me If You Can $52 million $164,615,351 (46.9%) $186,497,044 (53.1%) $351,112,395
11 1984 Indiana Jones et le Temple maudit Indiana Jones and the Temple of Doom $28 million $179,870,271 (54.0%) $153,237,000 (46.0%) $333,107,271
12 1993 La Liste de Schindler The Schindler's List $22 million $96,065,768 (29.9%) $225,200,000 (70.1%) $321,265,768
13 1977 Rencontres du troisième type Close Encouters of the Third Kind $20 million $132,088,635 (43.5%) $171,700,000 (56.5%) $303,788,635
14 1991 Hook ou la Revanche du Capitaine Crochet Hook $70 million $119,654,823 (39.8%) $181,200,000 (60.2%) $300,854,823
Recettes comprises entre $200,000,000 et $300,000,000
15 2001 A.I. Intelligence artificielle Artificial Intelligence: AI $100 million $78,616,689 (33.3%) $157,309,863 (66.7%) $235,926,552
16 2004 Le Terminal The Terminal $60 million $77,872,883 (35.6%) $140,813,273 (64.4%) $218,686,156
Recettes comprises entre $100,000,000 et $200,000,000
17 2006 Munich Munich $70 million $47,403,685 (37.1%) $80,337,905 (62.9%) $127,741,590


Tableau n°4 : Les dix premiers films au box-office produits par les Studios Universal [17]
Rang Titre américain Titre français Réalisateur Box office États-Unis Année
1 E.T. the Extra-Terrestrial E.T. l'extra-terrestre Steven Spielberg $359,197,037 1982
2 Jurassic Park Jurassic Park Steven Spielberg $357,067,947 1993
3 Meet the Fockers Mon beau-père, mes parents et moi Jay Roach $279,261,160 2004
4 How the Grinch Stole Christmas! Le Grinch Ron Howard $260,044,825 2000
5 Jaws Les Dents de la mer Steven Spielberg $260,000,000 1975
6 Bruce Almighty Bruce tout-puissant Tom Shadyac $242,829,261 2003
7 The Lost World: Jurassic Park Le Monde perdu : Jurassic Park Steven Spielberg $229,086,679 1997
8 King Kong King Kong Peter Jackson $218,080,025 2005
9 Back to the Future Retour vers le futur Robert Zemeckis $210,609,762 1985
10 The Mummy Returns Le Retour de la momie Stephen Sommers $202,019,785 2001

Réception du film en dehors des États-Unis

Le succès qu'a connu le film n'a pas eu lieu qu'aux États-Unis, 45% des recettes totales ayant été réalisées à l'étranger. Néanmoins, c'est un des films de Steven Spielberg ayant eu la plus faible part de marché hors États-Unis, juste derrière Les Aventuriers de l'arche perdue, qui obtiendra 6 ans plus tard, 36.9% de ces recettes totales hors États-Unis. Cela signifie donc que si le film est un phénomène commercial aux États-Unis, il l'est un peu moins à l'étranger.

À ce jour, avec 6,261 millions d'entrées, Les Dents de la mer constitue le 4e meilleur résultat en France pour un film de Steven Spielberg, à 1,61 million d'entrées de son record obtenu pour E.T. l'extra-terrestre (voir : tableau n°5). Ce résultat obtenu en France pour Les Dents de la mer, le place donc très loin du record actuel de 20 758 887 entrées pour Titanic en 1997.

Ainsi, au 1er janvier 1980 Les Dents de la mer figure à la 65e place du box-office français, au 1er 1990 le film est à la 75e place, et en 2006 il n'apparaît plus dans le top 100 du box-office France [18].

Tableau n°5 : : Classement spectateurs des films de Steven Spielberg ayant fait plus de 4 millions d'entrées en France [19]
Rang Année Titre français Titre original Entrées France
(en millions)
1 1982 E.T. l'extra-terrestre E.T. the Extra-Terrestrial 7,881
2 1993 Jurassic Park Jurassic Park 6,554
3 1981 Les Aventuriers de l'arche perdue Raiders of the Lost Ark 6,398
4 1975 Les Dents de la mer Jaws 6,261
5 1989 Indiana Jones et la Dernière Croisade Indiana Jones and the Last Crusade 6,249
6 1984 Indiana Jones et le Temple maudit Indiana Jones and the Temple of Doom 5,684
7 1997 Le Monde perdu : Jurassic Park The Lost World: Jurassic Park 4,825
8 2008 Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull 4,200
9 1998 Il faut sauver le soldat Ryan Saving Private Ryan 4,143

En Suède, le film attire 1,3 million de spectateurs et rapporte 18 897 000 couronnes suédoises, ce qui correspondrait actuellement à environ 2 millions d'euros. En Allemagne, 5,88 millions de spectateurs viennent voir le film en salles [20], ce qui reste loin derrière le record en Allemagne pour un film de Spileberg, Jurassic Park avec 9,36 millions d'entrées, et encore plus loin du record absolu du pays détenu par Le Livre de la jungle (Wolfgang Reitherman, 1967) avec 23,6 millions d'entrées [21].

Les résultats du film au box-office remis dans son contexte

Comparaison avec d'autres films sortis en 1975

Une partie du succès des Dents de la mer provient certainement de l'engouement du public des années 1970 pour les films catastrophes, genre auquel Les dents de la mer a parfois été rattaché, à tort d'ailleurs. Figurant parmi les plus grands succès commerciaux, les films de ce genre avaient sauvé Hollywood de la faillite au milieu des années 1970. Ainsi, de 1970 à 1975, sont successivement sortis sur les écrans Airport (George Seaton, 1970, $100,489,151 de recettes aux É.U.), (L'Aventure du Poséidon (Ronald Neame, 1972, $84,563,118 de recettes aux É.U.), 747 en péril (Jack Smight, 1974), Tremblement de terre (Mark Robson, 1974, $79,666,653 de recettes aux É.U.), ou encore La Tour infernale (John Guillermin et Irwin Allen, 1974, $116,000,000 de recettes aux É.U.)

En 1975, Les Dents de la mer est premier du box office américain devant, dans l'ordre décroissant de recettes, Vol au-dessus d'un nid de coucou, The Rocky Horror Picture Show, Shampoo et Un après-midi de chien. Il est même placé loin devant, puisqu'il réalise plus du double de recettes que son dauphin, Vol au dessus d'un nid de coucou. Il pulvérise même de plus de 50 millions de dollars les précédents records historiques des films Le Parrain (Francis Ford Coppola, 1972) et L'Exorciste (William Friedkin, 1973) [22].

Au niveau des critiques, si Les Dents de la mer en a reçu des défavorables à sa sortie, le film est considéré de nos jours comme étant majeur dans l'histoire du cinéma. Des autres films sortis en 1975, il en est un qui a reçu de meilleures critiques encore, que ce soit lors de son lancement ou maintenant, Vol au-dessus d'un nid de coucou. D'ailleurs c'est ce film qui a raflé les statuettes les plus prestigieuses de la 48e cérémonie des Oscars du 29 mars 1976, à savoir meilleurs film, réalisateur, acteur, actrice et scénario adapté. Un autre long-métrage a également fait mieux que Les Dents de la mer lors de cette remise de prix, Barry Lyndon, qui est reparti avec 4 récompenses, meilleurs direction artistique, directeur de la photographie, costumes et musique de film adaptée (voir : tableau n°6).

Tableau n°6 : Les principaux films sortis sur les écrans en 1975
Titre français Réalisateur Box office É.-U. Oscars Césars Notation IMDb
Adieu poulet Pierre Granier-Deferre NC Aucun Aucun 7.2/10 (>190 votes)
Barry Lyndon Stanley Kubrick NC 4a Aucun 7.9/10 (>17 630 votes)
Les Dents de la mer Steven Spielberg $260,000,000 3b Aucun 8.3/10 (>63 900 votes)
Dersou Ouzala Akira Kurosawa NC 1c Aucun 8.1/10 (>3 630 votes)
The Sunshine Boys Herbert Ross NC 1d Aucun 7.0/10 (>1 110 votes)
French Connection 2 John Frankenheimer $12,484,444 Aucun Aucun 6.6/10 (>2 780 votes)
L'Histoire d'Adèle H. François Truffaut NC Aucun Aucun 7.4/10 (>1 120 votes)
Histoire d'O Just Jaeckin NC Aucun Aucun 5.3/10 (>810 votes)
Monty Python : Sacré Graal ! Terry Gilliam NC Aucun Aucun 8.4/10 (>81 230 votes)
Nashville Robert Altman $9,984,123 1e Aucun 7.6/10 (>4 930 votes)
Profession : reporter Michelangelo Antonioni NC Aucun Aucun 7.6/10 (>1 880 votes)
Que la fête commence Bertrand Tavernier NC Aucun 4f 6.8/10 (>160 votes)
Le Retour de la panthère rose Blake Edwards $41,833,347 Aucun Aucun 6.8/10 (>4 300 votes)
The Rocky Horror Picture Show Jim Sharman $112,892,319 Aucun Aucun 6.8/10 (>22 250 votes)
Rollerball Norman Jewison $30,000,000 Aucun Aucun 6.3/10 (>4 580 votes)
Shampoo Hal Ashby $49,407,734 1g Aucun 6.2/10 (>2 204 votes)
Supervixens Russ Meyer $17,000,000 Aucun Aucun 6.1/10 (>770 votes)
Les Trois Jours du condor Sydney Pollack $27,476,252 Aucun Aucun 7.4/10 (>6 590 votes)
Un après-midi de chien Sidney Lumet $46,665,856 1h Aucun 8.1/10 (>21 870 votes)
Le Vieux Fusil Robert Enrico NC Aucun 3i 7.9/10 (>490 votes)
Vol au-dessus d'un nid de coucou Miloš Forman $108,981,275 5j Aucun 8.8/10 (>93 500 votes)
  • a : Oscars des meilleurs direction artistique, directeur de la photographie, costumes et musique de film adaptée
  • b : Oscars des meilleurs montage, musique de film originale et son
  • c : Oscar du meilleur film étranger
  • d : Oscar du meilleur second rôle masculin
  • e : Oscar de la meilleure chanson originale
  • f : Césars des meilleurs réalisateur, scénario, second rôle masculin et décors
  • g : Oscar du meilleur second rôle féminin
  • h : Oscar du meilleur scénario original
  • i : Césars des meilleurs film, acteur et musique originale
  • j : Oscars des meilleurs film, réalisateur, acteur, actrice et scénario adapté

Comparaison avec d'autres films sortis sur le thème des requins

Hormis le film pionnier Blue Water, White Death (Bleue est la mer, blanche est la mort), documentaire américain de James Lipscomb et Peter Gimbel où une équipe traque pendant 9 mois des images du grand requin blanc à travers le monde, de l'Afrique du Sud en passant par l'océan Indien et l'Australie-Méridionale [23], le grand public n'est pas habitué aux histoires de requins en 1975, lorsqu'arrive sur les écrans Les Dents de la mer.

Après le succès majeur du livre de Peter Benchley, puis du film qui en est adapté, de nombreux ersatz vont fleurir les décennies suivantes, sous forme de documentaires, de téléfilms ou de films, sortant parfois directement en vidéo. En 2006, le documentaire The Shark Is Still Working d'Erik Hollander, revient sur l'impact et l'héritage laissé par Les Dents de la mer (voir : tableau n°8). La qualité n'est pas toujours au rendez-vous et parfois même, l'œuvre est totalement indigente. Certains films passent même inaperçus, à l'exception de quelques passionnés de films sur les requins ou d'amateurs de séries Z.

En ce qui concernent les films sortis au cinéma, seul Peur Bleue de Renny Harlin, sorti en 1999, rencontre un certain succès. À noter que dans les 10 ans suivants Les Dents de la mer, trois films italiens ont plus ou moins tenté d'imiter le film de Steven Spielberg, d'abord en 1981 avec L'Ultimo squalo de Enzo G. Castellari et Shark rosso nell'oceano de Lamberto Bava, puis en 1987 avec La Notte degli squali de Tonino Ricci (voir : tableau n°7).

Tableau n°7 : Résultats au box-office États-Unis des principaux films ayant trait aux requins [24]
Année Titre français Titre original Réalisateur(s) Pays Box office États-Unis
1975 Les Dents de la mer Jaws Steven Spielberg États-Unis d'Amérique É.-U. $260,000,000
1977 Tintorera: du sang dans la mer (ou Les Dents d'acier) Tintorera René Cardona Jr. Flag of the United Kingdom.svg R.-U. - Flag of Mexico.svg Mex. N.C.
1981 La Mort au large L'Ultimo squalo Enzo G. Castellari Flag of Italy.svg It. N.C.
1981 Alerte au requin Beyond the Reef Frank C. Clarke États-Unis d'Amérique É.-U. $547,525
1984 Apocalypse dans l'Océan Rouge Shark rosso nell'oceano Lamberto Bava Flag of Italy.svg It. - Flag of France.svg Fr. N.C.
1987 La Nuit des Requins La Notte degli squali Tonino Ricci Flag of Italy.svg It. - Espagne Esp. - Flag of Mexico.svg Mex. N.C.
1999 Island of the Sharks (IMAX) Island of the Sharks Howard Hall États-Unis d'Amérique É.-U. $10,658,505
1999 Peur Bleue Deep Blue Sea Renny Harlin États-Unis d'Amérique É.-U. $73,648,142
2003 Open Water : En eaux profondes Open Water Chris Kentis États-Unis d'Amérique É.-U. $30,500,882
2004 Gang de requins Shark Tale Bibo Bergenson, Vicki Jenson, Rob Letterman États-Unis d'Amérique É.-U. $160,762,022


Tableau n°8 : Liste non exhaustive d'autres documents visuels ayant trait aux requins [24]
Année Titre Réalisateur(s) Format
1971 Blue Water, White Death James Lipscomb et Peter Gimbel Documentaire
1995 Cruel Jaws Bruno Mattei Téléfilm
1998 Creature Stuart Gillard Téléfilm
1999 Shark Attack Bob Misiorowski Téléfilm
2000 Shark Attack: A Survival Guide Rob Bradley Documentaire
2000 Shark Zac Reeder Sorti directement en vidéo
2001 Shark Attack 2 David Worth Film
2001 Shark Hunter Matt Codd Film
2003 Shark Attack 3: Megalodon David Worth Film
2003 Red Water Charles Robert Carner Téléfilm
2003 Shark Zone Danny Lerner Sorti directement en vidéo
2003 Anatomy of a Shark Bite James Younger Documentaire
2004 12 Days of Terror Jack Sholder Docu fiction réalisé pour Discovery Channel
2004 Blue Demon Daniel Grodnik Sorti directement en vidéo
2004 Megalodon Pat Corbitt Film
2005 Raging Sharks Danny Lerner Film
2005 Spring Break Shark Attack Paul Shapiro Téléfilm
2006 The Shark Is Still Working Erik Hollander Documentaire

Liens externes

Notes et références

  1. Réf. : (fr) (pour l'ensemble de la partie « Les conditions d'un succès annoncé ») John Baxter (traduction Mimi et Isabelle Perrin), Citizen Spielberg : biographie, Nouveau monde, 479 pages, Paris, 2004 (ISBN 2847360484), pages 140 à 142.
  2. Réf. : (en) « R-rated films hurt box office » par Steve Sailer (mars 2002) michaelmedved.com
  3. Note : [image] Voir l'affiche originale posterwire.com.
  4. Réf. : (en) « Entrapped by Jaws of Fear » par Vincent Canby (21 juin 1975) nytimes.com.
  5. Réf. : (en) Box-office des Dents de la mer boxofficemojo.com.
  6. Réf. : (en) Box-office de Pirates des Caraïbes : Le secret du coffre maudit boxofficemojo.com.
  7. Réf. : (en) Box-office du Parrain boxofficemojo.com.
  8. Réf. : (en) Box-office de Star Wars boxofficemojo.com.
  9. Réf. : (en) Données chiffrées des Dents de la mer imdb.com.
  10. Réf. : (en) Voir 12. Performances in other media? isrl.uiuc.edu.
  11. Réf. : (en) Box-office Le Parrain imdb.com.
  12. Réf. : (en) Box-office de L'exorciste imdb.com.
  13. Réf. : (en) Box-office de La Guerre des étoiles imdb.com.
  14. Réf. : (en) Liste des 300 1ers films au box-office mondial (en $ courants) boxofficemojo.com.
  15. Réf. : (en) Liste des 100 1ers films au box-office États-Unis (en $ constants) boxofficemojo.com.
  16. Réf. : (en) Recettes au box-office des films de Steven Spielberg boxofficemojo.com.
  17. Réf. : (en) Top 10 des films produits par Universal boxofficemojo.com.
  18. Réf. : (fr) Box-office 1980, 1990, 2006 cine-directors.net.
  19. Réf. : (en) Classement au box-office français des films de Steven Spielberg cine-directors.net.
  20. Réf. : (en) Box-office des Dents de la mer en Suède et en Allemagne imdb.com.
  21. Réf. : (de) Liste der erfolgreichsten Filme de.wikipedia.org.
  22. Réf. : (en) Top 5 box office ldsfilm.com.
  23. Réf. : (en) Fiche sur Blue Water, White Death imdb.com.
  24. a  et b Réf. : (fr) (pour la liste des films) Blog de soundwave dvdrama.com, (en) Fiche sur Jaws (voir « related movies ») allmovie.com et (en) (pour le box-office des films) Les dents de la mer, Alerte au requin, Island of the Sharks, Peur Bleue, Open Water : En eaux profondes et Gang de requins imdb.com.
  • Portail du cinéma Portail du cinéma
Ce document provient de « R%C3%A9sultat au box-office des Dents de la mer ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Dents de la mer (résultats au box-office) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les Dents De La Mer — Un aileron de requin, personnage central des Dents de la mer et symbole de danger mortel pour les baigneurs. Titre original Jaws Réalisation …   Wikipédia en Français

  • Les Dents de la Mer — Un aileron de requin, personnage central des Dents de la mer et symbole de danger mortel pour les baigneurs. Titre original Jaws Réalisation …   Wikipédia en Français

  • Les Dents de la mer (univers de fiction) — Les Dents de la mer Les Dents de la mer Un aileron de requin, personnage central des Dents de la mer et symbole de danger mortel pour les baigneurs. Titre original Jaws Réalisation …   Wikipédia en Français

  • Les dents de la mer — Un aileron de requin, personnage central des Dents de la mer et symbole de danger mortel pour les baigneurs. Titre original Jaws Réalisation …   Wikipédia en Français

  • Les Dents de la mer — Données clés Titre original Jaws Réalisation Steven Spielberg Scénario Peter Benchley Carl Gottlieb Acteurs principaux Roy Scheider Robert Shaw Richard Dreyf …   Wikipédia en Français

  • Les Dents de la mer (série de films) — Les Dents de la mer a donné lieu à trois suites, sans toutefois recevoir le même accueil commercial et critique que l original. En se servant du succès du premier volet, Steven Spielberg aurait pu facilement demander à réaliser une ou plusieurs… …   Wikipédia en Français

  • Les Dents de la mer (adaptation du roman de Peter Benchley au cinéma) — Adaptation cinématographique des Dents de la mer Paru en février 1974, le roman Jaws de Peter Benchley, sera vendu à plus de 9,5 millions d exemplaires aux États Unis et 20 dans le monde, en faisant un des plus importants best sellers de ces… …   Wikipédia en Français

  • Dents de la mer — Les Dents de la mer Les Dents de la mer Un aileron de requin, personnage central des Dents de la mer et symbole de danger mortel pour les baigneurs. Titre original Jaws Réalisation …   Wikipédia en Français

  • Box-office des Dents de la mer — Résultat au box office des Dents de la mer Les Dents de la mer, produit et distribué aux États Unis par Universal, est le 5e film ayant rapporté le plus d argent à ce studio hollywoodien, derrière notamment deux autres films de Steven Spielberg,… …   Wikipédia en Français

  • Les Plus Gros Succès Du Box-Office Mondial — Plus gros succès du box office mondial Article principal : Box office. Article détaillé : Box office des franchises dans le monde. Article détaillé : Box office mondial des films d animation. Cet article présente les 50 premiers… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.